background preloader

Thème données structurées et traitement

Facebook Twitter

Épidémie, nuage radioactif et distanciation sociale. Le but de ce billet (un peu inhabituel) est d’illustrer de façon simple l’incroyable efficacité potentielle des mesures de distanciation sociale (limiter les rencontres, hygiène, télétravail, fermeture des écoles…) lorsque l’on est face à une épidémie qui vire à la pandémie. Une épidémie est une réaction en chaîne, et cela change tout sur l’impact potentiel de mesures de ce type, par rapport à d’autres sources de danger. Pour bien le comprendre, imaginons une autre situation : supposons que l’on ne soit pas face à une épidémie, mais à un danger d’un autre type, disons un nuage radioactif (ou chimique).

Du fait de la présence du nuage, imaginons qu’il devienne risqué de sortir, que cela puisse nous rendre malade, voire à terme nous tuer. (Et supposons qu’enfermés chez soi on ne craigne rien). Le gouvernement décide de prendre des mesures pour confiner les gens chez eux : fermer certaines écoles, encourager le télétravail, inviter les gens à reporter leurs déplacements, les réunions etc. - The Washington Post. Coronavirus Disease (COVID-19) – Research and Statistics. NOTHING TO HIDE documentaire (français, film complet HD) BIG DATA : LA RÉVOLUTION DES MÉGADONNÉES. How China Is Using Artificial-Intelligence In Classrooms | WSJ. Sans titre. Image parTuendeBede de Pixabay Nombre d’experts considèrent que l’intelligence artificielle (IA) jouera un rôle important dans l’éducation du XXIe siècle.

Alors que les universitaires continuent de s’interroger sur les meilleures pratiques, la Chine n’a pas attendu. Au cours des dernières années, le pays a massivement investi dans dans l’enseignement et l’apprentissage boostés à l’IA. Des géants de la technologie, des startups et des établissements d’enseignement ont tous sauté le pas. Des dizaines de millions d’élèves utilisent des outils d’IA pour apprendre par le biais de programmes de tutorat parascolaires comme Squirrel’s, de plateformes d’apprentissage numériques comme 17ZuoYe, ou même dans leurs salles de classe. Mais les experts s’inquiètent de la direction que prend cette ruée vers l’IA dans l’éducation. Le boom de l’IA dans l’éducation en Chine a été induit par trois éléments. L’innovation de Squirrel réside dans sa granularité et son échelle. La suite ici (Karen Hao) IA et éducation : la Chine met ses élèves au banc d’essai.

L’éducation est un domaine dans lequel beaucoup de progrès ont été observés et qui dans 5, 10 ou 20 ans sera probablement transformé : programmes différents, matières supplémentaires, intégration de la technologie dans l’apprentissage… La Chine qui dispose d’une certaine avance en matière de développement technologique teste l’intégration de l’IA à l’éducation, afin d’atteindre “l’éducation intelligente” comme le rapporte MIT Technology Review. Bonne ou mauvaise idée ? En dehors de l’apprentissage, la Chine teste depuis quelques temps plusieurs dispositifs visant à contrôler et surveiller les élèves. On peut citer le bandeau “détecteur d’attention”, dont les photos ont beaucoup fait parler. Grâce à l’électroencéphalographie, les professeurs sont en mesure de savoir si l’élève est concentré ou s’il doit être rappelé à l’ordre ! L’IA intégrée de manière bien différente Squirrel AI : l’IA au profit de l’humain Quelles conséquences ?

Les softs skills avant les tests. Free Data Visualization Software.