background preloader

Editions spéciales de Playbac presse à télécharger gratuitement

http://www.playbacpresse.fr/

Related:  Attentats du 13 novembre : ressources pour en parler en classeAttentats 13 N

#educattentats Les attentats de Paris ne nous réduiront pas au silence Les ressources d’Eduscol : Le communiqué de presse ministériel : Comprendre : Attentats à Paris: Les rumeurs et les hoax à ne pas croire TERRORISME Les fausses informations et les rumeurs ont fait leur apparition, dans la foulée des attentats meurtriers qui ont frappé Paris... Nicolas Beunaiche Vendredi soir, les réseaux sociaux ont montré deux visages très différents après l’annonce des attentats qui ont frappé Paris. Il y a eu, surtout, les hashtags d’hommage et de solidarité (#PrayForParis et #PorteOuverte). Et puis les complotistes et les mauvais trolls sont arrivés, pour inonder la Toile de rumeurs et de hoax, malgré l’avertissement de la police nationale.

Soyons fiers de notre école La vitesse de la réaction du monde scolaire aux attentats de vendredi 13 novembre a été inédite. Quand il se passe quelque chose de grave, nous nous tournons vers l’école. Et les enseignants répondent présents. Dès le soir du 13 novembre, une question taraudaient tous les parents et les familles: comment parler aux enfants de ce qui s’est passé, de ce qui effraie et dépasse l’entendement. Des psychologues ont été interviewés par les médias le lendemain pour nous aider.

Attentats de Paris - Aider les enfants et les adolescents à comprendre 16 novembre 2015 Pour vous aider à échanger avec vos enfants à propos des attentats du 13 novembre, qui nous ont tous saisis, les rédactions de nos magazines vous proposent des documents à télécharger gratuitement. Ils vous permettront d’expliquer ces évènements dramatiques à de jeunes enfants, à des collégiens ou à des lycéens, avec des mots adaptés à chaque âge. Parents, éducateurs et enseignants, n’hésitez pas à partager ces ressources pour accompagner tous les enfants. École : parler des attentats Après les attentats du vendredi 13 novembre à Paris et en Seine-Saint-Denis l’école et la communauté éducative ont à l’égard des élèves une responsabilité essentielle : celle de rassurer et d’expliquer. Afin d’accompagner au mieux les étudiants de l’ESPE intervenant en classe, la Bibliothèque Universitaire propose sur cette page une sélection de ressources et de sites pour accueillir la parole des élèves. Ministère de l’Éducation nationale La Ministre de l’Éducation nationale s’est adressée à la communauté éducative dans deux messages, le premier destiné aux personnels de l’Éducation nationale et le second aux personnels et étudiants du supérieur.

Des ressources pour parler des attentats et du terrorisme en classe Le modeste but de cet article est de fournir aux enseignants une banque d’outils et de ressources dans lesquels ils pourrons piocher ou se documenter pour les aider à aborder l’actualité tragique du 13 novembre 2015. Contrairement à ce que peuvent en dire certains, c’est un exercice difficile auquel nous ne sommes pas préparés... Affiche réalisée par LES CARTONS C’est quoi, Daesh ? Daesh et l’État islamique, est-ce la même chose ? Les p’tits journalistes de France Info junior se sont posé beaucoup de questions à propos de l’organisation terroriste responsable des attentats du 13 novembre. Comment aborder les évènements du 13 novembre 2015 avec nos élèves? Je ne pensais pas écrire à nouveau un article sur les attentats seulement 10 mois après…. Cependant en tant que formatrice, mais surtout en tant qu’enseignante, je cherche comment aborder de la meilleure façon possible cet évènement avec mes élèves. Je partage donc avec vous ici mes trouvailles. Tout d’abord je vous propose d’écouter les conseils de Serge Tisseron Pédopsychiatre, ou encore cette émission de France info où la psychanalyste Claude Halmos intervient :

Dire l'indicible. Comment parler des attentats avec vos élèves. Comment dire l’indicible ? Comment évoquer avec vos élèves lundi les terribles événements survenus ce week-end à Paris ? Comment réagir face aux questions des enfants ? Des questions difficiles que beaucoup d’enseignants se posent ce week-end sombre pour la République. Voici une liste de ressources en ligne qui je l’espère pourront vous aider.

Et les enfants alors ? Et les enfants alors ? Comment on fait ? On fait comme on le sent, et puis on peut les laisser parler, s’exprimer, et puis on peut expliquer, on peut rassurer… Pour expliquer et tenter de comprendre, quelques outils à votre disposition : Sur le site de BrainPOP Français, vous trouverez des films (ici 3 mais il y a en plus de 550 au total) dont voici quelques extraits : Le film Terrorisme :

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ? En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Il appartient au directeur d'école et au chef d'établissement d'organiser un temps de regroupement des élèves dans les classes ou la cour de l'école et de l'établissement pour ce moment de recueillement individuel et collectif dans cette journée. Dans les deux cas, chaque enseignant doit encadrer sa classe durant ce temps de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l'âge des élèves. Ce temps de recueillement sera précédé d'un échange d'au moins une heure entre les élèves et les enseignants dans chaque classe.

Attentats : 5 ressources en ligne pour aider les enseignants Ce lundi, les enseignants vont devoir expliquer, et répondre aux questions des élèves, sur un thème des plus sensibles. Ce lundi, avec la reprise des cours dans les écoles, les enseignants vont devoir expliquer, répondre et éclairer les élèves face aux drames de vendredi soir à Paris. S'y ajoutera la minute de silence, prévue à 12h. Un exercice, hélas, déjà pratiqué par les enseignants, suite aux attentats de janvier dernier. Pour autant, cette nouvelle série d'attaques pose des questions encore plus larges, notamment par le caractère non ciblé des actions. La menace se fait, cette fois, générale.

Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes L'apport de l'Education aux médias et à l'information (EMI) et de l'esprit critique L’éducation aux médias et à l’information met l’accent sur la capacité des élèves à analyser l’information et la source dont elle émane. Le programme pour le cycle 4 cite comme première compétence de l’EMI « Une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIème siècle. » QUELLE PEDAGOGIE POUR ABORDER LES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 A PARIS AVEC DES ELEVES ? Quelle pédagogie pour aborder les attentats du 13 novembre 2015 à Paris avec des élèves ?Synthèse d’un travail réalisé le 14/11/15 par un collectif d’enseignants du primaire à l’université (ICEM34/CRAP-Cahiers Pédagogiques/…), Sylvain Connac Pour l'ICEM34 et PIDAPI, Roseline Ndiaye, Présidente du CRAP-CahiersPédagogiques, Jean-Charles Léon, Emilie Kochert, Jérome Train, Cyril Lascassies,... Eléments de précautions :Ce qui change par rapport aux événements de janvier 2015 : il ne s’agit pas de reprocher des faits aux victimes. Ecrire, défendre la liberté, se détendre en buvant un coup, manger par gourmandise, regarder un match sportif, écouter un concert.... ne sont pas permis par les extrémistes auteurs de ces attentats.- Clarifier la notion de « guerre » : ne pas parler d’une « guerre en France », mais le mot est utilisé par les politiques et les médias. Proposition de structuration du moment de parole avec les élèves/étudiants : Quelques textes de positionnement éthique

Les attentats expliqués à l'école : "C'est notre devoir de rassurer nos élèves" Par Mathieu Dehlinger Mis à jour le , publié le "Maîtresse, comment tu fais pour ne pas avoir peur toi ?" C'est l'une des questions auxquelles Eleonore, enseignante, a dû faire face, lundi 16 novembre, trois jours après les attentats à Paris. Dans son école parisienne, comme dans les autres établissements scolaires français, les élèves ont été invités à participer à une minute de silence en mémoire des victimes. Dans les rangs au moment de l'hommage, deux élèves ont fondu en larmes, évoquant leur "peur" de voir les terroristes venir.

Related: