background preloader

On en parle sur la toile

Facebook Twitter

Définition du concept.

Un livre dans vote vi(e)...lle. “Bibliothèques insolites” : quand les livres se font la malle. Sur une plage d'Australie, dans une cabine téléphonique londonienne ou à dos de chameau en Mongolie...

“Bibliothèques insolites” : quand les livres se font la malle

Les bibliothèques du futur pullulent hors les murs et investissent l'espace public. Dans un bel ouvrage illustré, le journaliste britannique Alex Johnson s'offre un tour du globe des librairies les plus improbables. Ou l'art de démocratiser le goût de la lecture. Les boites à lire, c'en est où? - WordPress. Lancées en 2010, les « boites à lire », un dispositif qui permet à tout le monde de venir emprunter un livre et d’en déposer un autre à la place, ont vu leur nombre croitre au cours de ces cinq dernières années à Bordeaux.

Les boites à lire, c'en est où? - WordPress

Problème de logistique et manque d’information du public, il semble toutefois que le concept ne dépasse pas le point mort. A emporter, ou à lire sur place. Chacun se sert dans les boites à lire, comme bon lui semble. Proxi : avec VivalLivres, Casino compte... "C’est une première pour une enseigne alimentaire de proximité", indique-t-on chez Casino.

Proxi : avec VivalLivres, Casino compte...

Vival lance VivalLivres, des bibliothèques libres d’accès, placées devant les magasins. Ces installations s’inspirent des "petites bibliothèques libres". Le principe ? [Blog] Les #bibliotheques à la lumière des « boîtes à livres » #partage. Boites_a_lire [Bookcrossing Fr] Un livre dans vote vi(e)...lle. Construire une bibliothèque de rue. Voilà de quoi faire vivre l’esprit de Noël bien plus longtemps qu’un réveillon.

Construire une bibliothèque de rue

La bibliothèque de rue est un moyen de se faire des cadeaux entre voisins et entre inconnus tout au long de l’année. Et de donner vie à la valeur du partage. "Nous nous sommes rendus compte qu'il y a énormément de livres stockés chez les gens, mais que seuls 20 à 30% des habitants d'une commune, en moyenne, sont abonnés à une bibliothèque publique", constate Philippe Guichoux, président de l'association Les livres des rues. "En développant les bibliothèques de rue, l'idée est de rendre accessible les livres au plus grand nombre. " Faire vivre sa bibliothèque. "Si tu veux un livre, poses en un!" La peur de la bibliothèque.

"Si tu veux un livre, poses en un!"

C’est comme ça que le projet a germé à Rennes il y a 12 ans. Des personnes en situation de décrochage au plan de la lecture, voire illettrées, ont, quelques fois, peur du regard des autres. Cela ne veut dire qu’elles ne veulent pas lire ! Mais la barrière de la bibliothèque municipale est trop difficile à franchir. A Rennes, Philippe Guichoux, l’un membre de l’association Bel Air a voulu régir face à cela. « Certains considèrent la bibliothèque municipale comme un temple et se disent que ce n’est pas fait pour eux. Un lieu de passage La bibliothèque de rue est donc née en 2010. . « Ca permet d’avoir des livres sans payer » Le principe, c'est le troc. Les fonds qui ont été mis en place sont les livres dits « désherbés » des rayonnages des bibliothèques municipales. Le concept s’exporte Le concept fonctionne et s’exporte. TENDANCE - Les bibliothèques de rue, un best-seller français? - Flash actualité - Culture - 24/10/2014. Succès croissant pour les bibliothèques de rue. Outre-Atlantique on les appelle Little Free Library ou Bookboxes, un phénomène qui date du XIXe siècle et qui depuis a essaimé dans le nord de l'Europe et bien plus récemment en France, où ces bibliothèques, créées à l'initiative d'associations, de municipalités ou de particuliers, portent autant de noms qu'il y a de villes.

Succès croissant pour les bibliothèques de rue

Ce développement hétéroclite et l'absence de site internet de référencement explique leur relative discrétion. Chacun peut venir y retirer un livre, avec pour seule contrainte d'en déposer un autre à la place, ou pas. Tout repose sur la confiance. Les bibliothèques de rue en plein essor. Apparues aux Etats-Unis au 19e siècle, les « Little Free Library » ou « Bookboxes » se sont depuis développées en Europe et plus récemment en France.

Les bibliothèques de rue en plein essor

Micro-bibliothèques et bibliothèques éphémères. Ailleurs Lire, oui, mais où : dans une grande bibliothèque ou ailleurs ?

Micro-bibliothèques et bibliothèques éphémères

Dans la rue, dans un jardin, une cabine téléphonique inutilisée… Suivez-nous tout au long de cette promenade insolite, en quête de bibliothèques de toutes tailles/formes/formats/objectifs ! Rain on Rolex Learning Center windows - CC par oxmox, 2010 La fin du XXe siècle a vu naître les grandes bibliothèques de l’avenir : la BnF, bien sûr, mais aussi la Biblioteca Alexandrina, les bibliothèques de Toronto, Shanghaï, Seattle… et bien d’autres. Mon voisin, ce lecteur : 10 raisons pour créer des microbibliothèques.

Microbibliothèque de la rue Lafond, devant le Centre Lapalme (Rosemont) Microbibliothèque près du marché de l’est (Rosemont) Givebox de la rue St-Viateur, dans le Mile End avec son étagère de livres Le journal Rue Masson racontait cette expérience dans son édition du 24 avril 2013:

Mon voisin, ce lecteur : 10 raisons pour créer des microbibliothèques

Du papier au numérique, quand le livre crée des liens. Un livre de papier, ce n'est pas seulement une couverture, des pages qui se cornent et jaunissent avec le temps. C'est également un bien matériel qui passe de main en main, suscite des discussions et des débats, crée du lien social. Peut-on en dire autant des e-books? En mai 2012, un journaliste du New-York Times a pris contact avec Amazon pour savoir ce qu'il adviendrait de ses précieux livres numériques s'il lui arrivait malheur. La lecture est dans la boîte. De drôles de boîtes apparaissent dans certains quartiers bordelais depuis 2009.

La lecture est dans la boîte

Inspirées sans complexe des concepts désormais bien connus de Bookcrossing et Circu'Livre (très répandu et usité à Paris pour ce-dernier), elles permettent de partager des lectures et des passions simplement : vous laissez les ouvrages dont vous souhaitez partager le contenu dans la boîte, et d'autres pourront venir y piocher librement. Ceux qui s'y servent ont pour seule consigne de faire circuler le livre par la suite également, et de ne pas le vendre - ce qui est rendu impossible par l'apposition dans le livre d'une marque (tampon par exemple) signalant que le livre ne peut être vendu.

N° 4126 tome VII - Avis de Mme Marie-G... La rage de lire.