background preloader

Blogs- sites à suivre

Facebook Twitter

Le Recueil Factice. Tu l'as lu(stucru) ? Agorabib. Le numérique se joue aussi en bibliothèque. SavoirsCom1. Le blog de Silvae, bibliothécaire engagé pour le développement des médiations numériques et des biens communs de la connaissance. Au croisement du droit et des sciences de l'information. La bibliothèque apprivoisée. Bunker à Omaha Beach - Par L.Dujol.

La bibliothèque apprivoisée

CC-BY-SA Sélection hebdomadaire d’informations parues sur le web concernant le monde de l’info-doc et les enjeux du numérique. – La seule chose que vous devez savoir à propos d’ACTA. A peine la fronde des internautes et des grandes sociétés de l’Internet ayant poussé le Congrés américain à ajourner la procédure législative visant à adopter les lois anti-piratage SOPA et PIPA terminée qu’une nouvelle menace pése sur un internet libre. Il s’agit de L’ACTA, Anti-Counterfeiting Trade Agreement ou accord commercial anti-contrefaçon. L’ACTA, un traité mondial, pourrait permettre à de grandes entreprises de censurer Internet. La pétition a déjà rassemblé plus de 1,6 millions de signatures. Ce traité conçu comme un accord commercial a été négocié secrètement sans aucun débat parlementaire et sans aucune consultation des organisations internationales pour imposer une logique répressive dictée par les industries du divertissement.

Mathilde Servet et l’avenir de nos bibliothèques. Mathilde Servet, conservateur à la Bpi (Bibliothèque Publique d’Information) et spécialiste de la bibliothèque troisième lieu, a gentiment accepté de répondre à nos questions à ce sujet.

Mathilde Servet et l’avenir de nos bibliothèques

Comment définiriez-vous la bibliothèque troisième lieu ? Pensez-vous que la bibliothèque troisième lieu puisse être à l’origine d’une nouvelle cohésion sociale ? La notion de bibliothèque troisième lieu permet de revisiter nos établissements sous un angle très humain, ce qui à mon sens est crucial aujourd’hui, dans un monde où le lien social se délite et les modes de vie s’individualisent. On a un besoin vital actuellement de nourrir le capital social, un sentiment d’appartenance commun, un esprit citoyen favorisant l’ouverture d’esprit. Quel rapport avec les bibliothèques me direz-vous? Mais tout simplement d’abord car les bibliothèques ont toujours été des troisièmes lieux dans leur essence, ce n’est pas nouveau ! La bibliothèque troisième lieu permet en une notion de résumer cette démarche.

Like this: Aldus - tout sur le livre numérique, depuis 2006. Je termine aujourd'hui A la recherche du temps perdu de Marcel Proust.

Aldus - tout sur le livre numérique, depuis 2006

Une lecture menée sur presque 12 semaines, 82 jours exactement. J'ai commencé le 5 mars dernier, dimanche de Carême, je le termine ce jeudi de l'Ascension. Je ne sais pas si cela veut dire quelque chose, plus amusant sans doute concernant Proust que ma lecture a démaré à la Fête des Grands-Mères et qu'elle se termine en ce week-end de Fête des Mères. Je m'en suis aperçu la semaine dernière en consultant le calendrier.

Le hasard est décidément plein de surprises. Le choix de la version d'abord. Choix de la police sur la liseuse, CharisSIL bien sûr, une excellente police classique dont on ne se lasse pas au fil des pages. Un mot d'abord sur le texte. Veni, vidi, Copy. Si vous gravitez un tant soit peu par conviction, par affinité ou par obligation autour du petit monde des bibliothèques, vous n'avez donc pas pu manquer "the big thing", le truc dont tout le monde parle (encore), je veux bien sûr parler de la Copy-party du 7 mars 2012 organisée à la bibliothèque universitaire du pôle universitaire yonnais (= la roche sur yon).

Veni, vidi, Copy

Chose promise, chose dûe, un billet pour faire le point et répondre à la question : Que retenir de tout cela ? C'EST PAS MOI C'EST EUX. Avec mes deux petits camarades, Silvère Mercier et Lionel Maurel, on s'est gourmandement partagé les diverses interventions médiatiques (j'y reviens plus tard). Mais il faut ici rappeler que si j'ai été enchanté de jouer au GO (gentil organisateur), c'est à eux et à eux seuls que revient l'entière paternité du concept (là c'est plutôt Silvère) et surtout le cadrage juridique de l'opération (là c'est plutôt Lionel).

Au-delà du seul Twitter, et comme le rappelait récemment Lionel Maurel : BEATIFIES. BibliO-veilleur. Comment repenser, remixer la bibliothèque avec les habitants, des bidouilleurs, des designers… ?