background preloader

Les enjeux

Facebook Twitter

Quels sont les enjeux des changements qui s'opèrent ? Quelles influences ont les nouveaux objets connectés utilisés sur les élèves ? Quelles conséquences sur les apprentissages et la façon d'apprendre ?


Une réflexion au croisement de la sociologie, de la psychologie, de la technologie et de la pédagogie. Claude TRAN - Educavox : Marie SOULIE à EIDOS64. Numérique et pédagogie font-ils bon ménage ? Depuis quelques années, le numérique s’est imposé dans tous les pans de notre vie.

Numérique et pédagogie font-ils bon ménage ?

L’intégrer dans l’éducation semble donc être une évidence pour tout le monde. C’est d’ailleurs un enjeu majeur du ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur. Mais est-ce une si bonne idée ? Le numérique a-t-il vraiment une valeur ajoutée en termes d’apprentissage ? Cela doit-il conduire à un renouvellement des pratiques pédagogiques ? Un fossé entre la société et le système éducatif De nombreuses actions sont mises en place et des appels à projets innovants sont lancés par le ministère de l’Education nationale dans le but de généraliser les usages et de développer les ressources numériques pour l’école. Les raisons de ce décalage Qu’est-ce qui explique les difficultés du système éducatif à évoluer ? Les clés de la réussite Il semble pourtant que certains pays aient réussi la transition numérique de leur système éducatif (la Finlande, les Pays Bas et la Corée notamment).

Meirieu : Du bon usage des « innovations » Le numéro spécial de rentrée de la Revue « Sciences humaines » (n° 263) propose un dossier sur le thème « Éduquer au XXIème ».

Meirieu : Du bon usage des « innovations »

La pédagogie inversée : recherche sur la pratique de la classe inversée au lycée. Vincent FAILLET 1.

La pédagogie inversée : recherche sur la pratique de la classe inversée au lycée

Introduction Bien que la formalisation de la classe inversée soit relativement récente, un certain nombre de travaux ont étudié cette approche pédagogique. La présente recherche s’inscrit dans la continuité des conclusions de Bissonnette et Clermont et tâchera d’apporter un éclairage expérimental sur une pratique de classe inversée dans le secondaire, en lycée. Il s’agira notamment d’estimer les effets de l’apprentissage inversé sur le rendement des élèves. 2. Notre étude concerne deux classes de première scientifique (n1=28 et n2=30) qui ont été suivies sur une année scolaire dans un lycée parisien. Chaque cours commençait par un rapide contrôle – comme cela est souvent d’usage en classe inversée – qui permettait à l’enseignant d’apprécier, a posteriori, le niveau de connaissance effectif des élèves sur la leçon distribuée. 3. Les figures 2a et 2b en annexe reportent les indices de performance en classe inversée pour chaque élève de chaque classe. 4. 4.1. 4.2.

Héloise DUFOUR dans Technologie. Classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? Par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves.

Classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ?

Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. 5 bonnes raisons de croire que l’immobilisme continue sa marche vers l’avant. Rendons à l’auteur ce qui lui appartient, l’aphorisme exact d’Edgar Faure est : « L’immobilisme est en marche, et rien ne pourra l’arrêter ».

5 bonnes raisons de croire que l’immobilisme continue sa marche vers l’avant

Mais j’aurais pu aussi bien intituler ce billet « 5 bonnes raisons de fuir l’école à toutes jambes quand on est prof » ou encore, car j’ai hésité, c’eût été plus court « 5 raisons de penser que c’était mieux avant ». Vous savez bien, vous qui me lisez, que ce n’était pas mieux avant, non, que c’était juste différent, que l’école de Jules Ferry correspondait à son temps, comme celle qui lui a succédé et a changé correspondait au sien. Vous savez bien, de même, que l’école d’aujourd’hui n’est pas ou plus, depuis belle lurette, en adéquation avec son temps, qu’elle a accumulé un retard considérable à l’observation des évolutions politiques, sociétales, économiques de la société et, surtout, des pratiques numériques de sa jeunesse.

Alors, ces cinq raisons ? Compétences du 21e siècle. Co-résolution code-créative de situations-problèmes au cœur des compétences du 21e siècle.

Compétences du 21e siècle

Savoir lire, écrire et compter sont des compétences nécessaires depuis deux siècles. Dans l’ère de l’Internet et de la globalisation socio-économique, il faut également développer des compétences du 21e siècle comme la pensée critique, la créativité, la collaboration, la résolution des problèmes et la pensée informatique. Ces compétences s’entrecoupent dans les activités d’une certaine complexité, donnant lieu à la résolution collaborative de problèmes (PISA, 2015), la créativité collaborative, ou la co-résolution code-créative de problèmes.

La violence institutionnelle ordinaire de l’école. Extrait de « l’école de la simplexité », TheBookEdition.com Un problème qui n’est pas celui d’une école de 3ème type. le texte en .pdf : Extrait_Violence.

La violence institutionnelle ordinaire de l’école

Mobiliser pour de bon l’attention des élèves, un défi pour l’école d’aujourd’hui. Tenez, profitez donc un peu de l’été pour échanger avec vos ados ou ceux de vos amis si vous n’avez pas ou plus l’âge… Ils sont en général plus disponibles, plus reposés — quoique !

Mobiliser pour de bon l’attention des élèves, un défi pour l’école d’aujourd’hui

—, moins préoccupés par les contingences matérielles, à l’exception peut-être de leur bronzage dont ils n’arrivent pas vraiment à parfaire la finition. Posez-leur des questions sur leur collège, leurs professeurs ou, pour les plus grands, le lycée, le baccalauréat, tout ça… Au début, ils vont détester et vous saurez précisément à ce moment-là ce qu’est un adolescent renfrogné. N’hésitez pas à insister, vous ne prenez pas grand risque.

Au pire, vous passez pour un « bolos » mais vous en avez vu d’autres, au mieux vous passez pour un original bienveillant qui aime parler du boulot pendant les vacances. Une fois passée cette première évaluation, vous entendrez de leur part des réponses qui devraient franchement vous surprendre.