background preloader

BRICS

Facebook Twitter

Les Brics veulent fonder une nouvelle banque. Après l’alliance russo-chinoise, Poutine confirme l’alliance avec l’Amérique latine. La tournée de Vladimir Poutine en Amérique latine est un succès.

Après l’alliance russo-chinoise, Poutine confirme l’alliance avec l’Amérique latine

Un grand succès. L’Internet des BRICS pourrait mettre fin au Réseau contrôlé par les Etats-Unis. Le bloc des BRICS est sur le point de créer un nouveau système qui garantit l’accès à Internet simple et bon marché à des millions de personnes.

L’Internet des BRICS pourrait mettre fin au Réseau contrôlé par les Etats-Unis

De cette façon, pourrait être mis fin à l’hégémonie des Etats Unis d’Amérique (EUA) sur le Réseau. Il s’appelle BRICS Cable et se présente comme une infrastructure alternative dans un monde qui se trouve au milieu d’importants défis économiques. Car actuellement, les pays du BRICS sont connectés entre eux à travers des centres de télécommunications situés en Europe et aux Etats-Unis, ce qui implique des coûts élevés pour eux. Il s’agit d’un système formé par des câbles de fibre optique de 34 000 kilomètres de long, avec une capacité de 12,8 terabits par seconde, qui unira la Russie, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud et le Brésil (c’est-à-dire, les BRICS), avec les Etats-Unis par Miami. Sa finalité sera de garantir à des millions de personnes un accès à Internet facile et bon marché.

Cliquar sur l’image. BRICS CABLE VIDEO. "THE VINEYARD OF THE SAKER - Le point de vue d'un oiseau sur le vignoble" Ce qui a fait la manchette ce mardi à Fortaleza, dans le nord-est du Brésil, c’est que les BRICS, ce groupe formé des puissances émergentes que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, veulent faire contrepoids à l’ordre (ou au désordre) mondial (néolibéral) en créant une nouvelle banque de développement et un fonds de réserve pour répondre aux crises financières.

"THE VINEYARD OF THE SAKER - Le point de vue d'un oiseau sur le vignoble"

Comme toujours, tout se jouera dans les détails et dans la façon de procéder. Ce fut un long et tortueux parcours, depuis le tout premier sommet des BRICS à Ékatérinbourg en 2009 jusqu’à cette réaction longuement attendue aux accords de Bretton Woods (l’entrée en scène du FMI et de la Banque mondiale) et à la création de la Banque asiatique de développement, dominée par le Japon (mais répondant en grande partie aux priorités des États-Unis). La crise ukrainienne accélère la recomposition du monde. La crise ukrainienne a mis en évidence la magnitude de la manipulation des opinions publiques occidentales par les grands media, les chaines de TV comme CNN, Foxnews, Euronews et tant d’autres ainsi que par l’ensemble de la presse écrite alimentée par les agences de presse occidentales.

La crise ukrainienne accélère la recomposition du monde

La manière dont le public occidental est désinformé est impressionnante, et pourtant il est facile d’avoir accès à une masse d’informations de tous bords. Il est très préoccupant de voir comment de très nombreux citoyens du monde se laissent entraîner dans une russophobie jamais vue même aux pires moments de la Guerre froide. L’image que nous donne le puissant appareil médiatique occidental et qui pénètre dans l’inconscient collectif, est que les Russes sont des « barbares attardés » face au monde occidental « civilisé ».

Avec ses gesticulations et ses menaces de sanctions, l’UE, servilement alignée sur Washington, montre en fait qu’elle est impuissante pour « punir » sérieusement la Russie. Les Brics dénoncent le laxisme monétaire de l'Occident. Les cinq grands pays émergents du bloc des "Brics", ont plaidé jeudi pour la création d'une nouvelle banque de développement et ont exprimé leur inquiétude concernant les excès de liquidités dans le système financier mondial provoqués par les politiques des pays riches.

Les Brics dénoncent le laxisme monétaire de l'Occident

La présidente du Brésil Dilma Rousseff, le Russe Dmitri Medvedev, le Chinois Hu Jintao et le Sud-Africain Jacob Zuma, ainsi que le Premier ministre indien, Manmohan Singh, se sont rencontrés pour le quatrième sommet des "Brics" (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud), à New Delhi. "Les liquidités excessives émanant de la politique agressive prise par les banques centrales pour stabiliser leurs économies sont en train de se répandre dans les économies des marchés émergents", a relevé dans sa déclaration finale le bloc, qui totalise près de 20% de la croissance mondiale.

L'Inde va ouvrir son marché financier aux investisseurs étrangers. L'Inde a annoncé dimanche qu'elle allait ouvrir son marché financier aux investisseurs particuliers étrangers pour la première fois, dans le cadre d'une importante réforme économique destinée à encourager l'investissement étranger.

L'Inde va ouvrir son marché financier aux investisseurs étrangers

Cette mesure a été prise "pour élargir la palette des investisseurs, attirer davantage de fonds étrangers, réduire la volatilité du marché et approfondir le marché indien des capitaux", a expliqué le gouvernement dans un communiqué. Elle entrera en vigueur d'ici au 15 janvier, a-t-il précisé. Jusqu'à présent, les investisseurs étrangers n'étaient autorisés à investir en Bourse en Inde qu'à travers des sociétés d'investissement ou des programmes institutionnels.

L'économie indienne a connu une forte croissance ces quinze dernières années et de nombreux investisseurs étrangers ont manifesté le souhait d'être présents sur le marché financier de ce pays de 1,2 milliard d'habitants. Les récentes données financières en Inde ont cependant été décevantes.

Brésil

Russie. L'appel au secours de l'Europe aux pays émergents. Chine.