background preloader

Chapitre 3

Facebook Twitter

Les 8 étapes du processus de recrutement. Hausse de l’activité, remplacement d’un salarié qui quitte temporairement ou définitivement l’entreprise, départ à la retraite, envie de développement ou de franchir de nouvelles étapes ?

Les 8 étapes du processus de recrutement

Le recrutement est la clé. La nécessité de recruter s’impose parfois d’elle-même. C’est un pas en avant pour l’entreprise. C’est une décision importante qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le projet d’embauche est un processus qui peut être long et contraignant à l’issue du quel le dirigeant deviendra employeur et devra gérer et manager une personne supplémentaire. 1 Pourquoi recruter : Définition du besoin Avoir un carnet de commandes qui explose est-ce une raison suffisante pour passer par l’embauche ? 2. Tout travail mérite salaire. 3. Le projet d’embauche est bien lancé. 4. Après avoir défini le profil du candidat recherché et le poste à pourvoir, il faut déterminer la durée. 5. Une fois que tout est en prédéfini, il ne reste plus qu’à « communiquer » sur ce poste. Les obligations de l'employeur lors de l'embauche.

Dernière mise à jour le 20 octobre 2014 Synthèse Le recrutement d’un salarié entraîne pour l’employeur certaines formalités vis-à-vis de l’administration, notamment celle relative la déclaration préalable à l’embauche (DPAE).

Les obligations de l'employeur lors de l'embauche

L’employeur a également des obligations à l’égard du salarié. Certaines entreprises peuvent avoir recours au dispositif du Titre emploi-service entreprise (TESE) destiné à leur faciliter l’accomplissement des obligations sociales liées à l’embauche (DPAE) et à l’emploi de salariés (contrat de travail, bulletins de paie, etc.). Les associations qui emploient au plus 9 salariés équivalents temps plein peuvent recourir au chèque emploi associatif. A savoir Sommaire Fiche détaillée. Formalités d’embauche : les étapes clé à ne pas rater. L’accueil d’un nouveau salarié dans l’entreprise ne se limite pas à la signature de son contrat de travail.

Formalités d’embauche : les étapes clé à ne pas rater

Plusieurs formalités d’embauche doivent obligatoirement être réalisées, dont certaines avant même que le salarié ne prenne son poste : soyez vigilant ! Et ces formalités ne sont pas qu’administratives : avez-vous pensé par exemple à la formation à la sécurité ? La déclaration unique d’embauche (DUE) : obligatoire avant la prise de poste La déclaration unique d’embauche (DUE) facilite vos démarches administratives : en une seule déclaration, vous remplissez sept formalités d'embauche. La déclaration unique d’embauche (DUE) : sept formalités en une déclaration La DUE permet de regrouper : Vous transmettez votre DUE à l’URSSAF dont dépend l’établissement qui embauche le salarié.

La transmission peut s’effectuer en plusieurs fois, vous avez la possibilité de la compléter si vous n’avez pas toutes les informations. Les autres formalités administratives Dans le RUP, vous inscrivez : Procédure d'embauche - professionnels. L'employeur doit organiser une visite d'information et de prévention (VIP) (remplace la visite médicale d'embauche). Obligatoire pour tous les salariés quel que soit leur contrat de travail, elle doit permettre, notamment, d'interroger le salarié sur son état de santé et de l'informer sur les risques de son contrat.

La visite doit être réalisée dans les 3 mois suivants la prise de poste et renouvelée au plus tard tous les 5 ans. À l'issue de la visite, une attestation de suivi est délivrée au salarié et à l'employeur. Les travailleurs handicapés ou titulaires d'une pension d'invalidité bénéficient d'un suivi individuel adapté. Un suivi individuel renforcé doit être effectué dans le cas où le poste présente des risques particuliers pour la santé ou la sécurité du salarié (exposition à l'amiante ou au plomb, par exemple). L'employeur qui ne respecte pas ses obligations médicales encourt : une amende de 1500 €; une peine de prison de 4 mois et une amende de 3750 € en cas de récidive. Rédiger une offre d'emploi : quelles sont les règles ? L'employeur bénéficie d'une grande souplesse en matière de rédaction d'offre d'emploi.

Rédiger une offre d'emploi : quelles sont les règles ?

Il est conseillé de proposer un descriptif le plus complet possible pour attirer les candidats les plus motivés. Voici un récapitulatif des informations à donner pour rédiger une offre en toute légalité qui évite les mentions discriminatoires. Les éléments constitutifs de l’offre d’emploi 1.1 Présenter l'employeur Si vous voulez que le candidat personnalise sa réponse à votre offre d'emploi, vous devez donner un minimum de détails sur son futur environnement de travail.

Vous pouvez ainsi préciser : Le nom de l'entreprise Le secteur d'activité La position sur le marché («Nous sommes leaders sur la Région ...») 1.2 Déterminer le profil du poste Il est indispensable de citer : Le type de contrat: CDI, CDD, indépendant... 1.3 Exiger des compétences requises Vous pouvez demander aux candidats : [Haut de page] Les mentions discriminatoires Il est totalement illégal de faire figurer certains descriptifs.