background preloader

Liberté de conscience et laïcité

Facebook Twitter

La laïcité en questions. Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat. - Légifrance. 1.

Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat. - Légifrance

Éduquer à la laïcité. Et dans les autres pays ? – Questions réponses sur la laïcité. En France, la laïcité a une histoire particulière… – Questions réponses sur la laïcité. La liberté de conscience, au fondement de la laïcité – Questions réponses sur la laïcité. Quelle est la différence entre la liberté de conscience et la liberté religieuse ? - laicite-educateurs.org. Liberté de conscience et libertés de religions (termes plus justes que les ceux de liberté religieuse pourtant couramment employés) sont deux libertés publiques souvent considérées comme synonymes.

Quelle est la différence entre la liberté de conscience et la liberté religieuse ? - laicite-educateurs.org

Or, la première contient la seconde sans que la réciproque soit nécessairement vraie. En effet, si la liberté de conscience est assurée en droit, grâce à la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, elle implique en conséquence qu’une de ses formes particulières à savoir la liberté de culte, soit également protégée. Mais les libertés de religions, seules, n’impliquent pas que la liberté de conscience soit pour autant assurée. La France du reste a connu des périodes dans son histoire où une relative liberté religieuse avait fini par s’instaurer sans pour autant que l’athéisme par exemple soit réellement admis publiquement, au début de la III° République.

Henri Pena-Ruiz : "la liberté de conscience inclut de critiquer ou louanger une religion ou un humanisme athée" - Sud Radio. Henri Pena-Ruiz, philosophe et auteur du "Dictionnaire amoureux de la laïcité" (éditions Plon) était l’invité d’André Bercoff, jeudi 19 septembre sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Henri Pena-Ruiz : "la liberté de conscience inclut de critiquer ou louanger une religion ou un humanisme athée" - Sud Radio

Il définit le terme de laïcité. Lauréat du Prix national de la laïcité en 2014, auteur du Dictionnaire amoureux de la laïcité (éditions Plon), Henri Pena-Ruiz s'est vu accusé "d'islamophobie" au mois d'août dernier pour avoir légitimé le rejet de l'islam. Mais pas question de juger les musulmans. Le philosophe nous explique la frontière à ne pas dépasser. A t-on le droit d'être islamophobe ? Qu’est-ce que la laïcité ? Un militant avait alors rapporté sur Twitter une phrase "hors contexte" du philosophe. Déclaration sur l´élimination de toutes formes d´intolérance.

Proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 25 novembre 1981 (résolution 36/55) L'Assemblée générale, Considérant qu'un des principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies est celui de la dignité et de l'égalité inhérentes à tous les êtres humains et que tous les Etats Membres se sont engagés à agir, tant conjointement que séparément, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies en vue de développer et d'encourager le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans discrimination de race, de sexe, de langue ou de religion,

Déclaration sur l´élimination de toutes formes d´intolérance

Enseignement - L’histoire de la laïcité en France. La laïcité est un principe républicain fondamental. Elle a été affirmée dès la Révolution française, notamment dans l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 qui stipule que « nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par loi. » Mais c’est sous la IIIe République que la laïcité s’est réellement définie et enracinée. Elle s’est inscrite dès les années 1880 dans une lutte entre le nouvel État républicain et l’Église catholique.

La laïcité, un principe au fondement de l’école de la République. L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire de collège à Conflans-Sainte-Honorine témoigne d’une volonté de l’islamisme radical de combattre l’école de la République et ses valeurs.

La laïcité, un principe au fondement de l’école de la République

Outil d’émancipation et d’intégration, la laïcité est la cible première de cette attaque. Si la laïcité s’est imposée à partir de la loi du 9 décembre 1905 relative à la Séparation des Églises et de l’État, elle est l’aboutissement d’une démarche de liberté initiée par l’esprit des Lumières. Cette loi a établi l’étendue et les limites de la laïcité. Nous en constatons aujourd’hui toute la modernité et la pertinence tant les attaques dont elle est la cible sont violentes. Cette loi formule deux principes fondateurs indissociables : Les débats sur la laïcité - Enseignement moral et civique. Comprendre la laïcité - Enseignement moral et civique. La Laïcité en 3 minutes. Qu'est-ce que la laïcité ? Apparue en France dès 1871 dans le journal La Patrie à l'occasion d'une polémique sur l'instruction religieuse, la notion de laïcité est le fruit d'une longue histoire : de l'abandon du crime de blasphème en 1789 aux débats sur les "signes ostentatoires religieux" dans l'espace public, en passant par la célèbre loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905.

Qu'est-ce que la laïcité ?

Qu’est-ce que la laïcité ? Chronologie, L'Etat et les cultes. concordat, separation eglises etat, laicite, - Politiques publiques - repères. Lorsque la Révolution française éclate, la religion catholique est la religion du Royaume, la monarchie est de droit divin.

Chronologie, L'Etat et les cultes. concordat, separation eglises etat, laicite, - Politiques publiques - repères

Les rapports entre l’Église et l’État sont réglés par le concordat de Bologne, signé en 1516 par François Ier et le pape Léon X. 1789La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen reconnaît la liberté de conscience : nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. Novembre 1789Un décret met les biens du clergé à la disposition de la Nation. En contrepartie, l’Etat s’engage à pourvoir d’une manière convenable aux frais du culte, à l’entretien de ses ministres des autels, au soulagement des pauvres, aux réparations et reconstructions des églises, presbytères, et à tous les établissements, séminaires, écoles, collèges, hôpitaux, communautés et autres.

Décembre 1789Les protestants sont reconnus en tant que citoyens et sont admis à tous les emplois. La laïcité. La laïcité, c’est la liberté de croire, ou non, de pratiquer une religion, ou non, sans l’imposer aux autres et surtout, sans que ce soit l’État qui le décide.

La laïcité

Dans notre pays, il existe plusieurs religions. Il existe aussi des gens qui ne sont pas croyants : ils sont athées. D'autres n'ont pas de certitude sur l'existence d'un ou plusieurs dieux : ils sont agnostiques. Chacun d'eux peut exprimer son opinion. Laïcité, regards croisés du 27 avril 2014. Cette semaine, à l’heure de vos grands reportages, les Radios Francophones Publiques vous proposent un regard croisé sur la laïcité.

Laïcité, regards croisés du 27 avril 2014

Vidéos de la série « Idées fausses sur la laïcité » Faux !

Vidéos de la série « Idées fausses sur la laïcité »

La laïcité c’est la neutralité « DE l’espace public », et non « DANS l’espace public » YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder à cette fonctionnalité. ✓ Autoriser Faux ! Faux ! Faux ! Faux ! Faux ! Faux !