background preloader

Une intelligence artificielle de Facebook a accidentellement inventé son propre langage

Une intelligence artificielle de Facebook a accidentellement inventé son propre langage
Related:  Intelligence artificielle

Comment l’intelligence artificielle va révolutionner les télécoms Rares sont les industriels, aujourd'hui, à ne pas se demander comment l'intelligence artificielle (IA) est susceptible de bouleverser leur modèle économique. Il faut dire que les dernières avancées en matière de « deep learning » (méthode d'apprentissage automatique permettant par exemple à un programme de reconnaître des mots à l'oral ou des objets sur une image) s'avèrent prometteuses. Elles ouvrent le champ des possibles en matière d'applications et de services nouveaux. Ces avancées, l'industrie des télécoms compte bien en profiter. Partout dans le monde, de grands opérateurs investissent beaucoup d'argent et mobilisent leurs chercheurs pour bénéficier des progrès de l'IA. Parmi eux, on trouve des poids lourds, à l'instar d'Orange, du nippon Softbank, ou encore de l'espagnol Telefonica. En France, l'opérateur historique a fait des technologies de l'IA une priorité stratégique. Les promesses de l'IA dans la santé Softbank, un acteur de premier plan

Dans 43 ans les IA réaliseront n’importe quel job Le monde se dirige vers un scénario digne de la science-fiction et les plus pessimistes y verront le début d'un monde proche de celui de Matrix ou de Terminator : l'Intelligence Artificielle (et donc les robots) va remplacer l'homme dans tous les domaines. C'est en tout cas ce que croient les spécialistes en la matière, interrogés dans le cadre d'une étude. L'étude n'a pas été menée par un cabinet d'analyse ou une entreprise spécialisée dans l'IA : elle a été réalisée par les universités d'Oxford et de Yale. 2060 : le début de la fin de l'ère humaine Les chercheurs, dont l'étude a été publiée le 30 mai 2017, ont interrogé 352 chercheurs en Intelligence Artificielle qui ont publié des articles en 2015. Aucun domaine ne sera épargné : transports, sciences, finance, santé et même le domaine militaire devraient voir des Intelligences Artificielles prendre le dessus sur le cerveau humain. En 2140 tout emploi sera automatisé

Benefits & Risks of Artificial Intelligence Many AI researchers roll their eyes when seeing this headline: “Stephen Hawking warns that rise of robots may be disastrous for mankind.” And as many have lost count of how many similar articles they’ve seen. Typically, these articles are accompanied by an evil-looking robot carrying a weapon, and they suggest we should worry about robots rising up and killing us because they’ve become conscious and/or evil. On a lighter note, such articles are actually rather impressive, because they succinctly summarize the scenario that AI researchers don’t worry about. That scenario combines as many as three separate misconceptions: concern about consciousness, evil, and robots. If you drive down the road, you have a subjective experience of colors, sounds, etc. The fear of machines turning evil is another red herring. The consciousness misconception is related to the myth that machines can’t have goals. The robot misconception is related to the myth that machines can’t control humans.

L'intelligence artificielle à l'assaut des cabinets comptables L'intelligence artificielle (IA) et la robotisation logicielle viennent révolutionner les pratiques professionnelles des cols blancs et menacer la pérennité de certains métiers, comme les comptables. Et si elles étaient surtout une opportunité unique pour leur permettre de se réinventer, d'enrichir leur offre de services et d'investir dans l'avenir ? L'ubérisation qui bouscule Vous avez dit ubérisation ? Au cours des dix dernières années, sans aucun état d'âme, des startups bâties avec une idée, un ordinateur portable et une connexion Internet ont ébranlé des empires industriels. Alors qu'elles ne possèdent quasiment aucun actif, la capitalisation boursière de certaines d'entre elles est même plus importante que celle de leur concurrent centenaire "Brick and Mortar". Intelligence artificielle et robotisation : dangers ou opportunité ? Vers une évolution majeure des fonctions de support Prenons l'exemple du comptable. Entre repli sur soi et optimisme économique Thomas Bourgeois

Pour Elon Musk, l'intelligence artificielle pourrait menacer la civilisation L'entrepreneur américain, qui a fondé Tesla, a alerté les politiques américains sur la nécessité de réguler l'intelligence artificielle. L'intelligence artificielle pourrait-elle menacer l'homme? Lors d'une réunion de l'association des gouverneurs américains organisée ce week-end, Elon Musk, le fondateur de Tesla et de Space X, a plaidé pour des mesures de sécurité face à la menace potentielle de l'intelligence artificielle. Le chef d'entreprise réclame aux États américains des textes de loi qui permettraient de la réguler. «Je n'arrête pas de sonner l'alarme, mais jusqu'à ce que les gens voient vraiment des robots tuer des personnes, ils ne sauront pas comment réagir, tellement ça leur paraît irréel», a assuré Elon Musk. «Je travaille sur des formes très avancées d'intelligence artificielle, et je pense qu'on devrait tous s'inquiéter de ses progrès.» Elon Musk ne craint pas la disparition des hommes mais de les voir «détrônés», par des machines, robots ou encore logiciels.

Les voix de l’intelligence artificielle, futures armes de manipulation massive Connaissez-vous WaveNet? Il s’agit d’un logiciel d’intelligence artificielle lancé il y a quelques mois par Google (via sa société DeepMind) et dont le principal talent consiste à imiter la voix humaine. The Verge, qui présentait début septembre quelques-uns de ses exploits, expliquait que WaveNet a «produit des sons parmi les plus réalistes possible pour une machine à discours». Google a affirmé à cette occasion que le fossé entre la voix humaine et la voix robotique avait été réduit de plus de 50%. Même les pauses et les respirations sont ajustées avec précision. C’est une excellente nouvelle pour les assistants tels que Siri ou Cortana, qui ressembleront de plus en plus au personnage de Samantha interprété par Scarlett Johansson dans le film Her. Avatars «Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que le cybercrime devient automatisé et prend de plus en plus d’ampleur», a ainsi expliqué au journal Marc Goodman, auteur de Futur Crimes.

Intelligence artificielle : un logiciel abat en 1s le travail que des avocats font en 360.000 heures La toute nouvelle intelligence artificielle de JPMorgan est l’employé du mois : elle peut résoudre en une seconde des arbitrages financiers qui prennent normalement quelques 360.000 heures de travail (soit une année) aux avocats de la firme. Le travail de cette machine artificielle, baptisée COIN, est d’interpréter les accords de prêts commerciaux. Et fait en prime nettement moins d’erreurs que les humains. On l’a vu avec AlphaGO, l’intelligence artificielle fait des progrès incroyables, et commence petit à petit à se frayer un chemin dans un nombre croissant de domaines. L’un des plus inattendus, c’est le domaine juridique. Et trouver de nouveaux moteurs de croissance pour garder son rang. Alors que, pour le commun des mortels, l’avènement de ce type de technologie peut sembler synonyme de licenciement, une étude citée par Bloomberg réalisée sur 3.200 professionnels de la finance montre que dans ce secteur, les acteurs voient surtout le verre à moitié plein.

Hawking : « L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l'humanité » L'astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui s'exprime par l'intermédiaire d'un ordinateur en raison d'une maladie, met en garde contre le développement de l'intelligence artificielle. Dans un entretien à la BBC, le scientifique affirme que ce type de technologie pouvait évoluer rapidement et dépasser l'humanité, un scénario comparable à celui des films Terminator. « Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à l'humanité », a affirmé le professeur dans cet entretien. « Une fois que les hommes auraient développé l'intelligence artificielle, celle-ci décollerait seule, et se redéfinirait de plus en plus vite », a-t-il déclaré. « Les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés », poursuit M. Hawking, considéré comme un des plus brillants scientifiques vivants. M.

Une dérive malveillante de l’intelligence artificielle est-elle possible? Les progrès rapides de l’intelligence artificielle (IA) alimentent désormais un chaudron médiatique qui s’est emparé frénétiquement de ce sujet porteur, le plus souvent sans en maîtriser toute la complexité́. Les articles publiés ou mis en ligne évoquant l’IA ne se comptent plus dans la presse scientifique comme dans les médias généralistes et grand public. Pour autant, rares sont ceux qui produisent une analyse rationnelle dénuée d’approximations et de fantasmes. Cette approche anxiogène est encore plus marquée lorsque l’auteur aborde un sujet sur l’évolution probable de l’IA à moyen ou long terme. Lettre ouverte sur les dangers de l’IA Ces craintes viennent d’être considérablement renforcées par une lettre ouverte de mise en garde contre l’utilisation de l’IA dans le domaine militaire (systèmes armés autonomes), publiée sur le site du FHI (Future of Humanity Institute –université d’Oxford). L’hypothèse d’une dérive malveillante Danger potentiel

Related: