background preloader

Centre de Ressources Comptabilité et Finance (CRCF) - Economie et Gestion - BTS CGO, DCG, DSCG

Centre de Ressources Comptabilité et Finance (CRCF) - Economie et Gestion - BTS CGO, DCG, DSCG
Related:  Temps et risqueThème 5 : Temps et risque

L'interaction entre le risque et le temps Christian GollierProfesseur à l'université de Toulouse La théorie de la finance développée récemment permet d'offrir des recommandations de gestion dynamique des risques en accord avec les objectifs du preneur de risque et les représentations de son environnement. Son application la plus évidente concerne la gestion de portefeuille. Faut-il réduire la détention d'actions quand l'horizon temporel de l'investisseur se réduit ? Comment adapter le portefeuille aux signaux qui permettent de mieux prévoir les rendements des actions ? Octobre. Mark Twain, Pudd'nhead Wilson Le temps est consubstantiel au risque. Âge et gestion de portefeuille Commençons par une question : comment prendre en compte l'horizon temporel du décideur dans les choix stratégiques de portefeuille ? À ma connaissance, Paul Samuelson, en 1963, fut le premier économiste à s'intéresser à cette question. Un autre argument repose sur la loi des grands nombres. Diversification temporelle et réserves de stabilisation Note 1.

Site pédagogique économie et gestion, académie de Grenoble, enseignements tertiaires de lycées, LP En complément du travail effectué par le groupe PGI (cf. j'ai "fusionné" les documents concernant les missions et les modes opératoires afin de simplifier leur utilisation par les élèves. Cela permet aussi de mieux contextualiser le travail, situer l'élève dans un service et/ou une tâche à effectuer. Les élèves ont travaillé en binôme, 4 semaines d'affilée, à raison de 2 heures par semaine. A la fin du jeu, les élèves ont fait un compte rendu oral de leur travail devant la classe (déroulement du jeu, choix des hypothèses, difficultés rencontrées, résultats obtenus, description et tentatives d'explication des éventuelles "erreurs" détectées...) en s'appuyant sur leur tableau de bord. L'ensemble des documents est ici : PGI CEGID.zip.

Onisep : économie La décision – Le processus de décision | SURFECO21 Introduction : Des milliers de décisions sont prises chaque jour dans les entreprises. Chacune d’entre elles se situe à des différents niveaux hiérarchiques — par exemple, un magasinier peut décider de commander de nouveaux rayonnages, un directeur général peut décider de procéder à l’absorption d’un concurrent en difficulté. De plus, les décisions concernent différents types d’activités : on peut ainsi distinguer les décisions commerciales, administratives, financières, etc…. En fait, aucune décision n’est identique à une autre : chaque décision a une incidence différente sur le fonctionnement, la rentabilité, la performance est parfois même la survie de l’entreprise. Dans une petite entreprise, le chef d’entreprise constitue à lui seul le centre de décision aussi bien pour le fonctionnement interne de l’entreprise que pour les relations extérieures. I – Les différents types de décisions A — Classification des décisions selon leur degré de risque 1 — Les décisions « certaines » :

Sécurité, les nouvelles menaces à la porte des entreprises - Le 02 Novembre 2011 La multiplication des usages comme les terminaux personnels (smartphones et tablettes), les réseaux sociaux et les services cloud doit alerter les responsables informatiques, mais aussi les dirigeants d'entreprise sur la nécessité d'engager une nouvelle politique de sécurité pour contrer les menaces. Ces dernières se font de plus en plus persistantes et cachées. Crédit photo : D.R. Sommaire du dossier : 1. AlsaceLes délais de paiement risquent de planter beaucoup de PME » Traces Ecrites | La lettre d'information et d'actualité économique de Bourgogne, Franche-Comté, Sud-Alsace Les délais de paiement en France sont en moyenne de 61 jours, contre 24 jours seulement en Allemagne. FINANCES. En France, les délais de paiement des grands comptes s’allongent et plombent la trésorerie de leurs fournisseurs, principalement des PME. On estime « ce manque à percevoir dans les temps» à la modique somme de 13 milliards d’€. Une véritable plaie ouverte, surtout en période de crise, qui contribue à détruire les marges de la grande majorité des entreprises représentatives du tissu industriel français. Et que Bruxelles montre du doigt… Explications. Les excuses et autres arguties pour ne pas payer dans les délais légaux, prévus par la loi dite LME soit : 60 jours calendaires ou 45 jours fin de mois, sont nombreuses dans les grands groupes. Selon une analyse de Jean-Francis Pécresse publiée dans Les Echos, seules 39% des grandes entreprises ont payé leurs fournisseurs à 60 jours en 2010. Quelle solution ? La France n’est pas le plus mauvais élève européen.

