background preloader

Tiers lieu et CDI

Facebook Twitter

L’aménagement flexible (flexible seating) : une tendance favorisant l’attention. Derek, élève du 3e cycle, grand créateur de multiples univers dans Minecraft et amateur de jeux vidéos, considère l’école comme un mal nécessaire que doivent subir les enfants, malgré tout l’amour qu’il porte aux enseignantes qui ont croisé son chemin depuis plus de cinq ans.

L’aménagement flexible (flexible seating) : une tendance favorisant l’attention

Lorsqu’on lui montre des photos de classes aménagées en flexible seating, il est impressionné et fortement séduit par ces environnements qui lui rappellent la maternelle, qui ont l’air « cool » et « relax ». Qu’est-ce que le flexible seating? Ouvrez la porte d’une classe et voyez ces élèves lire allongés sur un tapis, ou debout travaillant ensemble à un problème de maths pendant que d’autres rebondissent doucement sur des ballons de stabilité. Bienvenue dans une classe à l’aménagement flexible (flexible seating). Dans une classe flexible, avec ou sans bureau, l'enseignant laisse une grande partie du contrôle et plusieurs choix d’activités d’apprentissage à ses élèves. Des tiers-lieux au CDI : effet de mode ou représentations communes ?. Entretien avec Antoine Burret. Nous avons interrogé Antoine Burret docteur en sociologie qui a soutenu sa thèse Etude de la configuration en tiers-lieu.

Des tiers-lieux au CDI : effet de mode ou représentations communes ?. Entretien avec Antoine Burret

La repolitisation par le service en février dernier. Sa recherche porte sur les tiers-lieux. Elle a pour objectif de concevoir le tiers-lieu en tant qu’objet conceptuel identifiable. « Entre 2001 et 2010, j’ai vécu dans les pays d’Europe du sud-est et travaillé sur le développement culturel des territoires en transitions. En quittant les Balkans j’ai entamé une thèse en sociologie sur les tiers-lieux, sujet qui gouverne l’ensemble de mes activités professionnelles et scientifiques depuis. Les bibliothèque se rapprochent du concept de troisième lieu notamment depuis le mémoire de Mathilde Servet en 2009.Pour qu’un tiers-lieu fonctionne il semble qu’il y ait différents critères : un langage commun qui se construit, une responsabilité partagée, des savoirs comme des biens communs, des savoirs d’action. Tiers-lieux, troisième lieux.

Bien sûr. Voir page 35 de la thèse. Qu'est-ce qu'un Tiers-lieu ? - Prim à bord. Le « tiers-lieu » ou troisième place est un terme traduit de l’anglais The Third Place.

Qu'est-ce qu'un Tiers-lieu ? - Prim à bord

Cette notion a été introduite par le sociologue américain Ray Oldenburg pour désigner des lieux distincts du domicile et du travail qui permettent des rencontres et du travail collaboratif entre plusieurs personnes ou des groupes de personnes. Avec l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication et le phénomène de mobilité qui s’y rattache , l’apparition de ces lieux s’est répandue pour offrir aux citoyens de nouveaux espaces de travail souvent confortables et accueillants.

Ce terme s’est aujourd’hui généralisé pour désigner un « espace neutre » au-delà de la sphère professionnelle et personnelle qui peut concentrer des publics différents avec des objectifs variés tels que : les espaces de coworking, télécentres, fablabs, makerspaces, labs...... Les Tiers-lieu en milieu scolaire : mais également dans le guide campus avenir de l’enseignement supérieur. Pour aller plus loin : Agence régionale du Livre Paca.

Bibliothèques troisième lieu (Les) Le concept de tiers lieu : retour aux sources. La thèse des tiers lieux, développée par le sociologue Ray Oldenberg, est devenue célèbre pour avoir été utilisée dans la stratégie de marketing des cafés de la marque Starbuck.

Le concept de tiers lieu : retour aux sources

À la longue, on a fini par la confondre avec la recette Starbuck: faites un sondage, offrez le wifi et le café dans un lieu convivial et le tour est joué, disait-on. Une formule assez aisément exportable dans des lieux comme les librairies, les bibliothèques, les hôtels, et on ne s’en est pas privé. Mais, au-delà des ingrédients de surface, ce modèle représente un véritable projet de sociétéculturedesign que l’on a généreusement galvaudé et caricaturé depuis, faute d’en connaître les fondements.

Pour mémoire, je reviens à la source, c’est-à-dire au texte de Ray Oldenberg lui-même et pas au slogan ramassé sur Google qui confond la thèse des tiers lieux qu’on n’a guère lu avec le spécial « design» d’un magazine de déco qu’on a préféré lire pour critiquer ces systèmes sociaux. Retour à la source, notes de lecture 1.