background preloader

Culture numérique

Facebook Twitter

Les rituels funéraires 2.0. 1er novembre 1347 - La peste entre à Marseille. Le 1er novembre 1347, les responsables du port de Marseille acceptent un bateau génois dont ils savent pourtant qu'il est porteur de la peste... André Larané Une si longue absence... Après plusieurs siècles d'absence, la peste bubonique (avec apparition de «bubons» ou tumeurs à l'aine) fait sa réapparition en 1320 en Mongolie. De là, elle se répand alentour et atteint la mer Noire fréquentée par les Génois. Comme les Mongols assiègent la ville de Caffa (aujourd'hui Féodossia, en Ukraine), ils envoient des cadavres contaminés par-dessus les murailles. Un mois plus tard, la peste atteint la Corse et Aix-en-Provence.

Durant les premiers mois, le fléau progresse à une moyenne de 75 km par jour en profitant des circuits d'échanges, en particulier fluviaux et maritimes. Selon Froissart, un tiers de la population française décède mais sans doute s'agit-il d'une exagération manifeste. Impuissance de la médecine Les médecins médiévaux attribuent la peste aux humeurs ou à l'empoisonnement de l'air. NEOTIS. Roberto CASATI. Bernard Stiegler : «Avec le numérique, nous sommes dans l’obligation de repenser l’éducation» *Bernard Stiegler enseigne la philosophie aux universités de Compiègne et de Londres, président du l’association Ars Industrialis, directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Georges Pompidou (IRI), membre du Conseil National du Numérique. Pourquoi l’éducation devrait-elle changer ?

L’éducation doit changer parce que le savoir a changé. Ce changement profond est visible dans des sciences comme les mathématiques, l’astrophysique ou les nanosciences pour n’en citer que quelques-unes... Mais c’est également vrai dans le domaine de la langue et des savoirs, où Google est en train de bouleverser les cadres traditionnels comme l’a montré Frédéric Kaplan notamment. Et il n’y a pas que les savoirs académiques qui se trouvent ainsi changés : les savoir-faire sont revisités, notamment par l’écosystème des fablabs (1), et quant aux savoir-vivre, ils se trouvent à la fois détruits par les réseaux sociaux et construits sur de nouvelles bases... Rapport Lebreton : le retour en force des usages et des services. Edgar Morin : Abécédaire numérique. Construire son réseau personnel d'apprentissage.

Les enseignants sont des apprenants professionnels. Parce qu'ils savent et aiment apprendre, ils ont choisi d'enseigner et se sont formés à cela. Se forment-ils toujours, tout au long de leur vie ? Selon le pays dans lequel ils exercent leur profession, ils bénéficient de dispositifs formels plus ou moins étoffés pour cela; ils lisent et s'informent également beaucoup, cela fait partie de leur métier. Certains vont encore plus loin et intègrent ce qu'il est convenu d'appeler des réseaux personnels d'apprentissage, Personal Learning Network en anglais. Le réseau personnel d'apprentissage, de quoi nourrir une curiosité et un appétit de savoirs sans bornes Pourquoi donner la traduction anglaise de l'expression ?

Ce n'est pas ce que pense Tom Whitby qui, en décembre 2010, déplorait de se sentir isolé parmi ses collègues, à cause précisément de son implication dans un PLN. Ceux qui ont adopté cette modalité de formation en connaissent les avantages. Comment créer son réseau ? Sésamath. The Pirate Bay lance son navigateur anti-censure. Qui de mieux placé qu'une équipe de pirates pour mettre à flot un nouveau navigateur ?

Samedi, l'équipe suédoise du plus gros moteur de recherche de fichiers torrents au monde, The Pirate Bay, a annoncé sur son blog le lancement du PirateBrowser , un navigateur un peu spécial qui devrait faciliter la vie de nombreux internautes dans le monde. «Vous connaissez des gens qui ne peuvent pas accéder à The Pirate Bay ou à d'autres sites de torrents parce qu'ils sont bloqués ?» , demande l'équipe. Ce peut être à cause de leur réseau d'entreprise, qui empêche les salariés de s'adonner au piratage sur leurs PC professionnels... ou à des caprices de fournisseurs d'accès à Internet, voire des décisions judiciaires qui imposent le filtrage des sites liés au piratage dans tout un pays.

«PirateBrowser permet d'y accéder tout de même en contournant les blocages. Pas de pubs cachés, de barres d'outils ou d'autres merdes» , c'est juste un Firefox pré-configuré, explique The Pirate Bay. 5 avancées numériques qui transforment nos villes. L'observatoire du numérique : chiffres clés 2013. 1/ Quels types de créations ? L’économie sociale et solidaire face aux données en ligne | Génération responsable. TelechargementS. Les Ennemis d'Internet - Rapport spécial surveillance. Synthèse | Labo d'idées Formatys. Génération Y et nouveaux rapports au travail : quelles interdépendances ? « Génération Y » est un terme qui a le vent en poupe qui désigne la génération qui s’étend des années 78-80 au début des années 90. La génération Y initie-t-elle à elle seule les nouveaux rapports au travail ou bien est-elle le reflet d’un changement plus global ?

La « génération Y » : tendances générales et contre-vérités La « génération Y » est un concept marketing qui tend à simplifier une tendance générationnelle. Nous connaissons tous ces stéréotypes, de manière éclatée : la génération du « pourquoi ? », la génération connectée, ouverte sur le monde, impatiente, ne reconnaît pas le statut hiérarchique, etc. Selon Benjamin Chaminade, quatre traits de caractère propres à cette génération par-delà les nationalités sont observables : l’individualisme, l’interconnexion, l’impatience, et l’inventivité.

La génération Y, celle des « digital natives » ? La génération Y, pas si rebelle ? Le contexte politique et légal. Médiation Numérique et Emplois d'avenir | Bibliothèques numériques. Tablette tactile et pédagogie. Peut-on prêter des e-books en bibliothèque… Billet rédigé par Clémence Crozier, Marine Peotta, Léonore Roskams et Aude Mingat dans le cadre du cours Ecosystème du document de l'Enssib. En mai 2011, la librairie Amazon annonçait qu’elle vendait plus de livres sous format numérique que sur format papier, et aujourd’hui le livre numérique se vend mieux que le livre de poche aux Etats-Unis. Ces faits démontrent que le livre électronique est un des enjeux majeurs de la profession pour les années à venir. C’est en faisant cette constatation que de nombreux réseaux de bibliothèques se penchent sur les modalités d'acquisition de textes numériques. Mais c’est un parcours semé d’embûches : modèles économique et juridique instables, demande des usagers encore timide en France… Beaucoup de structures hésitent à sauter le pas. … dans l’état du marché actuel ?

Malgré toutes ces problématiques, des pays comme les Etats-Unis proposent dans leurs bibliothèques un service très développé de prêt de textes numériques. Ownshelf : réseau de partage d'ebooks basé sur le Cloud. La startup Ownshelf a dernièrement procédé au lancement de la version bêta de sa plateforme de stockage et de partage de livres numériques. Un projet basé sur les capacités du nuage, et qui répond à une augmentation des attentes des lecteurs en matière d'optimisation de leur contrôle sur leurs propres bibliothèques. Pour profiter de ce service, le lecteur doit posséder un compte Facebook qui sera connecté aux serveurs Ownshelf et permettra ainsi d'en visualiser les contenus. Le procédé permettra aux usagers de télécharger leurs livres numériques en format EPUB, les stocker sur le nuage ou encore les partager avec leurs amis. Doté d'une interface d'utilisation simple, compatible avec n'importe quel type d'appareil de lecture électronique, et mettant à profit les réseaux sociaux dans une optique de partage, le concept pourrait bien avoir de quoi séduire les lecteurs.

Sources : Venture Beat , Good e-Reader Pour approfondir. Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures. Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009).

Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat. Comment lisons-nous ? « Le cerveau humain n’était pas programmé pour être capable de lire. Il était fait pour sentir, parler, entendre, regarder… Mais nous n’étions pas programmés génétiquement pour apprendre à lire ».

La présentation de Marianne Wolf via l’IRI. Pour autant, le circuit de la lecture n’est pas homogène. Pourquoi la lecture numérique est-elle différente ? Hubert Guillaud. Lecture numérique by Mediatheque Jules Verne on Prezi. Les bibliothèques et l’océan du web : trois exemples concrets et une mise au défi. Au mois de septembre dernier, Silvère Mercier a écrit sur son blog Bibliobsession un de ces billets importants dont il a le secret, intitulé "Les bibliothécaires, médiateurs dans l’océan du web".

