background preloader

Risque lié aux agressions externes

Facebook Twitter

LE CITOYEN AU CŒUR DU NOUVEAU DISPOSITIF VIGIPIRATE. Le plan VIGIPIRATE occupe une place particulière au cœur de l’action menée par les pouvoirs publics contre la menace terroriste.

LE CITOYEN AU CŒUR DU NOUVEAU DISPOSITIF VIGIPIRATE

Dans sa nouvelle version, il vise à mieux informer les citoyens sur le terrorisme, les mécanismes déployés pour y faire face ainsi que sur les gestes et les comportements qui protègent et qui sauvent. Il s’agit ainsi d’élever la capacité de résilience de la société tout entière. Un document public, Faire face ensemble, a été rédigé à cet effet, pour les responsables de sites accueillant du public d’une part, mais aussi pour l’ensemble de la population. Partie publique du plan VIGIPIRATE Comment se préparer à une situation potentiellement violente ? Enfin, le plan VIGIPIRATE prend en compte les nouvelles mesures gouvernementales de lutte contre le terrorisme.

Pour en savoir plus : www.sgdsn.gouv.fr. Comment réagir en cas d'attaque terroriste ? Accompagner le stress aigu et post traumatique dans les services - Club RH. Les psychologues et consultants du cabinet Lact fondent leur méthode sur l’approche systémique de Palo Alto.

Accompagner le stress aigu et post traumatique dans les services - Club RH

Ils intervenaient au salon Best sur les risques psycho-sociaux, le 19 janvier 2016, au Palais Brongniart à Paris. Leur conférence peut être consultée sur le site www.lact.fr. Comment surmonter un événement traumatisant ? Plus on dispose d’un cadre sécurisant permettant de se reposer de la violence vécue, mieux on pourra s’en remettre. Pour certaines personnes, le cadre sécurisant consiste à retrouver rapidement son contexte de travail, qui correspond à une forme de normalité. 91 % des personnes qui ont vécu des événements traumatisants parviennent à gérer ces situations, car l’être humain est programmé pour être résilient face aux épreuves.

Or, un athlète après une épreuve, une fois le point d’arrivée franchi, ne revient pas tout de suite dans l’action. Que se passe-t-il pour les personnes qui restent traumatisées ? Un événement traumatisant l’est d’autant plus qu’il est médiatisé. Gérer les situations de tension ou de conflit. (/accueil/pages-contact/FormulaireEnvoyerLien.html?

Gérer les situations de tension ou de conflit

CurrentUrl=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Frisques%2Fpsychosociaux%2Fagression-violence-externe%2Fgerer-situation-conflit.html¤tTitle=G%C3%A9rer%20les%20situations%20de%20tension%20ou%20de%20conflit) ( (/accueil/pages-contact/Choixformulaire.html? Bossons Futé. Agression, violence au travail Imprimer Définition : Agression : attaque non provoquée, injustifiée et brutale, contre quelqu'un (menace, attaque, combat).Violence au travail : situation où les personnes sont maltraitées, menacées ou agressées dans des circonstances liées à leur travail qui mettent explicitement ou implicitement à l'épreuve leur sécurité, leur bien-être (rapport CEE 1995)Risques apparentés (non traités ici) : Agression : il ne s'agit pas d'une violence liée au travail, sauf en cas de survenue pendant un trajet et à traiter comme accident du travailBraquage, vol, hold upHarcèlement moralVandalisme :dégradation du matériel et/ou des locaux d'une personne ou d'une institutionViolence institutionnelle : violence exercée sur une ou plusieurs personnes par abus d'autorité Hématome, écorchure, contusion, plaie, déchirure, fracture, plaie des organes internes, traumatisme crânienDécès Secteur d'activitéFréquence des agressionsGravité des agressions.

Bossons Futé

Violences au travail : Des gestes ou des mots qui font très mal. En cas d’agression ou d’acte violent au travail. L’employeur doit tout faire pour éviter d’exposer ses salariés aux risques de violence et d’agression.

En cas d’agression ou d’acte violent au travail

Mais quand celles-ci se produisent néanmoins, une démarche d'accompagnement des victimes doit être prévue afin d’en limiter autant que possible l’impact. Le dispositif de mesures à suivre en cas d’incident violent doit être porté à la connaissance des salariés et être mis à jour pour s’adapter aux évolutions du travail. Construit avec l’aide du médecin du travail, et en sollicitant l’avis des salariés concernés, il prend en compte l’organisation des secours et le suivi de l’incident.

Points clés : que faire en cas d’agression ? Immédiatement Prévenir les secours/apporter les premiers secours Prévenir la direction Ne pas laisser un travailleur victime ou témoin d’un acte de violence seul durant les heures suivant l’incident Apporter rapidement une aide psychologique à la victime Dans les heures et les jours qui suivent Suivi psychologique, écoute, soutien Après l’accident.

Violences externes et incivilités au travail.