background preloader

Intelligence artificielle

Facebook Twitter

Intelligence artificielle : un logiciel abat en 1s le travail que des avocats font en 360.000 heures. AutoML, l'IA de Google qui se perfectionne elle-même. Le robot devenant supérieur à l'homme est un thème récurrent de la science-fiction, et récemment les intelligences artificielles en donnent des exemples fascinants.

AutoML, l'IA de Google qui se perfectionne elle-même

Après l'IA Deep Mind capable de battre les meilleurs joueurs de Go, voici AutoML, l'IA capable de créer de nouvelles IA plus efficacement que les humains ! C'est un garçon ou une fille ? C'est encore une fois à Google que l'on doit cette découverte, la société déployant des efforts énormes dans le domaine de l'IA. Une de ses équipes de chercheurs a doté à un contrôleur de réseau neuronal la capacité de générer un "enfant".

Cet enfant est ensuite testé et le contrôleur - AutoML - peut prendre en compte la qualité des résultats pour la conception d'un nouvel enfant. Google crée une division pour l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle, c’est depuis deux ou trois ans le champ de bataille des plus grandes entreprises high-tech.

Google crée une division pour l’intelligence artificielle

Google en fait évidemment partie, et cela se voit : la plupart de ses services en profite. Durant la conférence de lancement de Google I/O cette semaine, Sundar Pichai le patron du moteur de recherche a annoncé le lancement d’une nouvelle division dédiée spécifiquement à la recherche sur l’intelligence artificielle et le deep learning, ainsi que sur le développement des outils pour en tirer partie. Cette nouvelle division dispose de son propre site, Google.ai, qui brosse à grands traits les travaux des chercheurs dans ce domaine. Pour accélérer le développement et la recherche, Google propose d’utiliser le TPU (Tenor Processing Unit) que l’entreprise exploite pour entraîner ses propres modèles d’apprentissage automatique. Ces TPU sont disponibles pour quiconque le souhaite, au sein de la plateforme Google Cloud.

Le père de Siri et celui de M for Messenger dézinguent la hype autour de l'intelligence artificielle. Le Forum Netexplo 2017, dédié à l'innovation digitale, se tenait cette année au Palais de L'Unesco à Paris les 26 et 27 avril.

Le père de Siri et celui de M for Messenger dézinguent la hype autour de l'intelligence artificielle

L'une des interventions les plus marquantes parmi les divers experts internationaux invités était celle de deux Français. Le premier est Luc Julia. Il est l'un des pères de Siri, qu'il a revendu à Apple en 2010, et est aujourd'hui vice-président en charge de l'innovation chez Samsung. Le Crédit mutuel déploie le robot d’intelligence artificielle Watson dans son réseau. Le robot d’IBM va assister 20 000 chargés de clientèle dans 5 000 agences de la banque mutualiste.

Le Crédit mutuel déploie le robot d’intelligence artificielle Watson dans son réseau

Nicolas Théry, le président du Crédit mutuel, affirme qu’il ne s’agit pas de faire des économies sur les effectifs, mais d’augmenter les revenus du groupe. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Véronique Chocron Les robots intelligents prennent définitivement position dans le paysage bancaire français. Le Crédit mutuel-CIC doit annoncer jeudi 20 avril qu’après une phase de test, il va étendre progressivement, d’ici à la mi-juin, l’utilisation de Watson aux 5 000 caisses locales et agences de quinze de ses fédérations.

Les algorithmes : nouvelles formes de bureaucraties. Pour Real Life – dont on ne recommandera jamais assez la qualité (@_reallifemag) – l’essayiste Adam Clair (@awattobuildit) dresse une intéressante comparaison entre algorithme et bureaucratie.

Les algorithmes : nouvelles formes de bureaucraties

Les algorithmes sont paradoxaux rappelle-t-il : « ils sont conçus pour améliorer la prise de décision humaine en supprimant supposément ses biais et ses limites, mais les protocoles analytiques inévitablement réducteurs qu’ils mettent en œuvre se révèlent surtout vulnérables à des formes d’utilisation abusive. » Comme le dit très bien Cathy O’Neil dans son livre : loin d’être neutres et objectifs, « les algorithmes sont des opinions formalisées dans du code ». Pour Adam Clair, derrière l’apparente complexité de leur code, les objectifs des calculateurs ne sont pas nouveaux : ils visent à concentrer le pouvoir dans des structures ordonnées et cohérentes, à l’image des bureaucraties.

Comme celles-ci, les algorithmes tendent à être impénétrables, opaques, et à renforcer les injustices existantes. Le Japon voit son avenir économique dans l'IA et les robots - Business. Conscient du vieillissement de la population, le premier ministre japonais considère que l'intelligence artificielle et la robotisation permettront au pays de rester en croissance malgré ses problèmes démographiques.

Le Japon voit son avenir économique dans l'IA et les robots - Business

Confronté à une population vieillissante, le Japon pourrait s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour soutenir sa croissance et maintenir ainsi le niveau de vie de la société et sa compétitivité sur le plan international. C’est en filigrane ce qu’a laissé entendre le premier ministre du pays, Shinzō Abe, à l’occasion du salon allemand CeBIT qui se déroule du 20 au 24 mars à Hanovre. « Le Japon n’a pas peur de l’intelligence artificielle. Les machines prendront-elles les emplois ? De telles inquiétudes n’existent pas au Japon. La réalité, c’est que l’intelligence artificielle et la robotique sont déjà en train de se répandre dans divers pans de l’économie japonaise, que ce soit le secteur primaire, secondaire ou tertiaire.

Google sur le point de corriger un problème fondamental de l'intelligence artificielle. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Google sur le point de corriger un problème fondamental de l'intelligence artificielle

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil PierreFONTAINE. A la rencontre de Watson, l’intelligence artificielle star d’IBM. Watson peut composer de la musique, conseiller des médecins ou même tenter d’évaluer l’humeur de son interlocuteur.

A la rencontre de Watson, l’intelligence artificielle star d’IBM

Zoom sur cette célébrité parmi les IA. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual (envoyée spéciale à Austin, Texas (Etats-Unis) « - Je suis ravi de vous rencontrer. DeepCoder, l'IA qui code en s'inspirant d'autres logiciels - Tech. Des développeurs de Microsoft et de l'Université de Cambridge ont conçu une IA capable de coder des logiciels simples.

DeepCoder, l'IA qui code en s'inspirant d'autres logiciels - Tech

Elle pourrait devenir très utile pour les développeurs comme pour les personnes moins à l'aise avec la programmation informatique. Avec TensorFlow en version finale, Google veut frapper fort dans le domaine de l'IA. Google vient de publier en version finale son moteur d’apprentissage profond, TensorFlow.

Avec TensorFlow en version finale, Google veut frapper fort dans le domaine de l'IA

La nouvelle mouture se veut beaucoup plus rapide dans ses calculs, et plus flexible. Elle s’enrichit de plusieurs fonctionnalités au passage, tout en s’ouvrant à de nouveaux langages. En novembre 2015, Google prenait la décision d’ouvrir son moteur TensorFlow à l’open source, en le plaçant sous licence Apache 2.0. Il était question alors de prendre de l’avance dans le domaine de l’intelligence artificielle, et plus particulièrement dans les architectures de type neuronal, utilisées pour gérer de grandes quantités de données, l’apprentissage profond (ou automatique) ainsi que certains calculs spécifiques.

Cette trousse à outils, utilisée par Google pour ses propres services (notamment la reconnaissance vocale), est désormais disponible en version 1.0 finale. Google veut aller vite, très vite Quelles nouveautés pour cette version 1.0 ? Nouveaux modules et ouverture aux langages. Les changements d'état de la matière n'ont plus de secret pour les intelligences artificielles. Des physiciens utilisent des intelligences artificielles pour identifier les états exotiques de la matière. Grâce à une grande base de données, les IA produisent des résultats impressionnants.

Des physiciens du Perimeter Institute du Canada et de l’École polytechnique fédérale de Zurich ont utilisé des intelligences artificielles pour mener deux observations indépendantes sur les états exotiques de la matière. Ces derniers sont au cœur de l’actualité scientifique depuis qu’une étude à leur sujet a remporté le Prix Nobel de physique en 2016. Cette théorie signée David Thouless, Duncan Haldane et Michael Kosterlitz se penchait sur le concept des transitions de phase : des altérations drastiques des propriétés physiques de la matière ; par exemple avec le passage d’un gaz à un état solide ou le contraire.

Quand les traders sont remplacés par des robots. Axelle Lemaire dévoile son plan pour l'intelligence artificielle. Une intelligence artificielle globale et agnostique peut-elle exister ? - Sciences. Aussi spectaculaires soient-ils, les récents progrès de l’intelligence artificielle ont été principalement le fait de logiciels ultra spécialisés, élaborés grâce à un travail de longue haleine. Mais l’intelligence artificielle de demain pourrait être, au contraire, polyvalente et autodidacte. « Nous vivons une époque à la fois fantastique et dangereuse.

En effet, nous sommes témoins de bouleversements majeurs, auxquels nous allons nécessairement devoir nous adapter. Notre manière d’apprendre, en particulier, va devoir changer. » En novembre dernier, au Web Summit de Lisbonne, Antoine Blondeau donnait le ton dès le début de son intervention. Intelligence Artificielle et retail physique ou en ligne : les exemples concrets fleurissent - ZDNet. Pourquoi c'est important pour vous ? Pour comprendre comment l'IA rendra des services applicatifs aux métiers via le Cloud. L'usage de l'Intelligence Artificielle est spectaculairement remarqué dans le jeu de Go ou la voiture autonome. La révolution des neurones artificiels. Traduction automatique, conduite autonome : les progrès de l’intelligence artificielle s’appuient sur les réseaux de neurones, une vieille idée relancée par les géants de l’informatique.

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par David Larousserie L’année 2016 aura été celle des grandes percées en intelligence artificielle. CES: le «big bang» de l'intelligence artificielle. Fondée en 1993, Nvidia était surtout connue dans l'univers du jeu vidéo, où ses processeurs graphiques ont permis de faire exploser la qualité visuelle. C'était jusqu'à tout récemment, quand les chercheurs en apprentissage profond, la branche la plus en vue de l'intelligence artificielle présentement, ont découvert le potentiel des processeurs graphiques. « L'apprentissage profond avait un immense handicap, et c'était que la capacité de calcul nécessaire, la quantité de données qu'il était nécessaire de traiter, était absolument énorme », a raconté dans le discours d'ouverture officiel du CES le président et cofondateur de Nvidia, Jen-Hsun Huang. « Et un jour, un jour, les chercheurs ont croisé le processeur graphique, que nous avons inventé, et le big bang de l'intelligence artificielle moderne est survenu. »

Les objets connectés se marient à l’intelligence artificielle au CES, High tech. La start-up Boltt est au CES pour lancer ses objets connectés de fitness renforcés par l'intelligence artificielle. Ce lancement est symptomatique du mariage qui s'opère à Las Vegas entre les objets connectés et l'intelligence artificielle. Les objets connectés sont en effet rois au CES depuis plusieurs années.

Cependant, il ne suffit plus de capter des données (le nombre de pas effectués, le nombre de calories brûlées, etc.) : si les objets ne font qu'afficher des chiffres brutes, ils ne sont pas plus intelligents que d'autres. Une I.A. remplace 34 employés d'une assurance au Japon - Tech. Une assurance japonaise utilisera une I.A. pour remplacer 34 de ses employés. La machine devra effectuer des activités de vérification et des procédures d'analyse sur les dossiers des clients.

Une I.A., la « IBM Watson Explorer », remplacera 34 employés d’une assurance vie japonaise, la Fukoku Mutual Life Insurance, dans les jours à venir. Notamment, l’I.A. devra analyser les certificats et les antécédents médicaux des clients, déterminer les paiements et facturer les dépenses médicales. Ainsi, elle devra gérer toutes les procédures d’élaboration d’un dossier jusqu’à le faire arriver dans les mains d’un superviseur humain qui s’occupera de l’approbation et du paiement final. L’entreprise a dépensé 200 millions de yen (1,7 million de dollars) sur ce nouveau système, qui nécessitera une maintenance annuelle d’un coût de 128 000 dollars. Ça s'est passé en 2016 : le triomphe de l'intelligence artificielle. Washington s'inquiète des conséquences de l'IA sur le monde du travail - Politique. Quand l’intelligence artificielle révolutionne la traduction automatique.

