background preloader

Santé

Facebook Twitter

Affaire du glyphosate: cessons une bonne fois pour toutes de tourner le dos à la modernité. Tout jardinier, tout agriculteur, tout vigneron, cherche à privilégier la plante dont il espère les fleurs ou les fruits. Mais toute terre contient des graines d’autres plantes. Certaines ont été transportées par le vent, d’autres par des animaux et toutes ne demandent qu’à germer, puis à pousser si le sol est travaillé, arrosé et nourri d’engrais. Donc, si rien n’est fait, les mauvaises herbes, les «adventices» vont se développer et concurrencer, voire étouffer, la plante que l’on veut cultiver; il faut donc les éliminer.

On peut le faire de manière physique: à la main en se baissant beaucoup, avec une binette en se baissant un peu moins, en utilisant des herses pour les détruire ou de charrues pour les enfouir. On peut également, aujourd’hui, épandre des produits chimiques: les «herbicides». Nécessaire rotation des cultures Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde. Le «méchant» Monsanto Le glyphosate est-il dangereux? «Probablement cancérigène pour l’homme»? Ni le stress ni le deuil ne font naître les cancers. L’affirmation est devenue si banale qu’elle sonne comme une vérité scientifique : vivre un deuil, subir un stress important, augmente le risque de déclarer un cancer peu après. Cette croyance, aussi ancienne que répandue (on en trouve la trace dans l’œuvre de Gallien, ce qui ne nous rajeunit pas, et la plus vieille mention dans la littérature scientifique remonte au moins à… 1701) est pourtant largement réfutée par l’épidémiologie.

Ce dossier a fait l’objet d’une chronique dans le Magazine de la santé de France 5 le 14 janvier 2016, à revoir sur le site de l’émission. Souffrance psychologique et cancer sont-ils liés ? Que montrent les études prospectives ? Il existe un certain nombre de pathologies qui peuvent être aggravées par le stress psychologique, telles que le psoriasis, ou diverses maladies inflammatoires… mais le fait que certaines aient des causes psychologiques ne signifie pas que ce soit le cas pour toutes.

Un même constat peut être fait pour les récidives des cancers [4]. Alerte sur les dangers des plantes médicinales. Le rôle méconnu des sages-femmes dans le suivi gynécologique  Dépistage des cancers et IST, contraception, prévention... Depuis 2009, les sages-femmes peuvent s’occuper du suivi gynécologique des femmes en bonne santé. Un rôle encore assez peu connu. Devant le planning de consultations saturé de certains gynécologues, de plus en plus de femmes se tournent vers les sages-femmes pour assurer leur suivi.

Car on le sait peu, ces professionnels de santé sont tout à fait habilités à prendre en charge les jeunes filles et les femmes en bonne santé. Dommage, quand certains départements comptent moins de 10 gynécologues obstétriciens pour 100.000 femmes, comme dans la Creuse (3,8), le Gers (4,8) ou l’Ariège (6,1), selon les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). Ces compétences, les sages-femmes peuvent uniquement les appliquer aux femmes en bonne santé. Un rôle de dépistage et d’information Les sages-femmes s’occupent aussi du dépistage de pathologies, et notamment celui des cancers féminins. Le bio n'est pas meilleur pour la santé.

Une étude américaine n'a pas décelé d'avantages nutritionnels ou sanitaires significatifs. Faut-il encore manger bio? La question mérite, une nouvelle fois, d'être posée après la publication cette semaine dans la revue Annals of Internal Medicine, d'une étude dont les conclusions montrent clairement que les aliments issus de l'agriculture biologique ne sont pas meilleurs pour la santé que ceux produits par l'agriculture conventionnelle ou «chimique». Alors que le consommateur les paie en moyenne, et au bas mot, 25 % plus cher! Cette fois, le coup est parti des États-Unis. Souhaitant répondre avec des arguments solides aux patients qui leur demandent s'ils doivent ou non «passer au bio», des médecins de l'université de Stanford ont épluché pas moins de 237 études scientifiques dans lesquelles aliments biologiques et conventionnels étaient comparés de façon rigoureuse.

L'exception du phosphore Pas significativement plus pollués Protection de l'environnement et bien-être des animaux d'élevage. Les produits sans gluten seraient bien plus mauvais que les autres. Alors que le régime sans gluten connaît un engouement croissant, les produits des fabricants affichent une valeur nutritionnelle bien moindre que leurs homologues classiques, dénonce 60 millions de consommateurs. Ils sont aussi déraisonnablement plus chers. Une personne sur 100 serait touchée par la maladie cœliaque en France, selon l'Afdiag (Association française des intolérants au gluten). Cette maladie qui se traduit par une intolérance au gluten concerne donc environ 600.000 personnes. Pourtant, la mode du régime sans gluten s'est étendue bien au-delà de cette population restreinte. À tel point que le filon du sans gluten prospère comme jamais : les ventes augmentent de 30 % à 50 % par an et le nombre de marques a été multiplié par cinq depuis 2012.

Moins de protéines et de fibres, plus de sucre et de graisse Un index glycémique plus élevé Le constat de 60 millions de consommateurs ne fait que corroborer celui de nombreuses études sur le sujet. Ce qu'il faut retenir. Cancer : les médecines alternatives liées à une survie moindre des patients. Chroniques curiologiques sur France 5 : clap de fin ! C’est la fin d’une aventure ! Durant trois ans, j’ai eu le plaisir d’animer une chronique consacrée aux idées reçues, à la méthode scientifique (et un peu à la curiologie !) Dans le Magazine de la Santé, sur France 5. Dénoncer et déconstruire la mésinformation scientifique, et ne pas flatter les préjugés du public, n’est jamais aisé… Je suis reconnaissant aux équipes qui, il y a trois ans de cela, ont fait le pari de cet aparté mensuel dans une émission du service public (de surcroît avec un petit gars qui n’avait jamais fait d’antenne auparavant) !

Début juin, j’ai appris que cette intervention mensuelle ne serait pas renouvelée la prochaine saison. Merci à tous ceux qui m’ont soutenu depuis septembre 2015 ! Votre enthousiasme et vos retours m’ont beaucoup apporté, et j’espère que mon travail aura pu vous être utile. Remerciements tout particuliers à Claire, sans qui je n’aurais jamais pu mémoriser mes longues tirades (et oui, je n’ai pas de prompteur !) @curiolog L’effet Pulfrich. « La science s’est déjà trompée par le passé !  | «La Théière Cosmique. Article publié par Emil Karlsson sur Debunking Denialism le 11 mai 2018. Divers activistes et mouvements pseudo-scientifiques se plaignent souvent que « la science avait tort avant ». Ils font valoir que les scientifiques et les résultats scientifiques ne sont pas dignes de confiance et utilisent toute une gamme de tactiques et de clichés pour faire valoir leur point de vue. Il existe de nombreuses façons de réfuter cette affirmation : la science n’a pas besoin d’être parfaite pour être intéressante, il est pire de se tromper maintenant, la science ne se trompe probablement pas sur les questions fondamentales et la raison pour laquelle nous savons que les gens dans le passé se trompaient est la science elle-même.

De plus, la science ne change pas arbitrairement, mais se met à jour et s’améliore. De nombreux modèles plus simples, y compris la mécanique newtonienne, sont encore très précis et utiles aujourd’hui. Worse to be wrong now Comment on sait que la science a eu tort par le passé. Peut-on booster l’immunité ? (et d’ailleurs, c’est quoi l’immunité ?) Des centaines de produits (parmi lesquels une palanquée de compléments alimentaires) promettent de « renforcer vos défenses » ou de « booster votre système immunitaire »… Mais que signifient réellement ces expressions ? Notre immunité est-elle réellement quelque chose qu’un aliment donné ou qu’un complément donné peut muscler, développer, stimuler ?

Et si une telle chose s’avère possible, est-ce réellement sans danger ? Redonner du sens aux mots rabâchés… Que sont ces « défenses naturelles » que l’on voudrait nous « booster » contre espèces sonnantes et trébuchantes ? Dans un billet inspirant publié en 2009, le docteur Marc Crislip, cofondateur de l’Institute for Science in Medicine et de la Society for Science-Based Medicine [1], dressait ce constat… que nous partageons : En réalité, comme son nom l’indique, notre système immunitaire est un ensemble de cellules et de protéines, très variées. Et si un tel phénomène survient, peut-on savoir dans quelles proportions ? Entraîner l’armée. Faire des câlins aux arbres, une nouvelle escroquerie «médicale» 

La sylvothérapie, ou thérapie par les arbres, a le vent en poupe en France. Mais les vertus thérapeutiques que lui attribuent ses adeptes sont loin d’être fondées scientifiquement. Un homme enlaçant un grand chêne, une femme plaquée à la verticale le long d’un tronc, les yeux fermés... Si, par un dimanche ensoleillé, l’envie vous prend d’aller vous promener en forêt, vous aurez peut-être l’occasion de rencontrer des adeptes de la sylvothérapie. Le concept? Passer du temps au contact des arbres et ainsi, bénéficier des vertus «thérapeutiques» de la forêt. Mise au point au Japon dans les années 1980, cette activité aussi appelée «shinrinyoku» («bain de forêt» en japonais) a le vent en poupe en France. «Pour ses tenants, la sylvothérapie est bien plus qu’une simple promenade. Après tout, quoi de mieux qu’une balade en forêt, en bord de mer ou à la campagne pour se détendre après une semaine chargée?

» LIRE AUSSI - Santé, science: conseils avisés pour en finir avec les «fake news» Alerte aux escrocs de la médecine  L’engouement pour les «médecines» alternatives peut priver les malades de soins vitaux. Quand Steve Jobs, le génial fondateur d’Apple, a appris qu’il était atteint d’une forme localisée de cancer du pancréas, en 2003, il a d’abord refusé la chirurgie qui s’imposait. Pendant neuf mois, il a suivi les conseils de «spiritualistes» et cru se soigner avec des plantes, des jus de carotte et l’acupuncture. En 2004, lorsqu’il s’est enfin résolu à se faire opérer, la partie était jouée, le cancer étendu, et Jobs décédera finalement de son cancer en dépit de la chimiothérapie et d’une transplantation hépatique. Non sans avoir exprimé ses regrets, au cours des entretiens tenus avec son biographe, Walter Isaacson, d’avoir refusé le traitement initial qui lui était proposé. Une triste histoire qui montre que tout malade, aussi intelligent, riche et fortuné soit-il, devient une proie potentielle pour les charlatans dès lors qu’il est malade.

Mais pourquoi les sectes veulent-elles nous guérir ? Alerte aux escrocs de la médecine  L’engouement pour les «médecines» alternatives peut priver les malades de soins vitaux. Quand Steve Jobs, le génial fondateur d’Apple, a appris qu’il était atteint d’une forme localisée de cancer du pancréas, en 2003, il a d’abord refusé la chirurgie qui s’imposait. Pendant neuf mois, il a suivi les conseils de «spiritualistes» et cru se soigner avec des plantes, des jus de carotte et l’acupuncture. En 2004, lorsqu’il s’est enfin résolu à se faire opérer, la partie était jouée, le cancer étendu, et Jobs décédera finalement de son cancer en dépit de la chimiothérapie et d’une transplantation hépatique. Non sans avoir exprimé ses regrets, au cours des entretiens tenus avec son biographe, Walter Isaacson, d’avoir refusé le traitement initial qui lui était proposé.

Une triste histoire qui montre que tout malade, aussi intelligent, riche et fortuné soit-il, devient une proie potentielle pour les charlatans dès lors qu’il est malade. La naturopathie est une béquille pourrie. Cette semaine, on a appris qu’au Québec, un naturopathe a conseillé à une maman, sur Facebook, d’insérer une poire rectale dans l’anus de son bébé de trois semaines et demi pour lui faire un lavement. La raison ? La maman en question pensait qu’il avait mal au ventre parce qu’elle l’allaitait en suivant un régime détox.

Procéder à un lavement sur un bébé aussi jeune est potentiellement très dangereux. C’est aussi illégal pour un naturopathe de proposer un tel traitement, comme comme l’ont reconnu le fautif et son employeur, la comédienne Jacynthe René. J’invite le Collège des médecins à visiter le site de l’Association des naturopathes agréés du Québec où figure la définition suivante : « La naturopathie est l’art et la science visant à promouvoir un niveau de santé optimal par le recours à des moyens naturels et écologiques. Le naturopathe agréé perçoit l’individu dans sa globalité. Pourquoi laisse-t-on passer cette infraction évidente à la Loi médicale ? Faux. Un problème d’honnêteté. Stérilité, dépression, cancer… cinq idées reçues sur l’avortement. Selon le site anti-avortement IVG. net, l’interruption volontaire de grossesse exposerait les femmes à des cancers du sein et… des poumons. « Probablement dû à une plus grande consommation de tabac en post-IVG », avance le site.

