background preloader

Les mécanismes de la motivation et démotivation

Facebook Twitter

La motivation. La théorie des besoins psychologiques de base : clarifier les sources du climat motivationnel (Deci & Ryan, 2002, 2008) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissance. Selon Laguardia et Ryan (2000, p. 284), « la théorie de l’autodétermination adopte le concept de l’eudémonie ou de la réalisation de soi comme critère d’existence de bien-être mais, de plus, elle définit explicitement ce qu’il faut entendre par la réalisation de soi et par quels processus elle est atteinte ».

La théorie des besoins psychologiques de base : clarifier les sources du climat motivationnel (Deci & Ryan, 2002, 2008) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissance

En effet, la TAD soutient que les humains ont des besoins psychologiques fondamentaux et que la satisfaction de ces besoins psychologiques fondamentaux est essentielle à leur croissance, à leur intégrité et à leur bien-être. Ainsi, quand ces besoins sont satisfaits, l’organisme connaît la vitalité (Ryan & Frederick, 1997, cités par Laguardia & Ryan, 2000), la congruence interne (Sheldon & Elliot, 1999, cités par Laguardia & Ryan, 2000) et l’intégration psychologique (Deci & Ryan, 1991) : comme ces besoins fournissent une grande partie du sens et des intentions sous-jacents à l’activité humaine, leur satisfaction est ainsi vue comme un but « naturel » de la vie (Deci & Ryan, 2000). La théorie de l'autodétemination (TAD) : un autre regard sur le climat motivationnel (Sarrazin, Tessier, Trouilloud, 2006) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissa.

Postulats théoriques La théorie de l’autodétermination (Deci & Ryan, 2002 ; voir Sarrazin et Trouilloud, 2006 pour une présentation de ces travaux en langue française) s’est imposée, ces dernières années, comme un cadre heuristique pour rendre compte des comportements des individus dans différents contextes dont l’école.

La théorie de l'autodétemination (TAD) : un autre regard sur le climat motivationnel (Sarrazin, Tessier, Trouilloud, 2006) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissa

Selon cette approche, différents types de motivation peuvent être repérés et classés en fonction de leur degré d’autodétermination (Deci & Ryan, 2000). Une motivation est dite « autodéterminée » quand l’activité est réalisée spontanément et par choix. À l’inverse, la motivation est « non autodéterminée » quand l’individu réalise une activité pour répondre à une pression externe ou interne, et qu’il cesse toute implication dès que celle-ci diminue. En contexte scolaire, les élèves font preuve d’une motivation autodéterminée : quand ils s’engagent dans des tâches scolaires qu’ils jugent importantes pour atteindre des buts personnels (motivation extrinsèque identifiée). Edward L. Deci. Edward L.

Edward L. Deci

Deci est professeur de psychologie et de sciences sociales à l'université de Rochester où il est également directeur du programme sur la motivation humaine dont se sont inspirées plusieurs auteurs libéraux comme Bruno S. Frey ou de l'école autrichienne comme Nicolai J. Foss. CHAPITRE 1 PROBLÉMATIQUE. Il semble, selon certaines recherches, que plus le soutien à l’autonomie de la part du professeur est présent, plus un individu aura tendance à se sentir motivé de manière autodéterminée (intrinsèquement et par régulation identifiée) au plan scolaire (Deci, Nezlek & Sheinman, 1981; Deci & Ryan, 1987; Fortier & al., 1995; Grolnik, Ryan & Deci, 1991).

CHAPITRE 1 PROBLÉMATIQUE

Par contre, des enfants ayant des professeurs contrôlants tendent à avoir une diminution de leur motivation autodéterminée (intrinsèque et régulation identifiée; Deci, Schwartz, Sheinman & Ryan, 1981). Des études démontrent également que le soutien à l’autonomie offert par les parents a des effets bénéfiques sur la motivation intrinsèque et sur la motivation autodéterminée des enfants. En plus, certaines des observations obtenues dans une étude (Grolnik, Ryan & Deci, 1991) expliquent que le soutien à l’autonomie offert par les parents et le niveau d’implication de ces derniers étaient associés aux perceptions d’autonomie de l’enfant.

L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination. La théorie des besoins psychologiques de base : clarifier les sources du climat motivationnel (Deci & Ryan, 2002, 2008) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissance. La théorie de l'autodétemination (TAD) : un autre regard sur le climat motivationnel (Sarrazin, Tessier, Trouilloud, 2006) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissa. Motivation intrinsèque et extrinsèque - Deci. Théorie de la motivation intrinsèque et extrinsèque Cette théorie, initialement présentée par Richard Deci en 1975 et enrichie par Deci et Ryan (1985, 2002), présente l’originalité par rapport aux précédentes théories, de distinguer deux types de motivation suivant qu’elle est "imposée" ou non La motivation intrinsèque : l’action est conduite uniquement par l’intérêt et le plaisir que l’individu trouve à l’action, sans attente de récompense externe.

Motivation intrinsèque et extrinsèque - Deci

La motivation extrinsèque : l’action est provoquée par une circonstance extérieure à l’individu (punition, récompense, pression sociale, obtention de l’approbation d’une personne tièrce...). Ces deux types de motivations sont complétés par un troisième état : l’amotivation L’amotivation : l’individu a le sentiment d’être soumis à des facteurs hors de tout contrôle. L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination. Edward L. Deci. Théorie de l'auto-détermination.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie de l'auto-détermination

La théorie de l'auto-détermination (on conserve l'acronyme anglais SDT) est une macro-théorie de la motivation humaine et de la personnalité, qui concerne les tendances inhérentes au développement et les besoins psychologiques innés des êtres humains. Elle traite de la motivation agissant derrière les choix que les êtres humains font sans aucune influence ou interférence externe. La SDT définit le degré d'auto-motivation et d'auto-détermination d'un comportement[1]. Plusieurs études importantes conduisirent à l'émergence de la SDT, en particulier les recherches sur la motivation intrinsèque[2] à l'origine de la poursuite par un individu d'une activité parce qu'elle lui procure une satisfaction en elle-même, au contraire de la motivation extrinsèque, où l'activité est poursuivie en vue d'atteindre un but externe à celle-ci.

Références[modifier | modifier le code] ↑ Deci, E., & Ryan, R. Articles connexes[modifier | modifier le code] CHAPITRE 1 PROBLÉMATIQUE. Théorie de la justice organisationnelle. Le concept de justice organisationnelle est utilisé pour décrire le rôle de l'équité quand elle est directement liée au monde du travail.

Théorie de la justice organisationnelle

Plus précisément, la justice organisationnelle se préoccupe de la façon dont les employés déterminent s'ils sont traités équitablement dans leurs emplois et les façons dont ces déterminations influencent d'autres variables liées au travail. La justice organisationnelle peut aider à expliquer pourquoi les employés font des représailles contre des résultats qu'ils estiment comme inéquitables ou vis à vis des processus et des interactions considérées comme inappropriées. Les perceptions des employés se rapportent à trois dimensions de la justice organisationnelle: la justice distributive, la justice procédurale et la justice interactionnelle. La justice distributive En reprenant la théorie de l'équité de John Adams, Jerald Greenberg explique que le sentiment d’équité et la perception favorable de la justice distributive vont de paire. Annexes ↑ A. Theorie d'adams - Comptes Rendus - Victoire920. Motiver à travers la justice perçue Les théories de l’équité et de la justice organisationnelle stipulent que les individus sont motivés dès lors qu’ils perçoivent leur situation comme étantéquitable en comparaison à d’autres individus de référence (les "significant others").

Theorie d'adams - Comptes Rendus - Victoire920

A) La théorie de l’équité d’Adams Dès le début des années 1960, J.S. Adams (1963, p.422-436; 1965, p.267-299)développe la théorie de l’équité, qui a connu depuis de nombreux prolongements. Selon Adams, tout individu au travail observe son environnement afin d’évaluer si le traitement qui lui est réservé estéquitable ou non. Théorie de l'équité. Parmi les théories psychologiques contemporaines sur la motivation, John Stacey Adams a introduit la théorie de l'équité dans un premier article en 1963 puis dans un second en 1965, pour expliquer comment les employés répondent à la fois de façon cognitive et comportementale à la perception d'injustice dans leur milieu de travail.

Théorie de l'équité

Il prend appui sur les travaux de Leon Festinger sur la comparaison sociale (1954) et sur sa théorie de la dissonance cognitive (1957). A la différence des autres théories, la théorie de l'équité insiste plus sur les données relatives (ratio d'input[1] sur output[2]) que sur les valeurs absolues[3]. Cependant, cette notion de justice est incomplète. la théorie de l'équité se réfère plus à une justice distributive en oubliant le contexte d'une justice procédurale. Ces points seront développés par la suite, par J. Vroom. LA_MOTIVATION%20DANS_L_ENTREPRISE_Fiche_lecture.pdf. Motivation - La théorie VIE de Vroom. La théorie des attentes ou théorie VIE (Valence-Instrumentalité- Expectation) La théorie de Vroom , contrairement à Maslow ou Herzberg, ne se focalise pas sur les besoins, mais relie la motivation d’un individu à ses attentes et les chances qu’il possède de les atteindre.

Motivation - La théorie VIE de Vroom

LA_MOTIVATION%20DANS_L_ENTREPRISE_Fiche_lecture.pdf. Théorie de la régulation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La démarche[modifier | modifier le code] Les régulationnistes s’intéressent aux facteurs de déstabilisation lors d’une crise[5]. Ils recherchent quelle configuration institutionnelle a permis de surmonter les crises[6]. L’étude porte sur l’Etat-nation car les institutions sont largement déterminées dans le cadre de l’espace national[7].

