background preloader

Revue de presse

Facebook Twitter

Sélection collective d'articles récents repérés, qui parlent d'actualités susceptibles d'intéresser d'autres artistes, structures culturelles et/ou élus du territoire.


Si elles ne rentrent pas dans d'autres collections, ces perles seront dé-publiées 1 mois après leur publication originale (de date à date).

#Culture #Arts #Actualités. Manifestation pour ouvrir les lieux culturels à Langonnet - Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant la Grande boutique à Langonnet, jeudi 18 mars, afin de demander la réouverture des lieux culturels et en solidarité avec les occupations de salle qui se multiplient en Bretagne. “Cela n’avait trop de sens d’occuper un lieu, ici en centre Bretagne, confie le photographe Eric Legret, mais on voulait montrer notre solidarité avec les artistes et les techniciens qui occupent des salles à Lannion, Lorient, Brest…” Mardi 18 mars, ils étaient donc une cinquantaine à se rassembler devant l’un des lieux culturels emblématiques du pays COB, la Grande Boutique à Langonnet.

“L’idée c’est montrer que la culture n’est pas qu’en ville, mais aussi dans des zones rurales, explique Séverine Valomet, l’une des initiatrices du rassemblement. Dire que la culture est un élément fort du centre Bretagne, qu’elle est importante pour tous, les artistes mais aussi le public.” Essentiel De nouvelles actions pourraient être menées dans les semaines à venir. Sortie du premier album de « Icare Vertigo » - Originaires de Laniscat, les frères Jean-Marie, Gildas et Hervé Le Goff, ainsi que trois autres compères musiciens, sortent le premier album de leur nouveau groupe, Icare Vertigo. Questions à Jean-Marie Le Goff, parolier et chanteur du groupe.

Comment est né cet album ? On avait un précédent groupe avec mes frères, Calico, sous le nom duquel on a fait quatre albums. On est passés deux fois aux Vieilles Charrues en 2006 et 2008. On connaît bien le coin pour y avoir donné beaucoup de concerts. Vous avez aussi croisé la route d’un producteur recherché… On a eu la chance d’avoir accroché l’oreille de Bruno Green, qui a notamment produit l’album Baiser de Miossec ou encore Plates coutures, le dernier album de Matmatah. L’album « Icare Vertigo » vise la lune sans quitter le sol alors ?

Ce nom est né des premiers mots extraits d’un titre de l’album, « Le Combat ordinaire », qu’on a mis en ligne le 4 octobre dernier. Les paroles font la part belle aux relations humaines… C’est là qu’est la clé. « Ouvrez les lieux culturels ! » : 80 acteurs de la vie culturelle réunis devant La Grande Boutique, à Langonnet - Langonnet. Jeudi 18 mars, 13 h 13. C’est dans une ambiance conviviale qu’artistes, techniciens, acteurs culturels du territoire, se sont réunis devant La Grande Boutique, à Langonnet. Une banderole « Ouvrez les lieux culturels » a été déployée par les 80 participants. « Les lieux culturels sont prêts à ouvrir dans les conditions sanitaires demandées. Nous ne sommes pas pires que le bus ou le métro. Nous ne sommes pas irresponsables face à la pandémie » « Nous voulons que la vie reprenne » Ce rassemblement venait en écho aux occupations de lieux culturels à Brest, Lorient, Rennes, Lannion, et ailleurs ; en écho, aussi aux mobilisations du samedi 13 mars, à Guingamp, et des 20 et 21 mars, un peu partout en France. « Nous demandons la réouverture des lieux de culture : les théâtres, les cinémas…, ont soutenu les participants.

. « Pas pires que le bus ou le métro » « Les lieux culturels sont prêts à ouvrir dans les conditions sanitaires demandées. . « De l’air ! « De l’air ! Cinéma : entre colère et incertitude - Les cinémas n’ont finalement pas pu rouvrir le 15 décembre, comme longtemps espéré. La situation fait vivement réagir les professionnels, comme Léna Olivier, la directrice du cinéma Le Grand Bleu, à Carhaix. Comment avez-vous réagi à l’annonce du maintien de la fermeture des cinémas ? C’est un sentiment mélangé d’injustice, de désespoir, de colère d’autant qu’on avait déjà fait tout un travail sur l’agenda des sorties. On avait prévu un programme pour les fêtes de Noël, en tenant compte d’un possible couvre-feu, avec notamment des séances particulières les 24 et 31 décembre, pour les personnes seules, mais aussi pour les familles qui ont besoin de ces moments-là.

