background preloader

Communs

Facebook Twitter

Pour une économie politique des Communs. Les "Communs" reviennent en force dans le débat public.

Pour une économie politique des Communs

Avec une force qui mérite qu'on creuse un peu cette notion, même si elle devient l'un des buzzwords que la toile affectionne. Les "Communs" avaient été un peu oubliés depuis quelques décennies. Malgré les travaux essentiels de l’économiste Elinor Ostrom, qui lui avaient valu un prix de la banque de Suède en matière d'économie (le "prix Nobel" d'économie), la sentence de Garett Hardin sur la "tragédie des communs" semblait définitive, dans un monde simplifié par une vulgate néolibérale assez prompte à sauter sur des conclusions rapides.

En matière de communs, le travail de l’économiste Elinor Ostrom est incontournable. Il est à l’origine de l’acception technique des biens communs, désignant d’abord une ressource rivale et non-exclusive, ce qui les distingue des biens publics, qui eux, sont non rivaux et non exclusifs. La ressource numérique partagée ne saurait être rivale, étant immatérielle. Des communs numériques pour l'émancipation et l'action. Vendredi, dans le cadre du sommet du Partenariat pour un gouvernement ouvert, je participerai à une table ronde avec Claire Legros, Yann Moulier Boutang et Bernard Stiegler sur les Communs numériques.

Des communs numériques pour l'émancipation et l'action

Les Communs, c'est un terme en vogue, avec tous les risques qui s'attachent aux buzzwords dans notre société de communication. J'y avais consacré un petit travail avec Charles Murciano, que j'ai présenté sur ce blog au début de l'année. C'est aussi un terme qui fait peur à ceux qui ne le comprennent pas, les uns craignant que tout cela ne conduisent à une sorte de nationalisation du numérique, les autres craignant que cela ne remette en cause le droit d'auteur, d'autres ne comprenant tout simplement pas pourquoi il faudrait ainsi créer de nouvelles catégories juridiques.

« Les communs, un outil d’inclusion sociale et d'égalité » Quel rôle l’Etat peut-il jouer dans les communs, ces ressources gérées par des communautés d’usagers ?

« Les communs, un outil d’inclusion sociale et d'égalité »

La puissance publique, dans les débats en cours, est tour à tour présentée comme un obstacle ou un atout. Benjamin Coriat, professeur d’économie à l’université de Paris XIII (Villetanneuse-Bobigny-Saint Denis), explique pourquoi la question, plus complexe, mérite d’être posée en d’autres termes. Benjamin Coriat Économiste, spécialisé en économie industrielle de l’innovation et propriété intellectuelle - Photo : Patrick Nussbaum. Dossiers Des communs au commun : un nouvel horizon sociologique ? De la terre au savoir, construire l'espace des communs by Les Champs Libres. Sans titre. Petit périple dans le paysage des Communs. Le récent festival Temps des Communs, le cycle de rencontre SelfCity, Commons Josaphat, ou encore les États Généraux de l’Eau pour ne citer que ces actions, ont favorisé la rencontre de multiples situations se revendiquant de concepts allant des biens communs au principe du commun en passant par la notion de commoneurs [1] voire de commonalité, etc.

Petit périple dans le paysage des Communs

François Hollande promeut le partage des « biens communs numériques » Alors que la France s’apprête à prendre la présidence du Partenariat pour un gouvernement ouvert, qui réuni en son sein 70 pays, François Hollande a présenté hier les axes forts de son mandat.

François Hollande promeut le partage des « biens communs numériques »

Le chef de l’État a tout particulièrement prôné le partage des « biens communs numériques ». Depuis New York, le président de la République a détaillé mardi 20 septembre les trois « priorités » du mandat qui sera bientôt confié à l’Hexagone pour un an – avec en ligne de mire le futur sommet mondial de Paris, qui aura lieu du 7 au 9 décembre prochain : La transparence de la vie publique et économique. Certains ont rapidement vu dans cette troisième priorité une référence au domaine commun informationnel, qui fut écarté du projet de loi Numérique face à la contestation d’organisations d’ayants droit...

Xavier Berne Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques. Comment choisir une licence Creative Commons ? Infographie pédagogique. Comment attribuer ou utiliser une licence Creative Commons ?

Comment choisir une licence Creative Commons ? Infographie pédagogique

Frédérique Bordignon (ingénieur de recherche – Documentaliste IST à l’École des Ponts ParisTech) est l’auteure de ce schéma décisionnel pour choisir parmi 5 types de licences Creative Commons (parmi 6 licences disponibles). Voir ce schéma en fin d’article. Une infographie pour choisir sa licence Creative Commons Cette infographie réalisée en mars 2015 reprend les critères de choix qui s’opèrent lorsqu’on sélectionne une licence Creative Commons pour ses contenus : AttributionUtilisation commercialeModificationsLicence … et les classe selon « l’ouverture » consacrée au fichier : texte, photo, image, vidéo, séquence audio, musique… Un schéma pratique pour mieux comprendre ce que sont les licences Creative Commons.

