background preloader

I

Facebook Twitter

Dans les familles musulmanes, le grand tabou de l'apostasie. Marie, chrétienne et esclave vendue 13 fois par Daech. Affaire Mila : six autres personnes en garde à vue dans l’enquête sur les menaces de mort contre l’adolescente. Six personnes ont été placées en garde à vue, lundi 22 mars, dans l’enquête sur les menaces de mort proférées à l’encontre de l’adolescente iséroise Mila pour avoir publié, en novembre, une nouvelle vidéo polémique sur l’islam, a annoncé le parquet de Paris.

Affaire Mila : six autres personnes en garde à vue dans l’enquête sur les menaces de mort contre l’adolescente

Ces six personnes, cinq hommes et une femme âgés de 18 à 35 ans, ont été placées en garde à vue à Paris, en Seine-et-Marne, en Gironde, en Haute-Savoie, dans le Bas-Rhin et les Bouches-du-Rhône, dans le cadre des investigations menées par le pôle national de lutte contre la haine en ligne, récemment créé au sein du parquet de Paris. Hakim El Karoui : « La France sera peut-être le théâtre de la nouvelle génération djihadiste » Hakim El Karoui a dirigé une enquête sociologique approfondie sur les militants djihadistes français et européens de ces dix dernières années pour le compte de l’Institut Montaigne.

Hakim El Karoui : « La France sera peut-être le théâtre de la nouvelle génération djihadiste »

Elle a débouché sur un livre, corédigé avec Benjamin Hodayé : Les Militants du djihad. Portrait d’une génération (Fayard, 336 pages, 22 euros). Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Les Militants du djihad » : les visages du djihadisme européen. Gilles Kepel: «Nous sommes entrés dans une nouvelle phase du djihadisme» Mauritanie : dernière chance pour le blogueur condamné à mort pour apostasie. Accusé d'avoir écrit un article à caractère blasphématoire, Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir a été condamné à la peine capitale.

Mauritanie : dernière chance pour le blogueur condamné à mort pour apostasie

La Cour Suprême doit rendre son ultime jugement mardi prochain. Le blogueur mauritanien Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir, condamné à mort pour apostasie, devrait connaître son sort le 31 janvier prochain, dans une décision donnée par la Cour suprême. Cet homme aujourd'hui âgé de 30 ans, est détenu depuis le 2 janvier 2014. Il est accusé d'avoir écrit un article à caractère blasphématoire envers le prophète de l'Islam, publié sur le site d'information mauritanien Aqlame, rapporte l'Organisation Human Rights Watch dans un communiqué. Le 25 décembre 2014, il a été reconnu coupable d'apostasie et condamné à mort par le tribunal de la Cour criminelle de Nouadhibou (nord-est de la Mauritanie) pour «avoir parlé avec légèreté» du Prophète. Dans son article il décrit la société mauritanienne et notamment son rapport à la religion. Une grâce reste possible.

«On m'a dit que je brûlerai en enfer»: quand quitter l'islam vire au calvaire. « Séparatisme » : les députés s’acheminent vers l’adoption d’un texte clivant. L’examen en première lecture du projet de loi « confortant les principes républicains » s’est achevé, samedi 13 février, après 135 heures de débat réparties sur un mois entre le passage du texte en commission spéciale puis en séance, à l’Assemblée nationale.

« Séparatisme » : les députés s’acheminent vers l’adoption d’un texte clivant

Plus de 300 amendements ont été adoptés, portant sur les 51 articles du texte. Un vote solennel des députés aura lieu mardi. L’affaire Mila expliquée : insultes contre l’islam, menaces contre une lycéenne et réaction politique « maladroite » Cela aurait pu rester une vidéo en live postée par une adolescente sur Instagram un samedi.

