background preloader

Article wikipedia : Jean Anouilh

Article wikipedia : Jean Anouilh
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Anouilh Œuvres principales Signature Biographie Genèse d'une passion (1923-1932) Jean-Marie-Lucien-Pierre Anouilh est le fils de François Anouilh, tailleur et Marie-Magdeleine Soulue, professeur de piano et pianiste d'orchestre à Arcachon[1]. « J'ouvris le numéro, désœuvré, distrait, je passais les romans, homme de théâtre en puissance je méprisais déjà ces racontars et j'arrivais à la pièce dont le titre insolite m'attira. [...] Après avoir travaillé quelques semaines au bureau des réclamations des Grands Magasins du Louvre puis pendant deux ans dans l'agence de publicité Étienne Damour avec, entre autres, Jacques Prévert, Georges Neveux, Paul Grimault[5] et Jean Aurenche[6], Anouilh, succédant à Georges Neveux, devient entre 1929 et 1930, le secrétaire général de la comédie des Champs-Élysées, que dirige alors Louis Jouvet[7]. Premières œuvres (1932-1936) Antigone et l'Occupation (1941-1945) Related:  Théâtre France 20-21èmes siècles

Article Wikipedia : Antigone (Anouilh) La pièce est inspirée du mythe antique d'Antigone, la fille d'Œdipe, mais est écrite en rupture avec les codes de la tragédie grecque : — Jean Anouilh[2]. Résumé Rédaction et production Jean Anouilh a écrit la pièce entre 1941 et 1942, selon ses propres mots « à la lueur des premiers attentats terroristes[N 2], mais surtout comme une variation, à partir du chef-d’œuvre de Sophocle, sur le pouvoir et la révolte[3]. » Un de ces événements marquants est l'assassinat raté de Pierre Laval et Marcel Déat par le résistant Paul Collette le 27 août 1941. Comme il l'explique dans la préface de la première édition, Anouilh, qui admirait la pièce de Sophocle depuis son adolescence[6], trouve pendant la guerre que ses thèmes – l'individu qui se dresse contre des forces qui le dépassent – prennent un autre éclairage. Personnages Personnages principaux Antigone : fille d'Œdipe, sœur d'Étéocle, Polynice et Ismène, cette jeune fille est l'héroïne de la pièce. Personnages secondaires Accueil En 1944 Postérité

Jean-Paul Sartre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Œuvres principales Compléments Jean-Paul Sartre, né le dans le 16e arrondissement de Paris et mort le dans le 14e arrondissement[1], est un écrivain et philosophe français, représentant du courant existentialiste, dont l'œuvre et la personnalité ont marqué la vie intellectuelle et politique de la France de 1945 à la fin des années 1970. Intransigeant et fidèle à ses idées, il a toujours rejeté les honneurs ; il a notamment refusé le prix Nobel de littérature en 1964 ; exception notable, il a cependant accepté le titre de docteur honoris causa de l'Université de Jérusalem en 1976. Sa relation particulière avec Simone de Beauvoir est un autre élément de sa notoriété. Biographie[modifier | modifier le code] « Je n’essaie pas de protéger ma vie après coup par ma philosophie, ce qui est batard, ni de conformer ma vie à ma philosophie, ce qui est pédantesque, mais vraiment, vie et philo ne font plus qu’un. » Carnets de la drôle de guerre — Sartre autres

JEAN ANOUILH Pièces noires, pièces roses, pièces brillantes, pièces grinçantes : Anouilh a lui-même défini ainsi les différentes facettes de son œuvre théâtrale. Ce classement marque aussi une évolution. Anouilh a commencé par des comédies cocasses à la fois cruelles et tendres ou par la modernisation des grands mythes de la tragédie grecque, à la manière de Giraudoux. Puis il se laissa peu à peu envahir par ses rancunes politiques, jusqu'à produire des œuvres de critique sociale amères, désabusées et animées d'une verve de chansonnier. Jean Anouilh est né à Bordeaux en 1910, d'un père tailleur et d'une mère violoniste. « Ce fut ma révélation », ajoute-t-il. En 1932, L'Hermine, sa première pièce, est créée à Paris et remporte un certain succès.

sans titre Nationalité : France Né(e) à : Bordeaux , le 03/06/1910 Mort(e) à : Lausanne , le 03/10/1987 Biographie : Jean Anouilh est un écrivain et dramaturge français, né le 23 juin 1910 à Bordeaux (Gironde) et mort le 3 octobre 1987 à Lausanne (Suisse). Son œuvre théâtrale commencée en 1932 est particulièrement abondante et variée : elle est constituée de nombreuses comédies souvent grinçantes et d'œuvres à la tonalité dramatique ou tragique comme sa pièce la plus célèbre, Antigone, réécriture moderne de la pièce de Sophocle. Anouilh a lui-même organisé ses œuvres en séries thématiques, faisant alterner d'abord Pièces roses et Pièces noires. Les premières sont des comédies marquées par la fantaisie comme Le Bal des voleurs (1938) alors que les secondes montrent dans la gravité l'affrontement des « héros » entourés de gens ordinaires en prenant souvent appui sur des mythes comme Eurydice (1941), Antigone (1944) ou Médée (1946).

