background preloader

Théâtre France 20-21èmes siècles

Facebook Twitter

Шеро, Патрис. Патрис Шеро (фр.

Шеро, Патрис

Patrice Chéreau; 2 ноября 1944, Лезинье, Мен и Луара — 7 октября 2013, Париж[1]) — французский оперный, кино- и театральный режиссёр, актёр, сценарист. Лауреат Каннского и Берлинского кинофестивалей. Биография[править | править вики-текст] Из семьи художников. Закончил парижский лицей Людовика Великого, начал карьеру актёра и режиссёра на лицейской сцене, ставил Гюго, Лопе де Вегу, Мариво (1964—1965). Член Берлинской академии искусств (2003)[2]. Избранные постановки[править | править вики-текст] Кинорежиссура[править | править вики-текст] Актёрские работы[править | править вики-текст] Награды и номинации[править | править вики-текст] Премия Фридриха Гундольфа Немецкой академии языка и литературы (1993), театральная премия Европа (2008) 2009 год Венецианский кинофестиваль, 2009 год Номинации: Золотой лев («Преследование») 2006 год Сезар, 2006 год Номинации: Лучший адаптированный сценарий («Габриель») 2005 год Венецианский кинофестиваль, 2005 год Номинации: Золотой лев («Габриель»)

Loleh Bellon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loleh Bellon

Pour les articles homonymes, voir Bellon. Loleh Bellon (née Marie-Laure Bellon le à Bayonne et morte le au Kremlin-Bicêtre) est une actrice et dramaturge française. Biographie[modifier | modifier le code] Famille et proches[modifier | modifier le code] Fille de la photographe Denise Bellon[1] (1902-1999) et du magistrat Jacques Bellon, Loleh Bellon est la sœur cadette de la réalisatrice Yannick Bellon (née en 1924). Elle est l'intime d'Anne et Gérard Philipe[2].

Carrière : d'abord une comédienne de théâtre…[modifier | modifier le code] Français. Victorien Sardou. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Victorien Sardou

Pour les articles homonymes, voir Sardou. Victorien Sardou Victorien Sardou en 1880. Georges Courteline. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georges Courteline

Georges Courteline Georges Courteline vers 1890. Œuvres principales Le commissaire est bon enfant (1900), L'article 330 (1900), La paix chez soi (1903), Les balances (1901) Antonin Artaud. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antonin Artaud

Pour les articles homonymes, voir Artaud. Œuvres principales Compléments a influencé le nouveau théâtre américain dont le Living Theater, l'Open Theatre. Jean Cocteau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Cocteau

Jean Cocteau Jean Cocteau en 1923.Bibliothèque nationale de France Œuvres principales Signature. Jean Giraudoux. Jean Anouilh. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Anouilh

Jean Anouilh Œuvres principales Signature Biographie Genèse d'une passion (1923-1932) Albert Camus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Albert Camus

Pour les articles homonymes, voir Camus. Albert Camus. Caligula (Camus) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caligula (Camus)

Caligula est une pièce de théâtre en 4 actes écrite par Albert Camus, entamée en 1938 (le premier manuscrit date de 1939), et publiée pour la première fois en mai 1944 aux éditions Gallimard. La pièce fera par la suite l'objet de nombreuses retouches. Elle fait partie, avec l'Étranger (roman, 1942) et le Mythe de Sisyphe (essai, 1942) de ce que l'auteur a appelé le « cycle de l'absurde ». Certains critiques perçurent la pièce comme existentialiste, courant philosophique auquel Camus se défendit cependant toujours d'appartenir. Jean-Paul Sartre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Paul Sartre

Œuvres principales Compléments Jean-Paul Sartre, né le dans le 16e arrondissement de Paris et mort le dans le 14e arrondissement[1], est un écrivain et philosophe français, représentant du courant existentialiste, dont l'œuvre et la personnalité ont marqué la vie intellectuelle et politique de la France de 1945 à la fin des années 1970. Intransigeant et fidèle à ses idées, il a toujours rejeté les honneurs ; il a notamment refusé le prix Nobel de littérature en 1964 ; exception notable, il a cependant accepté le titre de docteur honoris causa de l'Université de Jérusalem en 1976. Sa relation particulière avec Simone de Beauvoir est un autre élément de sa notoriété. Huis clos (Sartre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Huis clos est une pièce de théâtre en un acte de Jean-Paul Sartre, rédigée à la fin de l'année 1943 et représentée pour la première fois le 27 mai 1944 au théâtre du Vieux-Colombier, à Paris.

