background preloader

EFFONDREMENT

Facebook Twitter

Les choses stupides que les gens font quand leur société s’effondre. Article original de Brandon Smith, publié le 2 Mars 2016 sur le site alt-marketTraduit par le blog Une erreur fréquente que beaucoup de gens font en examinant le concept d’effondrement social ou économique est d’imaginer que les gens et les groupes vont se comporter demain sur la base de la façon dont ils se comportent aujourd’hui.

Les choses stupides que les gens font quand leur société s’effondre

Il est, cependant, extrêmement difficile de prédire le comportement humain lors du chaos terminal. A quoi pourrions-nous nous attendre, ou quel scénario hollywoodien pourrait bien nous être présenté à des fins de divertissement ? Cela ne va peut-être pas correspondre à ce qui se passe réellement quand une société se décompose. Il est également important de noter que la déstabilisation sociale et économique est généralement un processus, pas un événement immédiat. Ils ne font rien. L’humanité a atteint ses limites, mais elle ne le sait pas… encore. Alors que le monde bruisse des sirènes du post-humanisme voire du transhumanisme, d’intelligence artificielle et d’homme augmenté, de progrès technologiques nous menant tout droit à l’immortalité, il est une voix qui nous dit tout le contraire.

L’humanité a atteint ses limites, mais elle ne le sait pas… encore

Non, l’homme a atteint ses limites biologiques, physiologiques, environnementales. Il a atteint un plafond dans tous les domaines : l’espérance de vie est au taquet, les records olympiques se font de plus en plus rares et laborieux, la croissance économique des sociétés marque un pas qui semble durable, les innovations technologiques, contrairement aux apparences, aussi. Cette voix est celle du Professeur Jean-François Toussaint ; il faudra retenir son nom car il est de la lignée des Copernic, Darwin ou Freud : il est en train d’infliger sa quatrième blessure narcissique à l’humanité.

Comment tout peut s'effondrer : Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes - Pablo Servigne, Raphaël Stevens. Faut-il prendre l’effondrement au sérieux. Les scénarios d’avenir énergétiquement vertueux, qui nous proposent de changer de modèle énergétique pour des solutions plus durables à base de solaire, d’éolien, d’hydraulique, de géothermie… (et parfois encore, non sans polémiques, de nucléaire), comme ceux que nous proposent le prospectiviste Jeremy Rifkin (@jeremyrifkin) dans La troisième révolution industrielle (voir notre article « Nous avons à nouveau un futur »), le spécialiste de génie environnemental de Stanford, Mark Jacobson (@mzjacobson), le stimulant rapport (.pdf) de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ou même le scénario Negawatt sont tous basés sur des déploiements industriels ambitieux en matière d’énergie renouvelable – même si tous évoquent également, d’une manière plus ou moins appuyée, l’exigence à décroître.

Faut-il prendre l’effondrement au sérieux

Image : La table périodique des éléments selon leur abondance. L’insoluble équation des ressources Le mythe de la croissance verte La planète n’a pas de plan B. « Tout va s’effondrer. Alors... préparons la suite » Sur quels faits vous appuyez-vous pour affirmer que l’effondrement est possible ?

« Tout va s’effondrer. Alors... préparons la suite »

Nous avons rassemblé un faisceau de preuves qui viennent des publications scientifiques. Les plus évidentes sont liées au fait que notre civilisation est basée à la fois sur les énergies fossiles et sur le système-dette. Le pic de pétrole conventionnel a eu lieu en 2006-2007, on est entrés dans la phase où l’on exploite le pétrole non conventionnel : sables bitumineux, gaz de schiste, pétroles de schiste, etc.

« Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle. Basta !

« Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle

: Un livre sur l’effondrement, ce n’est pas un peu trop catastrophiste ? Pablo Servigne et Raphaël Stevens : [1] La naissance du livre est l’aboutissement de quatre années de recherche. Nous avons fusionné des centaines d’articles et d’ouvrages scientifiques : des livres sur les crises financières, sur l’écocide, des ouvrages d’archéologie sur la fin des civilisations antiques, des rapports sur le climat… Tout en étant le plus rigoureux possible.

Mais nous ressentions une forme de frustration : quand un livre aborde le pic pétrolier (le déclin progressif des réserves de pétrole puis de gaz), il n’évoque pas la biodiversité ; quand un ouvrage traite de l’extinction des espèces, il ne parle pas de la fragilité du système financier… Il manquait une approche interdisciplinaire. Nous n’en sommes qu’au tout début des crises. Par Bruno Bertez. Vous savez pour nous lire régulièrement que nous ne sommes pas « catastrophiste »..

Nous n’en sommes qu’au tout début des crises. Par Bruno Bertez

Crise financière en 2014 pire que celle de 2008. Qui est Lyndon LaRouche? Lyndon LaRouche est un homme qui, depuis plus de quarante ans, a pris ses responsabilités face à la défaillance de la caste politique américaine en s’engageant sur la scène publique nationale et internationale.

Qui est Lyndon LaRouche?

LaRouche: le krach systémique est imminent. Collapse - L'Effondrement - En route vers les 10 commandements des Georgia Guidestones. La crise n’attend pas la rentrée et ce sont les forts qui désormais chutent, le cas de l’Allemagne. Debat-euro. Le jour d'après. L'effondrement économique imminent est incompatible avec les théories libérales fondées sur la notion d'équilibre macroéconomique.

Le jour d'après

Les connaissances (récentes) dans le domaine de la théorie du chaos font craindre un cataclysme financier qui pourrait bien signifier la fin de notre civilisation. Un film des années 2000, Le Jour d’après, relate l’histoire d’une catastrophe climatique qui s’abat sur la Terre. Les régions riches de l’Hémisphère Nord sont particulièrement touchées et ses habitants doivent émigrer, pour survivre, vers les pays du Sud de la planète. Les activités humaines, dispendieuses de trop grandes quantités d’énergie, sont responsables des dérèglements climatiques qui finissent par provoquer l’anéantissement d’une partie du globe. Il en va de l’économie comme de la météorologie : toutes deux sont gouvernées par des mouvements chaotiques.

Comment sera organisé le défaut ? Difficile d’imaginer le monde lorsque le scenario se sera produit. L’économie mondiale au bord du gouffre. Vidéo] La Stratégie du Choc, de Naomie Klein. En 2007, la journaliste canadienne Naomi Klein publiait La Stratégie du choc.

Vidéo] La Stratégie du Choc, de Naomie Klein

Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976.

Friedman, soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise des réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc. En utilisant de nombreuses images d’archives, Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent dans ce documentaire la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.

Article] « Nous n’avons pas mis fin à la croissance, la nature va s’en charger », par Dennis Meadows. En 1972, dans un rapport commandé par le Club de Rome, des chercheurs de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) publient un rapport intitulé « Les limites de la croissance ».

Article] « Nous n’avons pas mis fin à la croissance, la nature va s’en charger », par Dennis Meadows

Leur idée est simple : la croissance infinie dans un monde aux ressources limitées est impossible. Aussi, si les hommes ne mettent pas fin à leur quête de croissance eux-mêmes, la nature le fera-t-elle pour eux, sans prendre de gants. En 2004, le texte est, pour la deuxième fois, remis à jour. Sa version française vient – enfin – d’être publiée aux éditions Rue de l’échiquier. L'Effondrement (Collapse) : un documentaire incontournable.