background preloader

On en parle !

Facebook Twitter

Storify : une (r)?volution en marche? "Content curator" le terme est barbare mais préparez vous à le lire de plus en plus souvent sur le Net. Cité par le site Owni.fr, Rohit Bhargava, blogueur spécialisé dans les nouveaux médias, définit ainsi cette nouveauté : "Un “Content Curator” est quelqu’un qui continuellement trouve, regroupe, organise et partage le contenu en ligne le plus clair et le plus pertinent sur un sujet spécifique.

" C’est en substance ce que Storify vous propose de faire. Héritier des services de veille d’information comme les alertes Google ou Tweet Deck, le site créé par deux web-entrepreneurs, Burt Herman et Xavier Damman, permet de trier, sélectionner, organiser et enfin d’insérer dans des articles, des informations collectées sur les réseaux sociaux. Dans les faits, Storify associe un moteur de recherche (sur Twitter, Google, Flick et autres) à une interface de mise en page qui permet d’intégrer dans le corps de l’article des tweets, des liens, des images ou des vidéos, d’un simple clic. Martin Bodrero. Storify facilite le « journalisme de réseaux sociaux » Avec Storify, une nouvelle forme de journalisme vient peut-être de naître. En tout cas, cette plateforme pousse dans sa logique la plus radicale, ce que l’on pourrait appeler le « journalisme de réseaux sociaux. » Ici, les sources d’information s’appellent Twitter, Facebook, Flickr, YouTube, les flux RSS et Google.

L’outil offre la possibilité de les trier, sélectionner, organiser, mixer, avec une facilité déconcertante. Il ne reste plus au journaliste qu’à ajouter ses propres informations, éventuellement ses commentaires et ses analyses, et à éditer l’ensemble. Storify est une tout jeune entreprise. Son Pdg, Burt Herman, est aussi le fondateur du mouvement Hacks/Hackers. Ce journaliste, après avoir travaillé 12 ans pour Associated Press, a décidé « d’explorer les recettes secrètes » qui rendent les entreprises de la Silicon Valley aussi innovantes, afin de voir si ces recettes ne pourraient pas être appliquées au journalisme. De là est né Storify qui est: Pour aller plus loin. Storify : outil de curation idéal pour les sites locaux ? | Web local.

Je regarde depuis pas mal de temps les outils de curation permettant ainsi de rassembler de multiples sources en une seule page et facilement. J’avais commencé à regarder Scoop.it qui est un outil bourré de qualités. Mais Storify me semble encore mieux et plus centré sur une pratique journalistique. Le concept de Storify est de vous permettre de mixer les sources dans une seule page.

Une fois inscrit via Twitter, vous pouvez créer votre première Story . Il s’agit d’une page publique dans laquelle vous aller ajouter du contenu. Ce contenu peut être grosso modo tout ce qui est publié sur internet. Le concept est donc de vous nourrir d’internet et des médias sociaux pour raconter l’histoire, enrichir vos contenus, présenter l’information et tout cela en direct.

L’interface vous permet de faire des recherches sur Twitter, Facebook, Flickr, YouTube et Google pour repérer du contenu et l’intégrer dans votre page. L’intérêt pour du web local Voilà clairement un outil qui mérite le coup d’oeil. Trunk.ly and Newsmix Show Glimpses of the Social Content Reader Evolution. Since early last year I’ve been most excited about the prospect of a service to bring me the perfect “social content reader”. I wrote about what I’d like to see in such a reader, but in a nutshell it would provide me with content daily based on all the items shared by the users I follow on multiple services like Twitter, Facebook, Flickr, Youtube, etc. Now you may say that we already have web services or apps that do this but they’re all pretty basic without enough logic to determine better ways for how to display the content. For instance Flipboard is one of my favorite apps on the iPad. Its ability to provide deep integration with Facebook, Twitter and Google Reader is nice.

So what are some of the ways we can improve this? Last week I started playing with two new entrants that show signs of trying to tackle improving the social content reader. Newsmix was another app announcement last week that got me excited. Posts you might like. Plates-formes de curation | SocialCompare - Site communautaire de comparatifs.

Comparateur collaboratif S'inscrire Se connecter Se connecter Déconnexion Mon Espace - Plates-formes de curation Internet > Communications > Curation J'aime 23 sept. 2018 18:01:13 Comparatif des plates-formes de curation Inclure 2011-03-11 15:58:42 2018-09-23 18:01:13 Curation Comparison of social bookmarking curation tools and services.