L’affaire Mila expliquée : insultes contre l’islam, menaces contre une lycéenne et réaction politique « maladroite »

C’est devenu ce que l’on appelle désormais « l’affaire Mila ». Cette lycéenne homosexuelle aux cheveux mauves a été insultée et menacée de mort, pour avoir tenu, le 18 janvier en live sur Instagram, des propos insultants envers l’islam. La première enquête ouverte, du chef de « provocation à la haine à l’égard d’un groupe de personnes, à raison de leur appartenance à une race ou une religion déterminée », vient d’être classée sans suite par le parquet de Vienne. Mais, face à la gravité des menaces qui continuent d’être proférées contre elle, Mila a dû être déscolarisée. Affaire Mila : cinq personnes jugées en juin, dont deux pour « menaces de mort » Le parquet de Paris a annoncé, jeudi 11 février, que cinq personnes seraient jugées le 3 juin par le tribunal correctionnel de Paris pour « harcèlement moral » et, pour deux d’entre elles, « menaces de mort » contre l’adolescente iséroise Mila, qui avait publié une nouvelle vidéo polémique sur l’islam au mois de novembre.

Affaire Mila : cinq personnes jugées en juin, dont deux pour « menaces de mort »

Les cinq personnes, âgées de 18 à 29 ans, avaient été interpellées mardi en Loire-Atlantique, en Moselle, dans le Calvados, la Marne et les Hauts-de-Seine, par les services de police et de gendarmerie locaux. Stories of Conflict : Terrorismes - Des tas d'urgences - Regarder la série. Ce que contient le projet de loi contre le « séparatisme » examiné par l’Assemblée. Les débats dans l’hémicycle promettent d’être mouvementés.

Ce que contient le projet de loi contre le « séparatisme » examiné par l’Assemblée

Encadrement plus sévère de l’instruction à domicile, délit de « séparatisme », répression de la haine en ligne, contrôle renforcé des associations, financement des cultes… Après un prologue d’une cinquantaine d’heures d’auditions, puis autant pour le passage en revue des mesures en commission spéciale, l’Assemblée nationale entame, lundi 1er février, le premier acte de l’examen du projet de loi qui entend lutter contre l’islamisme radical, réputé être l’un des derniers grands textes du quinquennat Macron. Charte de l’islam : trois fédérations du Conseil français du culte musulman refusent de signer le texte en l’état. Pour l’instant, c’est « non ».

Charte de l’islam : trois fédérations du Conseil français du culte musulman refusent de signer le texte en l’état

Trois fédérations du Conseil français du culte musulman (CFCM) ont fait savoir, mercredi 20 janvier, qu’elles refusaient de signer en l’état la « charte des principes » de l’islam de France. « Certains passages et formulations du texte soumis sont de nature à fragiliser les liens de confiance entre les musulmans de France et la nation », déplorent le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), Millî Görüs (CIMG) et le mouvement Foi et Pratique, proche des prédicateurs du Tabligh prônant une pratique religieuse rigoriste.

Pour les trois fédérations non signataires, « certaines déclarations [contenues dans la charte] portent atteinte à l’honneur des musulmans, avec un caractère accusatoire et marginalisant ». Selon une source proche du dossier, les principaux points de désaccord exprimés par ces fédérations portent sur la définition des « ingérences » étrangères et la définition précise de l’islam politique. Le Prix à payer (livre) Le Prix à payer est un récit autobiographique de Joseph Fadelle paru en mars 2010.

Le Prix à payer (livre)

L'histoire commence par le récit d'un attentat dont Joseph Fadelle est victime le 22 décembre 2000 en Jordanie : son oncle et ses frères tentent de le tuer en raison de la fatwa prononcée contre lui par l'ayatollah al-Sadr. Il se poursuit par le récit de sa conversion au christianisme, de 1987 à 1998 et de sa fuite d'Irak, de 1999 à 2001.

Mohammed al-Sayyid al-Moussaoui est le fils d'un riche chef de clan irakien, Fadel-Ali. En 1987, pendant la guerre Iran-Irak, il commence son service militaire. Son père utilise ses relations pour qu'il soit envoyé à bonne distance du front, à Bassorah. Devenu peu à peu ami avec Massoud, il lui emprunte à son insu et lit un livre intitulé Les Miracles de Jésus. Du Bataclan à Samuel Paty, le poison lent de la peur. Mercredi 30 septembre, peu avant midi, une énorme détonation est entendue dans tout Paris, jusqu’aux villes de la petite couronne.

