background preloader

Anti patriarchy

Facebook Twitter

Ce que j’ai appris en ne lisant que des auteurs féminins pendant un an. “Jamais une auteure femme n’a été au programme de littérature en terminale L.” C’est ce que nous apprenait une pétition il y a quelques mois. Oui, le bac L, celui où 80% des étudiantes sont des femmes, et 80% des profs de français aussi (au moins). Franchement, qu’est-ce que ça change ? Et pourquoi est-ce que ça serait un problème ? Après tout, le propre d’un bon écrivain, c’est de pouvoir écrire sur tout, de tous les points de vue, n’est-ce-pas ? Et pourtant… ce n’est pas la même chose. Très souvent, les livres écrits par des hommes ont un homme comme personnage principal.

Trop souvent, le résultat est que les femmes se retrouvent confinées dans un spectre allant de plante verte à objet de fantasme (la maman ou la putain). Sortir de ‘la maman ou la putain’ Ni maman, ni putain, c’était un plaisir de lire une histoire de femme à laquelle je pouvais pleinement m’identifier. Rattraper le temps perdu ? Quand j’ai découvert Atwood, j’ai réalisé combien j’ai grandi à travers les yeux d’un homme.

Romantic Love is Killing Us: Who Takes Care of Us When We Are Single? I am a depressed person, but depressed is a verb. I consider my depression to be the result of social positions and the inevitable history of colonization, of racism, of fat stigma, discrimination and antagonism. I am on antidepressants, but they can only reprogram my brain chemistry and not my social-material reality. They cannot reprogram the ones I love to give me the care I need. They cannot alter the experiences of devaluation, deprioritization and disinvestment that others’ perceptions of and interactions with my body—and by extension, me—produce.

I’m in a transitory stage of my life, having moved across the country and begun a graduate program. The move is jarring, despite my having already known people in the area before moving. Building new relationships is difficult, and I find myself wanting to rely on those whose relationships have previously sustained me. What Does My Survival Mean When I Am Perpetually Single? But this does not have to be tied to romance. A story about discovery | The Outline. Sometime in 2011, Crash started to feel an increasing, pressing sense that something was wrong. For a cerebral person who tends to chew over decisions for hours, this particular problem led to various thought-spirals, all of them circling around ideas of gender: What did it mean to be a man, what would it be like to live as a woman? The idea was appealing but also daunting.

Crash considered the costs of adopting a different gender identity: It confused people, made them nervous; people could question your reality or even your right to exist. There were practical questions too. How would Crash explain all this to friends, to family members? Would they take it seriously or insist it was just a phase? But those thought-spirals always kept ending up at the same place. Only a very small proportion of those who transition come to reconsider the decision, like Crash, and end up detransitioning back to the gender they were assigned at birth.

A zine by destransitioned women. The Girl and the Apple — The Coalition Zine. This is a preview from "An Anthology of Fiction by Trans Women of Colour. " To celebrate the release of the anthology, we are publishing one of the short stories from the Anthology. The anthology is now out and is available for sale here.

Marjorie now spoke to herself in a voice that echoed sovereignty, but was not. "There is a swelling in your throat that forbids you to look at the sun - or at God. This is why religion has proven to be difficult for you. You refuse to face each other honestly. "Hey sister! " Marjorie lifted her head to find an older black man – maybe in his mid 50s – he had a military green coat zipped to the very top covering his salt and pepper chin and jawline. "Hey sister. As she reached for her wallet, her fingers brushed against the book she was rereading, "Their Eyes Were Watching God" by Zora Neale Hurston.

"Thank you sister. After he was out of sight she went inside the train station and walked across a great hall to catch the 10:45 train to Cleveland. "Hello. " Mon corps trans est une maison vide. Je vis à Athènes dans une maison dont je peux dire qu’elle est la mienne pour la première fois depuis plus de deux ans. Je ne la possède pas. Ce n’est pas nécessaire. J’en ai l’usage, simplement. J’en fais l’expérience. Je la célèbre. Pendant plus d’un mois, j’ai vécu dans cette maison vide. Dans une maison vide, il devient évident que l’espace domestique constitue une scène d’exposition dans laquelle la subjectivité est exposée comme une œuvre. Il m’a fallu du temps pour me rendre compte que la raison pour laquelle je gardais cet espace vide n’était pas fortuite : j’ai établi une relation substantielle entre mon processus de transition de genre et ma façon d’habiter l’espace. La déshabitude s’étend aux autres corps qui pénètrent cet espace : quand elle vient me voir, on ne peut presque rien faire d’autre que se regarder, rester debout à se tenir la main, nous allonger ou faire l’amour.

