background preloader

Definition

Facebook Twitter

Classes inversées, retour sur un phénomène précurseur (1) Ce texte est issu de la journée d’étude, « Apprendre et enseigner à l’ère numérique », qui s’est tenue au Collège des Bernardins le 6 octobre 2016, dans le cadre d’une réflexion partagée de la Chaire du Collège des Bernardins sur « L’humain au défi du numérique », et du séminaire de recherche « École et République ».

Classes inversées, retour sur un phénomène précurseur (1)

La journée d’étude aborde les questions de fond des transformations que le numérique engendre dans l’apprentissage et l’enseignement et s’interroge sur les bénéfices apportés à l’humain. Par Marcel Lebrun, Professeur en technologies de l’éducation, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve (Belgique), et intervenant au Collège des Bernardins. Le concept de « classes inversées », d’origine anglo-saxonne (flipped classroom) et développé depuis 2012, a connu un engouement incomparable en moins d’un an. Ainsi, les événements CLIC – CLasses Inversées, le Congrès – sont passés d’environ 200 participants en 2015 à plus de 800 participants en 2016. Classes inversées : Quel bon sens pour apprendre ? La parution, en ce début 2016 de l'ouvrage de Marcel Lebrun et Julie Lecoq "Classes inversées, enseigner et apprendre à l’endroit !

Classes inversées : Quel bon sens pour apprendre ?

" (CANOPE Editions 2015) consacre officiellement, par une parole "universitaire", cette approche présentée comme innovante de l'enseigner et de l'apprendre. La sortie de cet ouvrage est opportune, en effet la semaine prochaine (du 25 au 29 janvier 2016) est organisée la "semaine de la classe inversée" (CLISE 2016). On ne pourra donc rendre compte de cette parution sans la mettre en perspective avec les évènements qui seront organisés à cette occasion, mais aussi avec les publications voisines dont on proposera quelques références en fin d'article. Un ouvrage synthétique La valeur du document publié par CANOPE est davantage dans sa dimension synthétique et universitaire que dans son opérationnalité immédiate.

La Flip Class : un concept facile à comprendre mais difficile à mettre en place. Rédacteur : Matthieu Clément Le but du présent article est d’apporter quelques éclaircissements et analyses de pratiques à l’aune d’une tentative d’expérience de Flip Class en classe de seconde en histoire-géographie.

La Flip Class : un concept facile à comprendre mais difficile à mettre en place

Donner un sens à sa classe. Une scénarisation possible On oppose trop souvent la classe inversée à la méthode traditionnelle, sous-entendu “la méthode magistrale”. Cette simplification peut parfois laisser penser à un enseignant qui ne pratique pas la classe inversée que c’est mal et qu’il a tout faux ! C’est aussi pour cette raison que certains critiquent le courant qui semble vouloir s’imposer actuellement et que d’autres annoncent fièrement “Je fais cela depuis longtemps !” Il est vrai que le principe existe depuis plusieurs années. Inverser les pratiques. Les 3 et 4 juillet 2015, une grande bande de twittos, comme ils disent, s’est retrouvée IRL (in real life ou dans la « vraie vie »), comme ils disent, autour d’un thème qu’ils pratiquent tous en classe, la classe inversée.

Inverser les pratiques

Ils se connaissent depuis longtemps par les réseaux sociaux et ont l’habitude de travailler ensemble, autour de thèmes associant pédagogie et numérique, ou autour d’un bon moment de fou rire. La classe inversée c’est du Freinet 2.0. Le 1er Congrès National sur la classe inversée a eu lieu les 3 et 4 juillet 2015 au lycée Montaigne à Paris.

La classe inversée c’est du Freinet 2.0

Les enseignants sont venus, très nombreux, de tous les coins de France et même de l'étranger au point que les organisateurs ont été obligés de limiter l'accès à cet évènement faute de place. L'association Inversons la classe créée en 2014, organisatrice de ce Congrès se donne pour objectifs de « diffuser le travail des pionniers, pour que la classe inversée fasse partie de la boîte à outils de chaque enseignant, qu'il souhaite l'utiliser ou non. »Le succès de ce premier congrès ne surprend pas Héloise DUFOUR qui préside l'association. « Pourquoi 99% des enseignants qui se sont lancés dans la classe inversée veulent continuer l'année d'après ?

C'est parce que s'il y a des élèves qui n'adhèrent pas, par rapport au nombre d'élèves que l'on perd ou qu'on ne touche pas quand on est dans le face à face, il n'y a pas photo ! » affirme-t-elle. Car le numérique joue un rôle essentiel. Classes inversées : analyses et débats. Les Boussoles du Numérique des 14 et 15 octobre ont été l'occasion de présenter le Plan National de Formation (PNF) au numérique.

Classes inversées : analyses et débats

Dans ce cadre, la thématique de la classe inversée a été largement abordée. « Ma classe est une vraie ruche, qui bourdonne. Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe. Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe.

Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe

En voici un résumé. Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il aide l’enseignant à comprendre qu’intégrer les TIC ne signifie pas d’utiliser la technologie à tout prix, mais d’engager l’élève dans son apprentissage. La technologie devient donc un outil pour atteindre ce but. Les lettres signifient Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Allons voir de plus près chacune des composantes du modèle SAMR, mis en place par Ruben Puentedura.

The Biggest Mistakes Teachers Make When Flipping Their Classrooms. La classe inversée en 4 temps. La classe inversée en 5 épisodes (with image) · thot. Manifeste pour une pédagogie renouvelée, active et contemporaine.

Faire ses premiers pas vers la classe inversée. Classe inversée. La "classe inversée" est une notion pédagogique qui consiste à rendre l’étudiant actif dans le processus d’apprentissage, notamment à travers l’usage d’outils numériques.

Classe inversée

Décryptage. Avec Marcel Lebrun, professeur à l’Université Catholique de Louvain, auteur de Classes inversées : enseigner et apprendre à l’endroit (Canopé éditions) Chroniqueuse : Marjorie Paillon (France24) *> > Pour aller plus loin, voir aussi notre article compagnon : "Classes inversées : quelle place pour le numérique ? " * > > Retrouvez nous également sur Facebook, Twitter, et Instagram. Flipped Learning On Demand - the Manifesto. La classe inversée (with images, tweets) · severineben. Classe inversée ou classe enrichie ? Question vocabulaire, il y a un paradoxe.

Classe inversée ou classe enrichie ?

Le mot classe fait référence à l’enseignement scolaire, alors que la notion de classe inversée me semble nettement plus adaptée à l’enseignement supérieur. Il est tout à fait légitime de demander à un étudiant de travailler chez lui, au moins autant qu’à l’université. Ce n’est évidemment pas le cas à l’école, au collège ou au lycée, même si la part de travail individuel augmente tout au long de la scolarité. À l’université, il est possible de demander aux étudiants de préparer le prochain cours chez eux : ils ont une certaine autonomie.

Cela suppose une grande exigence lors de la production des ressources car le moindre maillon oublié risque de provoquer un blocage. Une carte mentale sur la pédagogie inversée. A propos de la classe inversée : quelques réflexions sur la nature de l’inversion. Par Jacques Rodet. La classe inversée fait de plus en plus parler d’elle.

A propos de la classe inversée : quelques réflexions sur la nature de l’inversion. Par Jacques Rodet

L’audience de Marcel Lebrun, qui en présente les principes dans ses conférences et qui la pratique, notamment au sein d’elearn2, est réelle et touche des cercles de plus en plus larges d’acteurs de l’éducation et de la formation. The flipped classroom: six myths – Kris Shaffer. What is the flipped classroom? According to many in the educational technology business, it’s using online video to deliver lectures to students and personalize the learning process.

However, if you read the work of education researchers, the flipped class model is more about promoting active learning in class, in pursuit of higher-level, critical thinking skills. So which is it? I’d rather not get into the business of erecting fences and proclaiming who is in and who is out. However, it is important to correct misinformation and expose marketing claims masquerading as pedagogical philosophy, so that thoughtful teachers can make wise choices as we plan for the upcoming academic year. Following are six common misconceptions about the flipped classroom, and my attempts to correct them based on peer-reviewed research and several years’ experience flipping my own classes.

Most teachers who make video lectures for their students post them to a streaming video site. 16 weeks ago 16 weeks ago. Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées. Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute. Comme je le raconte, j’ai eu en 1972 lors de ma première année à l’université, un enseignant qui nous faisait lire un chapitre de son livre avant le cours pour disposer de ce temps de présence pour répondre à des questions, donner des exemples, proposer des applications … Bref, nous en avons eu des enseignants qui nous demandaient de lire un texte, un chapitre, actuellement de regarder une vidéo … avant le cours.

Est-ce bien cela une innovation ? 1. . (2) Le « flip » va agir en reconsidérant les espaces-temps de l’enseigner-apprendre. 2. Comprenons-nous bien. 3. 4. La pédagogie inversée. Classe Inversée. Ce site a pour but d’expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves et qui veulent connaitre les meilleures méthodes pour développer une ambiance de classe motivante et décontractée. Exemple de classe inversée. The Flipped Classroom: Turning the Traditional Classroom on its Head.

Généralités. MOOC et classe inversée : Les défis pédagogiques posés par l’ère numérique. Un articlepublié sous licence CC by sa sur le blog Strip Teach de l’université de Louvain On considère aujourd’hui l’arrivée du numérique et des nouvelles technologies comme un bouleversement culturel comparable à la découverte de l’écriture et à l’invention de l’imprimerie. Historiquement, chacune de ces révolutions a eu un impact majeur sur l’enseignement. La classe inversée : une pédagogie renversante ? une réflexion de NORMAND ROY , professeur à l’UQTR, fiche du Tableau de l'université du Québec.

Une fiche reprise du Tableau échange de bonnes pratiques entre enseignants de niveau universitaire au Québec Sans aucun doute, avez-vous entendu parler dernièrement des classes inversées ou "flipped classroom". Qu’en est-il concrètement ? Normand Roy propose dans ce numéro un portrait de ce que peut impliquer la pratique de cette approche dans un contexte d’enseignement universitaire. Il restera à voir si vous tenterez ou non l’expérience. Substituer la vidéo à l’enseignement magistral.

Pédagogie inversée : des résultats scolaires nettement supérieurs. Au Calhoun Community College, en Alabama, les étudiants sont responsables de connaître la matière avant d’arriver en classe. Sur place, ils travaillent ensemble sur des projets leur permettant de progresser dans leurs apprentissages, tout en menant des discussions significatives avec l’enseignant. La pédagogie inversée.