Pourtant, une étude de l’American College of Obstetricians and Gynecologists, publiée en 2009 et réaffirmée en 2018, met en évidence le fait que cette conséquence supposée de l’IVG relève de la légende urbaine. « Les études antérieures démontrant un lien entre avortement et cancer du sein étaient méthodologiquement biaisées », conclut le rapport, avant de rappeler que les études les plus récentes et rigoureuses n’avaient montré aucune relation causale entre avortement et augmentation du risque de contracter un cancer du sein. Les causes de ces disparités s’expliquent par le manque d’hygiène des avortements clandestins dans les pays où cette intervention n’est pas légale. Cet article fait partie d’une série d’idées reçues sur l’avortement.

Les « médecines alternatives » ne font pas de mal… Ah bon ? Le 18 mars, une tribune a interpellé l’opinion publique sur la légitimité des « médecines » non conventionnelles, rebaptisées de façon provocante fake médecines. Poussée par l’effervescence médiatique qui a suivi, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn s’est prononcée sur la question du remboursement de l’homéopathie. La ministre a alors répété un raisonnement très populaire : « Si ça ne fait pas de mal, où est le problème ?

» En effet, où est le mal avec les « médecines » non conventionnelles ? Pourquoi leur intégration dans le système de santé conventionnel serait-elle une mauvaise idée ? Alors que la tribune apportait déjà des éléments de réponse, faisons un tour d’horizon de ce qui pose problème avec les pseudo-médecines. Promesses illusoires et faux espoirs Comme le précise le Ministère de la santé, les approches non conventionnelles correspondent par définition aux approches qui n’ont pas prouvé leur efficacité.

On fait encourir des risques directs Conclusion. Comment les jeunes enfants font-ils pour courir toute la journée sans se fatiguer. On le sait depuis longtemps, les enfants sont infatigables. Qui n'a pas vécu, avec sa progéniture, ses neveux ou filleuls, ces longues balades à vélo en forêt, durant laquelle les enfants ont parcouru trois fois le chemin aller-retour et fait du cross sous les frondaisons. Et, de retour à la maison, à peine les vélos rangés, ils se lancent, avec cris, dans un jeu du chat endiablé. Après avoir pédalé toute la journée, ils courent toujours de droite à gauche, et tout à l'heure, avant de se coucher, feront encore une bataille de polochons.

Comment de si petit corps peuvent-ils avoir autant d'énergie ? Pourquoi ne sont-ils pas aussi vite fatigués que les adultes ? Des enfants armés pour l'endurance Pour fournir un effort, le corps doit produire de l'énergie et il y parvient de deux façons. Résultat ? Ainsi lorsque vous affrontez votre fils ou votre fille à la course, c'est en fait un marathonien miniature bien mieux armé que vous pour l'endurance que vous défiez sans le savoir. La naturopathie est une béquille pourrie. 124 médecins et professionnels de santé veulent la peau des médecines alternatives, comme l'homéopathie.

Non, on n’a pas encore trouvé la cause de la dyslexie ! Tous pris pour des crétins devant Arte - The Sound Of Science. Non, la peste n’est pas une maladie du passé. Vaccins. À l'ère de la post-vérité, les anti-vaccins «jouent avec le feu» Aux victimes de la non-vaccination. Vaccins: des accusations peu solides contre l’aluminium  [BAD BUZZ] Semences : la campagne mensongère de CARREFOUR | Stop Intox. Obligation vaccinale : le gouvernement cède-t-il aux lobbies ? Réponse ouverte à Henri Joyeux | La Coupe d'Hygie. Le deuxième débat du 09/09/2017 - Les débats d'Intégrale Week-End – CNews. Dix OGM étonnants que vous devez connaître. Cancers: les "médecines alternatives" augmentent le risque de décès - Sciencesetavenir.fr.

