background preloader

Critique des Médias du Parti de la Presse et de l'Argent

Facebook Twitter

Cartographier les médias pour identifier leurs biais cachés. Sa préconisation est claire: «Il faut jouer carte sur table pour regagner la confiance des lecteurs.»

Cartographier les médias pour identifier leurs biais cachés

Carte de la "presse pas pareille". Médias libres, indépendants, alternatifs… Pas facile de s’y retrouver ! Pour cette carte, nous avons adopté l’expression « presse pas pareille » lancée par le journal Le Ravi, basé à Marseille, pour définir des journaux non inféodés aux pouvoirs politiques et économiques. Parce qu’il fallait bien choisir, nous avons sélectionné les médias répondant grosso modo aux critères suivants : ils produisent essentiellement du contenu écrit, sur papier ou en ligne.ils n’appartiennent à aucun groupe industriel, financier, ni à aucun mouvement politique, syndical ou religieux.ils sont détenus par leurs salarié·es, leurs lecteurs et/ou une association.professionnels ou bénévoles, ils mènent une véritable démarche d’information, sans se cantonner à l’expression d’opinions.ils sont favorables à une société plus juste et solidaire, sans exclure aucune catégorie de personnes.la publicité n’occupe pas plus de 10 % de leurs pages.

Le Monde diplomatique - Mensuel critique d'informations et d'analyses. Action Critique Médias - Observatoire des médias Action - Critique - Médias. Est-ce que Jean-Marie Le Pen est mort ? Debunkers – "La rumeur est la fumée du bruit." V. Hugo. De l’information au piège à clics, par Sophie Eustache & Jessica Trochet (L. Usiner en quelques minutes des articles insolites sur le dernier sujet qui agite les réseaux sociaux, y glisser des références flatteuses aux annonceurs publicitaires, saupoudrer l’ensemble de vidéos amusantes qui feront le tour d’Internet : la recette a porté à des sommets l’audience des sites d’info-divertissement Melty, Konbini ou encore BuzzFeed.

De l’information au piège à clics, par Sophie Eustache & Jessica Trochet (L

La presse traditionnelle porte sur ces jeunes concurrents un regard ambivalent fait de mépris pour un journalisme ouvertement bâclé et de fascination pour le nombre de visites qu’il génère. Cofondateur de Melty et président de l’entreprise jusqu’en mars dernier, M. Car derrière les décors acidulés se cache un univers de forçats. Melty fonctionne en partie grâce au « contenu » fourni par des autoentrepreneurs payés en fonction du nombre de clics qu’a généré l’article : 4 euros au minimum, et un maximum de 30 euros quand le texte atteint les dix mille vues en vingt-quatre heures. L’algorithme rédacteur en chef. Les centristes, une menace pour la démocratie. Est-il si certain que, comme aiment à le répéter les éditorialistes des medias mainstream, les populismes constituent, en Europe comme aux États-Unis, une menace pour la démocratie ?

Les centristes, une menace pour la démocratie

Et que la méfiance, voire la défiance croissante envers les systèmes démocratiques, qu’enregistrent toutes les enquêtes d’opinion, soient le fait d’électeurs de partis qu’on se plaît à qualifier d’extrêmes ? Cela paraît l’évidence même : la démocratie trouverait son soutien le plus ferme dans les partis et l’électorat centristes ; et leur alliance ou leur fusion – que ces centrismes soient de droite ou de gauche – seraient le dernier rempart contre les dispositions anti-démocratiques des populismes de gauche comme de droite. Pourtant, il n’en est rien, si l’on en croit du moins une saisissante analyse que le chercheur en sciences politiques David Adler vient de faire paraître dans le New York Times. « Le Monde diplomatique » disparaît… (2014) Météo des neiges, télévision de riches. Alors pourquoi la météo des neiges est-elle programmée à une heure de grande écoute ?

Météo des neiges, télévision de riches

C’est parce que la télévision montre beaucoup plus de membres de la classe supérieure que de gens des classes populaires. Le journaliste (David Pujadas) Assécher financièrement les sites de désinformation, le combat sans relâche des "sleeping giants" Nés d'un mouvement aux États-Unis, ils s'attaquent aux porte-monnaies des sites qui propagent la haine.

Assécher financièrement les sites de désinformation, le combat sans relâche des "sleeping giants"

Les "sleeping giants" (géants endormis) forment un réseau de citoyens, restés dans l'ombre, qui entendent lutter contre la propagation de la haine sur internet. Les "sleeping giants" sont nés aux États-Unis après l'élection de Donald Trump. Médias français, qui possède quoi ? (Le Monde diplomatique, décembre 2018) Dernière mise à jour : décembre 2020 (v. 16.2) Cette affiche prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité. Y figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui dépendent d’intérêts industriels ou financiers, de groupes de presse ou de l’État : • les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique ; • les titres de la presse quotidienne régionale ; • la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales) ; • les canaux de radio à portée nationale ; • certains sites d’information en ligne.

Faire sauter le verrou médiatique, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, avril 2016) Numéro coordonné par Pierre Rimbert Edition : Olivier Pironet Réalisation : Boris Séméniako Journalisme de marché, permis d’inhumerPierre Rimbert I.

Faire sauter le verrou médiatique, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, avril 2016)

Désintégration numérique.