A Lonely Walk To The Ocean. Par Stuck In Customs. CC-BY-NC-SA. Source : Flickr. Ecrit en réaction à une thèse défendue par Bertrand Calenge, il y soutenait l’idée que les bibliothèques ne devaient plus se cantonner à privilégier l’offre commerciale, "filtrée" par le travail des éditeurs, mais devaient s’engager dans la promotion auprès de leurs publics de ressources remarquables, pêchées dans la profusion de l’océan du web : [...] les bibliothécaires sont-il les médiateurs exclusifs du monde marchand ? Je voudrais aujourd’hui prolonger cette réflexion avec des exemples concrets, issus cette fois du domaine du livre numérique. 1) Oral Literature in Africa, par Ruth H. 2) Le crime contre nature, par Gwenn Seemel : 3) #Smartarded, par Pouhiou Alors qui le fera ?

Like this: J'aime chargement… Culture et pratiques numériques juvéniles : Quels usages pour quelles compétences ? Administration électronique - Développement de l'administration électronique : où en est-on ? - Dossier d'actualité - Vie. Relations usagers-administration : impact des nouvelles technologies La Documentation française Photo : Jean-Marc Lalier/Editing Mise en place de la plate-forme régionale e-Bourgogne en janvier 2005, personnalisation géographique de Service-Public.fr depuis le 23 mars 2005, ...et bientôt le service unique de changement d’adresse fin avril 2005...

L’administration électronique étoffe progressivement son panel de services administratifs disponibles en ligne. Ce dossier vous propose de faire le point sur les différents visages de l’administration électronique, ceux d’aujourd’hui et ceux à venir. Déploiement de services en ligne et construction d’une administration en ligne Le déploiement de l’administration électronique, et de services à distance, s’est fait en plusieurs étapes. Son développement coordonné a débuté en 1998 avec le PAGSI, programme d’action gouvernemental pour la société de l’information.

Il existe par ailleurs une information en ligne croissante sur le droit applicable. Rencontres sur les pratiques numériques des jeunes. Mardi 30 octobre Animation : Florence Castera (A Faire, A Suivre...) Fiche Florence Castera # Discours de bienvenue : - Marie-Pierre Auger, directrice adjointe du CENTQUATRE - Paris - Claire Lamboley, chef du Service de la coordination des politiques culturelles et de l'innovation du Ministère de la culture et de la communication # Focus : Le CENTQUATRE : nouveaux territoires numériques et médiation, enjeux croisés au coeur d'un projet artistique et innovant ouvert sur les publics - Marie-Pierre Auger / www.104.fr Fiche CENQUATRE # Session "Jeunesse & numérique" Alors que l'éducation artistique et culturelle est réaffirmée comme une priorité d'action ministérielle, cette session vise à présenter une diversité de projets d'actions culturelles et éducatives avec le numérique, à destination des jeunes, en temps scolaire et hors temps scolaire, menés par des équipements culturels en partenariat avec d'autres structures (culturelles, socio-culturelles, éducatives) sur leur territoire.

Fiche RMN. Remix The Commons | Remix Biens Communs. Remix The Commons / Remix Biens Communs est un projet de plateforme multimédia collaborative sur les biens communs. Il s’inscrit dans un mouvement de valeurs qui considère les communs comme une attitude responsable et solidaire et une sensibilité pour penser et agir ensemble sur le monde. Remix The Commons vise à permettre à chacun, individuellement et en collectif, de faire sien cette approche et de documenter sa pratique. Agir en communs, F. Sultan, 2012, CC-BY-SA, Depuis 2010, près de 80 vidéos sur les biens communs ont été mises à disposition : collectes et remix de définitions des communs, documentation de pratiques de biens communs (le « commoning »), de manifestations pour la défense des biens communs, d’interview de membres des mouvements sociaux, documentaires et remix, … La plus part de ces vidéos peuvent être retrouvées à partir du blog du projet sous la forme d’une mosaïque de vidéo.

«La culture numérique, c’est d’abord celle que l’on construit soi-même» Que le numérique ait fait irruption dans notre siècle est un fait indéniable – que les informations qu’il véhicule se fassent connaissances est un défi. «Les bactéries n’ont pas de ministère, et pourtant elles sont capables de s’adapter, de coopérer. Elles échangent des informations pour aboutir à un meilleur résultat que celui qu’elles auraient obtenu individuellement. Ce travail horizontal, c’est l’idée de la culture numérique.» L'exemple, donné par le biologiste et généticien François Taddéi reflète bien le débat : Comment développer une culture numérique ? C'est là le point départ de l'échange, qui, au regard du nombre de questions posées par le public, a passionné : l’accès à internet se démocratise, mais dans le même mouvement, les inégalités en termes de maîtrises du savoir se creusent.

