background preloader

Littérature et société

Facebook Twitter

Montaigne dans la bibliothèque numérique - bibliotheque-de-bordeaux. Essais de Michel seigneur de Montaigne. Cinquiesme edition, augmentée d'un troisiesme livre et de six cens additions aux deux premiers. Aller au contenu.

Essais de Michel seigneur de Montaigne. Cinquiesme edition, augmentée d'un troisiesme livre et de six cens additions aux deux premiers.

Romane & Juliette. Série « Café géo Ville et BD » (2) : La ville dans le manga, entre urbaphilie et urbaphobie – SciencesDessinées. Ce texte est un extrait du compte-rendu du Café géographique de Paris du 28 janvier 2014 où Aymeric Landot et Bénédicte Tratnjek étaient invités à intervenir sur le sujet “Représenter l’espace urbain dans la bande dessinée” suite à la journée d’études du Laboratoire junior Sciences Dessinées du 18 septembre 2013 : Ville et bande dessinée, avec Benoît Peeters comme invité du grand entretien.

Série « Café géo Ville et BD » (2) : La ville dans le manga, entre urbaphilie et urbaphobie – SciencesDessinées

L’intégralité du compte-rendu est à paraître sur le site des Cafés géographiques que nous remercions de cette invitation. Voir également le billet “Série “Café géo Ville et BD” (1) : La ville, la géographie et la bande dessinée”. Voir tous les billets de la série « Café géo Ville et BD ». La ville dans le manga, entre urbaphilie et urbaphobie Bénédicte Tratnjek précise que les mangas questionnent, au même titre que d’autres bandes dessinées, notre propre représentation de la ville, et tout particulièrement de la ville japonaise. La ville idéalisée existe dans le manga ! Découverte du tribunal des Prudhommes. Projet littéraire et citoyen en seconde : quand la lecture suscite l’envie de découvrir la vie de la cité… Des élèves de seconde en ont fait expérience grâce au roman de Delphine de Vigan publié en 2009 Les heures souterraines qui évoque la souffrance au travail et le harcèlement moral.

Découverte du tribunal des Prudhommes

C’est une phrase prononcée au détour d’une page par un personnage qui a donné l’envie aux élèves lecteurs d’en savoir davantage sur une instance dont tous connaissaient le nom mais aucun, ou presque, les fonctions. « Paul Vernon devait partir aux Prudhommes pour une affaire de licenciement sur un site de production, Mathilde a promis de le rappeler. C’était il y a une semaine et elle ne l’a pas fait. » Après avoir effectué des recherches documentaires sur ce tribunal, qui constitue une spécificité française, les élèves ont convié M.Cloître et Mme Pau, président et vice-présidente du tribunal des Prudhommes, à venir répondre à leurs questions. Myriam Lobry : Raconter des vies pour mieux vivre ensemble. Les gens « ordinaires » méritent-ils qu’on raconte leur vie ?

Myriam Lobry : Raconter des vies pour mieux vivre ensemble

Comment le travail de l’écriture peut-il aider à la vérité de ce récit ? En quoi le numérique peut-il susciter entre élèves de fructueuses interactions qui les amènent à partager les expériences et apprendre de ces partages ? Les élèves « ordinaires » sont-ils alors autorisés à se faire un peu écrivains ? Autant de questions essentielles que porte un projet mené par Myriam Lobry, professeure de français au lycée Diderot à Carvin dans l’académie de Lille. Association Française des Enseignants de Français.

Le français, trait d’union entre les disciplines - Les langages, vecteurs d'interdisciplinarité Ambitieux en Français n° 2 Le français, trait d’union entre les disciplines - Les langages, vecteurs d'interdisciplinarité Lire le dossier en version PDF Ou dérouler ci-dessous pour voir la présentation en ligne article par article Présentation.

