Mondialisation

Facebook Twitter

 Mondialisation, force des cultures et nouvelles segmentations identitaires. Philippe Pierre C’était autrefois le chemin de fer et la civilisation que l’Europe exportait dans ses colonies.

 Mondialisation, force des cultures et nouvelles segmentations identitaires.

Aujourd’hui, ce sont la libre entreprise, les règles du marché et de la démocratie qui s’exportent avec la différence qu’il n’y a plus apparemment, un centre unique qui irradie et une périphérie qui reçoit, mais une seule et unique planète qui tendrait à s’homogénéiser sous l’effet de domination de quelques nations dont les États-Unis. S’il n’est plus de centre unique, dans le mouvement de globalisation des espaces d’échange économique, une forme américaine de culture mondiale semble, en effet, l’emporter et pare la planète de ses attributs : blue jeans, grandes marques de sodas, séries télévisées, parcs d’attraction géants, fast-foods, principes d’excellence en matière de gestion des entreprises en sont autant d’éléments apparents1.

L’Europe, de premier messager d’une culture universelle (des grandes découvertes au début du 20e siècle), serait passée au rang de relais. M. H.  Révélations et impasses d’une approche radical. Retour sur la controverse autour du « Cauchemar de Darwin ».

 Révélations et impasses d’une approche radical

Frédéric Giraut Avec la participation du groupe Suds de l’Umr Pacte/Territoires. Une approche critique de la mondialisation peut consister à montrer l’environnement de pauvreté, de misère et d’exploitation de l’amont des filières marchandes globalisées qui exploitent une ressource localisée dans le Sud, notamment en Afrique. Une telle approche critique devient militante et terriblement efficace lorsqu’elle établit des liens de cause à effet entre l’environnement misérable et l’activité de production destinée au marché mondial. C’est le projet du film Le Cauchemar de Darwin qui prend appui sur les évolutions que connaît la ville de Mwanza au Nord-ouest de la Tanzanie sur le lac Victoria. Interrogations sur la portée et les insinuations d’un témoignage-choc. Avec ces suggestions, on est dans le fantasme et dans la confusion. Eutrophisation et revenus : les responsabilités du capitaine.

La fin de la souveraineté ? - La vie des idées. Le monde serait-il devenu plat et vide de toute souveraineté ? Ce lieu commun, répété à l’envi par les exégètes de la mondialisation, est tout simplement faux, selon le géographe John Agnew. La souveraineté se déterritorialise mais ne disparaît point : telle est la conclusion de son dernier livre. Recensé : John Agnew, Globalization and Sovereignty, New York, Rowman and Littelfield, 2009. L’État social et la mondialisation - La vie des idées. La plupart des commentateurs sont d’accord sur un constat : le mouvement contre la réforme des retraites est le signe de la réticence de la société française à accepter les effets de la mondialisation.

L’État social et la mondialisation - La vie des idées

Quels sont ces effets ? La protection sociale coûte cher et pèse sur la compétitivité des entreprises et, en clair, cela signifie que le fait que les salariés français bénéficient de retraites décentes, d’une éducation gratuite et d’un accès aux soins qui le demeure en principe également, entre dans les coûts des biens et des services produits en France et qui, de ce fait, ne peuvent rivaliser sur les marchés avec des produits et des services venant de pays dont la protection sociale est inexistante. La seule solution serait donc de couper dans les dépenses sociales, de réduire les déficits publics qu’elles entraînent, et de restaurer par ces moyens douloureux mais indispensables la compétitivité de notre pays sur le marché mondial.

Les « avantages acquis » Le système national mondial hiérarchisé. Intro, regards croisés sur la mondialisation. Cahier du GEMDEV n°26 Regards croisés sur la mondialisation Juin 1998 ISSN : 0989-9057, 734 pages - Epuisé Introduction de Michel Beaud Depuis quelques années, le mot mondialisation est en vogue.

Intro, regards croisés sur la mondialisation

Il fait florès dans les médias, sert d'argument dans le discours politique et intéresse les éditeurs en sciences sociales. Cette mode peut en partie s'expliquer par l'émergence de réalités nouvelles qui marquent les dernières décennies de ce siècle : Internet, la globalisation financière, la fin de la tripartition du monde du dernier après-guerre, les atteintes à la couche d'ozone et les annonces de possibles changements climatiques résultant des activités humaines... Il faut donc regarder de plus près. Sur le système-monde et l'économie mon.

Le basculement du monde (I) Le baculement du monde (II) Six moments de l'invention du monde. Pour déterminer si la mondialisation est un phénomène nouveau ou ancien, il est indispensable de dégager les dynamiques issues des grandes phases, géographiques et historiques, qui ont vu les mises en relations des différents lieux de la planète.

Six moments de l'invention du monde

Six moments-clés peuvent être dégagés… La mondialisation est-elle récente ou ancienne, émergente ou déjà obsolète ? A-t-elle commencé en 1989, en 1492, ou encore plus tôt ?  Les mondes des anti-Monde. Jacques Lévy Ce qu’il est convenu d’appeler le « mouvement anti-mondialisation » (Mam) est un ensemble complexe de discours et d’actions. Je l’ai très modestement approché par la lecture de deux ans (janvier 1999-janvier 2001) du Monde Diplomatique, un mensuel qui apparaît assez centrale sur cet objet. D’une part, ses éditions française et étrangères sont très diffusées dans les milieux liés à ce mouvement. Peut-on mesurer la mondialisation? Critiques politiques de la mondialisation. Jean-François Bayart : Elle n'est pas mondiale, c'est évident.

D'une part, de larges parties du monde restent à l'écart ou, pour le moins, en profond décalage avec ce qui constitue le coeur de la globalisation. Je pense par exemple à la Chine ou à la Russie profondes. D'autre part, même des individus situés dans les pays qui en sont au centre ont un rapport ambivalent à ce processus, fait simultanément d'appropriation et de rejet. Comme l'a montré l'anthropologue Arjun Appadurai dès le début des années 1990, il n'y a pas "une" globalisation mais "des" processus de globalisation, qui ne forment pas une totalité cohérente.

Rencontre avec Christian Grataloup / L'invention des continents. Cartes et planisphères sont le produit d’une histoire essentiellement occidentale.

Rencontre avec Christian Grataloup / L'invention des continents

A l’heure de la mondialisation, le découpage du Monde en cinq continents est devenu une représentation erronée. Dans son petit bureau de l’Institut de géographie de la rue Saint-Jacques à Paris, Christian Grataloup est intarissable. Si cela continue, il va rater le train qu’il doit prendre pour aller donner une conférence à Lille. Car c’est un homme très demandé. C. . « Il est indispensable de décentrer notre regard », affirme-t-il. Les continents, objets géohistoriques mouvants - Nonfiction.fr l. Les continents, objets géohistoriques mouvants [mercredi 17 février 2010 - 08:00] Géographie L'Invention des continents Éditeur : Larousse.

Les continents, objets géohistoriques mouvants - Nonfiction.fr l

Le planisphère, figure ambiguë du Monde. La publicité fait grand usage des planisphères : vanter le caractère mondial d’un journal, d’une compagnie aérienne ou d’une école de commerce, passe le plus souvent par l’affichage d’un portrait du Monde, d’un planisphère.

Le planisphère, figure ambiguë du Monde

Sans cette figure, le Monde est une abstraction. Figuré, il devient familier et parait moins menaçant. Mais on n’utilise pas n’importe quel planisphère, il est justement essentiel qu’il soit habituel ou, mieux, qu’il soit reconnaissable avec un léger décalage. Il existe de très nombreuses façons de représenter la surface du globe terrestre en deux dimensions (ce que signifie littéralement plani-sphère). Nous n’avons plus d’antipodes. Le monde où nous vivons aurait pu être autre.

Nous n’avons plus d’antipodes

L’étude des interactions économiques, historiques et géographiques permet de mieux comprendre pourquoi l’Europe, un petit cap excentré de l’Eurasie, a imposé en cinq siècles une vision uniforme et inégalitaire de la mondialisation. Thé, café ou chocolat ? Cette question classique du matin est née au début du xviiie siècle dans les classes aisées de l’Ouest de l’Europe, avant de se diffuser au-delà de l’Occident.