Pourquoi ? «L’expérience de Wikipédia est bien souvent une expérience frustrante, et pas uniquement pour les professeurs. Benoît Rinnert (texte) et Moritz Zimmermann (vidéo). Biblio Numericus - Le numérique se joue aussi en bibliothèque. Biblio-connection L’an dernier, le Salon du livre et de la presse jeunesse inaugurait l’édition 2011 avec la tablette XXL. Cette année, c’est au tour de la Biblio-connection d’être sous les feux des projecteurs. Il s’agit d’une « bibliothèque numérique interactive à commande gestuelle« . En gros, on lit avec son corps. Ce projet a bénéficié du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’appel à projet « Services culturels numériques innovants ».

Comment ça marche ? Sur le plan technique, le dispositif fonctionne avec un vidéoo-projecteur, un écran, une interface à commande gestuelle (bon disons le, une Kinect), un écran TV qui retransmet le corps du lecteur et ses gestes (utile pour savoir si la personne est bien positionnée). Je suis bien positionné Le lecteur doit se positionner sur les marqueurs blancs pour que ses gestes puissent être captés par « l’interface gestuelle visuelle ». FPR - First Person Reader Comptoir & vidéoproj' Influences du web et d'Internet sur la société. Libres, solidaires et durables vers un réseau des acteur-ice-s de l'innovation sociale ouverte en Bretagne. Notre monde secoué de crises – aux conséquences multiples économiques et sociales autant qu’écologiques… – ne peut se réduire à une lecture binaire : marché contre État. D’autres manières de penser le développement existent, des manières plus respectueuses à la fois des humains et de la planète, plus créatives que celles que nos structures représentatives historiques nous assignent, plus coopératives que compétitives.

Ces autres manières de faire société passent, entre autres, par l’innovation sociale ouverte et partagée, la promotion, la diversification et la défense des Biens Communs. Aujourd’hui des convergences existent entre celles et ceux qui s’impliquent localement pour participer à une transformation sociale soucieuse de créer des solidarités, d’élargir les biens communs, de reconquérir l’estime de soi des personnes fragilisées, de mieux vivre ensemble et de co-construire des territoires en transition. Une culture de la coopération et du partage Les outils proposés Ebauche de charte.

Forum "Néo-Médias, Nouveaux Métiers" Cours : droit d’auteur et droit à l’image (Ecole des Mines de Nantes) Parlons un peu de curation (1) Désindexer son profil Facebook pour être invisible des curieux. Identité numérique, traçabilité, droit à l'oubli by CLEMI Bordeaux on Prezi. Web / Generation Y.

Utilisation ordi et logiciels

Consequences. Apprendre à lire sans prof ? Les enfants éthiopiens y arrivent. Www.a-brest.net/IMG/pdf/Guide_pratique_du_travail_collaboratif.pdf. Catalogue Outils numériques pour les Débats publics. Framablog. Apprendre à gérer son image sur internet : fiche pratique avec exercices. Lucid Chart. Creer des diagrammes en mode collaboratif. Les adolescents sur Twitter, acte II : la mise en scène frénétique de soi. Les adolescents sur Twitter, acte I : "C'est histoire d'être 'in'". Www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Rapports/Web2.0_LR_.pdf. Www.fao.org/docrep/015/i2516f/i2516f.pdf.

Quelles compétences numériques de base ? Dossier. Www.aquitaine-mopa.fr/IMG/pdf/Integrer_le_web_2.0_a_une_strategie_webmarketing_coherente.pdf. Planet Libre. Stocker les données dans les nuages. E-Enfance - Association reconnue d'utilité publique pour la protection de l'enfance sur internet. Cache.media.eduscol.education.fr/file/Formation_continue_enseignants/85/4/Plan-de-developpement-des-usages-du-numerique-a-l-ecole_161182_209854. Orme, Observatoire des ressources multimédia en éducation. Publier sur internet en respectant le droit. Ebooks libres et gratuits.

Intégrer une licence Creative Commons à ses publications en ligne. Www.propedia-igs.fr/wp-content/uploads/2012/02/BRACHOTTE_G.pdf. Www.jardins-numeriques.net/IMG/pdf/JN_livret_2012-13_v1.pdf. Sites ressource Education aux TIC. NTIC. Conférence sur le Mindmapping la démarche et les usages. Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) Semaine Digitale. Le papier contre le numérique. Les Français & Le Nouveau Monde numérique. Outils de travail collaboratif.