Lorsqu’on rouvrira, il faudra du temps pour que la machine se remette en route, idéalement trois semaines. La réouverture était pourtant pressentie le 15 décembre ? On savait que quelque chose allait se passer, mais on ne savait pas quoi. Le cinéma manque à beaucoup de monde ? Le cinéma vous paraît pourtant indispensable ? Communiqué pour rassemblement le 18 mars. Christian Troadec répond à Roselyne Bachelot et aux dirigeants des Vieilles Charrues - Autant dire que le maire de Carhaix, Christian Troadec, a très peu goûté l’annonce, par voie de presse, de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, en visite hier à Dinan, de se rendre à Carhaix durant les Vieilles Charrues.

Sur son compte Facebook, il a mis en ligne un texte, au ton humoristique, sur cette visite : “une ministre qui annonce sa venue dans notre ville par voie de presse… La République en marche en oublie ses fondamentaux et ce qu’on dénomme le traditionnel accueil républicain”, écrit-il. Il est vrai que dans la capitale du Poher, on n’a pas tout à fait oublié que lors de la lutte pour le maintien de l’hôpital de Carhaix, en 2008, la ministre de la Santé de Nicolas Sarkozy était alors… Roselyne Bachelot.

Pour sa venue en juillet, Christian Troadec lui propose donc une chambre… au centre hospitalier ! L’occasion aussi de tacler les dirigeants des Vielles Charrues. Ambiance, ambiance… Le texte de Christian Troadec sur facebook : COVID19 : renforcement des mesures sanitaires dans le déparement des Côtes d'Armor / Covid-19 / Santé / Politiques publiques / Accueil - Les services de l'État en Côtes d'Armor. Mise à jour le 16/03/2021 Mardi 15 décembre le confinement a été levé et un couvre-feu est entré en vigueur dans les Côtes d’Armor, comme sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Depuis samedi 16 janvier, les déplacements sont interdits de 18h à 6h du matin, sauf motif dérogatoire. Vous pouvez télécharger vos attestions de déplacement depuis le site du ministère de l'intérieur .Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h). A la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées a une circulation virale bien plus élevée qu’au mois de mai et le virus se propage plus facilement en hiver qu’au printemps. L’Etat doit agir a la fois pour éviter une 3e vague mais également pour préserver les services de santé et le personnel soignant en première ligne.

Comment fonctionne le couvre-feu ? En savoir + : site du Gouvernement Téléchargez la dès maintenant sur : - sur IOS, c'est ici. Covid-19 et « variant breton » : la préfecture des Côtes-d’Armor annonce un renforcement des mesures - Covid-19 : ce variant breton plus difficile à détecter. 1 Taux d’incidence de 131 La préfecture des Côtes-d’Armor et l’Agence régionale de Santé (ARS) de Bretagne avancent, dans un communiqué de presse, ce mardi 16 mars, que « la situation sanitaire se dégrade nettement ». Il est fait ainsi mention, dans le département, d’un taux d’incidence de 131 pour 100 000 habitants, alors qu’il « était à la mi-février de 60 pour 100 000 habitants ». Ce constat est couplé à l’apparition d’un nouveau variant à Lannion, bien que « les premières analyses de ce nouveau variant ne permettent pas, à ce stade, de conclure ni à une gravité ni à une transmissibilité accrue par rapport au virus historique ».

La préfecture et l’ARS mentionnent néanmoins que sont en cours « des investigations approfondies » et annoncent un renforcement des mesures. Notre direct 2 Port du masque obligatoire partout 3 Vide-greniers et brocantes interdits Le communiqué avance également que « les vide-greniers, brocantes, braderies et déballages sont interdits ». Vieilles Charrues : le bureau municipal de Carhaix suggère un festival décentralisé - Carhaix. Le 19 février, les Vieilles Charrues annonçaient une édition 2021 dans une configuration restreinte avec une série de dix soirées-concerts prévue du 8 au 18 juillet à Carhaix. S’estimant mis devant le fait accompli, le maire Christian Troadec avait alors fait part de son mécontentement. Depuis, des communes de Poher communauté comme Saint-Hernin (29) et Le Moustoir (22) ont apporté leur soutien au festival carhaisien. « La volonté de l’équipe de réaliser ce festival dans des conditions bien particulières, montre tout l’intérêt qu’elle porte au tissu associatif, au développement culturel, touristique et économique de notre territoire », a ainsi estimé le conseil municipal du Moustoir.

