background preloader

Qu'est-ce que la laïcité ?

Qu'est-ce que la laïcité ?
Apparue en France dès 1871 dans le journal La Patrie à l'occasion d'une polémique sur l'instruction religieuse, la notion de laïcité est le fruit d'une longue histoire : de l'abandon du crime de blasphème en 1789 aux débats sur les "signes ostentatoires religieux" dans l'espace public, en passant par la célèbre loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905. Idéal républicain, l'adoption du "principe de laïcité" repose sur trois idées fondamentales : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans le respect de l'ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses. Enfin, l'égalité de tous devant la loi, quelles que soient les croyances ou convictions. De la Révolution à aujourd'hui, histoire de la laïcité Histoire de la laïcité (4 x 55 min) D'où vient la notion de "laïcité" ? - Un état des lieux de la laïcité en France. - Retour sur la controversée séparation des Eglises et de l'Etat. La laïcité en pratique

https://www.franceculture.fr/societe/quest-ce-que-la-laicite

Related:  Pour le 2 novembre 2020 et au-delàanelie63EMC16 Octobre 2020Enseignement Moral et Civique

Pourquoi l’art de la caricature est-il sacré pour les Français ? En 2018, l’enseignement moral et civique est devenu obligatoire dans les classes de collège. On peut lire dans le Bulletin officiel que « l’enseignant exerce sa responsabilité pédagogique dans les choix de mise en œuvre, en les adaptant à ses objectifs et à ses élèves » : ce que font les professeurs, ce qu’a fait Samuel Paty. Tandis que se déroule le procès-fleuve des attentats de 2015, dits « de Charlie Hebdo » n’était-il pas judicieux de proposer à l’examen une caricature publiée par ce journal, et de se pencher concrètement sur le concept de laïcité ? Caricatures anticléricales La caricature antireligieuse, qu’elle soit ironique ou paraisse juste décalée n’est jamais innocente pour des croyants. Le combat mené en France contre l’église catholique qui culmine avec la loi de 1905 a été très violent.

Du "choléra" au "variant B.1.1.7" du "SARS-Cov-2" : comment nomme-t-on les maladies ? VOC-202012/01, B.1.1.7 ou VUI-202012/01 : autant de dénominations obscures qui désignent toutes le "variant anglais" du Covid-19. Difficile, pour le profane, de s'y retrouver entre acronymes et suites incompréhensibles de chiffres et de lettres. D'autant que les autres variants sont traités à la même enseigne : B1.1.248 et P1 se réfèrent à la version brésilienne, alors que 501.V2 et B.1.351 concernent le "variant sud-africain". Face à ces noms incompréhensibles, les médias continuent donc de les désigner par leurs lieux d'apparition géographique... au grand dam des pays concernés, qui y voient une forme de stigmatisation.

La laïcité, c'est quoi ? Retour au texte de 1905 avec Patrick Weil Le 9 décembre 1905, la loi de séparation des Églises et de l’État est promulguée. Comme chaque année, le 9 décembre est l’occasion d’une commémoration officielle de la loi, un anniversaire particulièrement sensible cet automne à la suite de l’assassinat de Samuel Paty. L'historien spécialiste des migrations et de la citoyenneté Patrick Weil revient à la lettre du texte de 1905, pour en comprendre le plus simplement possible les principes, fondés sur le droit, et toutes leurs applications : garantir la liberté et l'égalité, grâce à la fraternité. Qu'est-ce que la laïcité : l'article 1 Patrick Weil : "La laïcité, c'est quoi ?

Représentations de Mahomet : ce que disent le Coran et les autres textes de l’islam Nous republions cet article initialement publié en janvier 2015, après l’attentat qui a endeuillé la rédaction de Charlie Hebdo. L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), dans lequel Samuel Paty, un enseignant de 47 ans, a été assassiné par un terroriste islamiste parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet en classe, a de nouveau déclenché le débat et les critiques sur la représentation du prophète de l’islam. Cette dernière est vue comme strictement interdite par de nombreux musulmans, or les textes et l’histoire de l’art islamique sont moins catégoriques. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pourquoi le blasphème continue à faire scandale Ce que disent les textes Le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète ni la représentation humaine en général.

