background preloader

Cinéma, Séries télévisées, BD...

Facebook Twitter

Trégueux. Dans les coulisses du cinéma. Notre série se termine par un tour dans les coulisses du Cinéland.

Trégueux. Dans les coulisses du cinéma

Coup de projecteur sur Henri Moisan, responsable technique et projectionniste. 14 h. "L'Arabe du futur 2" est arrivé : pourquoi la méthode Sattouf fait merveille. Dans le premier tome de "L'Arabe du futur", on avait suivi les toutes premières années de la vie de Riad, né en 1978 d'un père syrien et d'une mère bretonne.

"L'Arabe du futur 2" est arrivé : pourquoi la méthode Sattouf fait merveille

Premières années marquées par des allers-retours entre la Lybie, la Syrie et la Bretagne. "Je m'appelle Riad. En 1984, j'avais 6 ans et j'étais toujours un homme éblouissant" Ce deuxième tome couvre l'année 1984-1985. La famille est installée à Ter Maaleh, un petit village près de Homs en Syrie. . © Riad Sattouf / Allary éditions Riad fait l'apprentissage de l'arabe. Entre chants patriotiques et Sourates En classe, les enfants lisent les sourates du Coran. Le père est une fois encore un personnage central dans ce 2e tome. Nantes: La science-fiction, un truc de geek? Comment le festival des Utopiales démonte le cliché.

De Moulinsart à Célesteville, panorama des villes de BD. L'an dernier, à l'occasion du Libé des géographes, était publiée une mappemonde des lieux de fiction.

De Moulinsart à Célesteville, panorama des villes de BD

Ils ne sont bien souvent pas de simples toiles de fond, mais bien des personnages à part entière de séries télé, films culte, jeux vidéo ou romans. L'histgeobox: 299. David Bowie, Space Oddity, (1969). Ground Control to Major Tom Take your protein pills and put your helmet on Commencing countdown, engines on Check ignition and may God's love be with you.

l'histgeobox: 299. David Bowie, Space Oddity, (1969).

Star Wars VII et le sixième assassinat de Jaurès. Attention spoiler pour ceux qui n'ont pas vu le film!

Star Wars VII et le sixième assassinat de Jaurès

Dans Le Réveil de la Force, la logique dictatoriale, xénophobe et meurtrière du Premier Ordre domine la Galaxie, même si demeurent tout à la fois une fragile Nouvelle République et une Résistance empêchant un pouvoir total. Voilà une construction imaginaire qui nous invite à la vigilance alors que, à un niveau mondial, la montée des nationalismes xénophobes, les violences des fondamentalismes islamistes et l’arbitraire des réponses sécuritaires des oligarchies occidentales à prétentions démocratiques n’ont pas encore submergé les aspirations émancipatrices. Á la différence d’une mythologie hollywoodienne simplifiée, « le côté obscur de la Force » a dans notre réel en mouvement plusieurs figures non unifiées. Cependant, la dramatisation propre à Star Wars ne constitue-t-elle pas une incitation à agir avant qu’il ne soit trop tard ?

STAR WARS Le Réveil de la Force - Bande Annonce VOST © FilmsActu. LeVillage - CHEF D'OEUVRE - Quelques mots sur « Le Prisonnier » De nos jours, livrer une œuvre de qualité honorable suffit à susciter les acclamations de milliers de thuriféraires, qui crient immédiatement au culte.

LeVillage - CHEF D'OEUVRE - Quelques mots sur « Le Prisonnier »

De plus en plus nombreuses sont les fictions passagères auxquelles l’on prédit trop vite un grand avenir dans la mémoire collective. Quelques-unes dont on pense aimablement qu’elles resteront un siècle au panthéon des créations de l’esprit. Puis, à côté des spéculations, il y a les faits. La série la plus aboutie de tous les temps n’est pas américaine, ne date pas de la dernière décennie et ne parle même pas de sexe. Les Films : Festival International du Film d'Amiens. L’AUTRE CINÉPHILIEENTRETIEN avec Alex Masson Dans l’avant-propos de l’Oreille d’un sourd, sublime livre consacré à ses années de journalisme, le grand Philippe Garnier écrit ceci : « La singularité du pigiste est sa seule richesse, son seul bagage, la seule raison pour laquelle les rédactions continuent de faire appel à lui.

Les Films : Festival International du Film d'Amiens

Prisoner.htm. Histoire Pour une raison inconnue, un agent, interprété par Patrick McGoohan, démissionne des services secrets britanniques.

Prisoner.htm

De retour dans son appartement, à Londres, alors qu'il fait sa valise, un jet de gaz à travers la serrure le plonge dans l'inconscience. A son réveil il se retrouve dans un ravissant petit villageau style architectural bigarré et à l'ambiance de villégiature. Il s'aperçoit rapidement qu'il est dans un endroit des plus étranges; il est impossible de passer des appels téléphoniques vers l'extérieur, les taxis n'assurent que la desserte locale, les cartes de l'endroitne portent aucune indication géographique... Le rÔdeur, fan club du Prisonnier : Allégorie. Par Myriam Guinot et Baptiste Marcel Histoire Pour une raison inconnue, un agent, interprété par Patrick McGoohan, démissionne des services secrets britanniques.

Le rÔdeur, fan club du Prisonnier : Allégorie

De retour dans son appartement, à Londres, alors qu'il fait sa valise, un jet de gaz à travers la serrure le plonge dans l'inconscience. A son réveil il se retrouve dans un ravissant petit village au style architectural bigarré et à l'ambiance de villégiature. Il s'aperçoit rapidement qu'il est dans un endroit des plus étranges; il est impossible de passer des appels téléphoniques vers l'extérieur, les taxis n'assurent que la desserte locale, les cartes de l'endroit ne portent aucune indication géographique... DOSSIER LE PRISONNIER. Introduction Le Prisonnier est une série culte dont le tournage démarra en 1966.

DOSSIER LE PRISONNIER

Interprétée et produite par Patrick Mc Goohan, scénarisée en 17 aventures dont il réalisera cinq épisodes, elle retrace le parcours d'un homme seul. Jules Verne, écrivain d'images - Littérature. Sujet d’une exposition à Nantes, au coeur d’une pièce de théâtre ou d’une comédie musicale à Paris, Jules Verne est indémodable. Lecture intemporelle constamment remise au goût du jour, elle est inlassablement réadaptée pour la scène comme pour le grand écran. Les voyages extraordinaires dans lesquels le célèbre écrivain a plongé ses lecteurs ont peu à peu intégré la psyché collective. Du Nautilus à un détour par la lune, en passant par le centre de la terre ou une odyssée en ballon, comment les récits contés par Jules Verne sont-ils parvenus à s’ancrer, visuellement, si profondément dans notre imaginaire ?

Chacun a en tête une image du Nautilus, le sous-marin de Vingt mille lieues sous les mers, du ballon de Cinq semaines en ballon, ou encore une vision romancée de ce à quoi pourraient bien ressembler les strates inférieures de la planète Terre. "Jules Verne Grand Ecran", au Lieu Unique, à Nantes. © Pierre Ropert / R.F. Un homme de théâtre Le cinéma vernien Une oeuvre protéiforme. Du capitaine James Cook au capitaine James Kirk. Selon Hubert Sauper, le réalisateur du Cauchemar de Darwin et de Nous venons en amis, "la colonisation est presque une caricature du récit de Science-fiction". Une idée qu'il étaye en évoquant le capitaine James Kirk de la saga Star Trek. Explications. La cabine de pilotage de l'USS Endeavour commandé par le commandant Jean-Luc Picard dans la série TV "Star Trek" © corbis - 2015 Hubert Sauper était l'invité de Christine Masson et Laurent Delmas dans leur émission On aura tout vu samedi dernier.