background preloader

TOOJ - CO - effets / risques

Facebook Twitter

La fabrique du futur (3/4) : Uber, Amazon, Airbnb : une « économie du partage des restes » ? L'économie collaborative, notamment la mise en relation directe du producteur et du consommateur par plateforme numérique fait parler d'elle.

La fabrique du futur (3/4) : Uber, Amazon, Airbnb : une « économie du partage des restes » ?

Entre les polémiques sur les chauffeurs d'Uber et les discours sur l'ubérisation de l'emploi, qu'est-ce que révèlent ces évolutions du travail ? Quelques semaines après les manifestations des chauffeurs de taxis en France contre la société de VTC Uber en janvier, des milliers de conducteurs se sont mobilisés ces derniers mois au Caire, à Rio, à Montréal ou encore à Djakarta pour protester contre la « concurrence déloyale » des voitures de tourisme.

Des manifestations parfois émaillées de violences entre chauffeurs de taxi et conducteurs de VTC, comme en Indonésie au mois de mars. La ville du futur sera-t-elle vivable ? A quoi ressembleront les villes de demain ?

La ville du futur sera-t-elle vivable ?

Entre enfer urbain, ville durable et utopie urbaine, quelles orientations se profilent ? L'urbanisation du futur est-elle condamnée à l'enfer ou à l'utopie ? Comment a-t-on imaginé l'avenir des villes à travers l'histoire ? Quelles sont les grandes idées phares, en adéquation avec les problématiques environnementales de notre temps, pour imaginer les villes du futur ? Jeunes, bobos, coupables : et si on n'avait rien compris à la gentrification ? Beaucoup d'encre a coulé sur le Sephora qui s'est installé rue du Faubourg du Temple.

jeunes, bobos, coupables : et si on n'avait rien compris à la gentrification ?

Belleville Hills est à la mode, en voici la preuve tangible. Déjà cet hiver, Vetements organisait un défilé de mode au Président, le restaurant chinois emblématique du quartier. Journalistes, sociologues et politiques s'en donnent à coeur joie pour décrier ce phénomène urbain qui embourgeoise les quartiers populaires parisiens et détruit sur son passage l'âme prolétaire qui y règne depuis toujours. LE DÉSENCHANTEMENT DÉMOCRATIQUE PAR PIERRE ROSANVALLON. L'homo urbanus est-il menacé? Démocratie urbaine en danger. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Alain Constant Documentaire sur Arte à 22 h 15 Un documentaire d’Arte analyse les villes, leur libre accès et la place qu’y occupent les citoyens menacés par les groupes privés.

Démocratie urbaine en danger

La rue est-elle encore un espace public ? Peut-on s’y promener sans forcément consommer, y jouer, éventuellement manifester ? En Europe, face à la paupérisation des pouvoirs publics qui n’ont plus les moyens d’investir dans l’espace urbain, des morceaux de ville deviennent la propriété de groupes privés. Articles. Marc Dumont Certaines transformations récentes des sociétés urbaines contemporaines occidentales sont très significatives et méritent d'être considérées avec attention.

articles

Ce sont elles qui ont en effet inventé la dissociation superficielle entre le public et le privé. Partager Imprimer Cette scission qui s'est produite à la manière d'une "fission" assez massive au 17-18e siècle nous explique notamment le sociologue et philosophe Habermas dont on cite encore les célèbres analyses de la constitution de l'opinion publique/sphère privée. HERMES 1992 10 23. L’espace public, le bien commun par excellence. À qui appartient l’espace public ?

L’espace public, le bien commun par excellence

La question peut sembler redondante, pourtant elle est loin d’être résolue. On confond en effet souvent lieux publics et espaces publics. Si les premiers (écoles, hôpitaux, bâtiments officiels) relèvent de règles de fonctionnement et d’usage garanties par l’État, les seconds sont certes organisés par la puissance publique, mais ils ont vocation à être habités par tout un chacun, par ce « public » mouvant, composé de consommateurs et d’usagers, mais aussi de flâneurs, d’errants, de foules plus ou moins soumises aux itinéraires balisés par l’autorité.

Mais l’espace public, pris ici très concrètement à travers les formes urbaines, est soumis à un double risque, comme le montre Cynthia Ghorra-Gobin dans son article : celui de la patrimonialisation (qui transforme les citoyens en touristes, presque malgré eux) et celui de la privatisation (où les friches deviennent centres commerciaux, atmosphères aseptisées et circulations régentées). La ville dans Esprit. L’Art de réinventer l’espace public ! La valeur financière d’un produit de consommation culturel se calcule en fonction de la capacité du produit à capter l’attention des masses.

L’Art de réinventer l’espace public !

La captation de l’attention des masses uniformise et appauvrit l’imaginaire esthétique de tout un chacun. Les produits culturels tendent à devenir l’expression financière de la valeur « du lien social » qu’ils sont à même de générer. On en arrive à vivre sa vie par procuration à travers l’imaginaire proposé par les produits culturels marketés des multinationales du divertissement. La transformation de l’art en marchandise corrèle « esthétique de masse », « atomisation sociale » et « valeur financière ».

ArticleARU CLRLG31082005. Gated Communities. Synthese barcelone espaces publics. Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel: MARSEILLE. Les gated communities aux États-Unis et en France : une innovation dans le développement périurbain ? Une longue maturation des modèles d’urbanisme privé La généalogie des gated communities contemporaines remonte à la suburb romantique et utopique des débuts du XIXe siècle, et Llewellyn Park, conçue par Haskell, a probablement été la première gated community à proprement parler jamais construite aux États-Unis, puisque ce lotissement dispose d’un contrôle de l’accès et d’une police privée depuis 1854 [Jackson, 1985].

Les gated communities aux États-Unis et en France : une innovation dans le développement périurbain ?

Résidence fermée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Résidence fermée

Barrière d'accès d'une résidence fermée au Royaume-Uni. Gentrification. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de gentrification Etymologie : de l’anglais gentrification venant de gentry, petite noblesse.

Gentrification

Le terme "gentrification" est un néologisme et un anglicisme qui désigne le processus de transformation du profil économique et social d'un quartier urbain ancien au profit d'une classe sociale supérieure. Les aveugles et l'éléphant : l'explication de la gentrification. 1Au cours des dix dernières années, le phénomène de gentrification et le débat sur sa signification, ses processus, son explication et ses effets ont occupé une place particulièrement importante dans les revues (Hamnett, 1984 ; Smith and Williams, 1986 pour des bibliographies récentes).

Dans les seules Annals of the American Association of Geographers ont paru des articles de Ley (1980, 1986, 1987), de Schaffer et Smith (1986), de Smith (1987b) et de Badcock (1989). 2La gentrification est désormais identifiée dans un grand nombre de villes d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Australie. Néanmoins, en dépit de son expansion au cours des années 1970 et 1980, il s'agit d'un phénomène d'une ampleur encore limitée qui reste très concentré géographiquement, contrairement aux phénomènes de suburbanisation de l'après-guerre et du déclin des centres-villes. B. Berry (1985) les définit (par défaut) comme îlots de rénovation dans des mers de déclin.