background preloader

Neuroéducation

Facebook Twitter

TaxonomieDeBloom:Accueil. Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene

Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Cerveau, apprentissage et enseignement. Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée.

Cerveau, apprentissage et enseignement

Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles. Carte mentale de notre cerveau. La Méthode Alpha© : se concentrer très fort grâce à Pavlov et à la psycho-accoustique. Le plus dur, quand on travaille, c’est de se concentrer.

La Méthode Alpha© : se concentrer très fort grâce à Pavlov et à la psycho-accoustique

Partons du principe que n’importe quel quidam aime travailler vite et bien, parce que cela signifie que son travail est terminé plus tôt, et qu’il n’a pas à revenir dessus. Le temps étant la seule ressource réellement non renouvelable sur cette Terre, il est toujours plaisant de l’allouer à autre chose qu’au travail, surtout si l’on doit parallèlement gérer d’autres priorités. Partons du principe également que pour pouvoir travailler vite et bien, il vaut mieux être concentré sur ce que l’on fait. La concentration, d’une manière générale, favorise non seulement la qualité, mais aussi la rapidité d’exécution d’une tâche.

L'étonnante plasticité du cerveau humain. Tous les mois dans Le Figaro , des membres de l'Académie des sciences répondent aux grandes questions de l'actualité scientifique.

L'étonnante plasticité du cerveau humain

Pierre-Marie Lledo, neurobiologiste au CNRS et à l'Institut Pasteur vous répond. Neurosciences et Education. Cerveau émotionnel, amygdale. Voir : Les 3 cerveaux et l’Intuition L’amydale n’a rien à voir avec les amygdales, qui sont des glandes situées dans la gorge.

Cerveau émotionnel, amygdale

L’amygdale est une partie du cerveau émotionnel, qui nous avertit d’un danger, d’une façon bien plus rapide que ne le fait le cerveau rationnel. Elle stocke les souvenirs de situations dangereuses : c’est très pratique dans la jungle pour éviter les tigres (on s’est enfui bien avant de s’être dit "oooh, voilà un tigre, il veut peut-être me manger ! "); très pratique aussi dans la "jungle urbaine" pour ne pas se faire écraser par une voiture : on est remonté sur le trottoir avant d’avoir eu conscience du danger. Mais la programmation de l’amygdale déclenche souvent des attitudes inadaptées. Par exemple, devant une autorité quelconque, vous pouvez vous sentir sur la défensive, simplement parce votre amygdale a étiqueté comme "dangereuses" certaines situations … comme celles qui vous rappellent la Tata qui vous grondait tout le temps, quand vous aviez quatre ans.

Cerveau émotionnel, amygdale. Comment vendre au cerveau reptilien. Vous voulez booster vos ventes?

Comment vendre au cerveau reptilien

Notre cerveau est neurosocial! Voici le trosième article sur les richesses incommensurables de notre cerveau!

Notre cerveau est neurosocial!

L’article s’inspire du livre Votre cerveau n’a pas fini de vous étonner, une œuvre présentée par Patrice Van Eersel, rédacteur en chef du magazine Clés. M. Van Eersel interviewe dans son livre cinq chercheurs. Neurosciences. Peu de gens sont plus qualifiés que Matthieu Ricard pour parler de la collaboration entre science et bouddhisme. Comment fonctionne la mémoire. Je me répète: la science prend du temps, je publie quand je peux, le mieux est de me suivre sur Twitter, Facebook ou Google Plus.

Comment fonctionne la mémoire

Un grand merci à Stefania De Vito, chercheuse en sciences cognitives à l'ICM, Hôpital de la Salpêtrière. Elle publie dans plusieurs revues scientifiques (cfr. liens) : “Images of the future drawn from the past”, dans “The Psychologist”, la revue della British Psychological Society: “Clic! Si ricorda”: “Il futuro non sarà com’era”: La puissance de notre cerveau. Le cerveau pour allié en classe ? - Apprendre à l'horizon 2035. Www.echosciences-grenoble.fr/sites/default/files/livret_sdc11.pdf. 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ?

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation

Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner.

Mieux comprendre le cerveau peut-il nous aider à mieux enseigner aux élèves?

Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner

Dans un article d’Éducation Canada, on apprend qu’une meilleure connaissance de l’architecture cérébrale des élèves et de l’impact de différents types d’enseignement sur le cerveau peut nous apporter des indices pour mieux apprendre et enseigner. Steve Masson, professeur à la Faculté d’éducation de l’UQAM et directeur du Laboratoire en recherche en neuroéducation, présente trois découvertes récentes dans le domaine des neurosciences et de l’apprentissage susceptibles de changer les pratiques en enseignement : 1) L’apprentissage modifie l’architecture du cerveau À l’aide de l’imagerie cérébrale, il est donc possible d’identifier les changements cérébraux découlant des apprentissages scolaires. 2) L’architecture du cerveau influence l’apprentissage Mieux connaître l’architecture cérébrale des élèves pourrait donc nous aider à mieux comprendre les contraintes biologiques liées aux apprentissages scolaires. Mémoire. Dossier réalisé en collaboration avec le Pr.

Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire © Inserm, G. Auzias/S. Baillet/O. Notre cerveau est neurosocial! Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (1/3) - Thema - Museum.

© Inserm, P. Dournaud - Neurone de l'hippocampe avec ses très nombreux prolongements (axone et dendrites) Le cerveau est déjà à l'œuvre avant même que nous ayons conscience d'exister. En effet, dès la 3ème semaine de grossesse, le cerveau commence à se développer dans la tête de l'embryon humain. Tout démarre à partir de cellules particulières, les cellules souches neurales, qui prolifèrent à une vitesse frénétique qui peut atteindre à son pic 200.000 cellules/minute !

Au fur et à mesure de leur production, ces nouvelles cellules quittent l'état hyperprolifératif pour se différencier en neurones. Certains des jeunes neurones sont guidés par des cellules «assistantes» (les cellules gliales) vers la surface où ils s'empilent en couches successives pour former le cortex. Comment le cerveau s’adapte à toutes les situations? 02.06.2014 - Communiqué Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie.

Exploration du cerveau. Le cerveau humain est constitué d'environ 100 milliards de neurones capables d'établir chacun jusqu'à 10.000 connexions. Le nombre de connexions potentielles est donc astronomique: 1 million de milliards (10 puissance 15). Le cerveau compte également des cellules gliales, en nombre 10 à 50 fois plus important que les neurones. Longtemps, on a cru qu'elles ne jouaient qu'un role subalterne en facilitant les échanges entre les neurones. Mais on a découvert récemment que ces cellules gliales établissent elles aussi des connexions, à la fois entre elles et avec les neurones.

Leur rôle exact est encore méconnu mais on sait que le cerveau d'Einstein contenait un nombre très important de ces cellules gliales. Le circuit de la récompense - Jean Pol Tassin et les neurones. 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Le cerveau catégorise les choses que nous voyons.

La plasticité cérébrale - Philippe Lambert, article Psychologie. Le circuit de la récompense - Jean Pol Tassin et les neurones. La créativité pour tous ou domaine réservé ? ParcoursduLoupBlanc.com. La créativité, domaine réservé ? Comprendre ses leviers de motivation. Les Neurones Miroirs : rôle et utilité. Qu'est-ce que la Neuroéducation ?