Comment l’IA va mettre la manipulation des images à la portée de tous. Avec l’avancée des nouvelles technologies, la retouche d’image est devenue largement accessible au grand public. On peut désormais réaliser toute sorte de montages très facilement grâce à des filtres comme ceux que l’on trouve sur Snapchat ou Instagram, pour ne citer qu’eux, ou grâce à de puissants logiciels tels que Photoshop. Aujourd’hui, on en arrive même, parfois, à ne plus savoir faire la différence entre un cliché authentique et un montage. Et avec le développement de l’intelligence artificielle, qui recèle de nombreuses opportunités en matière de retouche et manipulation automatique d’images, pourrons-nous encore croire, dans un futur pas si lointain, à ce que nos yeux nous montrent ? Comment intégrer une API d'intelligence artificielle. IBM, Microsoft, Google ou Amazon proposent des briques cloud d'intelligence artificielle sous forme d'APIs.

Leur utilisation nécessite un certain nombre de prérequis techniques et de compétences spécifiques. Explications. Longtemps, l'intelligence artificielle est restée confinée dans les labos de R&D d'un IBM ou d'un Microsoft. Si la reconnaissance vocale, l'analyse du langage, la reconnaissance de formes ou la traduction automatique existent depuis des décennies, elles restaient jusqu'ici entre les mains de chercheurs. Le cloud a permis de démocratiser leur usage. Ce que Mark Zuckerberg a appris de l'IA en développant la sienne - Tech. Chatbots : Quand l'IA donne la réplique à l'être humain.

TCHATCHE. L'art de la conversation n'est peut-être déjà plus l'apanage du genre humain. Entre les assistants vocaux comme (Siri ou Cortana) qui s'invitent sur nos smartphones et les boîtiers connectés qui réagissent au son de la voix (Alexa, qui équipe l'enceinte Echo d'Amazon), les machines ont dû apprendre à nous comprendre afin de répondre intelligemment à nos besoins. Une tendance qui se généralise aux échanges oraux comme écrits (notamment sur les réseaux sociaux), et qui a un nom : on parle de chatbots (ou agents conversationnels, chatterbots en anglais). L'intelligence artificielle arrive doucement dans notre quotidien. L'automatisation et l'IA vont-ils avoir la peau des travailleurs ? L’impact de l’automatisation sur l’emploi varie considérablement d’une activité à l’autre. C’est le constat d’une étude américaine (« Where machines could replace humans ») du cabinet McKinsey.

La société a analysé des données publiques concernant 800 métiers dans 2000 domaines. L’objectif : déterminer quelles activités sont les plus susceptibles « techniquement » d’être automatisées. 45 % des activités automatisables Aux États-Unis, les technologies disponibles aujourd’hui « pourraient automatiser 45 % des activités que les travailleurs effectuent en contrepartie d’une rémunération », selon les consultants de McKinsey. Outre-Atlantique à nouveau, McKinsey estime que « 60 % de tous les métiers pourraient voir automatiser 30 % de leurs activités ».

Management et éducation moins exposés. Google Translate : l'intelligence artificielle apprend (trop) vite. Lire-l-ia-annonce-t-elle-une-nouvelle-ere-dans-le-piratage-informatique -le-monde-informatique-66635. L’intelligence artificielle va-t-elle rester impénétrable. Primaire de la droite : mais où est donc la vision de l'avenir du travail ? - Politique. Les assistants virtuels, aux avant-postes de l'intelligence artificielle - le Parisien. Google DeepMind a trouvé un nouveau jeu pour son IA : réduire la consommation d'énergie des datacenters. Ces startups de l'intelligence artificielle qui ringardisent Siri et consorts. Quand l'ordinateur inquiète les médecins. Science et vie. Intelligence Artificielle : nouvelle cyber-guerre économique ? Sans titre. Journalisme du futur : l'IA d'IBM participe à la rédaction d'un magazine - Tech. Sans titre. Sans titre. Intelligence artificielle : les 10 chiffres clés. Pourquoi Google a conçu un « bouton rouge » pour désactiver des intelligences artificielles.

Google veut vous faire découvrir le machine learning - Sciences.