background preloader

Moyen-Âge

Facebook Twitter

Cours de mathématiques au château de Guédelon par Hein Koenen. Peste noire: plus de 160 personnes hospitalisées au Kirghizstan. SCIENCE - Plus de 160 personnes ont été hospitalisées au Kirghizstan après le décès la semaine dernière d'un garçon de peste bubonique, appelée aussi peste noire, extrêmement contagieuse, a annoncé mercredi le ministère de la Santé de cette ex-république soviétique d'Asie centrale.

Peste noire: plus de 160 personnes hospitalisées au Kirghizstan

"Au total, 160 personnes ont été en contact" avec le garçon contaminé, Timerbek Issakounov, qui est décédé jeudi dernier dans le district d'Ak-Souou (est), situé non loin du lac Issyk-Koul, une destination très prisée des touristes, a déclaré le ministère dans un communiqué. "Toutes ces personnes sont sous surveillance médicale" et prennent des antibiotiques, indique le communiqué, en précisant que l'état de tous les patients est "satisfaisant".

Lire aussi:»Comment la peste a fait son retour »Peurs alimentaires: retour vers le Moyen Âge?» Saint-Martin : un cas de choléra "probable" dans sa partie française Ganglions enflés au niveau du cou et sous les aisselles Close Shutterstock. Gastronomie Médiévale. Construis ta cité médiévale. Au Moyen Âge, l'Europe est encore très rurale.

Construis ta cité médiévale

Sur les terres du seigneur ou du monastère, de petits villages se regroupent autour d'une église. Pour assurer leur protection, leur seigneur a fait bâtir son château fort. La population se divise en trois groupes où chacun trouve une place et un rôle : les gens du peuple, les nobles et les religieux. Au fil de la période, les villages évolueront pour se transformer en villes. Te voici à la tête d'une simple terre pourvue de forêts et d'un donjon sur une colline. Mots clés : Voir aussi : Vidéo Serious game Dossier. Peste noire 1347-1352. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peste noire 1347-1352

La peste noire est une pandémie de peste bubonique[1],[2], causée par la bactérie Yersinia pestis[3], qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352. Elle n'est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais elle est la seule à porter ce nom. En revanche, elle est la première épidémie de l'histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes[4].

Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment. Les épidémies précédentes[modifier | modifier le code] Le Moyen Âge fut traversé par de nombreuses épidémies. La Mort Noire - La Peste Noire partie 1/3 (HD-16/9) Origine de la peste en Europe : une histoire de climat. Par Jacques Henry.

Origine de la peste en Europe : une histoire de climat

Pour une fois l’étude du climat (passé, entendons-nous bien) vient d’éclairer le mécanisme des grandes pandémies de peste qui ravagèrent l’Europe du XIVe au XIXe siècle. Elle explique aussi la raison pour laquelle un réservoir de la bactérie responsable de ce mal (Yersinia pestis) persista aussi longtemps dans cette même Europe défiant toutes les théories épidémiologiques qui prévoient qu’une épidémie s’éteint d’elle-même.

L’hypothèse du réservoir de la bactérie de la peste fut pendant longtemps le rat noir ou « rat des villes » comme le nommait Jean de la Fontaine et le vecteur de transmission à l’homme fut reconnu comme étant la puce (Xenopsylla cheopsis) qui se complait aussi bien avec le rat qu’avec l’homme. Le rat a depuis des temps immémoriaux été un commensal de l’homme puisqu’on estime aujourd’hui encore qu’il y a à Londres autant d’habitants que de rats. Source et illustrations —Sur le web. Les épidémies et les pestes au Moyen Âge. Le fléau des fléaux La liste des épidémies au Moyen âge est impressionnante.

Les épidémies et les pestes au Moyen Âge.

L'Angleterre paye son tribut; on cite les pestes de 1198, 1315; 1366, 1407. Les armées ne restent pas indemnes. La dysenterie épidémique décime les Croisés assiégeant Antioche (1098); des affections contagieuses atteignent les troupes de Frédéric Barberousse, marchant sur Rome (1167). La peste disperse les soldats de Henri VI devant Naples (1193) et ceux de Beaudourn en Syrie (1202) . (1384), de Charles VIII (1496) éprouvent de ce fait de grandes pertes. Saint Louis et les pestiférés de Carthage, par Lethière. On le voit, toutes ces maladies épidémiques, contagieuses et infectieuses ne correspondent pas toujours à la peste proprement dite. Le feu sacré.En 945, 983, 1039, 1041 et à d'autres périodes du XIe siècle, une maladie terrible, dont les contemporains retracent l'effrayant tableau, visite la Lorraine, la France, l'Italie.

Sous une peau , Tartarie , la Turquie, l'Égypte , la Grèce, l'Illyrie .