Du Bataclan à Samuel Paty, le poison lent de la peur

Pendant quelques minutes, c’est la panique. Difficile de ne pas penser à un attentat. « Vous avez entendu le grand boum ? », s’inquiètent les Parisiens sur les réseaux sociaux. Deux attentats islamistes déjoués en 2020, trente-trois depuis 2017, selon Laurent Nuñez. Chaque fin d’année donne lieu à plusieurs bilans : le coordonnateur national du renseignement Laurent Nuñez a dressé, dimanche 3 janvier, celui de la sécurité intérieure française. « Deux attentats terroristes islamistes sunnites ont été déjoués en 2020 », a-t-il affirmé dans le « Grand rendez-vous » d’Europe 1. Laurent Nuñez n’a, en revanche, donné aucune indication sur la nature de ces deux projets d’attentats déjoués. Depuis 2017, trente-trois attentats du genre ont été déjoués, ainsi que cinq émanant de l’ultradroite. Islamisme, séparatisme : l’offensive payante des « laïcards »

Leur moment est arrivé, ils tiennent leur victoire, ils en sont convaincus. Cela fait des années que les partisans d’une laïcité offensive, érigée en priorité politique, travaillent à faire gagner leurs idées pour sauver une République qu’ils estiment menacée par les revendications d’un islam politique de conquête et par les accommodements de politiques timorés. Assassinat de Samuel Paty : le meurtrier enterré en Tchétchénie. Macron remercie Sissi de son soutien après la «campagne de haine» anti-française dans le monde musulman. France Inter refuse une publicité à l'Œuvre d'Orient parce qu'elle contient le mot «chrétien»

Clandestins: le coût de l’aide médicale d’État s’envole. L’affaire Mila, ou l’engrenage de la haine en ligne. C’est un courriel envoyé en pleine nuit, mardi 17 novembre, à l’intitulé a priori inoffensif : « Commande de dessin ». La première phrase est bienveillante : « Bonjour Milla, j’espère que tu vas bien ». Puis l’auteur du message demande à son interlocutrice si elle pourrait lui dessiner « une représentation d’une petite idiote non non une sombre idiote en quête d’identité (…) et dépourvu de matière grises. Je suis sûr que si tu te regardes dans une glace tu y trouveras l’inspiration ». Le mail, truffé d’insultes et de fautes de grammaire et d’orthographe, se conclut par un post-scriptum : « Va bien te faire fourré sombre pute je te souhaite de mourrir de la façon la plus atroce qui puisse exister et si jamais ça tarde. Facebook face au fléau des «super propagateurs» de désinformation. Assassinat de Samuel Paty : pour Edgar Morin, « le plus dangereux est que deux France se dissocient et s’opposent »

Directeur de recherche émérite au CNRS, récompensé par trente-huit doctorats honoris causa dans le monde entier, le sociologue et philosophe Edgar Morin, né en 1921, a notamment écrit La Méthode (Seuil, 1977-2004) et Mes souvenirs viennent à ma rencontre (Fayard, 2019). Son dernier ouvrage, Changeons de voie. Les leçons du coronavirus (avec la collaboration de Sabah Abouessalam, Denoël, 160 p., 14,90 euros), donne des clés pour le « monde d’après ».

Dans l’entretien qu’il accorde au Monde, il analyse les nouvelles fractures idéologiques qui traversent notre pays. Dans la France de 2020, cinq ans après « Charlie Hebdo » et le Bataclan, on tue encore au nom d’un dieu. Attentats : face à la barbarie et la terreur [Alain Bauer] Attentats : face à la barbarie et la terreur [Alain Bauer] Le risque d’une nouvelle campagne de terreur en Europe de l’Etat islamique – Un si Proche Orient. Après deux années d’attaques à l’arme blanche, l’attentat de Vienne et ses ramifications dans les pays voisins illustrent la détermination de Daech à relancer sa campagne de terreur militarisée, qui avait déjà ensanglanté l’Europe de 2014 à 2018. La police autrichienne boucle le centre de Vienne lors de l’attentat du 2 novembre (Leonhard Foeger/Reuters) Le risque était sérieux de voir Daech, l’appellation arabe de l’organisation « Etat islamique », reconstituer ses réseaux transnationaux, après la chute, en 2019, de son dernier bastion en Syrie, suivie de l’élimination de son « calife » autoproclamé.

