background preloader

Le débat philo

Facebook Twitter

Les Ateliers de Reflexion sur la Condition Humaine. Les Ateliers psycho-Lévine À travers ses recherches, sa très grande connaissance du développement de l’enfant Jacques Lévine peut dire que l’enfant, dès qu’il est au monde, s’interroge sur le fonctionnement de ce monde.

Les Ateliers de Reflexion sur la Condition Humaine

Il cherche à comprendre « comment c’est, la vie ». À la suite d’Henri Wallon[1], Jacques Lévine évoque « l’effort que fait l’enfant pour mettre de l’ordre dans le monde » et le plaisir qu’il en retire : « L’enfant s’interroge constamment, tantôt implicitement tantôt explicitement sur le fonctionnement des relations, sur les modalités du vivre ensemble. Il forme, que ce soit de façon nébuleuse ou structurée, « une représentation de ce qu’est la condition humaine ». Il est important que cette interrogation trouve sa place à l’école, que « le monde de la lecture ne soit pas séparé de la lecture du monde » (formulation due à J. Une seule et même question y est posée : « Que peut ressentir quelqu’un qui... ?

Quelques pistes pour monter un « Atelier Philo » Sous forme de « club Paroles » au CDI ou dans le cadre des heures de vie de classe… Différentes expériences et approches de la philosophie avec les enfants sont présentées sur le site : Dans cet article, c'est l'approche de Jacques Lévine et de l'association AGSAS avec les "Ateliers Philo", qui sera présentée.

Quelques pistes pour monter un « Atelier Philo »

Site : Quoi ? Les élèves sont assis en cercle. Illustration : Un bâton de commandement dogon déniché dans une boutique africaine. Les 6 annonces 1 - On va faire de la philosophie Ce sont des sujets sur lesquels les hommes réfléchissent depuis très longtemps. Il s’agit d’un stade « protophilosophique… Mais avant de faire de la philo en terminale et de se confronter aux grands textes (ce que certain de nos élèves ne feront pas), cela fait aussi du bien de se confronter à sa propre pensée et à celle des autres. 2 – Cela va durer 10 minutes 3 – On va réfléchir à un mot 4 – On va se placer de la place d’un habitant du monde 5 – Je ne vais pas intervenir Pourquoi ?

De la philosophie au collège. Texte et illustrations par Frédérique Yvetot Les 20 et 21 mai dernier, s'est tenu, à Lyon, le Forum des Enseignants Innovants et de l'Innovation Pédagogique (FEIIP).

De la philosophie au collège

Ce forum réunissait divers enseignants qui exposaient différents projets réalisés dans les établissements scolaires. Parmi les participants, Michèle Sillam, enseignante de mathématiques à la retraite, présentait ses ateliers de philosophie au collège. De la philosophie au collège ? Oui. Des ateliers de réflexion Les objectifs des ateliers Pour nous expliquer les trois objectifs fondamentaux des ateliers de philosophie AGSAS-Levine ou ateliers de réflexion sur la condition humaine (ARCH), Michèle Sillam cite le livre « L'enfant philosophe, avenir de l'humanité » de Jacques Lévine.

Tout d'abord, ces ateliers visent à « faire participer les enfants aux grands débats sur les questions essentielles à la vie et à la civilisation. Déroulement Comment cela se passe-t-il ? Ste en dehors du cercle, n’intervienne. Ateliers philo : mise en oeuvre - Association Départementale du Tarn-et-Garonne. Accueil du site > Actions pédagogiques de l’OCCE > Ateliers philo > Ateliers philo : mise en oeuvre Comment apprendre aux enfants à prendre la parole ?

Ateliers philo : mise en oeuvre - Association Départementale du Tarn-et-Garonne

Comment libérer cette parole ? Et dans quel but ? L’école nous semble être la seule institution à pouvoir agir sur toutes les dimensions de la parole en garantissant à chaque enfant l’espace nécessaire au respect de son développement et de sa personne : la parole comme expression de soi, la parole comme outil de socialisation, la parole comme moteur des apprentissages. Parler est nécessaire pour vivre ensemble et parler, c’est, aussi, coopérer ! Une nouvelle pratique scolaire du débat philosophique. Présentation de la démarche de la discussion à visée démocratique et philosophique, dont l’enjeu est de contribuer à l’éducation à une citoyenneté réflexive dans l’espace public scolaire.

Une nouvelle pratique scolaire du débat philosophique

La discussion à visée démocratique et philosophique (DVDP) est un dispositif avec une double visée : 1) démocratique par ses règles de prise de parole, sa répartition des fonctions entre élèves, inspirées de la pédagogie institutionnelle ; 2) philosophique, par trois exigences intellectuelles sur lesquelles veille, par son type d’animation, le professeur : a) le questionnement de l’élève et de la classe, l’autoquestionnement, qui permet de problématiser des notions (la justice est-elle juste ?) Et des questions (une amitié, ça dure toujours ?) B) la conceptualisation, qui cherche à définir des termes-notions (qu’est-ce qu’un ami ?) Objectif : apprendre à penser par soi-même. Exemple de questions : qu’est-ce que grandir ? Le dispositif L’enseignant est l’animateur du débat sur le fond.