background preloader

Gmail: espacio de almacenamiento y correo gratuitos de Google

Gmail: espacio de almacenamiento y correo gratuitos de Google

https://www.google.com/intl/es/gmail/about/

Related:  Information DésinformationInformation Désinformation - CopieENTREPRISES du numériqueMon entrepriseEducation au développement durable

En 2019, une autre éducation aux médias est possible En 2019, une autre éducation aux médias est possible « Personne n’est l’éducateur de quiconque, personne ne s’éduque lui-même, seuls les hommes s’éduquent ensemble, par l’intermédiaire du monde. Il n’y a ni ignorants ni savants absolus : il y a des hommes qui, ensemble, essaient de savoir davantage » – Paulo Freire GAFA vs NATU : le choc des titans Les GAFA, c’est quoi au juste ? GAFA, ce mot ne vous dit peut-être rien, ou alors bien au contraire, vous l’entendez régulièrement dans votre quotidien. Il s’agit tout simplement de l’acronyme désignant les quatre entreprises les plus puissantes au monde : Google, Apple, Facebook, et Amazon. A elles seules, elles pèseraient plus lourd que nos quarante entreprises du CAC.

Start-ups(.be) et scale-ups(.eu) vont enfin parler d'une seule voix Bigger, better, faster. Startups.be et Scale-ups.eu "fusionnent" pour renforcer l’écosystème tech en Belgique. La feuille de route pour 2019 se veut ambitieuse: nouveaux événements encore plus gros, extension des missions internationales, regroupement et élargissement des bases de données. Cédric Metge : La transition écologique au lycée Comment engager ses élèves dans la mise en place d’un écolycée ? Cédric Metge, enseignant de SVT au lycée Marcelin Berthelot de Toulouse et Yannis El Amraoui, lycéen et cofondateur de « Berthelot, un lycée en transition » témoignent d’un vaste projet mené depuis 2 ans. L’idée générale est de « limiter l’impact du lycée sur l’environnement et de sensibiliser les lycéens à l'urgence climatique en menant des actions concrètes ». Fresque du climat, conception de savons, installation de ruches, d’un potager, réduction des déchets, le « travail de planification » porte ses fruits.

La formation en pleine révolution industrielle En 1789 lorsque James Watt a modernisé la machine à vapeur de Thomas Newcomen, il ne savait certainement pas qu’il venait de siffler le début de la révolution industrielle qui fit passer la société de l’ère agraire et artisanale à l’ère industrielle et commerciale. La formation elle aussi vit sa révolution industrielle, en passant de l’ère du formateur et du groupe aux dispositifs individualisés et au marketing. Petite analyse de cette révolution.

Homo orcus - Une seconde humanité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Homo orcus - Une seconde humanité, est un faux documentaire réalisé en 2010 par les Bordelais Éric Audinet[1] et Patrick Glotin. Le premier dirige les Éditions Confluences, le second est un documentariste spécialisé dans les thèmes de la nature[2],[3]. L’Union européenne finance la chasse aux bugs dans 15 logiciels libres La députée européenne Julia Reda (Parti Pirate) a annoncé qu’en janvier 2019, l’Union européenne lance sa chasse aux bugs, programme de "bug bounty" récompensant les découvertes de faille dans des logiciels. Une prise de conscience après Heartbleed L’élue allemande explique sur son site qu’à l’origine du projet Free and Open Source Software Audit (FOSSA), dirigé par la Commission européenne, il y eut la découverte en 2014 de vulnérabilités dans des projets libres importants, notamment Heartbleed dans OpenSSL:

Les opportunités du secteur belge des technologies Notre pays recèle plusieurs secteurs dont nous pouvons être fiers, parmi lesquels figure sans aucun doute celui des technologies. Marc Lambotte, CEO d'Agoria, la fédération sectorielle qui rassemble et défend les entreprises de l'industrie technologique, nous explique les raisons du succès de ce secteur. Quelques chiffres pour commencer Dans le domaine des technologies (et de l'innovation en particulier), les premiers pays qui viennent à l'esprit sont souvent les États-Unis ou le Japon.

Qu'est-ce que l'éducation au développement durable ? L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender le monde contemporain dans sa complexité, en prenant en compte les interactions existant entre l'environnement, la société, l'économie et la culture. La politique de généralisation de l'éducation au développement durable est définie dans les circulaires de 2004, 2007, 2011 et 2015, qui établissent l'intégration des thèmes, des enjeux et des principes du développement durable dans les programmes d'enseignement, dans les formations des enseignants et des personnels d'encadrement, dans les démarches globales de développement durable des écoles et des établissements, dans la production de ressources pédagogiques, le tout étant soutenu par le partenariat, aux échelles locale, académique, nationale, européenne et internationale. En 2019, le ministre Jean-Michel Blanquer lance une nouvelle ambition pour cette éducation transversale, en l'inscrivant explicitement dans la continuité de l'Agenda 2030.

L’apport du Design Thinking en formation Le Design Thinking est un processus exploratoire qui a pour objectif premier de transformer un besoin en demande, c’est une méthode d’innovation et de recherche de solutions très créatives, mais également très structurées, centrées sur l’humain. Alors que la formation n’a jamais eu un terrain de jeu aussi vaste qu’aujourd’hui, utiliser le Design Thinking pour créer de nouvelles expériences de formation est très tentant. Les bases du Design Thinking Le Design Thinking n’est pas du Design (dans sa dimension purement esthétique) ni du Thinking (au sens de la pure réflexion). C’est un processus structuré qui permet d’imaginer de concevoir et d’affiner des solutions (expériences) nouvelles, élégantes, adaptées, performantes, pertinentes et appréciées. Les bases du Design Thinking sont l’observation, la connaissance exhaustive et précise de ses cibles, la curiosité, l’interdisciplinarité et l’intégration de contraintes.

Après les fake news, la menace du «deep fake» prend de l'ampleur sur le web Cette technologie consistant à remplacer le visage et la voix d'une personnalité dans une vidéo s'améliore de jour en jour. Aux États-Unis, certains élus la considèrent comme une «menace contre la sécurité nationale». L'actrice la mieux payée d'Hollywood, Scarlett Johansson, vient d'ajouter son nom à la liste des personnalités qui s'engagent contre le phénomène des «deep fake» - ces vidéos ultraréalistes dans lesquelles les visages et les voix de ceux qui apparaissent à l'écran sont modifiés. Dans une interview accordée au quotidien The Washington Post, l'actrice dont la tête a été utilisée dans des dizaines de vidéos pornographiques s'inquiète de la montée en puissance de ces technologies: «Les personnes vulnérables comme les femmes, les enfants, et les personnes âgées doivent prendre des précautions supplémentaires pour protéger leur identité et leur contenu personnel» déclare-t-elle. La technologie «deep fake» s'est véritablement fait connaître sur le réseau social Reddit.

La fin de l'Etat-nation ? Partie 3, fiscalité des méta-plateformes et influence locale De son côté, Amazon n’a pas hésité à mettre 238 villes en concurrence afin de choisir le lieu qui offrirait les meilleures conditions économiques et sociales pour l’établissement de son futur siège social "HQ2". L’entreprise a exigé de la part des concurrents des accords de confidentialité qui empêchent aux électeurs de connaître l’ampleur des concessions envisagées par la municipalité ! L’afflux prévisible de 50 000 travailleurs hautement qualifiés signifie probablement que les politiques des villes accueillantes (New York et Arlington) seront très largement à la main d’Amazon, et ce pour des décennies.

La nouvelle législation sur les sociétés en bref Le gouvernement a préparé une réforme approfondie du droit des sociétés qui devrait être approuvée par la Chambre en 2018. Quels sont les principaux changements et quel impact auront-ils sur les entreprises et les entrepreneurs ? Maître Gwen Bevers du cabinet d'avocats Schoups nous fournit des explications sur la base de l’avant-projet de juillet 2017. Suppression des pratiques obsolètes La réforme du code des sociétés actuel entreprise par le législateur n'a rien de surprenant, selon Maître Bevers : « Les textes tels qu’ils sont utilisés aujourd’hui sont absolument obsolètes, à un point tel qu’ils en arrivent parfois à entraver la pratique quotidienne des entrepreneurs.

Related:  Maraichage pédagogiqueJardinageveille stratégiquePour EsidocblizarbMémoire Handicapsta30riadhbenaissaoheretoday