Soutenez une rédaction professionnelle au service de la Bretagne et des Bretons : abonnez-vous à partir de 1 € par mois. Je m'abonne Le 19 février, les Vieilles Charrues annonçaient une édition 2021 dans une configuration restreinte avec une série de dix soirées-concerts prévue du 8 au 18 juillet à Carhaix. À Carhaix, une projection résistante au cinéma Le Grand Bleu - Carhaix. Parmi les cinémas ayant répondu à l’appel de l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (Acid), et du Groupement national des cinémas de recherche (GNCR), le Grand Bleu de Carhaix, emmené par l’association Contrechamp et sa directrice, Léna Olivier.

Dans la semaine, le coprésident de l’Acid, Clément Schneider avait rappelé : « On est tous fatigués de vivre avec des ersatz (de culture), il y a cette lassitude, cette tristesse, ce manque ». Convictions En préambule à la projection du film « Indes Galantes », de Philippe Béziat, Léna Olivier a réaffirmé les convictions portées par les membres de l’association, de l’Acid et du GNCR : « Parce que nous croyons à notre mission d’intérêt général, nous avons fait le choix d’ouvrir nos portes, ce dimanche 14 mars 2021, pour faire ce que nous faisons le mieux : accueillir, montrer des films, jouer notre rôle de passeurs. Métiers en péril « Ceci est un cri, un acte de résistance. Nous souhaitons, à travers cette séance, faire réagir. » Quand redanserons-nous la gavotte ? - Depuis près d’un an, les centre Bretons sont privés de festoù-noz. Autant dire que tout le monde attend de retrouver ces moments de rassemblement communautaire et de pouvoir danser la gavotte, à laquelle un film de Philippe Guilloux nous fait comprendre à quel point elle est indispensable !

C’est l’histoire d’un manque. Profond. Celui de l’absence des festoù-noz. « Quand j’ai des amis qui viennent en Bretagne, confie le réalisateur Philippe Guilloux, je les amène au fest-noz. Ils sont toujours étonnés de voir ça : un rassemblement de tous âges et de toutes classes sociales dans une grande convivialité. Cela n’existe plus beaucoup ailleurs. »Autant dire que les festoù-noz ont vraiment manqué en 2020 et qu’on espère avec impatience pouvoir s’y remettre, d’où l’idée de Philippe Guilloux de réaliser un documentaire – son treizième film – sur la gavotte. La gavotte, un art de vivre Les historiens ont souligné l’importance de la danse dans la société bretonne depuis des siècles. Un casting pas comme les autres - Le Cri de l'Ormeau. Vous avez toujours rêvé de vous glisser dans la peau d’un garde du corps ?

Jouer un journaliste télé vous fait frissonner ? Alors ne ratez pas ce casting un peu particulier puisqu’il vous est proposé d’incarner une de ces professions (ou être simple figurant) lors de l’inauguration d’un parc d’attraction fictif nommé Décheyland (sic !). Un curieux happening imaginé par Julien Lannou, Achille Berthou et Denis Colin, prévu le 30 avril prochain à 18h dans le cadre du festival Terre Art’ère à Plérin.

Déguisements requis : > Garde du corps des ministres : costume deux pièces, lunettes de soleil, fausse oreillette (peut être bricolée, bien évidemment), arme de poing factice et/ou nunchaku (passés dans la ceinture au niveau du ventre, bien en évidence) > Journaliste, presse écrite/ radio/télé, déguisement requis : tenue de ville, micro, micro perche, caméra, appareil photo... > Anonyme dans la foule acclamante (pas de costume requis, ne pas ménager ses applaudissements et ovations) Comment le nouveau mode de vie imposé par la pandémie affecte notre santé mentale.

Des milliards de personnes à travers le monde ont vu leurs vies bouleversées par la Covid-19. En un clin d’œil, la pandémie a modifié l’essentiel de ce qui fait notre mode de vie, notre forme d’existence, notre culture. Bien que restant chez nous, nous nous sommes retrouvés plongés dans une culture nouvelle, avec son étrangeté et ses incertitudes. Cette situation présente de nombreuses analogies avec celle des migrants dont les capacités d’adaptation psychologique sont mises à rude épreuve – d’autant plus lorsque leur immigration est involontaire, car seul recours.

