background preloader

Diseguaglianza

Facebook Twitter

The big picture. The Big Picture: undercurrents / influences / inspirations. Système de domination/société. Race et classe. Poverty and Inequality are created - /The Rules. Equality Is Not Enough: What the Classroom Has Taught Me About Justice. Imagine this situation: A classroom of students is settling down to work on a writing task.

Equality Is Not Enough: What the Classroom Has Taught Me About Justice

All of a sudden, one student exclaims, “That’s not fair! Why do they get to listen to the instructions on the headphones! I want to listen, too!” This happens way more often than you think. Not because teachers are inherently unfair creatures (I would know; I’m a teacher), but because students have come to understand “fairness” as simply equal treatment. You’re familiar with this playground mentality of fairness: “I get two crackers, and you two crackers” or “I play with the ball for twenty minutes, and then you play with it for twenty minutes.”

Others are starting to question this “Sharing is Caring” idea and over-simplistic expectations of fairness. John Hoffmire: How the rich view the poor. In this Sept. 17, 2011 photo, demonstrators affiliated with the Occupy Wall Street movement gather to call for the occupation of Wall Street in New York.

John Hoffmire: How the rich view the poor

Monday, Oct. 17, 2011 marked the one-month anniversary of the Occupy Wall Street movement. Frank Franklin II, Associated Press Enlarge photo» Editor's note: Adam Turville did the vast majority of the work on this piece. Comment définir la pauvreté: Ravallion, Sen ou Rawls ? Qu'est ce que la pauvreté ?

Comment définir la pauvreté: Ravallion, Sen ou Rawls ?

Si celle-ci paraît être un phénomène visible, concret, aisément reconnaissable, surtout dans le contexte des pays en voie de développement, elle n'en reste pas moins un concept difficilement définissable et mesurable. Pauvre, mais privé de quoi ? Manque de ressources, manque d'éducation, absence de sécurité ? L'objet même de la pauvreté demeure aujourd'hui difficile à déterminer. La privation est une notion communément admise lorsque l'on en vient à définir la pauvreté, mais l'objet de ce qui constitue la privation - ou les privations - reste controversé. De nombreux penseurs - économistes, sociologues, philosophes… - se sont essayés à l'exercice, sans pour autant qu'un consensus soit trouvé. Afin de répondre à cette question ambitieuse, une enquête sur le terrain est présentée ici, mettant en application chacune de ces trois définitions dans le contexte des bidonvilles de Delhi, en Inde du Nord. Trois conceptions différentes de la pauvreté Conclusion Notes.

La théorie des « capabilités » d’Amartya Sen face au problème du relativisme. 1 Cet article a fait l’objet d’une présentation lors de la journée d’étude Tracés à l’ENS LSH (septe (...) 1Les écrits d’Amartya Sen, économiste et philosophe indien, prix Nobel de sciences économiques en 1998, sont aujourd’hui reconnus pour leur apport majeur à l’analyse des inégalités et aux théories philosophiques de la justice.

La théorie des « capabilités » d’Amartya Sen face au problème du relativisme

Selon cet auteur, il faut non seulement prendre en compte ce que possèdent les individus, mais aussi leur capacité, leur liberté à utiliser leurs biens pour choisir leur propre mode de vie. Il a tout autant rejeté une conception instrumentale qu’une conception uniquement formelle des droits et de la liberté, et a formulé des critiques décisives à l’encontre de l’utilitarisme. Siamo tutti universalisti, con noi stessi - La Chiave di Sophia. Uno dei fenomeni sociali più importanti, se non il più importante, con cui ci confrontiamo oggi e che le prossime generazioni studieranno sui libri di storia, è quello delle migrazioni di massa.

Siamo tutti universalisti, con noi stessi - La Chiave di Sophia

È un tema estremamente complesso da affrontare e sul quale esiste una nutrita bibliografia internazionale; a tal proposito si potrebbe iniziare ad approcciarlo tramite il libro di J. Carens, Ethics of Immigration, 2013, già un classico in materia, o quello di E. Greblo, Etica dell’immigrazione, 2015, densa introduzione al dibattito internazionale. Non è mia intenzione in questa sede riassumere i termini del tema e del dibattito intorno ad esso, per farlo anche solo maniera sintetica occorrerebbe molto spazio. Vorrei invece proporre qui delle considerazioni che si possono intendere come preliminari, un modo per rimuovere dal tema stesso possibili fraintendimenti che lo falserebbero in partenza, e che si sentono con una certa frequenza nei discorsi politici. I. II. When Times Are Good, the Gender Gap Grows. In an idealized version of human existence, wealth lifts all boats, gender equality prevails and everyone behaves freely as the individuals they are.

When Times Are Good, the Gender Gap Grows

Such a gender-equal fictional utopia starts from a premise that equal access to wealth and opportunity will erase the divide between men and women. But what if the utopian predictions are wrong? The greatest trick the rich ever pulled was making us believe they pay all the taxes. Typically when politicians fight about taxes, they fight about the income tax.

The greatest trick the rich ever pulled was making us believe they pay all the taxes

That is to say, they fight about the tax that rich people hate — not the taxes poor people hate. Patrick Savidan : «Si les inégalités se creusent, c’est parce que tout le monde ou presque aspire à la sécurité des oligarques» Sommes-nous tous des hypocrites ?

Patrick Savidan : «Si les inégalités se creusent, c’est parce que tout le monde ou presque aspire à la sécurité des oligarques»

Alors que huit Français sur dix aspirent à une société plus égalitaire, nous adoptons pourtant des comportements qui contribuent à creuser les inégalités sociales : détournement de la sectorisation scolaire ou évitement de la mixité pour se loger. Ces choix favorisent un entre-soi participant de l’injustice sociale. Comment expliquer cette passion contrariée pour l’égalité, ce paradoxe entre discours et action ? Dans son dernier essai, Voulons-nous vraiment l’égalité ? , paru cette semaine chez Albin Michel, Patrick Savidan, professeur de philosophie politique à l’université de Poitiers et président de l’Observatoire des inégalités, se penche sur les ressorts individuels de ce paradoxe.

N’avons-nous pas perdu la foi en l’égalité ? PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE - Une société de moins en moins humaine ? - Vivre Ensemble. [ Téléchargez l’article au format PDF ] La pauvreté est la pire forme de violence(Gandhi) Ce texte voudrait porter témoignage d’un cheminement, de questions et d’interrogations au sujet du scandale de la pauvreté dans notre société.

PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE - Une société de moins en moins humaine ? - Vivre Ensemble

Il est fondé sur des expériences vécues tant que volontaire depuis six ans à l’association Les Amis d’Accompagner (accompagnement dans leurs démarches de personnes en situation précaire) et sur mon engagement dans l’association Vivre Ensemble. Ces expériences multiples, j’ai tenté de leur donner sens, tout en les resituant dans le contexte des mécanismes d’exclusion sociale à l’œuvre dans notre société.

La pauvreté est souvent liée à plusieurs facteurs qui se conjuguent et enferment la personne dans un cercle vicieux qu’elle ne peut briser sans aide. « La pauvreté est un engrenage qui broie tout espoir et toute volonté. . « Notre société n’est pas seulement organisée de façon à ce que ceux qui ont de l’argent puissent acheter des produits de luxe (...). Psychology behind the unfunny consequences of jokes that denigrate. Q: Why did the woman cross the road?

Psychology behind the unfunny consequences of jokes that denigrate

A: Who cares! What the hell is she doing out of the kitchen? Q: Why hasn’t NASA sent a woman to the moon? A: It doesn’t need cleaning yet! Cultures.Diversity.Empathy.Bullying.History. Populations - peuplement et questions migratoires. Pourquoi la microfinance n’a pas éradiqué la pauvreté. En 2006, le prix Nobel de la paix est décerné conjointement à la Grameen Bank et à son fondateur Muhammad Yunus. Le comité souhaitait ainsi récompenser leurs travaux portant sur la microfinance, et le microcrédit en particulier, qui devait être une arme pour combattre la pauvreté dans le monde.

Ferait-il le même choix aujourd’hui ? Certes, le microcrédit a eu des impacts positifs dans certains cas, mais le bilan global reste modeste. Les études scientifiques récentes ont souligné ses effets limités tant sur les indicateurs économiques (revenu, investissement) que sociaux (santé, éducation). Pourquoi ? Le rôle de l’architecture des produits La nouveauté du microcrédit fut de proposer des innovations financières afin de mettre en gage le capital social des emprunteurs (réputation) à la place du capital physique dont les plus démunis sont privés. Enfin, une dernière explication possible porte sur le montant des crédits et leur coût. Le rôle des emprunteurs. Transpacific Migrations « TranspacificProject.com. Human history has involved globalization for thousands of years.

The peopling of this planet has been called the first great historical act of our species. We all have the same original ancestors. Our first homeland was Africa. Brexit: si scrive Europa ma si legge negri. È facile cedere alla tentazione di fermarsi alla lettera delle cose. Tanto più quando queste si guardano da fuori, attraverso il filtro della proprie strutture e questioni irrisolte. Così mi pare che sia successo con i commentatori Italiani che negli ultimi giorni hanno affrontato la questione della “sorprendente uscita del Regno Unito dall’Unione Europea”. E se da uno sguardo esterno proprio di questo sembra trattarsi, il senso di quanto è successo è ben più chiaro agli occhi di chi vive in Inghilterra e ne respira a fondo l’atmosfera putrida. En finir avec l'opposition égalité/équité - Une heure de peine...

Vous êtes peut-être déjà tombé sur l'image ci-dessus : sur Facebook, sur Twitter, sur Tumblr, dans un mail qu'un ami vous aura envoyé, sur un blog, un site ou que sais-je encore. Et vous vous êtes peut-être dit "ah ben ouais, pas con, tiens". C'est la force des memes : un message simple, un brin d'humour, l'apparence de l'évidence, et donc un pouvoir de conviction très important par rapport aux efforts déployés. Il y aurait tout une étude à faire sur leurs effets sur les perceptions et les comportements politiques. Mais ce n'est pas le sujet ici. Si ce dessin a particulièrement retenu mon attention, c'est que l'on ne peut pas étudier, et encore moins enseigner, la sociologie et l'économie sans chopper quelques notions de philosophie de la justice au passage.

Regardons les deux images : elles présentent deux situations différentes, certes, mais il n'y a pas l'égalité d'un côté et son contraire de l'autre. Si on regarde bien, il y a aussi des deux côtés des inégalités.