Actualités - la liberté d'expression Pourquoi travailler la question de la liberté d'expression en classe ? Parce que la liberté d'expression est une liberté fondamentale, qui doit toujours s'exercer dans notre République.Parce que la liberté d'expression est la base du pluralisme, indispensable à notre fonctionnement démocratique.Parce que la liberté d'expression concerne tout le monde sur notre territoire, qu'on soit citoyen français ou pas, pas seulement les journalistes ou dessinateurs de presse.Parce que la liberté d'expression doit pouvoir s'exercer en toutes circonstances pour ne pas se réduire face à celles et ceux qui la remettent en cause.Parce qu'en France, cette liberté se déploie dans le cadre de la loi, qui la protège et en souligne les limites nécessaires.Parce que l'École forme les futurs citoyens aux droits et aux libertés qu'ils exerceront.Parce que ce texte est lui-même une illustration de la liberté d'expression. Dans quels enseignements disciplinaires ancrer cette réflexion ? En histoire En français

La représentation figurée du prophète Muhammad – Les carnets de l’Ifpo L’islam et ses pratiques, pas plus que tout autre phénomène humain, n’échappent aux mutations au fil de l’histoire. La question de la représentation figurée en général, et de celle du prophète de l’islam en particulier, a été diversement tranchée selon les périodes et les milieux. Si elle a parfois déclenché des débats animés, elle ne semble pas avoir posé un problème majeur ou permanent aux croyants musulmans ni à leurs juristes (Naef 2004). Les polémiques récentes, parmi les plus vives qu’aient connues l’histoire, sont attisées par le fait que les images qui les ont déclenchées sont des caricatures ; elles alimentent l’idée fausse et essentialiste que, « de tout temps », l’islam aurait interdit la représentation de son prophète, voire toute représentation humaine.

Ifé - Veille et analyses Langue(s) : français La pauvreté des enfants à la naissance en France. Résultats de l’enquête Elfe Baromètre de la jeunesse : l’engagement numérique,  premier mode de participation des 18-30 ans à la vie publique - Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique Près d’une jeune femme sur deux (49 % exactement) déclare avoir « signé une pétition ou défendu une cause par internet, un blog ou un réseau social » en 2019 contre seulement 40 % de leurs homologues masculins. Cette prédominance des femmes dans la pratique d’engagement numérique a également été mise en avant dans d’autres études portant sur toutes les classes d’âge. Les jeunes hommes en revanche sont plus présents dans les autres types de participation : engagement bénévole (43 % des hommes contre 31 % des femmes), participation à des concertations publiques (12 % contre 6 %), adhésion à un parti politique (7 % contre 3 %), participation à des manifestations, grève ou occuper des lieux (22 % des hommes contre 12 % des femmes). Le niveau de diplôme influence aussi le type de participation.

Dans quelles conditions l'islam autorise-t-il la représentation du Prophète ? « Tout est pardonné », et le prophète Mahomet en pleurs tient lui aussi une pancarte « Je suis Charlie ». La dernière « une » de Charlie Hebdo est un nouveau dessin du Prophète. Elle repose la question de la représentation de la principale figure de l'islam, et de la figure humaine en général, dans la tradition islamique. Ce que disent les textes

Chouette pas chouette - CLEMI Conçu par le CLEMI, ce livret propose dans l’univers graphique et avec les personnages de la série, des activités pédagogiques sur le thème de l’égalité filles/garçons, pour apprendre à questionner et déconstruire les stéréotypes sexistes. Les activités proposées dans ce livret permettent de soutenir l’expression des élèves, d’aborder le quotidien des relations filles - garçons, et plus largement du vivre-ensemble, de manière concrète et créative. Trois entrées thématiques par niveau et des pistes d’activités adaptées en éducation aux médias et à l’information : L’apparence. « À quoi doit ressembler une fille ou un garçon ? » (cycle 1)

Qu'est-ce que le terrorisme ? - Vidéo Enseignement moral et civique Dans « terrorisme » il y a « terreur »... Et le terrorisme, c’est le fait d'utiliser la violence, meurtrière souvent, pour imposer des idées, qu'elles soient politiques, religieuses ou idéologiques. Quelles sont les méthodes utilisées par les terroristes ? Attentats, sabotages, prises d'otage, assassinat, pillage... Et bien d’autres encore. Le terrorisme a cette particularité de s'attaquer à des civils, des gens qui ne combattent pas et de jouer sur l'impact médiatique et émotionnel de leurs actions pour terroriser l'opinion.

Related: