background preloader

Organiser ses idées, présenter son travail

Facebook Twitter

L'objectif de cet atelier est d'être capable :
- d'organiser les idées contenues dans différents documents selon un plan défini
- de proposer plusieurs présentations de la synthèse ainsi réalisée.

Nous utiliserons pour cela un traitement de texte et des outils en ligne.

Vous serez amenés, au cours de cet atelier, à utiliser des tutoriels... Quelques-uns vous seront proposés ici même.

Pour cet atelier, deux thèmes de travail vous sont proposés : la crise des migrants ou le réchauffement climatique. Pour chaque thème, un plan déjà établi vous sera proposé.
1ère étape : extraire les idées fortes de chaque document pour les intégrer au plan.

Lycée Senghor - AP. Migrants. La crise des réfugiés syriens expliquée en une vidéo. Comprendre la crise des migrants en Europe en cartes, graphiques et vidéos. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano et Les Décodeurs 18 décembre, journée internationale des migrants.

Comprendre la crise des migrants en Europe en cartes, graphiques et vidéos

Un drame quotidien qui se joue simultanément à toutes les frontières et sur toutes les routes d’Europe, un défi d’accueil inédit pour l’Union européenne, une source intarissable d’indignations, de polémiques et de propositions pour la classe politique et les commentateurs : comment rendre compte de la crise des migrants qui secoue notre continent depuis 2014 ? Des pays d’origine des migrants jusqu’à l’accueil final des réfugiés, en passant par les périlleuses routes de la migration, voici vingt cartes, graphiques et vidéos produites par Le Monde pour comprendre la situation. 1. L’origine D’où viennent les migrants ? Il est bien entendu impossible d’offrir un panorama exact des centaines de milliers de personnes qui ont atteint ces derniers mois l’Europe, car beaucoup restent sur les routes ou dans la clandestinité, sans parler de ceux qui ont laissé leur vie dans le voyage.

Migrants: la grande peur des Européens. Le pire est à venir.

Migrants: la grande peur des Européens

C'est un document on ne peut plus officiel qui l'assure. Dans son dernier rapport sur l'"analyse des risques pour l'année 2015", rendu public le 27 avril, l'agence Frontex, chargée de coordonner la protection des frontières extérieures de l'Union européenne (UE), met en garde : "Si l'on regarde l'avenir, la possibilité que l'on assiste à de nombreux franchissements illégaux des frontières de l'UE est élevée, tout comme la probabilité qu'un grand nombre de migrants aient besoin d'assistance et de secours [...], en particulier sur les routes maritimes de la Méditerranée orientale et centrale. " Dans une interview à l'agence de presse italienne Ansa, le directeur exécutif de Frontex, Fabrice Leggeri, lâche une minibombe : "Nos sources nous disent qu'il y a entre 500 000 et 1 million de personnes prêtes à quitter la Libye.

" Et à mettre le cap sur le nord. Durant le week-end des 2 et 3 mai, pas moins de 5800 malheureux ont été secourus lors de 34 opérations de sauvetage. Le réchauffement climatique. Changement climatique : des solutions existent pour 9 Français sur 10. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Inquiets, mais pas résignés.

Changement climatique : des solutions existent pour 9 Français sur 10

Tels apparaissent les Français face au changement climatique, selon un sondage réalisé par l'institut Ipsos entre le 19 et le 26 janvier, auprès d'un échantillon de 995 personnes, pour le compte de l'agence Havas-Paris. Premier constat, le climato-scepticisme n'est plus de mise. Les Français, dont 89 % ont « l'impression » que le climat a changé au cours des vingt dernières années, sont 80 % à penser que ce changement est « dû en grande partie à l'activité humaine », 20 % seulement considérant qu'il est « dû en grande partie à des facteurs naturels ».

Plus de trois sur quatre se déclarent personnellement « très inquiets » (20 %) ou « plutôt inquiets » (57 %) des conséquences possibles. Que redoutent-ils le plus ? Face à ces inquiétudes, ils éprouvent majoritairement un sentiment d'« urgence » (52 %), mais aussi une nécessité de « mobilisation » (30 %). Qu'en espèrent-ils ? Le changement (climatique) c'est maintenant #DATAGUEULE 48. Climatosceptiques : la science, le doute et le déni #DATAGUEULE 49.