background preloader

ESPACE RESSOURCES

Facebook Twitter

Utile, utilisable, désirable - Presses de l’enssib. Vers le Design thinking au CDI. Outils du Web créatif. Oups !!! On se trouve souvent confronté dans nos établissements à des problèmes de format, de réseau, de logiciels impossibles à installer pour une raison quelconque. La logique, et la curiosité, veulent alors que l'on recherche des solutions en ligne, et elles ne manquent pas. Point noir : la pérennité de ces applications en ligne, souvent victimes de nouveaux outils ou de défaillance de leur modèle économique. Point positif : une multitude de possibilités, des connections avec les réseaux sociaux, des liens, des intégrations dans les pages web. Attention cependant à ne pas s'y perdre ; si certains outils ont une prise en main facile et rapide, d'autres sont plus complexes.

A tester donc avant de proposer aux élèves. Ouf !!! Voici rassemblés en première page de la rubrique tutoriels un ensemble d'outils, pour la plupart en ligne, qui permettent de produire des supports de communication variés, pour toutes les situations. Les learning centers, ces BU nouvelle génération - Enquête sur Educpros. S'adapter aux nouveaux modes de travail des étudiants : telle est la mission confiée aux learning centers, appelés à remplacer peu à peu les bibliothèques universitaires.

Un concept aux contours un peu flous, qui s'articule autour de quelques éléments clés liés à la dimension collaborative de ces lieux où la convivialité est de mise. Plus de postes informatiques… mais aussi des canapés et des poufs Alors que nombre de bibliothèques universitaires sont prises d'assaut par les étudiants, surtout au moment des partiels, la plupart des projets de learning center prévoient d'augmenter leurs capacités d'accueil. À l'heure du numérique, cela signifie d'abord accroître le nombre de postes informatiques, mais aussi élargir les horaires d'ouverture, poursuivant ainsi le mouvement entamé en 2010 avec l'attribution du label NoctamBU. À côté des espaces de travail classiques, des lieux plus informels sont également aménagés – tous bénéficiant bien sûr d'une connexion wifi. Incontournable cafèt. 3C LC. Le CCC. La marche forcée des 3C. A l’heure actuelle, les professeurs documentalistes n’ont pas peur de l’innovation, mais ils ont parfois des doutes au sujet de leur hiérarchie, à plusieurs niveaux, sur plusieurs sens, de ce qu’elle leur réserve pour l’avenir, de ce qu’elle leur reconnaît comme compétences professionnelles.

Et l’actuelle marche forcée ressentie dans certaines académies [1], et dans certains textes dits de réflexion, pour imposer l’expérimentation des 3C, n’est pas là pour améliorer la situation. Le passage aux 3C ne représente pas qu’un changement de nom pour le lieu CDI, il semble qu’il soit nécessaire de le rappeler. Ceux qui s’y opposent, posent un argument essentiel, d’affirmer que les textes qui soutiennent les 3C occultent les missions pédagogiques du professeur documentaliste, les verrouillent même en développant des missions gestionnaires toujours plus nombreuses, avec un « retour aux sources » que M. Contre des apprentissages info-documentaires : Conclusion : Tweeter. Transformer les CDI en learnings centers ? C’est possible ! Depuis quelques années, les CDI sont ainsi encouragés à se transformer en centres de connaissance et de culture, dits 3C. Ainsi, Eduscol propose un dossier permettant d’appréhender ce nouveau concept destiné à « décloisonner les espaces » en permettant la liaison entre le fonds documentaire physique, c’est-à-dire les fictions et documentaires du CDI et le fonds numérique récemment acquis.

Penser les CDI comme des tiers-lieux Il semble important de rappeler que le modèle des 3C nous vient des Etats-Unis où, depuis de nombreuses années déjà, des spécialistes ont évoqué l’idée de « tiers-lieu » pour désigner les bibliothèques et leur place dans la société. En juillet 2012, le site Net-public définit le tiers-lieu comme étant « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques ». La question se pose alors : pourquoi ne pas faire de même avec les CDI des lycées et collèges ? Design-Related | The Machias Elementary School’s sunlit library.... Design-Related | The Machias Elementary School’s sunlit library.... School Library Design. Outils Web 2.0 Bibliothèque. Outils du web participatif en bibliothèque Fils RSS, wikis, blogs, podcast, VOD, portails, réseaux sociaux, services mobiles, questions-réponses,... 2e édition revue et augmentée, dirigée par Franck Queyraud et Jacques Sauteron Prix : 30 € - Commander Sommaire Avant-propos Cinq ans déjà !

C’est en octobre 2008 qu’était imprimée la première édition de ce manuel, qui s’intitulait Outils Web 2.0 en bibliothèque. Force est de constater qu’il ne s’agissait pas d’un effet de mode. Mais avec le web participatif, voilà une autre aventure. Anne VerneuilPrésidente de l’ABF. Devenir applithécaire. Pratiques innovantes d'organisation. Le Lycée polyvalent Emile Mathis, "Learning centre: un outil au service de la pédagogie", à Schiltigheim Schiltigheim, académie de Strasbourg Comme dans tous les lycées de France, le CDI du LPO Emile Mathis n'a de raison d'être que dans son utilisation et sa fréquentation. Même si, actuellement, l'espace est suffisant, l'équipement matériel et documentaire ne correspond pas réellement aux attentes des publics. Une profonde restructuration est indispensable. La mise en place d'une pédagogie info-documentaire et la promotion de la lecture sont les deux principales missions d'un CDI mais sont aussi complétées par de nombreuses autres missions périphériques dont la multiplicité fait toute la richesse (collaboration pédagogique, diffusion et animation culturelle, organisation, diffusion de l'information,...).

Ces missions se font l'écho de celles de l'établissement dont le souci premier est la réussite des élèves. Le CDI se doit d'être un outil au service de cet objectif majeur. Repenser les espaces scolaires. Physical Learning Environments. Une bibliothèque qui stimule les intelligences multiples. Durant de nombreuses années, l'intelligence était vue comme la capacité d'accumuler des connaissances et de les mettre en application adéquatement dans diverses situations. C'est de cette idée que sont nés les tests standardisés. Or, en 1983, le psychologue américain Howard Gardner en vient à la conclusion que cette définition est très réductrice de la complexité de l'intelligence humaine. En fait, les gens possèderaient de multiples intelligences qui s'exprimeraient de différentes façons. Donc, impossible, selon cette théorie, de jauger les enfants sur une seule d'entre elles.

LinguistiqueLogique-mathématiqueSpatialeMusicaleCorporelle-kinesthésiqueInterpersonnelleIntrapersonnelleNaturelle (liés aux éléments de la nature, mais aussi les compétences de classement) L'idée n'était pas de simplement créer des sections spécifiques pour chaque type d'intelligence, mais d'intégrer celles-ci dans un milieu cohérent. Étonnamment, il n'y a pas de laboratoire informatique dans cette bibliothèque. Centres de connaissances et de culture : quelle dimension politique ? Les réactions suscitées sur une liste professionnelle des professeurs-documentalistes par mon récent billet sur l’expérimentation proposée d’évolution des centres de documentation et d’information (CDI) en centres de connaissances et de culture[1] me conduisent à revenir sur la dimension politique de cette orientation.

La loi d’orientation pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005 stipule dans son article 2 qu’«outre la transmission des connaissances, la nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République». Elle réaffirme ainsi on ne peut plus clairement : - la place essentielle des savoirs dans la formation scolaire - la dimension politique de la mission de l’école ; le code de l’éducation rappelle, dans son article L 111.1, que « dans l’exercice de leurs missions, les personnels mettent en œuvre ces valeurs ».