Cette chronique est assurée en alternance par Marcela Iacub et Paul B. Paul B. (16) Les boubours, bobos à rebours. Trébuchant dans la cendre de l’apocalypse trumpiste, encore sonnés par le phénix catho-libéral filloniste, les «producteurs d’intelligence» (comme disent les producteurs télé) rivalisent d’hypothèses pour expliquer la droitisation effrénée du monde. On sent bien, derrière les indéniables ressorts économiques, sociaux, voire xénophobes qui sous-tendent ces claques politiques, que se joue aussi dans nos démocraties fatiguées une sorte de contre-révolution culturelle.

Contre-révolution disséquée dans un essai publié en mars (1) - soit avant les séismes précités - par un chasseur de tendances, qui y décrit l’émergence du «boubour». Et si, sous ses apparences de concept gag, le responsable, c’était lui ? Le «bourgeois bourrin» théorisé par l’essayiste Nicolas Chemla. Le yang du bobo, ce «bourgeois bohème» devenu bouc émissaire universel.

Prophétie électorale Tradi sans chichis «Génération chochotte» Le pire, selon l’auteur, c’est qu’on a pour la plupart du boubour en nous - femmes y compris. Mwasi | Collectif Afroféministe. "Ne nous libérez pas, on s'en charge" « Mon voile est éminemment féministe. » Nargesse « Etre afroféministe c'est dire que je n'ai pas à choisir entre mes différentes identités. » Amandine Conceptualisée en 1989 par l'universitaire féministe américaine Kimberlé Crenshaw, l'intersectionnalité étudie les formes de domination et de discrimination dans les liens qui se nouent entre elles. En France, aujourd'hui, cette question fait débat entre féministes universalistes et féministes post-coloniales. En effet, depuis quelques années, une forte communauté de jeunes féministes afrodescendantes, noires ou maghrébines, s'est constitué sur Tweeter et Facebook. Alors, faut-il repenser le « Nous », de « nous les femmes » ?

-Amandine, Many et Sharone, afroféministes -Nargesse et Hawa, féministes musulmanes -Le collectif Féministes contre le cyberharcèlement (sur Twitter @VsCyberH) -Maboula Soumahoro,maître de conférence à l'université de Tours. Texte d'introduction : Audre LordeSister Outsider, 1984 -Slams d’Awa N'dongo Écouter 53 min 29 min. L'Homme: "La seule espèce dont les mâles tuent les femelles" Françoise Héritier est anthropologue, professeure émérite au Collège de France. elle travaille notamment sur la parenté, les systèmes d'alliances et la question du genre. elle est l'auteure de Masculin/Féminin: dissoudre la hiérarchie.

(Photo Xavier Romeder pour Sciences et Avenir) Que dit-on de l’Homme ? On répond spontanément à cette question qu’il est à la fois un animal comme les autres et unique en son genre. Le seul à se tenir debout, capacité considérée par la philosophie comme le point d’ancrage de la conscience. Le seul capable de transmettre de l’information sous forme de représentations. A ces caractéristiques et à d’autres que nous pouvons subsumer sous l’idée de conscience (de soi, des autres, du monde), j’en ajoute volontiers une nouvelle, qui me paraît à la fois irréductible et condensant en un point précis l’ensemble de ces différences: l’Homme est la seule espèce où les mâles tuent les femelles de leur espèce. douce, acceptante et soumise.

Her Story. Badasses… | …publications aléatoires sur les thématiques lesbiennes et/ou trans et/ou femmes (souvent les trois en même temps !) BRACE (Short Film 2015) BLUE SUSHI - a film by bertie gilbert & sammy paul (2015) Masculinité hégémonique. Quand on parle du genre, au singulier, on l’envisage à la fois comme une construction sociale, comme un processus relationnel et comme un rapport de pouvoir imbriqué dans d’autres rapports de pouvoir. Pour comprendre ce qui suit, il faut notamment bien comprendre cette idée de processus relationnel. Le genre crée de la division et de la binarité : il produit deux groupes, sur le mode de l’opposition, le groupe des « hommes » et celui des « femmes ».