Débuter la journée par un premier repas organisé autour d’une de ces boissons dopantes que l’on sucre peut sembler passablement anecdotique. Les espaces de la mondialisation, héritages et dynamiques. Les espaces de la mondialisation, héritages et dynamiques L'existence d'un niveau géographie mondial, d'éléments de société à l'échelle du Monde, est un fait aujourd'hui omniprésent.

Les espaces de la mondialisation, héritages et dynamiques

On nomme ""mondialisation"" sa construction. Les processus que recouvre ce terme sont à la fois très anciens et tout récents. Mondialisation : regards de géographes. La mondialisation bouleverse tout : la notion de citoyenneté comme les rôles des États ou les échelles de l’espace… La géographie se doit de repenser ces concepts. Éclairages. Une jeune femme de l’ethnie Tamang, accrochée à une immense balançoire, s’envole vers le ciel himalayen… Cette image semble flotter hors du temps. Elle évoque les jeux traditionnels de l’Asie orientale, et plus largement les sociétés locales au cadre spatial limité à un fragment de la surface de notre planète. Canal-U - Quels espaces pour la société-monde ?

L’approche néo-classique de l’histoire de la mondialisation. Dans un papier récent (7 février) nous avions montré qu’il existait un « problème téléologique » dans toute tentative de proposer une « histoire de la mondialisation ». Nous avions aussi pris soin de distinguer la « dépendance téléologique », soit la situation de fait de tout historien qui cherche à éclairer la formation d’un phénomène et connait donc le résultat provisoire du processus à expliquer, de « l’interprétation téléologique ». L'invention de la mondialisation - La vie des idées. C’est au cours du XVe siècle que les différentes parties du monde se sont connectées.

Histoire globale, mondialisations et capitalism. Epilogue: Capitalisme et mondialisation. De lautonomie des trajectoires locales à linterdépendance systémique globale. Le concept de mondialisation sert-il à quelque chose ? - Cairn.i. Notes L’extension du pouvoir impérial et ses limitations, ainsi que l’influence et l’incohérence des idéologies coloniales, sont soulignées par Ann Stoler et Frederick Cooper, « Between metropole and colony : Rethinking a research agenda », dans Cooper et Stoler (eds.), Tensions of Empire : Colonial Cultures in a Bourgeois World, Berkeley, University of California Press, 1997, pp. 1-56. Voir « Procès Bové : la fête de l’antimondialisation », Le Monde, 30 juin 2000; « Gouverner les forces qui sont à l’œuvre dans la mondialisation », Le Monde, 27 juin 2000. La mondialisation avant la mondialisation. Une brève histoire du mot mondialisation. Qu'est-ce que la mondialisation ?

Depuis le début des années 1990, la « mondialisation » désigne une nouvelle phase dans l’intégration planétaire des phénomènes économiques, financiers, écologiques et culturels. Un examen attentif montre que ce phénomène n’est ni linéaire ni irréversible. « Avant, les évènements qui se déroulaient dans le monde n’étaient pas liés entre eux.

La « mondialisation » existe-t-elle ? Démystification autour de. Depuis l’entrée des économies du Nord – principalement européennes – dans une ère de chômage de masse, la concurrence étrangère a mauvaise presse notamment du côté des victimes des plans de restructuration et des délocalisations. Mondialisation mise en images. Les leçons de la première mondialisation. Entretien avec Suzanne. Comprendre l'hégémonie occidentale. Mondialisation ou occidentalisation ? Les mutations du système économique m. La mondialisation comme processus... Repenser la mondialisation – entretien avec Saskia Sassen. Les sciences sociales et les défis de la mondialisation.

1 Sur l’histoire du mot « globalisation », lire M. F. Leruth, « French Intellectuals come to terms wi (...) 1Les termes mondialisation et son compère globalisation, au sens que nous leur attribuons de nos jours (antonymes d’harmonisation générale et d’ordre mondial), ont fait leur apparition dans le vocabulaire français dès la fin des années 1950. Réflexions hétérodoxes sur la globalisation. Pour une sociologie de l'objet mondialisation.