On le sait aussi, notre enseignement secondaire a du mal à tenir les deux bouts de cette chaîne. Les nouveaux usages de la médiathèque : semaine 3, jour 1. Nous démarrons notre dernière semaine de travail sur le territoire Dore et Allier qui est consacrée à : Finaliser une synthèse de tous les contenus, de toutes les idées collectées depuis le début de la résidence.Poursuivre certaines expérimentations et creuser de nouveaux sujetsDocumenter le futur livret de restitutionPoursuivre les temps de rencontres publiques Atelier participatif avec le comité de pilotageSont présents: Marie-Gabrielle, Présidente, Sophie, directrice, Jean-Christophe chef de projet de la Médiathèque (Communauté de Communes Dore et Allier), Aude directrice de la Médiathèque Départementale, Hélène du cabinet d’études Puzzle, Pierre Armand de la Région Auvergne, Françoise Dubosclard du Transfo.

Nous démarrons un échange à partir d’une vision hétéroclite de différentes modalités d’implication des médiathèques sur leur territoire : la Médiathèque hors-les-murs, la Médiathèque lieu central et agrégateur de services, et la Médiathèque partagée ou intermédiaire. Like this: Education Nationale : la dangereuse empreinte administrative comme substitut disciplinaire: Sous couvert de réformes, l’Education Nationale part en vrille depuis plusieurs années. Cette descente aux enfers s’effectue sous la houlette d’un ministre dont le tribunal de l’histoire se chargera d’un réquisitoire sans concession. La nouvelle évaluation des enseignants du secondaire se fera principalement selon la vision du chef d’établissement, ce dernier étant lui-même évalué.

Il s’agit en gros d’évaluer surtout la conformité avec les projets décidés en haut lieu. Et qu’on ne se méprenne pas, ces projets n’ont rien de pédagogique, c’est tout au plus du bidouillage lié à une culture du résultat qui cherche à remonter de bons chiffres pour flatter l’égo du premier dirigeant du ministère. Cette culture du résultat chiffré et bidouillé n’a aucun sens et aucune réalité concrète sur le terrain.

On critique parfois à raison, une trop forte crispation et attachement des enseignants à leur discipline d’origine. Alors pour finir, j’ai envie d’inviter à renverser la tendance. Ressources externes. Vers un CDI numérique ? Présentation d'un projet de « CDI numérique » au collège Gustave Roux de Hyères dans le Var, coordonné dans l'établissement par Mme Stéphanie Longhi, professeur-documentaliste, et animé par l'équipe d'accompagnement du CRDP de l'académie de Nice. Le contexte L'idée est née avec la participation du collège des hôpitaux, « Institut Pomponiana », à l'expérimentation « Tablettes numériques » lancée en septembre 2011 dans l'académie de Nice.

Cet établissement accueille des élèves hospitalisés ou en situation de handicap. Il est rattaché au collège Gustave Roux situé à quelques kilomètres de distance dans lequel se trouve le CDI. Dans ce cadre, le CRDP de l'académie de Nice a proposé de mener une réflexion sur l'accessibilité des ressources du CDI pour les élèves hospitalisés.

Eloignés physiquement du CDI, du professeur-documentaliste, des autres élèves de l'établissement : comment peuvent-ils connaître les ressources du CDI ? Les étapes Définition des besoins et des attentes pédagogiques.

BIBLIOTHEQUE DES LIVRES NUMERIQUES

3C. SALLE DE CREATIVITE. Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (1/3) Par Pascal Desfarges. Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de la médiation numérique est le fondateur de l'agence Retiss qui accompagne les organisations culturelles et les collectivités territoriales dans une démarche résolument innovante, réticulaire et collaborative autour des enjeux et usages liés au développement des technologies et des cultures numériques. Il intervient régulièrement auprès des bibliothèques pour décrypter les nouveaux moyens d'innover dont elles disposent pour hacker, détourner, remixer, partager, participer et inventer la bibliothèque de demain.