Née séropositive, une petite fille de 9 ans en rémission après des traitements précoces | Parole de Mamans. Hépatite B. Tutoriel : Comment réagir si un pharmacien vous refuse la contraception d’urgence ? | La Coupe d"Hygie. Les vaccins maudits par l'Amérique de Trump. Untitled. Hey! Elle, Glamour, Grazia? Et si vous nous lâchiez le cul (et le ventre, et les cuisses, et les bras) Imgur: The most awesome images on the Internet.

Comparatif Substances toxiques dans les cosmétiques 2017 - UFC-Que Choisir. Produits Bio ou non Bio, une différence de goût ? Yaourts : encore bons même "périmés" Un vaccin pour contrer l'intolérance au gluten? | Radio-Canada cet après-midi. Extracteurs de jus (caméra cachée) - Les arguments santé des démonstrateurs décryptés - Actualité - UFC-Que Choisir. Pas de panique avec les mères porteuses ! L’Ardèche, terre de « résistances politiques historiques » et « aux vaccinations » Des maladies d’un autre âge toujours actives au 21e siècle. Action collective contre le fabricant d'un produit homéopathique antigrippal. Action collective contre le fabricant d'un produit homéopathique antigrippal.

Homéopathie - Action collective autorisée au Québec - Actualité - UFC-Que Choisir. Un avis européen descend l'homéopathie en flammes - Santé. Homéopathie - Sur la sellette dans les pays anglo-saxons - Actualité - UFC-Que Choisir. Les homéopathes se révoltent contre Boiron ! Le rapport suisse sur l'homéopathie - Pourquoi Comment Combien. Jusqu'où peut aller le refus vaccinal en France ? L'avis de Pierre Bégué, de l'Académie de médecine. Seven Key ReasonsF. Isabelle Adjani et discours anti-vaccination - Analyse - Rougeole Epidémiologie. Ça peut pas faire de mal - Stéthoscope en compote.

Pourquoi étendre l’obligation à 11 vaccins? | La Coupe d"Hygie. 20 ans de vaccination dans les pays pauvres, 20 millions de décès évités. Les vaccins sont tout aussi indispensables chez les enfants que les adultes. Fiches vaccination. Vaccins : les réponses à toutes les questions que vous vous posez - 4 juillet 2017. Luxemburger Wort - Le Luxembourg a éliminé la rougeole. Voici les 11 vaccins bientôt obligatoires pour les enfants. L’association Initiative Citoyenne est fâchée avec l’éthique et la vaccination. Vaccination: démystifier le ROR et l'autisme. La vaccination: le débat est clos  

La rougeole est de retour (grâce aux idiots qui refusent de vacciner leurs enfants) Les bénéfices de 20 ans de vaccination aux USA - Rougeole Epidémiologie. Vaccin: la protection des plus faibles doit passer avant le choix individuel. Silence, on vaccine - La vaccination peut-elle être dangereuse. Rétablir la couverture vaccinale est un impératif – Je n'en pense pas moins! Les vaccins sont-ils utiles. Débunk de la vidéo de Christian Tal Schaller - #VACCINS — Le blog d'Utopia. Coqueluche, rubéole, oreillons… onze maladies épinglées. Vaccins : l’exception française en débat | {Sciences²}

L’évaluation clinique des vaccins pour les nuls | La Coupe d"Hygie. L’obligation vaccinale est-elle efficace? | La Coupe d"Hygie. Adjuvants vaccinaux rapport ANM1. Huit questions que les parents se posent forcément sur la vaccination obligatoire. Accueil | Vaccination Info Service. Vaccins : convaincre et innover pour mieux protéger. Victoire des anti-vaccins : 50 cas de rougeole d'un seul coup. La guerre des vaccins : entre peurs et persuasion. | La Théière Cosmique. La rougeole tue un enfant de 6 ans en Italie, en plein débat sur le vaccin. Les vaccins hexavalents - ScienceDirect. Les vaccins: oppression gouvernementale? – les 7 du quebec.

Vaccins : science ou rumeurs, il faut choisir. Faut-il rendre obligatoire le vaccin contre l’obscurantisme ? Les vaccins sont-ils utiles. Vaccins : l’exception française en débat | {Sciences²}