Plus de comparatifs Commentaires voir les commentaires plus anciens Laisser un commentaire Créer des tableaux comparatifs ou listes sur tout ! C'est gratuit et rapide de créer des tableaux originaux Créer un tableau SocialCompare Coup de pouce ! Faites connaître notre service, parlez-en à vos amis... © 2010 - 2019 SocialCompare. Comparateur collaboratif S'inscrire Se connecter Se connecter Déconnexion Mon Espace - Plates-formes de curation Internet > Communications > Curation J'aime 23 sept. 2018 18:01:13 Comparatif des plates-formes de curation Inclure 2011-03-11 15:58:42 2018-09-23 18:01:13 Curation Comparison of social bookmarking curation tools and services. Plates-formes de curation | SocialCompare - Site communautaire de comparatifs. 20 plateformes de curation à expérimenter.

Curator, curation... Néologisme, buzzword ou simple phénomène marketing, un constat est à faire : de plus en plus de plateformes dédiées à cette activité se développent sur le web. Outils qui, au-delà de leur utilité pour formaliser, classer et diffuser une veille, se révèlent aussi intéressant à observer dans une problématique de gestion de la réputation en ligne. Voici quelques unes de ces plateformes... Si le « curator » fait de la veille, et que de plus il sait/peut la médiatiser, alors les outils qu'il utilise peuvent (doivent ?) Et même si (nous sommes bien d'accord) ces plateformes rappellent étrangement certaines de bookmarking, qu'elles sont pour la plupart étroitement liées à Twitter et qu'elles surfent sur une terminologie nouvelle (mais des usages bien réels), leurs éditeurs les dénomment d'eux-même : plateformes de curation.

Quel(s) intérêt(s) pour la gestion de la réputation en ligne ? ==> Tout d'abord formaliser et médiatiser une veille sur un sujet précis. Curated.by Newser. Curate.us : un formidable outil pour se lancer dans la curation. | Web 2.0. Curator 2.0, le Journal. Com LinkedIn se lance dans la curation. - l'ensemble [ tous | francophone ] - par mots clé [ tous ] - par site [ tous ] - le tagwall [ voir ] La curation, vaste sujet... En dehors du fameux buzzword qui émerge depuis quelques mois, il s'agit bien sûr d'un vrai sujet de fond.

Comment trouver l info qui nous intéresse en un minimum de temps en écartant le bruit Avant de s'attarder en début de semaine prochaine sur le projet Curators que je vous incite à découvrir dès maintenant , voici un zoom sur une initiative d'un géant des réseaux sociaux. LinkedIn, qui compte plus de 100 millions d'inscrits, vient en effet de lancer une page dédiée à la curation. Très actif sur le front de l innovation, LinkedIn vient donc rejoindre la vague de sites lancés sur ce créneau, avec un atout de choix son positionnement professionnel clairement identifié. La page Today on a vu plus sexy comme nom résume ainsi les liens les plus partagés du jour par les nombreux inscrits au service. . - Comparaison de 10 réseaux sociaux en une image. Blog de Fabrice Frossard - Scoop IT : « la curation c’est le tri, le contrôle et la mise en. Il est beaucoup question de curation, en ce début d’année, issu du terme « curator » utilisé par les anglo-saxons.

Nouveau buzzword sur les réseaux sociaux, la curation peut être définie comme une assistance opérée dans la sélection de l’information « par une personne ou un groupe de personnes sur un sujet dans un contexte spécifique», indique un article de Zdnet qui citait alors en exemple le site Techmeme. Mais on retrouve aussi le terme de « courtier en information » proposé par François Nonnenmacher, ou encore de « médiation numérique » suggéré par Bibliobsession... Une multiplication des appellations qui recouvrent une fonction nécessaire pour pallier l’infobésité : le tri, la mise en contexte et le partage de l’information. Un besoin pressant qui n’a pas échappé à de nombreux entrepreneurs, prompts à proposer un service ad hoc pour ce faire. Un de plus ? « D’un point de vue business, l’émergence d’une forte concurrence valide un besoin clairement identifié.

À lire sur le sujet : We Are Digital Natives: Scoop.it, le partage digital d'information réinventé ? La "curation", on commence à le savoir, est LA tendance web de ces derniers mois. Après le temps des webmasters puis celui des blogueurs, Guillaume Decugis, directeur général de Goojet (la société qui a lancé Scoop.it), nous l'annonce, internet appartient à présent aux curateurs. Pour ceux qui l'ignorent, la curation consiste à rassembler, organiser et partager du contenu disponible en ligne, sur un thème donné. Les outils de curation tels que Pearltrees, Curated.by, Storify fleurissent désormais sur la toile.