Le point de départ de cet article est de questionner le croisement de deux identités en mouvance : l’une qui doit repenser ses modèles et l’autre qui en invente de nouveaux : la bibliothèque et le tiers-lieu de fabrication (FabLab, Hackerspace, Makerspace). Les bibliothèques en mutation et les tiers-lieux, dont les modèles sont pluriels et en devenir ont ils à voir ensemble ? Du design vers la bibliothèque spéculative Notes. La bibliothèque scolaire : centre d'apprentissage au service de la réussite. Le monde change, les bibliothèques scolaires aussi. C’est le leitmotiv qui semble avoir guidé les auteures d’un document intitulé La bibliothèque scolaire du XXIe siècle : un modèle en 4 axes. Préparé par l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires (APSDS), le document propose « un modèle dynamique de la bibliothèque scolaire et de son utilisation [qui se développe] en 4 axes [et qui] incite à repenser les usages, les acteurs et le lieu. » Les quatre axes sont : la pédagogie, la culture, le numérique et la collaboration, qui sont présentés comme complémentaires et interdépendants les uns des autres.

L’Association croit qu’une fois repensée de cette façon, la bibliothèque scolaire pourra mieux contribuer à « former les élèves pour qu’ils deviennent des citoyens participant activement à l’essor de la société ». Il est possible de consulter le mémoire complet ici (avec la permission de l’APSDS). Sur le même thème Enseigner à l’époque de l’abondance d'information. Lille-I inaugure sa bibliothèque futuriste et augmentée : le Lilliad Learning Center Innovation.

Découvrez les nouveaux outils et services mis en place au sein de ce campus du futur Le Lilliad Learning Center Innovation de Lille-I a ouvert ses portes en septembre 2016 à Villeneuve-d'Ascq, dans le Nord. Officiellement inaugurée le jeudi 17 novembre prochain, cette bibliothèque futuriste s'adresse aux entreprises, aux étudiants, mais aussi au grand public. Sur le modèle des learning centers qui commencent à se répandre en France, celui-ci est organisé autour de trois pôles : un espace événementiel dédié aux conférences, un service baptisé Xperium, vitrine pour la science en train de se faire, et une "bibliothèque augmentée". Pour Jacques Sauteron, responsable du service médiations, "le pôle bibliothèque s'inscrit dans une logique de bibliothèque augmentée offrant tout à la fois des collections, des espaces de travail et de convivialité, des espaces de détente, et un internet café". Des pratiques pédagogiques innovantes +repères​ Le Lilliad Learning Center Innovation de Lille en chiffres.

Jeux vidéo en bibliothèque : comment les structures municipales accueillent les joueurs - Pop culture. Certaines bibliothèques et médiathèques s'efforcent de proposer des espaces jeux vidéo dans leurs locaux. Un processus lent et semé d'embûches. Nous avions déjà exploré le gigantesque travail de la Bibliothèque Nationale de France dans l’archivage du patrimoine vidéoludique en France. Mais qu’en est-il des plus petites structures ? La question de la mise à disposition des jeux vidéo dans les établissements publics tels que les bibliothèques et les médiathèques se pose depuis plusieurs années déjà.

Les différents témoignages que nous avons recueilli permettent de dresser un état des lieux sur la présence des jeux vidéo dans ces lieux publics. L'accèsLes enjeux de l’accès au jeu vidéo en lieu public Ils sont quelques milliers de membres à se réunir sur un groupe Facebook pour discuter et partager leur expérience en tant que bibliothécaires oeuvrant pour la médiation du jeu vidéo dans leurs établissements respectifs.

Des enjeux techniques et scénographiques Un refuge pour les jeunes. DTEB Guide methodologique 2016. Le « bookstore model » : le retour de la vengeance des classements par centre d’intérêt. Espaces & ressources. ABCD Culture | Ingénierie culturelle et artistique.