Etude des personnages de Candide - Candide de Voltaire | Candide de Voltaire Candide : Candide est le personnage éponyme du conte. Il tient la place du personnage principal et l’on ne sait pourtant que peu de choses à son sujet. Pangloss : Pangloss est le précepteur de Candide. Martin : Le personnage de Martin est en opposition à celui de Pangloss car il est, lui, pessimiste. Cunégonde: Cunégonde est la fille du baron de Thunder-Ten-Tronckh. Cacambo: Le personnage de Cacambo devient à la fin du conte l’intendant de Candide. La Vieille : Apparaissant au chapitre 7, c’est un personnage secondaire, pessimiste comme Martin. L’Abbé périgourdin : C’est un personnage parasite qui dupe et vole Candide en l’emmenant ensuite chez une amie qui le vole tout autant. Le Gouverneur : Le baron Thunder-ten-tronck : C’est une caricature des allemands de par son nom aux consonances dures. Le Fils Thunder-ten-tronck : Pococurante : Recherches qui ont permis de trouver cet article : Share and Enjoy

Œdipe et Antigone : "Le monstre, c’est moi" Œdipe est au sommet du bonheur et de la bonne fortune que l'on peut souhaiter à un mortel. Fils de Laïos et de Jocaste, il est promis à un bel avenir. Il est connu pour avoir vaincu la Sphinge en répondant à son énigme, mais il est également coupable de parricide et d'inceste. Extérieur jour. Dans la ville de Thèbes, en Béotie, devant le palais royal, une foule de citoyens supplient leur bon roi, qui se montre attentif et paternel. Oedipe, Ô toi qui commande à la terre de ma patrie, tu nous voies tous prosternés devant tes autels. Voici donc Œdipe. L'homme a tout : la souveraineté, le prestige, la confiance de ses sujets, un beau mariage, beaucoup d'enfants, et surtout une très grande sagesse. Œdipe a parcouru les étapes de la vie héroïque. Ensuite, Œdipe lui-même a accompli une performance exceptionnelle. Car qui d'autre que lui pouvait répondre à "Quel animal n'a qu'une seule voix, un pied, puis deux puis trois pieds" ?

Albert Camus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Camus. Albert Camus Albert Camus en 1957. Œuvres principales Compléments Son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir »[3]. Il ne se dérobe devant aucun combat, protestant successivement contre les inégalités qui frappent les musulmans d'Afrique du Nord, puis contre la caricature du pied-noir exploiteur, ou prenant la défense des Espagnols exilés antifascistes, des victimes du stalinisme et des objecteurs de conscience[5]. En marge des courants philosophiques, Camus est d'abord témoin de son temps, intransigeant, refusant toute compromission.

Vie et œuvre de Jean Anouilh Vie et œuvre de Jean Anouilh (1910-1987). La vie de Jean Anouilh se raconte exactement comme celle de grands dramaturges comme Molière. On commence à narrer l’enfance puis vient le succès et tout à coup, il ne s’agit plus d’un homme mais de son œuvre : on enfile les titres en racontant ce qu’ils contiennent et le succès ou l’insuccès qui leur revient. Une naissance à Bordeaux d’un père tailleur et d’une mère professeur de piano, des études au lycée Chaptal, des vers précoces, des vacances à Arcachon puis l’illumination en assistant à la pièce de Giraudoux, Siegfried, à la Comédie des Champs-Élysées où il découvre que le théâtre peut s’imprégner de poésie… Cette première impression s’enrichit quand il assiste aux Mariés de la Tour Eiffel que Jean Cocteau donne au public parisien. « Je n’ai pas de biographie », déclarait-il. Il était entré aux Grands Magasins du Louvre pour répondre aux courriers des clients. Une carrière angoissée Tout auteur a son metteur en scène. Ni Brecht ni Artaud

Le personnage d'Antigone Il faut croire que le nom d'Antigone est prédestiné à une vie difficile. Les trois héroïnes que nous allons voir ont toutes connu un destin tragique. Antigone sur la tombe de son frère (© Musée du Louvre) ① Antigone est la fille incestueuse d'Oedipe, roi de Thèbes et de la reine Jocaste (qui est aussi sa grand-mère). Après le suicide de Jocaste, honteuse de son inceste involontaire, Oedipe, qui s'est crevé les yeux, s'exile à Colone sous la conduite d'Antigone. Sa soeur Ismène les y rejoint. Oui, tu seras toujours chez la race nouvelle De l'amour filial le plus parfait modèle; Tant qu'il existera des pères malheureux Ton nom consolateur sera sacré pour eux: Il peindra la vertu , la pitié vive et tendre. Après la mort d'Oedipe, les jeunes filles reviendront volontairement à Thèbes où le roi Créon, leur oncle, avait promis de marier Antigone à son fils Haemon ou Hémon. La noble résignation et la mort d'Antigone ont fourni matière à plusieurs tragédies.

