background preloader

Végéta*isme

Facebook Twitter

L'histoire du végétarisme, en BD. D'abord quelques définitions: Végétarien: Pas de chair animale.

L'histoire du végétarisme, en BD

Mais il y a des nuances: Le lacto-ovo-végétarisme: le fait de consommer des produits issus d’animaux comme le lait, ou les œufsLe lacto-végétarisme: le fait de consommer des produits laitiers mais pas d’œufsLe semi-végétarisme: le fait d’exclure la viande mais de consommer du poisson, des fruits de mer voire de la volaille.Végétalien: pas de chair animale ni de produit issu de l'animal (lait/oeuf/miel...).Végan: pas de chair animale, ni de produit issu de l'animal, ni de laine/cuir, pas de test sur les animaux... Rien qui nécessite l'exploitation des animaux (par exemple: visite d'un zoo, tour en calèche...) Guide_conservationfl_1bw_cms1084.pdf.

Calcium. Chacun connaît l’importance du calcium pour la formation et le maintien du tissu osseux.

Calcium

Toutefois, il apparaît bien inutile de se gaver de produits laitiers pour satisfaire ses besoins calciques. Un organisme humain adulte contient plus de 1 kg de Ca (1 000-1 200 g), essentiellement – à 99 % environ – localisé dans les os, sous forme de phosphate de calcium, qui, ainsi que son nom l’indique, contient également du phosphore (dans un rapport calcium/phosphore très légèrement supérieur à 2). Les animaux-emballages. Un grief fréquent contre les alimentations végétariennes est la nécessité qu'elles impliquent de prendre un complément de vitamine B12.

Les animaux-emballages

Ce nutriment, abondant dans la viande, est en effet pratiquement absent des plantes, et une personne végétalienne doit s'assurer un apport régulier par la prise de suppléments ou d'aliments supplémentés (certains jus de fruits, corn flakes...). Cela concerne même les végétariens qui consomment des laitages et des œufs, car la B12 n'est présente dans ces produits qu'en quantité limitée. Une carence en B12 peut apparaître après plusieurs années et avoir des conséquences nerveuses irréversibles ; même légère elle peut aussi, à la longue, abîmer les artères. Ces faits gênent les végétariens eux-mêmes, qui souvent n'aiment pas l'idée des suppléments. Les indispensables de mon placard veggie-healthy. Vous êtes nombreuses à me demander ce que j’achète quand je fais mes courses, ou ce qu’il y a dans mes placards, afin d’avoir un petit aperçu des ingrédients indispensables de mon style de cuisine (simple, gourmande, très végétale, assez alcaline).

Les indispensables de mon placard veggie-healthy

J’ai trouvé l’idée intéressante, puisqu’il est vrai que toute évolution alimentaire suppose un changement dans les achats, qui peut s’avérer compliqué lorsque l’on manque de pratique ou d’inspiration: pourquoi pas, donc, partager mes habitudes avec vous, si cela peut être utile à certaines? Les courses de nourriture étant un vaste sujet, j’ai décidé de séparer la partie placard, avec des ingrédients de longue conservation que je n’achète qu’une fois de temps en temps, de la partie réfrigérateur, avec les aliments frais que je restocke une à deux fois par semaine. Aujourd’hui, comme vous l’avez vu dans le titre, c’est la première que nous explorerons à travers plusieurs catégories. . ☞ Les céréales et légumineuses. Vers une alimentation saine (healthy) et vegan : Par quoi je remplace ... Je vous propose de nouveau une petite mise en pratique, un peu comme dans mon précédent article !

Vers une alimentation saine (healthy) et vegan : Par quoi je remplace ...

Je me suis dit que cela pourrait être une bonne idée de répertorier les principaux aliments non vegan puis les préparations du commerce qui ne sont pas healthy et de vous montrer à quel point il est facile de les remplacer ! Cet article s’adresse à tous les débutants, ceux qui souhaitent opter pour un régime plus sain, vegan … Et pour les plus avisés, qui sait, je pourrai peut-être vous apprendre quelque chose (ou vous pouvez nous faire part de vos découvertes culinaires en commentaires) ? Par quoi remplacer les oeufs. Vitamin_B12_FR.pdf. Dans ma cuisine de végé. Depuis plus de deux ans, le contenu de ma cuisine a quelque peu changé.

Dans ma cuisine de végé

Considérablement même. Avant, mes placards étaient plus ou moins remplis de produits industriels et raffinés. Aujourd’hui ils contiennent des choses beaucoup plus saines, en accord avec mon choix pour une alimentation quasi végétalienne. Je reviens aujourd’hui pour vous en présenter les basiques, ces aliments dont je ne saurais me passer et qui auront probablement toujours leur place dans mes placards. Il ne s’agira ici que des aliments « secs ». Je ne suis pas quelqu’un qui fait particulièrement attention au gluten dans son alimentation, du moins pas de manière systématique. Le gluten est présent dans plusieurs céréales. Les essentiels de ma cuisine végétalienne. Contrairement à ce que certain-e-s peuvent penser, la cuisine végétalienne ne se résume pas à manger des légumes crus, rôtis ou cuits à la vapeur !