Mais le successeur turkmène de Baghdadi, Said Al-Mawla, est parvenu encore plus rapidement que l’on pouvait le craindre à reprendre l’initiative terroriste. Les commandos djihadistes infligent régulièrement des pertes importantes aux forces gouvernementales en Syrie, tout en entretenant une guérilla de basse intensité en Irak. Attentat de Nice en 2016 : sept hommes et une femme renvoyés aux assises. Les juges d’instruction chargés de l’enquête sur l’attentat de la promenade des Anglais de Nice qui avait fait 86 morts le 14 juillet 2016 ont décidé du renvoi de sept hommes et une femme, dont trois pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », devant la cour d’assises spéciale, a fait savoir le Parquet national antiterroriste (PNA), mardi 10 novembre.

Emmanuel Macron reçoit le chancelier autrichien pour élaborer une stratégie européenne contre l’islamisme. Les faits d'apologie du terrorisme ou de menaces explosent depuis l'assassinat de Samuel Paty. Sid Ahmed Ghlam condamné à la réclusion à perpétuité pour l’attentat avorté de Villejuif. En France, seulement un quart des terroristes islamistes sont-ils étrangers ? « L’allergie nationale au fait religieux est une erreur intellectuelle et une faute politique »

Tribune. Face aux attentats islamistes qui frappent notre pays croît la tentation de déclencher une guerre symbolique contre l’islam. Hugo Micheron: «La menace djihadiste concerne toute l’Europe de l’Ouest» «La Turquie organise son emprise sur l’islam de France» « Il faut écouter ce qu’Emmanuel Macron a vraiment dit » : le soutien des Emirats arabes unis dans la polémique sur les caricatures. Les Emirats arabes unis ont pris la défense du président français dans la polémique qui a enflé ces derniers jours dans le monde musulman à son encontre, au sujet des caricatures du prophète Mahomet. Dans un entretien paru lundi 2 novembre dans le quotidien allemand Die Welt, le ministre des affaires étrangères émirati, Anwar Gargash, a rejeté l’idée selon laquelle Emmanuel Macron aurait exprimé un message d’exclusion des musulmans. Lire aussi Dans un entretien à la chaîne Al-Jazira, Emmanuel Macron dit comprendre que les caricatures puissent « choquer » mais dénonce la violence « Il faut écouter ce que Macron dans son discours a vraiment dit, il ne veut pas de ghettoïsation des musulmans en Occident et il a tout à fait raison », a-t-il déclaré.

« Boycotter la France, c’est ignorer la réalité de ses idéaux » : l’appel d’intellectuels musulmans à « la concorde et l’union » Tribune. Le récent appel d’entités de certains pays à boycotter les produits français est incompréhensible, choquant et injuste. Apologie du terrorisme : les chiffres accablants de la haine en ligne depuis l'assassinat de Samuel Paty. Christian Estrosi: «On ne peut pas régler l’islamo-fascisme avec les lois actuelles» David Lisnard: «Il est crucial de lutter aussi contre l’islamisme “à bas bruit”» Face à Erdogan, unanimité politique derrière Macron. Manuel Valls : «Par ses insultes envers la France, Erdogan se fait le chantre de l'islamisme radical» MEMORABILIA – Gardons quelques idées au bout de nos pixels…

Près de Toulouse, une mineure mise en examen pour avoir insulté une professeure. Sept gardés à vue, tous mineurs, une jeune fille de 16 ans mise en examen pour « outrage à personne dépositaire d’une mission de service public dans un établissement scolaire », une professeure d’histoire-géographie traumatisée et suivie psychologiquement par les services du rectorat. A Toulouse, le procureur de la République, Dominique Alzeari, a confirmé au Monde, jeudi 22 octobre, que l’élève avait été placée sous contrôle judiciaire deux jours auparavant par un juge des enfants.