Jean Cocteau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Cocteau Jean Cocteau en 1923.Bibliothèque nationale de France Œuvres principales Signature Jean Cocteau, né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte et mort le 11 octobre 1963 dans sa maison de Milly-la-Forêt, est un poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français. Comptant parmi les artistes qui ont marqué le XXe siècle, il a côtoyé la plupart de ceux qui ont animé la vie artistique de son époque. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunes années[modifier | modifier le code] Clément Eugène Jean Maurice Cocteau est né le 5 juillet 1889, dans la maison de son grand-père maternel, place Sully à Maisons-Laffitte[1] dans une famille bourgeoise de Paris. Son père qui vivait de ses rentes se suicide le 5 avril 1898 à Paris, Jean Cocteau portera longtemps cette blessure. Dès l'âge de quinze ans, Cocteau quitte le cocon familial. Portrait de Jean Cocteau peint entre 1910 et 1912. Raymond Radiguet[modifier | modifier le code]

Caligula (Camus) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Caligula est une pièce de théâtre en 4 actes écrite par Albert Camus, entamée en 1938 (le premier manuscrit date de 1939), et publiée pour la première fois en mai 1944 aux éditions Gallimard. La pièce fera par la suite l'objet de nombreuses retouches. Elle fait partie, avec l'Étranger (roman, 1942) et le Mythe de Sisyphe (essai, 1942) de ce que l'auteur a appelé le « cycle de l'absurde ». Elle met en scène Caligula, empereur romain tyrannique qui agit avec démesure, en quête d'impossible. Voici le thème de la pièce présenté par l'auteur lui-même (dans l'édition américaine de Caligula and Three Other Plays, en 1957) : « Caligula, prince relativement aimable jusque-là, s'aperçoit à la mort de Drusilla, sa sœur et sa maîtresse, que le monde tel qu’il va n’est pas satisfaisant. Mais, si sa vérité est de se révolter contre le destin, son erreur est de nier les hommes. La création de Caligula en 1945 révéla Gérard Philipe. Le théâtre de l'absurde

Victorien Sardou Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sardou. Victorien Sardou Victorien Sardou en 1880 Victorien Sardou, né le 5 septembre 1831 à Paris où il est mort le 8 novembre 1908, était un auteur dramatique français, connu également pour ses eaux-fortes médiumniques. Biographie[modifier | modifier le code] Victorien Sardou est issu d'une famille provençale qui possède une oliveraie au Cannet, près de Cannes. Ses débuts sont particulièrement difficiles. Un autre drame, Bernard Palissy, est accepté à l'Odéon, mais un changement de direction annule l'engagement. Sardou se trouve plongé dans la plus noire misère, et ses malheurs culminent avec une attaque de fièvre typhoïde qui manque de l'emporter. Victorien Sardou fait rapidement jeu égal avec les deux maîtres du théâtre d'alors, Émile Augier et Alexandre Dumas fils. Il moque la bourgeoisie égoïste et vulgaire dans Nos intimes ! Portraits[modifier | modifier le code] G. Œuvres[modifier | modifier le code]

Samuel Beckett Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Beckett. Samuel Beckett Samuel Beckett en 1977. Œuvres principales Compléments Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Samuel Barclay Beckett est né le 13 avril 1906[4] dans une famille bourgeoise irlandaise protestante : l'événement fut signalé dans la rubrique mondaine d'un journal irlandais (The Irish Times) daté du 16 avril. Formation[modifier | modifier le code] Débuts littéraires[modifier | modifier le code] C'est en 1929 que Beckett publie son premier ouvrage, un essai critique intitulé Dante... En 1930, il revient au Trinity College en tant que lecteur et écrit en 1931 un deuxième essai en anglais intitulé Proust. Après plusieurs voyages en Europe, notamment en Allemagne, il se fixe en janvier 1938 définitivement à Paris, rue des Favorites, dans le 15e arrondissement[11], peu avant la Seconde Guerre mondiale. Succès[modifier | modifier le code] — More Pricks than Kicks, 9

Related:  marienoor