Dans un tel contexte, il s’agit alors de gérer la perte de son monde habituel, et de faire face au défi que constitue l’ajout d’une nouvelle culture à celle d’origine – un processus que l’on qualifie d’acculturation psychologique. La culture : un modèle de gestion du stress Tous ces éléments sont intégrés très tôt, dans la petite enfance, et facilitent la gestion du stress quotidien .

Quel impact sur le long terme ? Développement rural : le programme Leader fête ses 30 ans. En cette période troublée, il ne faut pas perdre une occasion de se réjouir, fut-ce avec un brin de nostalgie. C’est peut-être ce qui a conduit l’association Leader France à célébrer les 30 ans de Leader, ce programme "symbolique de la politique européenne pour les territoires ruraux", en prenant pour acte de naissance la publication au JOCE C 72 du 18 mars 1991 d'une résolution du Parlement européen "sur le programme Leader (pour Liaison entre actions de développement de l’économie rurale) et sur les utilisations des zones rurales" (voir document à télécharger ci-dessous).

Peut-être aussi pour conjurer le sort, alors que ces bougies auraient pu ne jamais être soufflées. Une initiative communautaire, leçon d'innovation Comme il se doit, l'association a convié les bonnes fées qui s'étaient à l'époque penchées sur le berceau du programme pour en rappeler la genèse. Rapport confidentiel Un pilotage "clarifié" Les enveloppes financières pourront constituer une première "preuve d'amour".

2 latour. Agir avec Bruno Latour : ré-apprendre à faire territoire - Autrement Autrement. Temps de lecture : 8 minutes Pour réfléchir aux “métamorphoses de l’action publique”, un petit groupe d’agents publics, designers, chercheurs et praticiens politiques se réunit régulièrement à l’invitation de Vraiment Vraiment. Le 9 mars, ce groupe a eu le plaisir d’échanger avec Bruno Latour, Maÿlis Dupont et Baptiste Perrissin-Fabert pour chercher les ponts et le commun entre la pensée et les actions de Bruno Latour et de ses complices, et celles du groupe et de ses membres. Nicolas Rio et Mathilde François, de Partie Prenante, en ont tiré ce texte, peut-être le premier d’une série “Agir avec Bruno Latour”. Mardi dernier, à l’invitation de Romain Beaucher et de Vraiment Vraiment, nous avons eu la chance d’engager la discussion avec Bruno Latour sur les nécessaires transformations de l’action publique face à ce qu’il appelle le « Nouveau Régime Climatique ».

C’est pourtant l’objectif. Déplier nos liens de subsistance pour éviter le piège du hors-sol… et du localisme. Boris Cyrulnik : "On va être obligé de changer et de repenser toute la civilisation" Au micro de Claire Servajean, dans l'émission "Une semaine en France", le neuropsychiatre Boris Cyrulnik interroge notre modèle de développement sous le prisme de la crise sanitaire actuelle. Une épreuve qui révèle, plus que jamais auparavant, les paradoxes de notre civilisation. C'est peut-être devenu son principal objet de recherche, celui qui conditionne tous ses autres travaux. Dans son dernier livre, Des âmes et des saisons.

Psycho-écologie (Odile Jacob), comme dans l'ensemble de son œuvre, le neuropsychiatre, Boris Cyrulnik, se demande comment soigner les âmes. Il a exploré toutes les approches possibles, passant successivement par la psychologie, la neurologie, la psychiatrie, la psychanalyse, mais aussi l'éthologie humaine, pour ne citer qu'elles. Cette fois, c'est sur fond de crise sociale et sanitaire que le célèbre auteur a décidé de revenir sur l’influence de l'environnement naturel sur notre propre modèle de développement.

. - Boris Cyrulnik, Des âmes et des saisons. 2 ventilation. Les territoires éducatifs ruraux. Eye.email.observatoire-culture.net/m2?r=wAPNAhC4NWE2OWEyNmFiODViNTM2YTlmNGJlZTBlxBDQ2NDS0KIzLe5NItC9_zMcRONS0IvEEChPVx3QgdChSOzQiP1T6VrQt9CredkhbC5hbGFydEBjZW50cmUtb3Vlc3QtYnJldGFnbmUub3JnoJaqQ09OVEFDVF9JRLZLRTlYSFlHaFNPeUlfVlBwV3JlcmVRs0VNQUlMX0NPUlJFQ1R. Quelles sont les mesures de soutien à la culture dans les territoires ruraux ? Culture : « La relation entre l’Etat et les collectivités est devenue plus frontale » Parution de l’enquête décennale sur les associations culturelles (...) - Association Opale. Covid : "De nouvelles décisions dans les jours qui viennent" et une suspension du AstraZeneca.