Si l’on considère l’ensemble des pays, la stabilité n’a été avérée que dans deux périodes soit de 1850 à 1913 et la période fordiste de 1950 à 1970[8]. Les formes du capitalisme[modifier | modifier le code] À la fin du vingtième siècle, quatre modèles de capitalisme étaient encore en compétition : un modèle « marchand » (pays anglo-saxons), un modèle « mésocorporatiste » (Japon), un modèle « social-démocrate » (pays scandinaves) et un modèle « à impulsion étatique » (pays latins dont la France)[9]. 17_62.pdf. Comment motiver ses salariés en cinq points, Le Cercle. Des études neuroscientifiques montrent que certains comportements humains peuvent être source de motivation ou de démotivation au travail. Voici, en cinq points, comment susciter des réactions positives chez ses salariés. Les entreprises et les organisations ont compris qu'elles ont tout intérêt à ce que leurs salariés soient motivés au travail.

Un employé motivé augmente légèrement ses performances. Evolution du Taylorisme et de la productivité. La révolution industrielle du XIX° siècle a vu naître de nouvelles méthodes de management, comme le Taylorisme et le Fordisme, dont l’objectif essentiel était d’augmenter la productivité. Après la première époque de l’essor industriel, ces méthodes ont été fortement critiquées. De nouvelles pratiques de management sont nées, qui ont fait évolué le taylorisme des premiers temps (comme les cercles de qualités japonais), ou au contraire explorent des voies totalement nouvelles, et abandonnent quasiment les principes de base du Taylorisme. Le Taylorisme, critiqué pour une approche déshumanisante Le principe de base du Taylorisme est de résoudre les conflits entre les industriels et les ouvriers par une importante augmentation de la productivité, qui permet à son tour une augmentation des salaires.

Mieux payé, l’ouvrier n’entre plus en conflit avec le management. Douglas McGregor. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir McGregor. Douglas Murray McGregor (1906-1964) fut professeur de management à la Sloan School of Management du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de 1937 à 1964. Son influence a été déterminante dans le domaine de la psychologie industrielle avec la publication, en 1960, de son livre The Human Side of Enterprise, traduit tardivement en français, La Dimension humaine de l'entreprise (1969) avec une remarquable préface de Jacques Ardoino sur le management. Il est l'auteur dans les années 1960 d'une des principales contributions à la pratique managériale. Théorie X et théorie Y. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Motivation.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Frederick Herzberg. Frederick Herzberg (1923 - 2000) was a US clinical psychologist who later became Professor of Management at Utah University. His 'overriding interest in mental health' stemmed from his belief that 'mental health is the core issue of our times'. This was prompted by his posting to the Dachau concentration camp after its liberation. On his return to America, he worked for the US Public Health Service. His hygiene-motivation theory was first published in The Motivation to Work in 1959. Herzberg's work focused on the individual in the workplace, but it has been popular with managers as it also emphasised the importance of management knowledge and expertise. Frederick Herzberg.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Frederick Irving Herzberg ( - ) est un psychologue américain célèbre pour ses travaux sur l'enrichissement des tâches au travail (théorie des deux facteurs, théories des besoins et des motivations). Biographie[modifier | modifier le code] Frederick Herzberg est né le à Lynn (Massachusetts) en États-Unis. Théories des besoins et des motivations. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Théorie des deux facteurs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Evolution du Taylorisme et de la productivité.

Abraham Maslow. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Abraham Harold Maslow, né le à New York et mort le à Menlo Park en Californie, est un célèbre psychologue américain considéré comme le père de l'approche humaniste. En psychothérapie, il est selon lui préférable de promouvoir les qualités et les réussites individuelles, plutôt que de considérer les patients comme des « sacs de symptômes » (« bags of symptoms »)[1]. La motivation selon vroom. 3 idées pour motiver vos employés par Patrick Leroux CSP, conférencier et expert en motivation. La motivation de google. La motivation. Comment motiver ses salariés en cinq points, Le Cercle. Les théories de la motivation. L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination. Plus les élèves sont heureux, meilleures sont leurs notes.

Recevez nos newsletters : Une étude réalisée par une enseignante de la Harvard Graduate School of Education a démontré que plus les enfants étaient heureux, mieux s’en portaient leurs moyennes scolaires. Des enfants heureux obtiendraient une meilleure moyenne en classe que des enfants moins bien dans leur peau. C’est le résultat d’une étude réalisée par Christina Hinton, une enseignante de la Harvard Graduate School of Education, auprès des élèves de la St. Andrew’s Episcopal School près de Washington D.C. Pédagogie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Guide de la motivation. Pyramide des besoins.

Motivation. La motivation, moteur de l'apprentissage. Théories générales sur la motivation.