Les essentiels de ma cuisine végétalienne

Il suffit de regarder un peu plus loin que le rayon boucherie, poissonnerie et produits laitiers pour réaliser que la majorité des aliments bruts dont nous pouvons nous nourrir sont d’origine végétale… Néanmoins, quand on est habitué à composer ses repas à base de viande et de produits d’animaux, il n’est pas évident de savoir comment réaliser des plats ou des encas sains, variés et gourmands qui n’en contiennent pas. Pour ma part, la découverte du végétalisme est d’abord passée par la découverte d’une pléthore d’ingrédients dont je ne soupçonnais même pas l’existence.

Pourtant, la grande majorité d’entre eux étaient vendus là où j’avais l’habitude de faire mes courses ! Vegan de Marie Laforêt. Comme beaucoup l’ont déjà dit, Vegan c’est un peu la bible de la cuisine végétalienne !

Vegan de Marie Laforêt

Avec plus de 500 recettes, Marie Laforêt, qui est aussi l’auteure du blog 100% végétal, nous offre suffisamment d’idées pour cuisiner pendant des mois et pour toutes les occasions : petits déjeuner, encas et repas de tous les jours, piques-niques, soirées entre amis et grands évènements ! Outre les recettes, c’est un livre riche en informations non seulement sur les bases de la cuisine végétalienne mais aussi sur le plan nutritionnel. Ce livre se divise en 7 parties : Introduction : pour commencer Marie explique les intérêts du végétalisme et elle fait ensuite le point sur les aliments de base, ceux à éviter, ainsi que le matériel de cuisine de base. Les 10 ingrédients indispensables à ma cuisine végétarienne.

Lorsque l’on cuisine, on prend des habitudes, on a des ingrédients favoris, que l’on aime utiliser et que l’on met un peu partout.

Les 10 ingrédients indispensables à ma cuisine végétarienne

Aujourd’hui, pour le rendez-vous des Mercredis Gourmands, nous devons lister ces 10 ingrédients que l’on trouve dans notre cuisine. Comme la mienne est végétarienne, je vous propose mes 10 ingrédients indispensables pour une cuisine variée et savoureuse (en dehors des fruits et légumes). Végétalisme et santé : l’avis de Pauline, future médecin végé. J’ai découvert Pauline grâce au superbe témoignage publié chez Antigone XXI : Future médecin, pourquoi je suis devenue végétalienne.

Végétalisme et santé : l’avis de Pauline, future médecin végé

Cette jeune étudiante en 6ème année de médecine y partage son cheminement vers le végétalisme, ses remises en questions, ses frustrations et ses aspirations- un parcours très inspirant… Depuis peu, Pauline tient également un joli blog, Ambre et Noésis, où elle parle de ses expériences, de ses réflexions et livre ses conseils à « tous ceux qui rêvent de liberté ». Sa manière de voir le monde et surtout de concevoir la santé me parlent beaucoup.

J’ai donc voulu avoir son avis d’étudiante en médecine sur quelques questions en lien avec l’alimentation végétalienne… F12-Les-prot%C3%A9ines-v%C3%A9g%C3%A9tales.pdf. Société végane française. Le choix d’une alimentation végétale est souvent l’objet de commentaires sur les insuffisances supposées en protéines, en fer et en zinc. L’alimentation conventionnelle des pays développés est à l’origine de ces craintes, parce que la viande et le poisson sont des sources importantes de protéines, de fer et de zinc, tandis que les œufs et les produits laitiers contribuent fréquemment aux apports protéiques. Végétarisme, poissons et crustacés. Ça me chiffonne depuis longtemps. Il fallait que je vous en parle. Quand je suis devenue végétarienne, ça me semblait absolument évident que mon régime alimentaire exclurait désormais le poisson et les fruits de mer.

NOUVEAU VÉGÉTARIEN : POURQUOI J’AI TOUT LE TEMPS FAIM ? Depuis que je suis devenue végétalienne, il m’est arrivé d’entendre plusieurs types de remarques de la part de personnes omnivores, végétariennes en transition ou ayant fraîchement arrêté la viande et/ou les produits animaux : Mais je vais mourir de faim sans viande ! Ah moi, je me dépense beaucoup : manger végétarien, ça ne me suffit pas ! J’ai peur d’avoir faim si j’arrête la viande : par quoi la remplacer ?