Cette pièce de théâtre est symbolique de l'existentialisme, mouvement littéraire du début du XXe siècle où l'être humain est défini par ses gestes et ses non-gestes. Sartre pensait avoir écrit une pièce drôle. Seules les mises en scène de Didier Van Cauwelaert à Nice en 1977[1] et certaines plus actuelles semblent avoir donné justice à cette conception. Trois personnages se retrouvent à leur mort dans une même pièce. Le Diable et le Bon Dieu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Diable et le Bon Dieu est un drame en trois actes et onze tableaux de Jean-Paul Sartre paru et représenté la première fois à Paris au Théâtre Antoine (direction Simone Berriau) le , dans une mise en scène de Louis Jouvet.

Cette pièce, comme le laisse prévoir le titre, traite de la nature humaine, de Dieu et du Diable, et de la question « Le Bien est-il possible ? » (Gœtz à Heinrich dans le dixième tableau). Résumé[modifier | modifier le code] Il se retire avec Hilda dans la forêt où il mène une vie d'ermite fou, jusqu'à la visite de Heinrich qui vient comme convenu juger les actes de Gœtz. Samuel Beckett. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Beckett. Samuel Beckett Samuel Beckett en 1977. Œuvres principales. Jean Vilar. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Vilar. Jean Vilar Œuvres principales Le Théâtre, service public - Gallimard, 1975. Jean Vilar est un comédien de théâtre et de cinéma, un metteur en scène et un directeur de théâtre français, né le 25 mars 1912 et mort le 28 mai 1971 à Sète.

Repères biographiques[modifier | modifier le code] Plaque sur la maison natale de Jean Vilar à Sète. Tombe au cimetière marin. À Avignon, la Maison Jean-Vilar rassemble ses archives personnelles, les maquettes et les costumes des spectacles qu’il a créés à Avignon à partir de 1947 et au Théâtre national populaire (1951-1963). Jean Poiret. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Poiret. Jean Poiret, de son vrai nom Jean Gustave Poiré, est un acteur, réalisateur, auteur, metteur en scène et scénariste français, né le à Paris[1] et mort le à Suresnes[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Sur cette photographie de 1944, on distingue Jean Poiret, au milieu de ses camarades de l'école de la rue Blanche. Jean Poiret a suivi les cours d'art dramatique de la rue Blanche à Paris.

Joyeuses Pâques (pièce de théâtre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Joyeuses Pâques est une pièce de théâtre de Jean Poiret créée en au Théâtre du Palais Royal. Pendant le week-end de Pâques, alors que son épouse Sophie s'est absentée, Stéphane, un publicitaire quadragénaire, ramène chez lui une jolie jeune fille, Julie. Mais à cause d'une grève imprévue qui a entraîné l'annulation de son vol, Sophie revient et les surprend.

Poussé dans ses derniers retranchements, Stéphane finit par présenter Julie comme la fille d'un précédent mariage dont il ne lui avait jamais parlé. Version de 1982, au théâtre du Palais Royal, puis au théâtre de la Michodière, puis au théâtre Édouard VII, dans une mise en scène de Pierre Mondy : Jean Poiret : StéphaneNicole Calfan, puis Martine Kelly, puis Bunny Godillot : JulieMaria Pacôme, puis Françoise Fabian : SophieOdette Laure : Madame ChateigneauChristiane Muller : FabienneLouisa Colpeyn : Madame WalterNicolas Vogel : Monsieur WalterMarc Bassler : Frédéric Walter. Antoine Vitez. Éric Ruf. Murray et Boretz - Adieu Berthe - Francis Blanche - 1970. La Strategie De l'Echec en entier ! Stationnement alterné. Robert Lamoureux - Diable d'homme - 1984.