background preloader

Idées et arguments

Facebook Twitter

I LOVE EBOOKS. Why Some People Hate Ebooks; and Why I Love Them. Whether you love ebooks or hate them, they’re the future of the book publishing business.

Why Some People Hate Ebooks; and Why I Love Them

Don’t get left behind. Attend Digital Book World 2013. Learn more about the exciting agenda here. There are some people out there who are frustrated with ebooks. Dylan Love of Business Insider, for one, who published an article yesterday titled “Why I Hate E-Books“. The ebook revolution is exciting and certainly has been profitable for the book business as a whole, but publishers and booksellers should hear what Love (and others like him) has to say. 1.

This is a gripe that should be familiar to the ebook business. Love suggests that all ebooks should be under $10. 2. Aside from the principle of wanting to “own” something that he has bought, Love also points out that ebooks are hard to lend. Publishers, librarians, retailers and readers: While Love is only one guy and might be ignoring some critical stuff here, it’s important to respect his opinion. That said, here’s…. Why I Love Ebooks 1. 2. 3. Le Livre numérique en questions. C’est en préparant l’édition papier de « C’est Noël, mon Père !

Le Livre numérique en questions

»(MAJ : ce titre n’est plus disponible, mais C’est Noël, mon Père ! Fait maintenant partie du recueil Le père Noël ne meurt jamais) que je me suis dit qu’il serait intéressant d’utiliser le livre papier pour promouvoir le livre numérique. J’ai donc pensé à intégrer ce petit dialogue imaginaire en postface de l’ouvrage. Ce texte est sous licence Creative Commons et téléchargeable sur Feedbooks : n’hésitez pas l’utiliser ou à vous inspirer pour vos publications. Quand je lis sur mon écran d’ordinateur, j’ai vite mal aux yeux. Peut-être parce que « lire en numérique » ne veut pas dire « lire sur ordinateur » ! Une liseuse numérique, ça coûte plus cher qu’un livre en papier !

C’est vrai, une liseuse numérique est plus onéreuse à l’achat qu’un livre papier, mais le prix de ces appareils baisse de plus en plus : récemment, l’entrée de gamme est passée en dessous de la barre psychologique des 100€. À long terme, probablement. L'armurerie de Tchekhov. Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman. Le jour viendra où lire tranquillement un livre dans un parc deviendra un acte de résistance.

Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman

Nous ne sommes plus très loin en effet de Fahrenheit 451 et surtout de la nouvelle Le droit de lire, rédigée par Richard Stallman en… 1997, et malheureusement plus proche aujourd’hui de la triste réalité que de la fiction délirante[1] Le même Richard Stallman se livre ci-dessous à une comparaison édifiante entre un livre papier et un livre électronique (ou e-book). Je me retourne et suis alors bien content de trouver encore de vrais livres dans ma bibliothèque… Remarque 1 : Un billet qui fait écho à l’excellent (mais tout aussi inquiétant) Lisez, vous êtes surveillés de Jean-Marc Manach. Remarque 2 : Raison de plus pour soutenir notre transparent projet Framabook, par exemple en achetant la version vraie livre des ouvrages :) Stallman : E-books malfaisants et vie privée Stallman on E-Book Evils & Privacy Les e-books et leurs dangers The Danger of Ebooks Le livre imprimé :

« Le droit de lire » de Richard Stallman... 13 ans après ! À l’heure où le feuilleton Hadopi poursuit ses aventures parlementaires, il nous a semblé intéressant de déterrer un énième écrit de Richard Stallman.

« Le droit de lire » de Richard Stallman... 13 ans après !

D’abord parce que ce n’est pas tous les jours que Stallman verse dans la nouvelle de science-fiction (et nous parle… d’amour, dans un univers orwellien à souhait[1] ). Mais aussi et surtout parce que, bien que rédigé en 1996, ce texte n’est pas loin d’avoir aujourd’hui des petits accents prophétiques (à commencer par la récente affaire Kindle). Malheureusement… Le droit de lire Richard Stallman - février 1997 - GNU.org(Traduction : Pierre Sarrazin) URL d’origine du document (extrait de « The Road to Tycho », une collection d’articles sur les antécédents de la Révolution lunaire, publiée à Luna City en 2096) Pour Dan Halbert, la route vers Tycho commença à l’université — quand Lissa Lenz lui demanda de lui prêter son ordinateur.

Ceci posa un dilemme à Dan. Bien sûr, Lissa n’avait pas nécessairement l’intention de lire ses livres. Petit traité plié en dix sur le lyber.