background preloader

Modèles économiques

Facebook Twitter

Ni bots, ni e-militants : François Fillon et l’exploitation des travailleurs du clic. Qui a fait élire Trump ? Pas les algorithmes, mais des millions de “tâcherons du clic” sous-payés. Le débat sur les responsabilités médiatiques (et technologiques) de la victoire de Trump ne semble pas épuisé.

Qui a fait élire Trump ? Pas les algorithmes, mais des millions de “tâcherons du clic” sous-payés

L'économie collaborative, aubaine ou partage de miettes ? Uber : le mirage entrepreneurial. « On le voit avec l’exemple qu’offre Uber dans la région parisienne : des gens souvent victimes de l’exclusion choisissent l’entrepreneuriat individuel parce que, pour beaucoup de jeunes aujourd’hui, c’est plus facile de trouver un client que de trouver un employeur », se réjouissait Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, en janvier dernier.

Uber : le mirage entrepreneurial

Platform Search. FairCrowdWork Watch.

Platform Search

Coursiers à vélo : la fronde contre les plateformes. Après la faillite de la start-up Take eat easy, les livreurs à vélo organisent la résistance.

Coursiers à vélo : la fronde contre les plateformes

Comment faire valoir les droits des travailleurs face aux plateformes. Médias français : qui possède quoi, par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016) Pokemon go peut-il sauver le capitalisme? En 2006, l'économiste Edward Castronova publiait le premier ouvrage consacré à l'économie des mondes virtuels, Synthetic Worlds.

Pokemon go peut-il sauver le capitalisme?

Il y rendait compte notamment de l'activité économique - échanges, production - qui se déroulait dans des jeux communautaires comme les MMORPG (Everquest, World of Warcraft...) ou des espaces virtuels communautaires comme Second Life. Blockchain : de quoi parle-t-on ? Nous n’en sommes pas encore au stade de remplacer les fonctions traditionnelles de l’Etat, comme la gestion des élections par exemple – la Blockchain est une technologie qui n’est pas encore assez mature -, mais certains pays, tels que l’Estonie et les Honduras sont déjà en train d’expérimenter avec les Blockchains au niveau des cadastres publics notamment, car cela présente une alternative incorruptible et décentralisée à tout ce qui demande le stockage sécurisé de données.

Blockchain : de quoi parle-t-on ?

Blockchain. La voici! Mise à jour de mi-année de notre Rapport sur les tendances. Le Fonds des médias du Canada publiait en janvier dernier son rapport sur les tendances 2016 intitulé L’ère de l’expérience qui faisait état d’un environnement de contenus dans lequel les acteurs de l’industrie, de mieux en mieux outillés et sensibilisés aux nouvelles avenues offertes par le numérique, gagnent en expérience et en audace.

La voici! Mise à jour de mi-année de notre Rapport sur les tendances

Cette expérience – on pourrait parler d’un âge de raison – s’accompagne d’une prise de conscience à l’égard du fait qu’un autre type d’expérience, celle de l’utilisateur, influence profondément la création et la distribution de contenu de nos jours. "Uber, t'es foutu, la blockchain est dans la rue" Lancé en janvier aux USA par Christopher David, Arcade City utilise la blockchain pour connecter passagers et chauffeurs sans intermédiaire.

"Uber, t'es foutu, la blockchain est dans la rue"

Objectif : éviter les commissions des plateformes comme Uber et améliorer les conditions de travail des conducteurs. Cet article a été initialement publié sur le site ConsoCollaborative. Arcade City est-il le nom d’un nouveau jeu vidéo ? Christopher David. Épanouissement/asservissement du travail dans l'éco-laborative. Pop, melting jackpot. La première moitié de 2016 fut riche en péripéties médiatiques sur le front de la musique pop mondialisée.

Pop, melting jackpot

Avec les sorties successives des albums d’Adele, de Rihanna, Kanye West, Beyoncé la semaine dernière et Drake vendredi, c’est un long tunnel de bruit et de fureur que le grand public subit depuis cinq mois, et un parcours du combattant pour ceux qui ne demandent rien d’autre que d’écouter les nouveautés de ces artistes à tête reposée. Hégémonique, la machine à entertainment ne se contente surtout pas de faire un raffut de tous les diables dans nos vies. Au-delà de l’enchevêtrement de plus en plus inextricable des produits de la pop contemporaine et des opérations marketing colossales mises en œuvre pour faire fructifier leurs intérêts, on remarque surtout qu’elle agit dans un contexte de plus en plus systématique et rationalisé, où plus rien n’est laissé au hasard.

Produits de synthèse Processus industriel. Pourquoi Internet fabrique autant de listes et des palmarès. "Les 10 raisons de ne pas quitter son mari" "Les 5 choses que nous devrions envier aux Anglais", les listes pullulent sur Internet, et servent de modèle économique à certains sites.

Pourquoi Internet fabrique autant de listes et des palmarès

Ce n'est pas si simple à comprendre. Il y a quelques semaines, j'avais rapidement évoqué la fascination d'Internet pour les listes, palmarès et autres top50. Grandeurs et décadences des GAFA. À qui profite le clic ? Ce livre montre comment les géants de l’Internet captent l’essentiel de la valeur de l’économie numérique tandis qu’elle échappe aux « créateurs » de contenus (œuvres, informations, fichiers). Comment ils drainent les données personnelles pour en faire l’or noir du xxie siècle. Instagram and the Cult of the Attention Web: How the Free Internet is Eating Itself — RE: Write. Time is more precious than money. Money is a renewable resource. Everyone always has the potential to make more money. Time, on the other hand, is finite. There are only so many hours in a day. By definition, you only have so much time to give.

The finite nature of time means that, in the world of the attention web, the competitive landscape is all encompassing. Instagram and the Cult of the Attention Web: How the Free Internet is Eating Itself — RE: Write. Time is more precious than money. Money is a renewable resource. Everyone always has the potential to make more money. Time, on the other hand, is finite. Comment le numérique a hybridé la consommation culturelle. Dans la plupart des domaines, les consommateurs basculent vers des formules d’abonnement.

Les lignes Maginot n'ont pas tenu. Il y a dix ans, on se demandait avec angoisse : le numérique va-t-il assassiner la création ? La technologie permettant des possibilités de reproduction et de partage des contenus à peu près illimitées, on commençait à craindre un basculement dans le piratage généralisé. Des utopistes promettaient d’ailleurs la gratuité absolue de la culture, sans se poser la question de la rémunération des créateurs. « Autant qu’on sache », disait Antony Trollope, l’un des romanciers les plus populaires du XIX° siècle, « Shakespeare écrivait toujours pour de l’argent. » Hé bien, à l’ère du numérique, les choses n’ont guère changé, voyez-vous. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Comment le numérique a hybridé la consommation culturelle.

Michel Bauwens : « Un rêve technocratique totalitaire » La Blockchain signera-t-elle la fin du capitalisme ? - [Séminaire EHESS] Digital Labor Et émotions (4 Avr. 2016, 17h) Pour la séance du 4 avril 2016 de mon séminaire EHESS Etudier le cultures du numérique, nous avons eu le plaisir d’accueillir Camille ALLOING (Université de Poitiers) et Julien PIERRE (Université Stendhal Grenoble 3), pour présenter leur étude sur les liens entre digital labor et emotional labor. Voilà leurs slides : View Fullscreen Titre : Le web affectif : un modèle économique basé sur les émotionsRésumé : Cette intervention dévoile un projet de recherche interrogeant la place des affects dans l’économie numérique, avec l’hypothèse que les stratégies mises en place par les plateformes web servent d’indicateur à un procès plus général appelé capitalisme affectif.

Notre cadre théorique emprunte au digital labor le concept de travailleur cognitif auquel nous rattachons les enjeux relevant de l’exploitation des données personnelles. Nous nous associons également au champ de la communication affective quand il s’agit de modéliser le méta-dispositif. Dans les usines à smartphones, certains meurent, tous sont brisés. « J’ai souvent pensé que la machine était mon seigneur et maître, dont je devais peigner les cheveux, tel un esclave... » « La Machine est ton seigneur et ton maître », par Yang, Jenny Chan et Xu Lizhi, traduit de l’anglais par Celia Izoard, éd. Agone, septembre 2015 Yang travaille à la chaîne pour une usine de la région de Shenzhen, en Chine. Seite 2 - Shoshana Zuboff: Secrets of Surveillance Capitalism. Who are these “various people” and what is this “long-term game”? The game is no longer about sending you a mail order catalogue or even about targeting online advertising.

Ubérisation : observatoire et Assises de l'Ubérisation. Livre Blanc du Forum de Tokyo : "Numérique : de nouveaux horizons pour la culture" La transition numérique du secteur de la musique cristallise à elle seule l’ensemble des débats qui agitent les industries culturelles confrontées à la mutation rapide des usages : accès à la création et aux contenus, création et partage de la valeur, diversité, protection et rémunération des créateurs, légitimité de l’adaptation des. BlaqSwans. Sortie du rapport Terrasse : économie sociale, collaborative ou traditionnelle : qui l'emportera ? Quel impact de l'économie collaborative sur l'économie sociale et l'économie traditionnelle, comment encadrer cette nouvelle économie ? Avec : Benjamin Coriat, professeur d'économie à l'université Paris XIII ; Jean-Louis Laville, professeur du Conservatoire national des arts et métiers et chercheur au Lise (CNRS-Cnam) et Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe.

La blockchain : bien au-delà de l’ubérisation ? La technologie blockchain est le support de la monnaie numérique « Bitcoin ». Economie de partage, sociale ou collaborative : attention à la confusion, Le Cercle. Des droits voisins pour protéger le lien hypertexte. Quand les TUNA succèdent aux GAFA. Les quatre géants de l’économie numérique (Google, Amazon, Facebook et Apple) les fameux GAFA, seraient-ils déjà dépassés ? Facebook toujours plus riche, toujours plus gros et mégalo. #ecnEHESS - Twitter Search. Qu'est-ce que le Growth Hacking ? - Toile de Fond. 3 modèles économiques innovants sur Internet: freemium, box e-commerce ...., Le Carnet d'une aventurière du Web.

Pourquoi YouTube lance aussi sa plateforme de jeux vidéo. Yves Citton, l’écologie de l’attention. Uber, vers la fin du mythe collaboratif? Baudrillard : La Valeur (Mots de passe 5/16) Conférence de Frédéric Lordon sur la valeur économique et valeur esthétique. L'industrie culturelle, troisième employeur européen. Alphabet. Digital Labour and Prosumer Capitalism - Olivier Frayssé. InternetActu.net. Biens communs. Le logiciel libre et ouvert est mort. Vivent les communs. Ecrits. Reportage, Supermarché, Quantified self, Taylorisme, prolétariat, Jeu vidéo. Benjamin Coriat : «Commoners de tous les pays, unissez-vous !» Uber, vers la fin du mythe collaboratif?