Onisep : Bac STMG Ce bac aborde les grandes questions de la gestion des organisations, comme par exemple : le rôle du facteur humain, les différentes approches de la valeur, l’information et la communication bases de l’intelligence collective, etc. Il comprend : un pôle technologique commun en 1re et en lien avec la spécialité choisie en terminaleun pôle général (français, maths, langues, histoire-géographie, philosophie et EPS)un pôle économie-droit et management des organisations. Ce dernier pôle, articulé avec le pôle technologique, donne les repères et les outils d’analyse et d’interprétation des logiques de fonctionnement des entreprises, des administrations, des associations. Sans oublier, en 1re et en terminale : deux enseignements facultatifs (au maximum) au choix dont seuls les points supérieurs à 10/20 seront pris en compte à l’examen du bac2 h hebdomadaires d’accompagnement personnalisé (soutien et approfondissement scolaires ; aide à l’orientation) Tableau des horaires et coefficients du bac STMG

La décision dans l'entreprise - Com : un peu de sérieux... - modification de la combinaison interne des ressources ; - recherche et acquisition de nouvelles ressources ; - détermination d’un certain nombre de ressources ; - détermination d’un certain nombre d’objectifs ; - définition d’une prise de position par rapport à un problème posé à l’entreprise. La décision est un acte de direction pris, soit par la direction générale, soit par les personnes auxquelles le pouvoir de décision a été délégué. A l'heure actuelle, la décision a de plus en plus un caractère collectif. L'entreprise possède un véritable système de décision. Le système d’information fourni la matière première au système de décision et il achemine les décisions prises aux organes physico-financiers (production ; logistique ...) chargés de les exécuter. Le système de décision doit être rationnellement organisé pour prendre des décisions optimales dans des délais acceptables compte tenu de la nature des exigences de l’action. · Le processus de décision est assimilable à un ordinateur.

Sauvegarder les données de l'entreprise | CommentCaMarche Les solutions de sauvegardes de données pour les PME La perte de données stockées sur un ordinateur professionnel peut avoir des conséquences dramatiques pour l'entreprise. Vols, sinistres, défaillance informatique, piratage : l'origine des pertes est multiple. C'est pourquoi les solutions de sauvegardes de données sont indispensables. Voici une introduction aux outils adaptés à vos besoins et quelques critères pour choisir. Pourquoi sauvegarder les données de l'entreprise? La sauvegarde des données préserve l'activité de l'entreprise, notamment en cas de défaillance du système informatique. L'entreprise peut faire face à plusieurs types de risques qui mettent en danger ses données : Quels sont les enjeux d'une sauvegarde des données pour l'entreprise ? Sauvegarder son image de marque auprès de ses clients ou de ses partenaires, Assurer une productivité constante et son chiffre d'affaires, Eviter la perte d'informations sensibles : un fichier clients en cas de piratage par exemple.

7 idées reçues sur l'innovation à balayer pour gagner en compétitivité A l'heure où, pour survivre, les entreprises s'efforcent de relever le défi de l'innovation compétitive et durable, peu y parviennent en raison d'idées reçues bien ancrées dans l'esprit d'un grand nombre de dirigeants. Pourtant, celles qui les combattent avec succès réussissent à transformer l'innovation en un avantage compétitif et à entraîner toute l'organisation dans une dynamique rentable et pérenne. Idée reçue n°1 : l'innovation arrive par hasardContrairement à certains préjugés, l'innovation n'est pas le fruit du hasard. En fait, comme l'écrivait Louis Pasteur, "le hasard ne favorise que les esprits préparés". L'innovation résulte très souvent de l'obstination d'un chercheur, d'une équipe ou d'une entreprise visionnaires. En 1965, Toyota s'attache à démontrer que l'exploitation de turbines à gaz pour entraîner un moteur électrique est techniquement faisable.

Quel est le processus de decision en entreprise ? Prendre une décision, quel modèle de processus ? Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate, Philosophe (Athènes 436 av JC) La décision est une prise de risque La prise de décision n'est pas une situation de tout repos. Les 4 phases du processus de prise de décision en entreprise Les pièges de la prise de décision Ce modèle classique que l'on retrouve chez plusieurs auteurs comme Henry Mintzberg et que j'expose dans le livre "Les nouveaux tableaux de bord des managers" est particulièrement intéressant pour apprécier les multiples moyens de détourner la décision. Lecture recommandée › L'ouvrage de référence auprès des managers, consultants, chefs de projets décisionnels, formateurs et enseignants. Les nouveaux tableaux de bord des managers Le projet décisionnel en totalité Eyrolles 6ème édition 2013 - 495 pages Prix : 35 euros Dispo chez : www.amazon.fr & PDF ou ePub Format Kindle Partagez cet article... (total partages cumulés > 145) Commentaires lecteurs...

Related: