background preloader

L’humour est une arme

L’humour est une arme
Related:  Humour Critique et critique de l'anti-politiquement correctHumour anti-dominantsSociologie de l'humour / humour oppressifSexist Humorl'homme blanc cis hetero

Critique de l'anti-politiquement correct L’expression « politiquement correct » s’emploie généralement comme quolibet mis au service d’arguments réactionnaires pour disqualifier toute thèse adverse. Presque personne ne se dit « politiquement correct » : pour les racistes, les sexistes, les homophobes, le politiquement correct c’est toujours cette prétendue « chape de plomb », cette idéologie écrasante qui serait brutalement et arbitrairement imposée par les tristes sires qui défendent l’égalité, combattent les injustices et n’aiment pas les discriminations. L’expression permet de présenter la défense de l’ordre sous les traits de la subversion. Un monde inversé Une grande partie des textes et des discours qui brandissent le spectre du politiquement correct, s’attachent à désigner une réalité qui est en fait une construction largement fantasmagorique. De la prétérition mentale structurale Que dit l’anti politiquement-correct ? Par exemple ceci : « Pourquoi on est contrôlé 17 fois ?

L’humour pour les nuls Depuis quelque temps, à force de l’ouvrir au sujet de l’humour, mes amis militants et moi, on a fini par atteindre certaines oreilles. Et, comme on pouvait s’y attendre, nos propos et nos revendications n’ont pas été du goût de tout le monde. Il faut dire que le sujet est délicat dans une société où il est de bon ton de dire « qu’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde » et ce sans même se demander pourquoi et dans quel contexte Desproges a bien pu dire ça. Bref, captain obvious to the rescue, les gens veulent rire de tout. Ou plutôt, ils veulent rire de ce qu’ils veulent sans se prendre la tête et surtout, sans réfléchir. Les gens veulent rire de tout donc, et craignent pour leur droit à continuer de dire « oogah boogah » devant un noir quand on dénonce leur humour intolérant. Mais qu’à cela ne tienne, si j’ai créé ce blog, c’est parce que je ne crois pas qu’il existe de causes perdues. « Mais si on ne se moque plus des opprimés, de quoi allons-nous rire ? Égalitariste

L'humour pour les nuls Je vais parler d’humour. La chose à laquelle il ne faut pas toucher, parce que les inconditionnels de la liberté d’expression l’ont placée au panthéon. Parce que selon eux tout doit pouvoir être dit n’importe comment, sans réflexion, même le pire, et surtout quand c’est sous couvert d’humour. Mais voilà, l’humour a bien des formes. Et est parfois instrumentalisé. Le blogueur sociologue Denis Colombi en avait déjà parlé plein de fois sur son blog « Une heure de Peine » : l’humour n’est pas une entité abstraite détachée de tout code social. Je sais que ça énerve beaucoup de gens, mais oui, le rire se pense. Le droit de rire de tout avec Desproges La plupart du temps, quand on commence à pointer le rire du doigt, à dire que non, là, cette blague pose problème pour x ou y raison, les gens s’insurgent et appellent Desproges à la rescousse : « olala, on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui, hein ! Le but du cynisme serait donc d’enseigner l’humilité aux puissants. Égalitariste

The Stunning Difference Between Treatment of Men & Women on Reddit Reddit user Pyyio posted a brilliant illustration of the difference between the way Redditors treat men and women. This is something that seems obvious to those of us who have been on the site for a long time and have seen the ridiculously fallacious graphic that gets posted to any woman who dares include her face in a photo (see featured image), but this example should clearly spell out the problem for those who are unfamiliar with the social network. Nine months ago, a man posted this otherwise unremarkable photo of himself to the r/pics subreddit with the headline “This is me the being dope sick [sic] when i quit heroin. 6 months and counting of being clean“. It got 1450 total upvotes. The top 5 comments, in order (not counting one comment from the OP): Congratulations man. (380 total upvotes) “6 months and counting of being clean Datestamp 3/16/11″ Was there a relapse in there? (268 total upvotes) I know that look. (227 total upvotes) Awesome job! (106 total upvotes) (75 total upvotes)

Get to know a White person! Mon 10 Mar 2014 by abagond Warning: This is a parody. Do not try this at home! As part of White History Month, get to know a European American! Some tips: Their English: As a courtesy, speak slowly and loudly until you know how good their English is. See also: Like this: Like Loading... Jipé Jipé, c'est le gars dont on t'a dit, quand tu es arrivé(e) dans l'entreprise : "Il est sympa, mais parfois il dit des trucs un peu limite", "S'il va un peu trop loin, ignore-le". Quelques personnes t'ont dit : "c'est un connard, méfie-toi", mais ils n'étaient pas beaucoup. Jipé, c'est effectivement un connard. Jipé est un connard, et faut pas le pousser beaucoup pour qu'il prenne sa casquette de faf-connard. Jipé, il a un avis négatif sur toust les assistés ce qui n'est pas lui : les femmes, les étrangers, les pas-blancs, les pauvres et les chômeurs, les fonctionnaires, les homos, ses voisins, son gardien, son facteur. C'est le gars qui lance des pièces de monnaie dans le décolleté des salariées. C'est le gars qui imite ton accent réel ou supposé. C'est le gars qui fait des vannes au stagiaire sur son supposé rôle d'esclave sexuel. C'est le gars qui trouve que dans certains quartiers en France, on n'est vraiment plus chez nous. C'est le gars qui se moque de ton handicap. - Le mimétisme

Surveille ton langage ! | Brasiers et Cerisiers Si vous avez été envoyé vers cet article par un lien posté suite à vos propos, prenez le temps de le lire, au calme, sans a priori. Vous verrez qu’au final, il n’ y a rien de dramatique. Une société de dominations Nous vivons dans une société (ou un agglomérat de sociétés connectées) qui baigne dans les oppressions diverses et variées : racisme, sexisme, homophobie, biphobie, lesbophobie, transphobie, classisme, validisme… Depuis notre naissance, selon notre milieu et notre parcours, de nombreux facteurs influencent notre façon de penser, parler, agir : éducation familiale et scolaire, culture (livres, cinéma, chansons, télé-poubelle ou télé-qualité, patrimoine…), publicités, rencontres, administrations publiques et privées, compositions et ambiances de nos lieux de travail et de loisirs, hasards de la vie. Renforcement des oppressions. L’usage de ces termes dans la vie courante renforce ces systèmes de dominations. Pour résumer : Evident ? Pas tant que ça. Ce n’est pas un drame.

Être gros.se, quelle marrade ! | L'Opteamiste Je pèse 102 kilos, je suis grosse et de l’écrire publiquement, je vous le dis, ça ne m’enchante guère. Ça me peine beaucoup parce que c’est une barrière que je me sens obligée de trouer, dégommer et broyer entre vous et moi. Je pèse très lourd. Pourquoi je vous raconte ça aujourd’hui ? Parce qu’un groupe d’étudiantes en communication à l’Université de Toulouse trouve très marrant de créer un Webzine Grosse & dépressive. Vous me direz que vous ne voyez pas le problème, si ça se trouve, ça prend le contre-pied de tout ce qu’on nous raconte et les filles se fondent sur leurs propres expériences. Pédagogie et mécontentements ont été exprimés aux intéressées sur les différents réseaux sociaux et un storify a même été rédigé. Sauf qu’on ne s’est pas laissé faire. J’ai le corps d’une grosse : les vergetures qui se démultiplient et sont profondes : mes aisselles et mon ventre étant des champs de bataille sur lesquels, décidément, il n’y a aucun vainqueur. Je pèse lourd, donc. Bien à vous.

15 Rape Jokes That Work « Kate Harding Lindy West, Jessica Valenti, and Jonnie Marbles have already written everything I would have to say, and quite a bit more, about the latest Daniel Tosh rape joke controversy. So here’s what I have to add to the conversation: an even longer list (including some mentioned by Lindy, Jessica, and Jonnie) of rape jokes that work as jokes–which is to say, A) they’re constructed so that rape victims are not the butt of the joke, and B) they made me laugh. Emphasis on the “me” there. Not everyone’s going to agree, and some people are going to think I’m a bad feminist, which, what else is new. But I want to be able to link to this post in the future, when this happens again–because it always does–and hordes of young men start screaming–because they always do–that feminists are trying to take all the funny out of comedy AGAIN. I am a feminist. 1. Wouldn’t it be wonderful if our pussies were detachable? 2. 3. 4. I was raped by a doctor, which is so bittersweet for a Jewish girl. 5. Hello! 6. 7. 8.

Sexisme anti-hommes, racisme anti-blancs : des armes pour faire taire les femmes et les groupes racisés. Devoir d’insolence antiraciste : Pétition à signer Pour signer la pétition cliquez ICI Le rappeur Saïdou du groupe Z.E.P (Zone d’expression populaire) et le sociologue et militant Saïd Bouamama ont été mis en examen pour « injure publique » et « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence » sur une plainte de l’Agrif, un groupe d’extrême droite nostalgique de l’Algérie française. En cause, un ouvrage et une chanson du même nom, Nique la France, qui assènent en refrain : « Nique la France et son passé colonialiste, ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes / Nique la France et son histoire impérialiste, ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes. » lire la suite Sexisme anti-hommes, racisme anti-blancs : des armes pour faire taire les femmes et les groupes racisés. « Notre stratégie de conquête du pouvoir passe par une bataille du vocabulaire. Ça sent mauvais. Rien d’étonnant. Comité de soutien à Houria Bouteldja

Ironies : le sexisme éclairé | Plateforme des Jeunes Feministes Par : Marie-Anne Source : Je Suis Féministe Dans la catégorie humour, le gagnant est (roulement de tambour) … le rétro-sexisme pour faire du sexisme une tendance cool ! Mais qu’est-ce que le rétro-sexisme ? peut-on se demander. Après avoir travaillé longtemps sur la question des publicités sexistes, j’avais un malaise par rapport aux stratégies ambiguës qui utilisent l’ironie et l’exagération pour vendre des produits, et ce, en intégrant une dose de sexisme de temps en temps. Qu’en pensez-vous ? Tout cela m’a menée au texte « The Rise of Enlightened Sexism » de Susan Douglas et au concept de « sexisme éclairé ». « Enlightened sexism insists that women have made plenty of progress because of feminism — indeed, full equality has allegedly been achieved — so now it’s OK, even amusing, to resurrect sexist stereotypes of girls and women. Le sexisme éclairé serait une façon edgy de remettre sur table le sexisme. Quelles sont les conséquences d’une telle tendance ? Références en anglais :

Related:  Le Rire en questionHumour décaléDominationsL'humouremy14Humourroflol...ou pas.AutresSociologieSociété