background preloader

Deep fake / IA dans médias / Face Swapping

Facebook Twitter

Algorithmes et Intelligence Artificielle (IA) L'on parle de plus ou plus souvent d'algorithme et l'Algorithmique est étudiée au collège et au lycée.

Algorithmes et Intelligence Artificielle (IA)

Ce lycéen de 17 ans a créé une IA pour détecter les deepfakes. Le talent n’attend pas le nombre des années et Greg Tarr, un lycéen irlandais de 17 ans résident de la ville de Cork, vient une nouvelle fois de le prouver.

Ce lycéen de 17 ans a créé une IA pour détecter les deepfakes

Le jeune homme a en effet remporté le concours BT Young Scientist & Technology, une compétition destinée aux étudiants du pays qui a pour but d’encourager l’intérêt pour les science et les innovations technologiques. Greg Tarr a développé un système d’intelligence artificielle capable de détecter les deepfakes. Pour rappel, il s’agit de techniques qui permettent de créer de fausses vidéos ou extraits vocaux très réalistes et de faire dire à quelqu’un des propos qu’il n’a pas tenus. Selon The Irish Times, l’étudiant a insisté dans sa présentation sur l’impact social préjudiciable de ces créations.

Éduquer aux médias synthétiques : séance - Documentation Rouen. Séance proposée par un collègue a été menée en 2ème année de CAP. • Contexte Cette séance se situe au sein d’une séquence « médias et malinformation » menée en lycée professionnel à destination de classes de niveau CAP. • Objectifs pédagogiques Découvrir le spectre des falsifications audio-visuelles Notions : deepfake, intelligence artificielle, désinformation • Compétences.

Éduquer aux médias synthétiques : séance - Documentation Rouen

Mytho #3 - Deep fake dans ta face. Flint, l'outil de veille intelligent et personnel qui va changer tes matinées. Intelligence artificielle : un danger pour l'Homme ? - Vidéo Options. Les plus grands scientifiques et chefs d'entreprise du monde le répètent : méfions-nous de l'intelligence artificielle !

Intelligence artificielle : un danger pour l'Homme ? - Vidéo Options

Que ce soit Frank Wilczek, prix Nobel de physique, ou encore des hommes d’affaire comme Bill Gates et Elon Musk, tous ont tiré la sonnette d'alarme ! Intelligence Artificielle - L'Esprit Sorcier - Dossier #33. Retrouvez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube de l’Esprit Sorcier Suivez-nous sur Facebook et Twitter. Le "Deepfake Detection Challenge" de Facebook donne déjà de premiers résultats. Le 5 septembre 2019, Facebook lançait en collaboration avec, entre autres, le MIT et Microsoft le Deepfake Detection Challenge.

Le "Deepfake Detection Challenge" de Facebook donne déjà de premiers résultats

Un concours qui a pour objectif de lutter contre les deepfakes, notamment en prévision de l’arrivée des élections présidentielles américaines. Ce challenge commence à donner de premiers résultats satisfaisants. Le Deepfake Detection Challenge porte ses fruits Tout l’objet du Deepfake Detection Challenge était de dénicher le maximum de deepfakes, ces vidéos qui font dire n’importe quoi à n’importe qui, grâce à l’intelligence artificielle. Le dessous des cartes. Intelligence artificielle - Vidéo Dailymotion. Cette déclaration vidéo de Barack Obama est un fake plus vrai que nature.

Nelly Lesage - 18 avril 2018 - Tech Une vidéo publiée le 17 avril met en scène Barack Obama dans une allocution plutôt réaliste. Il s'agit pourtant d'une création dopée à l'intelligence artificielle, qui entend ainsi rappeler aux internautes les risques de la désinformation. Machine Learning et Big Data : définition et exlications de la combinaison. Le Machine Learning est une technologie d’intelligence artificielle permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été programmés explicitement à cet effet.

Machine Learning et Big Data : définition et exlications de la combinaison

Pour apprendre et se développer, les ordinateurs ont toutefois besoin de données à analyser et sur lesquelles s’entraîner. De fait, le Big Data est l’essence du Machine Learning, et c’est la technologie qui permet d’exploiter pleinement le potentiel du Big Data. Découvrez pourquoi cette technique et le Big Data sont interdépendants. Apprentissage automatique définition : qu’est ce que le Machine Learning ? Sans titre. Si les ordinateurs ont été utiles, c'est en grande partie pour réaliser des tâches pénibles pour les humains.

sans titre

Il ne s'agit pas seulement de remplacer la force physique, mais également d’intervenir dans des situations qui demandent des connaissances et des aptitudes intellectuelles. On a introduit pour cela le terme d'intelligence artificielle qui recouvre des problématiques diverses et complexes. Si pendant longtemps ces intelligences se sont basées sur des représentations symboliques des connaissances, le champ connait une grande accélération ces dernières années avec l'apprentissage automatique (établissement d’un modèle d’un système à partir de données de fonctionnement, sans intervention humaine) et les réseaux de neurones (systèmes inspirés du fonctionnement du cerveau humain) qui laissent entrevoir le développement de nouvelles applications.

JE DEVIENS ELON MUSK ! - DEEPFAKES. Médiatropismes Intelligence artificielle. Sans titre. Apprentissage automatique et biais : Impacts et solutions - IBM-France. Share this post: Quel est l’impact des biais et quels sont les moyens de les éliminer des modèles d’apprentissage automatique ?

Apprentissage automatique et biais : Impacts et solutions - IBM-France

Un biais est un préjudice en faveur ou à l’encontre d’une personne ou d’un groupe, ou une chose considérée comme inéquitable. Mais à mesure que l’apprentissage automatique devient une partie intégrante de nos vies, la question est maintenant de savoir s’il peut être biaisé ? Vidéos : avec les « deepfake », peut-on encore croire ce que l’on voit ? Imaginez que vous vous retrouviez au beau milieu d’une vidéo dans un endroit où vous n’êtes jamais allé avec des personnes que vous n’avez jamais rencontrées ou que vous vous retrouviez dans une scène de film culte aux côtés de l’acteur ou de l’actrice dont vous avez toujours rêvé.

Vidéos : avec les « deepfake », peut-on encore croire ce que l’on voit ?

Début septembre 2019, une entreprise chinoise faisait grand bruit avec Zao, une application destinée à falsifier de manière hyperréaliste des vidéos dans lesquelles seuls les visages des personnages avaient été modifiés. Mais comment identifier le vrai du faux ? Bienvenue dans le monde des « deepfake », autrement dit, des vidéos truquées. Les applications destinées à falsifier les films de manière hyper réaliste se développent. Facebook lance un programme pour pouvoir les détecter. VIDEO. « Deepfake » : L’appli chinoise Zao cartonne et inquiète sur la vie privée. Votre visage à la place de celui de Leonardo DiCaprio dans Titanic en quelques secondes.

VIDEO. « Deepfake » : L’appli chinoise Zao cartonne et inquiète sur la vie privée

Une nouvelle application mobile chinoise de trucages vidéo hyperréalistes, qui permet de placer son visage à la place de celui de stars de cinéma, connaît un immense succès mais suscite un tollé en raison d’atteintes potentielles à la vie privée. Disponible au téléchargement depuis vendredi, Zao repose sur la technologie dite du « deepfake » (ou « permutation intelligente de visage »), qui suscite également des inquiétudes ailleurs dans le monde en raison d’un risque d’utilisations malveillantes. Une vidéo truquée de Mark Zuckerberg façon « deepfake » éprouve les limites d’Instagram. Imagine someone creating a deepfake video of you simply by stealing your Facebook profile pic. The bad guys don't have their hands on that tech yet, but Samsung has figured out how to make it happen. Software for creating deepfakes -- fabricated clips that make people appear to do or say things they never did -- usually requires big data sets of images in order to create a realistic forgery.

Now Samsung has developed a new artificial intelligence system that can generate a fake clip by feeding it as little as one photo. Le "deep fake" : vers la fin de la vérité dans l’image numérique ? Vous pensiez qu’on avait touché le fond avec les "fake news" et autres fausses informations ? Eh bien, il se pourrait qu’elles ne soient qu’une étape de notre plongée dans l’ère de la post-vérité. Depuis quelques mois, on parle de plus en plus de ce qu’on appelle les "deep fakes". Ils mettent au point un outil capable de détecter les montages vidéo de fake news. Le Département américain de la défense a mis au point un outil capable de détecter les montages vidéo illustrant les fake news. Le but ? Avoir un coup d’avance sur les cybercriminels ! Lorsque la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) a débuté ses recherches pour mettre au point un outil permettant de détecter les montages vidéo illustrant les fake news, la question au centre du projet était : comment éviter que l’intelligence artificielle fasse l’objet d’une utilisation malveillante ?

Baptisé Media Forensics (MediFor), le projet de la DARPA a pour vocation d’automatiser les outils de criminalistique existants, dont une des composantes est la détection de « contrefaçons » fabriquées par des IA. Au début de l’année 2018, les médias relataient la création d’un puissant outil par un certain Ian Goodfellow. Source. Le deep learning avec Yann Le Cun, lauréat du prix Turing. Avec ses homologues Yoshua Bengio et Geoffrey Hinton, le chercheur Yann Le Cun s'est vu décerner le prix Turing pour ses travaux à l’origine du deep learning. Si l'idée de "réseaux de neurones artificiels" émerge dès les années 1950, ce n'est que récemment qu'elle a pu être mise en oeuvre grâce à la puissance des ordinateurs et la disponibilité des bases de données. "Complément d'enquête". Journalistes : mais à quoi servent-ils ? - France 2 - 14 février 2019 - En replay. Chaque samedi depuis début décembre 2018, ils partent sur le terrain la peur au ventre, casque sur la tête, et pour ceux qui en ont les moyens, escortés de gardes du corps.

L’invasion imminente des « fake vidéos » "Complément d'enquête". Journalistes : mais à quoi servent-ils ? - France 2 - 14 février 2019 - En replay. Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur. Atlantico : L'organisation à but non lucratif « OpenAI », créée par l'homme d'affaires Elon Musk et Sam Altman, aurait renoncé à publier le code source du programme « GPT2 » jugé bien trop puissant, car pouvant générer des « infox » indétectables si le dispositif tombait entre de mauvaises mains.

La blockchain comme arme anti-deepfake. Fakenews : "Les deepfakes deviennent un problème de société" Initialement spécialiste de réalité virtuelle et de reconstitution 3D, Vincent Nozick mène depuis trois ans des recherches sur la détection de falsification d'images. Deepfake : toute l'actualité sur siecledigital.fr. Défi EMI : Infox, Deepfake* ? Réaliser pour comprendre ! « Réaliser une vidéo qui montre que l’on peut faire avec 3 dés, trois triples de 6 de manière consécutives Dans cette nouvelle proposition du pôle numérique 72, les élèves de cycle 3 sont invités à produire une vidéo truquée pour éprouver le potentiel technologique qui peut tronquer ou modifier la réalité.

Les élèves utilisent des tablettes et la touche pause, et réalisent la vidéo très rapidement. Exercice. Le Deepfake. Ce module n'est plus proposé dans la page d'accueil mais reste en ligne pour ceux qui souhaitent l'utiliser. En effet, CloneZone n'est plus actualisé depuis de nombreuses années et seules les adresses non sécurisées (en http), désormais très rares, fonctionnent encore, quelquefois.