Article sc 1. De nouvelles mesures de soutien aux artistes et professionnels de la culture. Culture confinée, métros bondés : en finir avec la politique bipolaire – Libération. Une coopérative de territoire en Aveyron : la Scic Résilience. A votre tour de vous engager! - Patrimoine. Balades Sonores. Ruralité : un appel à manifestation d'intérêt pour accueillir des volontaires en service civique | Maire-Info, quotidien d'information destiné aux élus locaux. Élections régionales et départementales : ce que l'on sait sur l'organisation matérielle du scrutin | Maire-Info, quotidien d'information destiné aux élus locaux. JAS 254. Communiqué de Presse : Résultats du Baromètre Flash de la COFAC - COFAC. Breizh Storming. Manifester… en breton ! - Spered ar vro. La réforme du baccalauréat met en danger les langues régionales. Langue et culture bretonne : rassemblement le 13 mars à Quimper - Bretagne.

"Nous continuons à être non-essentiels" : le coup de gueule d'Ariane Ascaride sur les théâtres fermés. Samuel Churin : “Nous occuperons tous les théâtres de France” À l’Odéon occupé : « On est les cafards du spectacle vivant » | Reportages. À l’Odéon occupé, la culture entre en résistance. 1 separatisme et asso. Un an sans public : la culture sacrifiée. Pour la réouverture des lieux de culture.

Publication| Culture et Emancipation - CULTURE, COMMUNS ET SOLIDARITÉS. 2 culture reprise. « Il faut sauvegarder la culture », manifestation à Pontivy le 27 février - Pontivy. La justice annule l'ouverture des musées de Perpignan, Roselyne Bachelot prête à des expérimentations sur les spectacles. Actualités / agenda - Communiqué / Proposition de loi relative à la sécurité globale. "Les projets artistiques dans l'espace public ont le pouvoir de nous sortir de notre anesthésie sensorielle et politique" «La culture est le secteur le plus touché après l’aéronautique»

Récit d'un cheminement avec les droits culturels... Webinaire. Roselyne Bachelot « à l’écoute » d’une culture en mal d’ouverture. Une semaine après l’occupation du Théâtre de l’Odéon, le mouvement espère essaimer. Tribune du 4 mars. À Châteauneuf-du-Faou, le 16e Fest Jazz s’adaptera mais aura bien lieu cet été ! - Châteauneuf-du-Faou. « Rien n’explique qu’un magasin soit ouvert et un théâtre fermé » Festivals : jauge plus importante et spectateurs debout selon l’évolution de la situation - Bretagne.

5 000 spectateurs max et assis : les festivals prennent un coup de vieux - Protocole sanitaire pour les festivals : les réactions en Bretagne. Viens danser Roselyne ! Les 29e Vieilles Charrues en 10 soirées du 8 au 18 juillet 2021 - Les Vieilles Charrues 2021 - An erer kozh. Le maire de Carhaix vent debout contre des Vieilles charrues en format « assis » - Bretagne. Vieilles Charrues : la venue de Céline Dion en 2021 de nouveau menacée - Bretagne. Covid-19 : des « expérimentations » de concerts organisées à Paris et Marseille, en mars et en avril. On voudrait pas crever sans avoir dit un mot – Libération. Exposition "Roue Libre" au domaine de Trévarez : les résidents de Ker Arthur mis en lumière.

Le domaine de Trévarez lance sa saison ce jeudi 25 février - Châteauneuf-du-Faou. L’ouverture du domaine de Trévarez repoussée - Saint-Goazec. Cynthia Guyot : « Le monde de la culture a des solutions à proposer » - Carhaix. LEVEE DU CONFINEMENT DES CENTRES D’ART, FRAC ET MUSEES. Une aide de 300 000 € de la Région aux cinémas indépendants [VIDÉO] - Moëlan-sur-Mer. Culture / Éducation : généralisation de l'opération "Jeunes en librairie"