background preloader

Sorties de route

Facebook Twitter

Verification Handbook: homepage. "Dans l'environnement numérique d'aujourd'hui, où les rumeurs et les faux contenus circulent, les journalistes doivent être en mesure de trier activement les vrais matériaux des contrefaçons.

Verification Handbook: homepage

Ce manuel révolutionnaire est une lecture incontournable pour les journalistes traitant tous les types de contenus générés par les utilisateurs. " - Wilfried Ruetten, Directeur, Centre Européen de Journalisme (EJC) « Les informations précises peuvent être une ressource cruciale lors d'une crise humanitaire, mais les circonstances qui se dégagent de ces crises sont généralement les plus difficiles pour recueillir des informations fiables. Ce livre aidera non seulement les journalistes mais tous ceux qui travaillent dans des situations humanitaires pour vérifier les faits sur le terrain. " - William Spindler, Porte-parole, Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Chiens nord coréens : "publier d'abord, vérifier ensuite" "Dévoré vivant par 120 chiens" : voilà en résumé ce qu'on savait, vendredi 3 janvier, de la mort de l'oncle de Kim Jong-un, exécuté sur ordre du dictateur nord coréen.

Chiens nord coréens : "publier d'abord, vérifier ensuite"

Mais les sites qui ont diffusé l'info ont rapidement fait machine arrière... Explications. "Non, Kim Jong-un n'a probablement pas donné son oncle à manger à 120 chiens affamés" : une heure plus tard, le Washington Post rectifiait. Le célèbre journal américain expliquait sur son site pourquoi une information impossible à vérifier et qui n'a été reprise ni en Chine ni en Corée du Sud après bientôt un mois, n'était sans doute pas fiable. Branle bas de combat dans les rédactions, partiellement en vacances, des sites français : mise à jour (à 18 heures pour Metronews, 20 heures pour Le Parisien et Europe 1) avec ajout de conditionnels et de points d'interrogation. Pillages à Brétigny ? D'Europe 1 à la fachosphère, comment la fausse rumeur s'est propagée. Les secours et les personnels de sécurité se rendent en gare de Brétigny-sur-Orge suite à l'accident de 12/07/13 (M.EULER/SIPA) C'était donc faux : ce matin, la préfecture de l'Essonne a démenti à Metronews des rumeurs qui circulaient depuis hier sur les réseaux sociaux.

Pillages à Brétigny ? D'Europe 1 à la fachosphère, comment la fausse rumeur s'est propagée

Non, les forces de l'ordre n'ont pas été caillassées après le déraillement du train. Non, les victimes (et notamment les cadavres) n'ont pas été pillées. Il n'y a eu, selon la préfecture, qu'un acte de vol isolé et une ambiance "rude". Cette version a depuis été confirmée par les sauveteurs dépêchés sur place. Quand deux informations "exagérées" se croisent Il y a deux informations démenties ce matin par la préfecture. La presse et Outreau (2001-2006) Mis en ligne le vendredi 8 décembre 2006 ; mis à jour le mardi 4 mars 2008.

La presse et Outreau (2001-2006)

Quel a été le traitement par la presse de l’affaire d’Outreau, depuis ses débuts ? Alors que le juge Burgaud est devenu le bouc émissaire des dérives de l’institution judiciaire, qu’en est-il de ceux qui ont relayé son instruction ? RER D : première dépêche AFP 10/07/04. RER D : dépêche AFP 11/07/04. Il a suffi d'une dépêche... RER D : Le temps de l’analyse Le 19 juillet 2004, Acrimed annonçait dans les termes suivants un dossier sur le traitement médiatique de la fausse agression du RER D : « Le vendredi 9 juillet 2004, une jeune femme a déclaré à la police avoir été victime d’une agression à caractère antisémite.

Il a suffi d'une dépêche...

Dès le lendemain soir, son témoignage, parvenu au cabinet du ministre de l’intérieur, et relayé par l’Agence France Presse (AFP) a déclenché une vague d’indignation dans le milieu politique et associatif, et a bénéficié d’une impressionnante couverture médiatique. Seulement voilà : trois jours plus tard, la jeune femme reconnaît avoir tout inventé. « Léger » malaise dans la classe politique, et nouveau coup porté à la crédibilité des médias. [...]

Lire la totalité de l’article : « La fausse agression du RER D : un dossier accablant » Nous avons patiemment observé, laissant la procédure judiciaire se conclure, et la fièvre médiatique retomber. 1. Lire : « Retour sur les événements » 2. 3. 4. 5. 6. #Schumacher. Pamiers: voyage au bout de l'horreur - Grand Sud. Un résident du camping, assassin présumé de la petite Océane, retrouvée morte dans les eaux de l'Ariège samedi soir à Pamiers, a été mis en examen et incarcéré hier matin tout comme la jeune maman, Céline, accusée de complicité de meurtre.

Pamiers: voyage au bout de l'horreur - Grand Sud

Au Palais de justice de Foix, Pascal Foki, 30 ans, l'assassin présumé de la petite Océane, a tout nié. Mais tard dans la nuit de lundi à mardi, Céline Schnur, 20 ans, la maman de la petite Océane, 27 mois retrouvée morte samedi dans les eaux de l'Ariège à Pamiers, a écrit ses aveux. « Un récit pénible et très long », indique le procureur Nalbert.

La jeune femme était totalement aphone après le drame. Sur un cahier, Céline a accusé Pascal, « son voisin de caravane et rien de plus », d'avoir noyé la petite fille. Pascal Foki totalement innocenté - Grand Sud. Depuis hier soir Pascal Foki respire pleinement.

Pascal Foki totalement innocenté - Grand Sud