Les autres sont ressortis libres. Jean-Éric Schoettl: «Terrorisme, islamisme, immigration: un droit hermétique à la volonté populaire?» Tondue parce qu’elle fréquentait un Serbe chrétien: le procès s’ouvre à Besançon. 8.000 personnes, dont 4.111 étrangers et 851 immigrés clandestins, fichées pour "radicalisation à caractère terroriste", annonce Darmanin (MàJ) - Fdesouche. Jean-Éric Schoettl: «Terrorisme, islamisme: desserrer nos contraintes juridiques pour agir enfin» « Journal d’un rescapé du Bataclan », de Christophe Naudin : un prof face à Daech. Deux équipages de pompiers agressés le même jour dans le Rhône. La colère du frère d'Hervé Cornara, décapité en 2015 par Yassin Salhi, son employé : "On a oublié mon frère (...) Les ministres n'ont rien fait" - Fdesouche. Après l’attentat de Conflans, des opérations de police en cours contre « des dizaines » de personnes, annonce Gérald Darmanin. Attentat de Conflans : les dernières révélations de l’enquête.

Décapitation de Samuel Paty : Darmanin souhaite la dissolution d'associations «ennemies de la République» Islamisme radical : le Sénat ouvre le débat sur la Constitution. Meurtre d’un enseignant à Conflans : le Conseil de défense étudie des « réponses concrètes » Agressions de jeunes femmes en jupe: le cri de colère d’Isabelle Adjani. Traité de Lausanne (1923) DeportaLausanne - Traité de Lausanne (1923) Marine Le Pen lance une campagne contre le Pacte sur la migration, «suicide de l'Europe» «Mineurs étrangers non accompagnés: en Seine-et-Marne, près de 80 % de fraudes» Lyon : une boucherie attaquée par des voyous de 12 ans parce qu'elle “vendait du porc” Comment les islamistes ont noyauté le service public. Querelle républicaine autour des statistiques ethniques. Gérald Darmanin et Marlène Schiappa précisent le contenu du projet de loi contre les séparatismes. Nancy : un policier traîné sur plusieurs centaines de mètres par des fuyards. Un homme provoque plusieurs accidents sur l'autoroute en Allemagne, un acte «islamiste» selon le parquet.

Racisme et racialisme: de la droite de la droite à la gauche de la gauche. L’État vigilant face aux dérives séparatistes d’élus municipaux. «La France a perdu un grand policier» : hommage à Éric Monroy, mortellement percuté au Mans par un chauffard. Pourquoi les enfants de l’immigration sont surreprésentés en prison. Marine Le Pen: «L’assimilation républicaine, condition indispensable à la cohésion de la nation» Saint-Étienne-du-Rouvray : «Nous n'oublions pas que le père Hamel fut tué par la barbarie islamiste», dit Darmanin. Michèle Tribalat : Une démographe qui dérange. La controverse autour des statistiques ethniques – La notion de "race" Un ex-codétenu d’Adama Traoré, qui l’accusait d’agressions sexuelles, indemnisé par une commission. Y a-t-il trois actes antichrétiens par jour ? La sémantique de Macron suscite un tollé. Mathieu Bock-Côté: Le New York Times, «la “Pravda” du progressisme américain»

Montée des violences: «Ce ne sont pas des incivilités, mais le symptôme d’un ensauvagement» Onde de choc après la mort d'Axelle, « sciemment renversée » par deux chauffards. L'homme qui accuse Adama Traoré de viol a été indemnisé. Incendie de la cathédrale de Nantes: «En finir avec l’ensauvagement du monde» Agression d’un chauffeur de bus à Bayonne: «Le retour de la violence clanique» Le paradoxe du vivre-ensemble : imposer de force des rapports sociaux non consentis.

Vers une loi de lutte contre le «séparatisme islamiste» Kabyles, arabes, français: identités coloniales - Patricia M. E. Lorcin - Google Livres. Histoire : La traite oubliée des esclaves blancs en Afrique du Nord. Le face-à-face - Une montée de l'islam politique en France ? Évolution de la part de la population d’origine extra-européenne chez les 0-18 ans dans les grandes villes françaises (chiffres officiels) – Fdesouche.

Pourquoi les enfants de l’immigration sont surreprésentés en prison.