background preloader

Théories-courants

Facebook Twitter

La démarche inductive. Comparing Theories. Timeline. 5000 Year Timeline of Learning Theories. Learning Theories Every Teacher should Know about. Have you ever asked yourself what learning theories you know about and which ones you feel more connected to and apply in your teaching ?

Learning Theories Every Teacher should Know about

Generally speaking, theories inform and guide practice in any content area and a learning theory is a set of concepts on how people learn. It is more or less an investigation of the strategies and the underlying cognitive processes involved in learning. The educational field abounds in learning theories to the extent that it becomes hard to draw clear boundaries between some of them. The graphic I have for you below provides a clear categorization of the learning theories you need to know as a teacher and educator. Check it out and as always share with us your feedback. The Difference Between Instructivism, Constructivism, And Connectivism - We spend so much time in education trying to make things better.

The Difference Between Instructivism, Constructivism, And Connectivism -

Un point de vue historique des principaux courants théoriques ... (article) A Listing of Instructional Strategies and Methods. Teaching strategies. If you have dropped into this Course Design Tutorial from somewhere else, you might wish to start at the introduction, overview, or table of contents.

Teaching strategies

If you are working through the tutorial, you should have completed Part 2.1 before beginning this section. At this stage of the tutorial, you have set overarching goals, organized content, and developed a course plan with ideas for how to give students the practice that will make it possible for them to achieve the course goals. Courants pédagogiques. Théories d'apprentissage. Courants pédagogiques.

Connaître les grands courants de l'apprentissage. Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques.

Connaître les grands courants de l'apprentissage

Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus. Le comble c'est quand pour un choix proclamé, le socioconstructivisme par exemple, on en vient à soumettre les apprenants à une pédagogie de transmission. Les 101 théories de la motivation.

Les 101 théories de la motivation. En 1971, Deci montrait que la persistance des individus, durant une période de libre choix, est moins importante pour les sujets récompensés que pour ceux qui ne le sont pas.

Les 101 théories de la motivation

Ce résultat, contre-intuitif pour l’époque, montrait pour la première fois chez l’homme de façon expérimentale que la récompense n’est pas un facteur motivant dans tous les cas de figures. Depuis les années 70, Deci (1975, 1980) et Ryan (Deci & Ryan, 1985, 2000, 2002) ont proposé différentes formulations et reformulations théoriques qui ont permis de conceptualiser ce résultat et donne lieu à une volumineuse littérature afférente produite aux cours des trois dernières décennies. La métacognition, qu'est-ce que c'est ? Concept du socio-constructivisme - Rp70110. CONSTRUCTIVISME ou SOCIO-CONSTRUCTIVISME ?

Concept du socio-constructivisme - Rp70110

Depuis 1978, les recherches sur la notion de conceptions préalables ou représentations initiales permettent aujourd'hui de distinguer trois grandes positions en éducation: Cette pédagogie, appelée "magistrale" ou "frontale" s'inspire des travaux de John Locke. La connaissance transmise par l'enseignant viendrait s'imprimer dans la tête de l'élève comme dans de la cire molle.

Cette théorie, appelée béhaviotrisme, prend appui sur les travaux de Thorndike, Pavlov, Skinner et Watson. Le glossaire DISCAS. Jean-Paul Narcy-Combes, Didactique des langues et TIC : vers une recherche-action responsable. 1Ainsi qu’il l’indique dans le titre de son dernier ouvrage, Jean-Paul Narcy-Combes se propose de développer chez le lecteur une réflexion sur l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans l’apprentissage de la langue étrangère (ou L2, ici l’anglais).

Jean-Paul Narcy-Combes, Didactique des langues et TIC : vers une recherche-action responsable

Il explique de façon claire et très organisée les principes éthiques et méthodologiques sur lesquels repose la mise en place d’une recherche-action satisfaisante pour l’enseignant, efficace pour l’apprenant et susceptible de subir une validation scientifique suivie d’une diffusion utile à toute la communauté de recherche. 3Grâce à un réseau dense de références croisées qui facilitent un cheminement non linéaire, le lecteur peut organiser sa lecture en fonction de son expertise et trouver rapidement des réponses à son questionnement personnel.

Définition des concepts clés en pédagogie. Méthodes pédagogiques : plaidoyer pour l’apprentissage profond. Au milieu des années 1970, quelques chercheurs ont élaboré la théorie de l’apprentissage profond.

Méthodes pédagogiques : plaidoyer pour l’apprentissage profond

Ils soulignaient l’importance pour les étudiants d’exercer leur pensée critique, de créer du lien entre les concepts et de relier les nouvelles notions aux connaissances dont ils disposaient. Un ensemble de démarches qui correspond bien à ce qui se passe lorsqu’on utilise les cartes mentales, conceptuelles ou argumentaires. Construire ses savoirs. Tableau des 7 profils d'apprentissage. Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches.

Qu'est-ce que le connectivisme ?

Etapes de l'enseignement explicite. Learning Theory v5 - What are the established learning theories? Courants Pédagogiques. 10 principes pédagogiques à prendre en compte pour concevoir des environnements d’apprentissage multimédia. Supposons que vous vous retrouviez dans l’un de ces 4 cas de figures, et que vous souhaitiez soit : Concevoir une formation en ligne pour apprendre à vos collaborateurs comment utiliser un nouveau logiciel informatique,Rédiger et mettre en page des syllabi et fiches pédagogiques en sciences biomédicales pour vos étudiants,Développer un Serious Game pour promouvoir les principes d’une alimentation saine auprès d’un public adolescent,Réaliser une présentation PowerPoint sur la thématique des sciences de l’éducation dans le cadre de votre participation à une prochaine conférence.

10 principes pédagogiques à prendre en compte pour concevoir des environnements d’apprentissage multimédia

Quel est, à votre avis, le dénominateur commun des 4 propositions ci-dessus ? Je vous le donne en mille : chacun de ces exemples intègre, à des degrés divers, une approche pédagogique basée sur plusieurs médias. C’est-à-dire non seulement des mots parlés ou écrits, mais aussi des images, des photos, des diagrammes, des vidéos… Objectif : favoriser un apprentissage plus efficace et de meilleure qualité.

Le statut de l'erreur. Quel statut donner à l’erreur ? L’erreur peut être considérée comme une faute dans un modèle d’apprentissage dit transmissif. Une faute mise à la charge de l’étudiant qui ne se serait pas assez investi, motivé et qui n’aurait pas mis en œuvre toutes ses compétences. J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better. Des lecteurs de ce Blog m’ont demandé de présenter un dispositif concret où je mets en action les cinq facettes de mon modèle d’apprentissage ou encore l’intégration des compétences dans l’enseignement … Voici une présentation de l’un de mes cours, un dispositif hybride dans lequel je mets en pratique ces idées (une version antérieure de cette présentation a été publiée dans notre journal « Résonances » de janvier 2011).

Je l’ai écrite sous la forme d’une interview … que je me fais à moi-même … une opération de réflexivité ! La rédaction : Marcel Lebrun, on vous connaît comme conseiller « technopédagogique » à l’IPM, moins comme enseignant. Même si on peut le deviner, qu’enseignez-vous au juste ? Marcel Lebrun : Et bien oui, outre mon travail à l’IPM, je donne des cours de technologies pour la formation, l’enseignement et l’apprentissage, des cours finalement assez éloignés de la préoccupation instrumentaliste. Le connectivisme, l'intelligence et la conscien. Les objectifs pédagogiques : guide pratique (3/3)

Les objectifs pédagogiques : guide pratique (3/3) Un objectif pédagogique doit être exprimé avec précision et clarté, mais ce n’est pas suffisant : Pour être complet, un objectif pédagogique devrait comporter (« devrait », car dans la pratique, les objectifs pédagogiques comportent rarement tous ces éléments) : Un comportement observable (c’est-à-dire vérifiable de manière formelle) : le comportement est indiqué par le verbe dont l’apprenant est le sujet, par exemple :« être capable de remplacer un disque dur SATA défectueux par un disque en bon état ayant les même caractéristiques techniques »Des conditions d’exécution, précisant comment est effectuée l’action, par exemple :« en utilisant la documentation constructeur n° XY-385″Des critères de performances, qui précisent les limites d’acceptation de l’action effectuée, par exemple :« en moins de 30 minutes, et avec un taux d’erreur de moins de 5% »

La pédagogie par objectifs. Qu’est-ce qu’un objectif ? Énoncé d’intention décrivant le résultat attendu à la suite d’une action. En pédagogie, un objectif est un énoncé d’intention décrivant ce que l’apprenant saura (ou saura faire) après apprentissage. Les objectifs sont normalement dérivés des finalités de l’éducation et des objectifs généraux de formation, lesquels se décomposent en objectifs intermédiaires de différents niveaux, puis en objectifs spécifiques.

Les caractéristiques de chaque niveau d’objectifs : Courants Pédagogiques. Théories de l'apprentissage - Synthèse.