Comment attribuer une licence Creative Commons ? Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : Île-de-France Tags: cartographie, Creative Commons, droit, infographie. Et si on libérait les critiques et avis que l’on laisse sur Internet ? – – S.I.Lex – Les bénévoles de l’Internet libre : 10 articles pour mieux les découvrir. Savoirs communs : Bibliothèque numérique collaborative de projets et ressources pour créer. Il existe différentes manières d’innover avec le numérique par une démarche de partage autour de la notion de biens communs de la connaissance en terme de plus-values sociales, culturelles, économiques et de développement de territoires.

Savoirs communs : Bibliothèque numérique collaborative de projets et ressources pour créer

Citons le bel exemple du wiki Savoirs communs qui est une bibliothèque numérique créée à l’initiative d’acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire en Indre-et-Loire avec un objectif collaboratif : structurer, améliorer et aider à déployer leur projet par l’utilisation d’outils numériques qui répondent à leurs besoins. Objectifs du blog Savoirs communs Il s’agit d’apporter à ces acteurs des outils et modes d’emploi, de montrer des actions en cours ou finalisées, de définir des termes et expressions importantes, de cartographier les acteurs du territoire intervenant sur des thématiques numérique. 4 types de ressources sur le Wiki des Savoirs communs.

Le Libre et les bibliothèques : partager valeurs, services et interactions. Le Sénat a adopté le 3 mai 2016 en première lecture avec modifications le projet de loi pour une République numérique, dont le texte sera examiné le 29 juin en commission mixte paritaire.L’article 9 ter de ce projet de loi a été rétabli par le Sénat dans une nouvelle rédaction afin de promouvoir l’encouragement du logiciel libre par les administrations lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation d’un système d’information :« Les administrations mentionnées à l’article L. 300-2 du code des relations entre le public et l’administration veillent à préserver la maîtrise, la pérennité et l’indépendance de leurs systèmes d’information.Elles encouragent l'utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l'achat ou de l'utilisation, de tout ou partie, de ces systèmes d’information. » I.

Le Libre et les bibliothèques : partager valeurs, services et interactions

Mettre l’usager au centre du système d’information documentaire à travers des dispositifs de médiation centrés sur le Libre I.1. I.2. I.3. II. II.1. II.2. Communs numériques : intérêts individuels au service du collectif. Dans un monde où l’économie repose de plus en plus sur les services, les biens communs numériques sont un élément clé pour le développement de l’économie collaborative.

Communs numériques : intérêts individuels au service du collectif

À Télécom Bretagne, Nicolas Jullien, chercheur en économie, étudie les communautés épistémiques en ligne, des communautés de création qui fournissent une plateforme permettant de produire et de stocker des connaissances. Vers une littératie des communs (à l'Ecole) avec Hélène Mulot - Voici une longue interview très stimulante d’Hélène Mulot, professeure-documentaliste qui vient de terminer un mémoire sur la littératie des communs.

Vers une littératie des communs (à l'Ecole) avec Hélène Mulot -

Nous nous croisons depuis quelques années au sein du collectif SavoirsCom1 et j’avais envie de l’interroger sur son parcours et son rapport à l’enseignement des communs. Merci à elle pour la qualité de ses réponses (c’est moi qui surligne certains passages). Retrouvez son blog ici et suivez-là sur Twitter : L'odyssée d'Ln : je tisse m@ toile Peux-tu te présenter brièvement, quel est ton parcours? Je suis professeure documentaliste. Comment en es-tu venue à t’intéresser à la littératie des communs à l’Éducation nationale? En quoi la BiblioDebout constitue-t-elle un Commun ? – – S.I.Lex – Qu’est-ce que les communs (numériques) ? – SavoirsCom1. Deux membres du collectif, Pierre-Carl Langlais et Silvère Mercier, ont eu le plaisir d’être invités par Radio Fréquence Paris Plurielles dans le cadre d’une tranche horaire animée par la Fondation Copernic sur le sujet des communs. Les communs : culture de la participation et culture numérique. Vers une littératie des communs ?

Cet article est publié simultanément sur le site du collectif SavoirsCom1 - Politiques des biens communs de la connaissance Ce Billet s’inscrit dans l’axe 4 de son manifeste :« 4. Les ressources éducatives libres sont autant de biens communs informationnels dont il faut encourager le développement. Il s’agit de données, de métadonnées, de savoirs, mais aussi de savoir-faire, et de savoir-être.