Scoop.it, le dernier né, est donc une plateforme destinée à la curation, lancée il y a un peu plus d'un mois, et disponible pour le moment en beta privée et sur invitation. Elle permet à l'utilisateur de créer un média en quelques clics, sans avoir à produire lui-même le contenu. Nous avons tenu à tester Scoop.it, en choisissant pour thèmes les Digital Natives bien sûr. Le site est effectivement très simple d'utilisation. Mélanie G. Vous vous sentez curator dans l'âme ? Découvrez Scoopt.it!, un outil prometteur ! Scoop.it! Qu’est ce que c’est ? Il s’agit d’un nouveau service web actuellement en bêta privée. Scoop.it! Se définit comme étant un outil de curation et il semble plutôt prometteur ! Avant de rentrer plus en détails dans la description du service, il me semble important de définir ce qu’est la curation et ce qu’est un curator . Curator est un terme qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, comme community manager l’a fait avant lui !

Il est donc nécessaire de trouver un outil pour faciliter la mission du curator. Collecte de l’information, tri et analyse Sur Scoop.it! Rediffusion de l’information Une fois son compte créé, l’utilisateur pourra choisir de le connecter à son compte Twitter et/ou à son compte Facebook . Dans l’usage Scoop.it! Pour terminer, voici une vidéo (en anglais) qui présente le service : Pour le moment, Scoop.it! Interview : Scoop.it, demain tous curators ? Cinq outils de “curation” à la loupe. Choisir ses outils de curation web. Diigo, Netvibes, Pearltrees, etc. Ces plates-formes de favoris existent depuis plusieurs années, mais font leur grand retour avec la curation web (lire notre article « La curation… Kezako ?

» du 12 avril 2011). Elles ont été rejointes par des petits nouveaux comme Scoop.it, Storify ou Paper.li. Tous ces outils font désormais partie de la grande « famille » des outils de content curation (plus de 50 au total). Si leur finalité reste sensiblement la même – sélectionner, qualifier et partager de l’information sur le web – leur usage diffère parfois. Les agrégateurs de flux RSS pour la veille Les (+) populaires : Netvibes, Google Reader, MonYahoo! Il est possible de suivre la globalité ou une rubrique précise d’un site mais pas d’isoler des articles. Dans quels cas les utiliser ? Les marque-pages pour le stockage En un clic, vous bookmarkez votre article, lui ajoutez un descriptif, des tags et le rangez dans une catégorie de votre base sans quitter votre page. Dans quels cas les utiliser ?

9 content curation tools that better organise the web. Content curation is a huge deal on the web today. As content on the web grows exponentially, our ability to make sense of it is inversely proportional. In other words, we are fast sinking under the sheer amount of content pouring onto the web every day. The social web hasn’t made life any easier on content production either – in fact its lowered the barrier to entry. According to Facebook, 30 billion pieces of content (web links, news blogs etc) are shared each month on the social network, with no sign of slowing. URL: Redux has over the past year grown organically to become one of the web’s best places for finding great content. URL: A new startup still in Beta, Scoop.it again allows you to create topic centric information, and share with others. URL: Curated.By offers twitter integration right from the get-go, although you can signup without an account.

URL: URL: URL: Mémolane archive votre vie numérique sous forme de frise temporelle. 01net le 15/03/11 à 10h00 Messages postés sur Twitter ou Facebook, notifications de déplacements sur Foursquare, albums photo mis en ligne sur Picasa… bref, tout le contenu publié au fil des jours sur le Net constitue votre vie numérique. La start-up américaine Memolane propose de réunir toutes ces activités sur une seule interface, jolie et agréable à consulter. Le service, accessible depuis plusieurs mois en bêta privée, est désormais ouvert à tous. Une fois inscrit, l’utilisateur sélectionne les réseaux (Facebook, Youtube, Twitter, etc.) qu’il souhaite voir archivés sur Memolane. Mettre en valeur des morceaux choisis Memolane agrège les contributions numériques sur une frise chronologique. Les contributions sont compilées sous forme de frise chronologique, dans notre cas (voir ci-contre) les plus anciennes remontent à 2005.

L’intérêt de Memolane est de permettre à chacun d’avoir une synthèse de ses contributions, d’en conserver la mémoire même au fil des années.