Association Française des Enseignants de Français

CDI Sully - SEP LPO CHARLIE CHAPLIN. Lettres : Voltaire encore ? La pédagogie toujours ? Contre l’obscurantisme, l’intolérance et le fanatisme, relire l’auteur de Candide ? Face à l’horreur, cultiver pédagogiquement son jardin littéraire ? Devant les usages stupides ou indécents d’internet, enseigner à penser avant de publier ? De façon originale, c’est via Twitter que les lycéens de Caroline Duret et Corinne Jacomme, professeures à l’Institut International de Lancy, ont sillonné le célèbre conte de Voltaire. Le jeu de rôles et d’écriture mène à une savoureuse appropriation de l’œuvre du philosophe des Lumières et d’un esprit de dérision plus que jamais nécessaire. Un urgent rappel à la raison peut alors résonner à nouveau : « La seule philosophie, cette sœur de la religion, a désarmé des mains que la superstition avait si longtemps ensanglantées …» Le recueil des tweets, intitulé « Si Candide m’était tweeté », peut être parcouru en ligne : il permet de cheminer avec les élèves dans l’œuvre pour partager leur compréhension et leur plaisir du texte.

Jean-Michel Le Baut. Pauline Auffret : Quand les élèves s’emparent des marges. Les marginalia sont des notes, dessins ou commentaires portés par copistes et lecteurs dans la marge des manuscrits médiévaux : et pourquoi pas par les élèves dans la marge des textes numériques ?

Pauline Auffret : Quand les élèves s’emparent des marges

Pauline Auffret, professeure de lettres au lycée Malraux d’Allonnes, démontre la faisabilité et la pertinence d’une telle démarche : ses premières ont été invités à rédiger en marge du roman « La Princesse de Clèves » les conseils que Madame de Chartres pourraient adresser à sa fille. Cette « conversation avec le texte » croise invention et commentaire pour favoriser une appropriation personnelle de l’œuvre, une réflexion critique et même un enrichissement du vocabulaire.

Et si la culture numérique permettait de démocratiser non seulement l’Ecole, mais la scholie ? L'hebdo Lettres : Quand des collégiens font des selfies pédagogiques. Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot. Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ? Lionel Vighier, professeur de français au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, a choisi de prendre par les cornes le taureau du conspirationnisme: ses troisièmes ont mené des recherches en ligne sur les théories du complot, en ont démonté les mécanismes de raisonnement et de rhétorique, ont réalisé à leur tour des vidéos conspirationnistes sur le mode de la parodie, « excellent exercice de mise à distance et en même temps de création ».

Le projet développe des compétences autour de l’argumentation, en particulier de la persuasion : il constitue aussi un remarquable exemple d’éducation à la citoyenneté numérique. Voyage en uchronie. Je suis actuellement en train d’achever la lecture d’un roman de de Kim Stanley Robinson, Chroniques des années noires (The Years of Rice and Salt) qui relate ce qu’aurait pu être l’histoire du monde si la peste avait éradiqué la quasi-totalité des Européens (plus d’info sur les sites Le cafard cosmique et Quarante-deux).

Voyage en uchronie

Cet excellent ouvrage m’incite à vous proposer ci-dessous les quelques ressources que j’ai pu trouver sur l’uchronie, cette utopie dans l’histoire qui doit son nom à un ouvrage du philosophe Renouvier paru en 1876, même s’il en existait avant lui quelques exemples comme les uchronies napoléoniennes de Louis-Napoléon Geoffroy et de Joseph Méry ou, plus loin dans le temps, Pascal et son nez de Cléopatre ou Tite-Live imaginant Alexandre le Grand en Italie. Références générales Ouvrages et articles imprimées Denis Guiot. « Faire de l’uchronie », in Mouvances, no 5, juillet 1981. En ligne sue NooSFere. Emmanuel Carrère. Univers 1988, anthologie composée par Pierre K.

Éric B. Je collabore en classe… et en direct! Faire co-écrire les élèves crée une dimension de responsabilité dès lors qu’ils publient leurs informations “en mouvement” et « à plusieurs mains » : l’écriture collaborative permet de relier les connaissances individuelles des élèves dans un savoir collectif. Comment le professeur-documentaliste peut-il prendre en compte ces compétences à la fois intellectuelles et sociales? Ces conditions pédagogiques peuvent permettre à l’élève d’interagir avec ceux de sa classe, voire en dehors, ajoutant une dimension responsabilisante d’une écriture en ligne qui est “vue” et “lue”.

Racine interactif ? Enseigner la littérature par le numérique... « Deviens l'assistant de Racine et découvre un monde de mensonges, de manipulation et de meurtres.

Racine interactif ? Enseigner la littérature par le numérique...

Assiste à la naissance d'un des plus grands monstres de l'histoire... Néron ! » Voilà l’invitation qui nous est lancée par les secondes de Claire Augé-Rabier au lycée Charlie Chaplin à Décines. La tragédie Britannicus est transformée par eux en livre interactif : pour chaque scène, ils ont conçu des questions auxquelles le lecteur répond directement en ligne. Aurélie Palud : Apprendre en écrivant, du lycée à l’université. Et si on écrivait pour lire ?

Aurélie Palud : Apprendre en écrivant, du lycée à l’université

Et si on s’écrivait pour mieux apprendre ? C’est sans doute une double leçon à retenir d’une expérience menée par Aurélie Palud au lycée Gabriel Touchard au Mans : deux classes de seconde, de niveau différent, ont échangé des lettres « à la manière du XVIIème siècle », autour de Versailles d’une part, de La Fontaine d’autre part. Le dispositif, original, amène les élèves à construire des savoirs en les partageant, « le travail des uns favorisant l’apprentissage des autres », tant « la parole du pair pourrait bien avoir plus d’impact que la parole du professeur. » Aurélie Palud éclaire ici les enjeux et les modalités du jeu de rôles, et de manière plus générale les intérêts de l’écriture créative qu’elle expérimente jusque dans l’université.

Enseigner la littérature par l'oral : Faire sonner les mots de Flaubert. Comment éveiller le plaisir de la lecture chez des lycéens de seconde a priori peu motivés par Gustave Flaubert ?

Enseigner la littérature par l'oral : Faire sonner les mots de Flaubert

Aurélie Palud, professeure de lettres au lycée Gabriel Touchard au Mans, a choisi de les mettre en activité pour réaliser une production originale : créer avec Audacity la bande-son d’un passage de Madame Bovary, pour faire entendre les bruits et les silences, faire vivre les voix et les dissonances, faire comprendre ce qui dès lors se joue d’essentiel et d’ambigu entre les personnages.

L’activité montre combien le numérique permet de pratiquer une amusante et formatrice pédagogie de la littérature par immersion : capable de stimuler tout à la fois l’imaginaire des élèves (qui bovarysent ?) Et leur distance réflexive (toute flaubertienne ?) , donc de faire résonner en 2015 un roman exigeant. « Il arriva un jour vers trois heures ; tout le monde était aux champs ; il entra dans la cuisine, mais n’aperçut point d’abord Emma ; les auvents étaient fermés.

Franc parler. Le slam pour faire du français autrement. Cartographie littéraire : La géolittératie poétique de Céline Souleille. Céline Souleille enseigne à l’école Pierre et Marie Curie dans un quartier en rénovation de Floirac près de Bordeaux. Déambulations littéraires et pédagogiques dans le bassin minier. « D’façon, y’a rien à faire ici ! » C’est d’abord pour lutter contre ce divorce entre ses élèves et leur lieu de vie que Caroline Tellier a lancé un projet de déambulations pédagogiques dans la ville. Professeure de français au collège Léon Blum à Wingles dans le bassin minier du Pas-de Calais, elle a conduit ses cinquièmes à s’emparer des mots et de l’espace pour qu’ils se réconcilient avec eux, les redécouvrent et les réévaluent, fortifient aussi leur capacité à s’exprimer et voyager, donc à prendre le large.

La Marquise de Merteuil est jugée!