La « différence des sexes » est donc toujours aussi une opposition : on apprend les caractéristiques de son genre par opposition à celles de l’autre genre. Mais les recherches sur les masculinités montrent que cette opposition entre « le masculin » et « le féminin » n’est pas qu’une opposition entre hommes et femmes: elle fonctionne aussi au sein de ces deux groupes. Il faut également garder à l’esprit que le genre est conçu comme un rapport de pouvoir. Vous l’aurez compris, ceci est un billet théorique. Masculinité ou virilité? J'aime : La place des femmes dans l'art et la culture : le temps est venu de passer aux actes. VOS PAPIERS. Division sexuelle et raciale du travail | Salut, et encore merci pour le poisson! Dans les années 2005-2010, des féministes occidentales, et blanches pour la plupart, utilisent la dialectique du « les femmes sont mal payées car elles s’occupent du care », cela est vrai mais ça serait bien de préciser de quelles femmes on parle et dans quels secteurs socio-professionnels.

La proportion des femmes non-blanches est majoritaire que ce soit dans le rôle de nounou ou de femme de ménage chez les particuliers, les femmes de chambre dans les hôtels, les ménages dans les entreprises et les services publics ou encore chez les aides-soignantes, Pourtant ce n’est pas ces femmes-là qui sont représentées dans l’image du féminisme mainstream et ce ne sont pas ces femmes-là qui bénéficie des revalorisations salariales au nom de « l’équité homme-femme ». Ce qui en ressort, c’est les contradictions de race et de classe au sein du féminisme français. Voici quelques exemples d’études menées ces dernières années sur le sujet. Sage Sohier - Photographs. Book Mandy and Eva - Willeke Duijvekam. Finalist Dutch Design Award The book 'Mandy and Eva' is now one of the finalist for the Dutch Design Awards 2014! Exhibition 'Mandy and Eva' at the Centre Culturel Jacques Franck The exhibition is part of The 2014 edition of the Summer of Photography, a festival of international stature.

Opening 27/06 18:00-21:00 Nominated for the 'Zilveren Camera 2013' for the series of Eva. EXHIBITION ‘Mandy and Eva’, the everyday lives of two gender dysphoric teenagers. 12 sept. – 13 oct. 2013, Melkweg Galerie Amsterdam Mandy and Eva are girls, even though they were born as boys. Special edition Genomineerd voor de Nationale Portretprijs 2010. De genomineerde foto 'Feline' is een portret uit een serie over meisjes van 12 (work in progress). www.zilverencamera.nl Woensdag 21 april 2010 19.00 - 20.00 uur: Willeke Duijvekam in gesprek met Jellie Brouwer in het programma Kunststof op Radio 1.

Radio 1 - www.nps.nl www.worldpressphoto.org Genomineerd voor de 19e editie van de PANL Sony Alpha Awards. 52. Multitudes 52. Printemps 2013. Majeure 52. Territoires et communautés apprenantes Un développement local écologique, servi par des conditions historiques particulières, peut‑il faire école à d’autres échelles ? Les changements des modes de vie induits par les écoquartiers peuvent-ils être traduits en modes d’emploi et susciter de nouveaux types d’habitat ? Quels sont les traits communs aux expériences municipales écologiques de territoires aux passés industriels et aux ancrages géographiques différents ? L’effort culturel pour transmettre ces expériences en open source dans le cadre d’un réseau de territoires apprenants peut-il constituer un premier degré de commun ?

La culture numérique et les nouvelles formes d’apprentissage qu’elle permet, les pratiques innovantes liées à la recomposition des territoires métropolitains, ont aussi leur part dans cette invention collective. Articles complémentaires sur le site de la revue Multitudes. Mouans-Sartoux – Un territoire intelligent qui se met à l’open source Mineure 52. 52. Multitudes 52. Printemps 2013. Majeure 38. Politiques du care. Le mot care, courant en anglais, est à la fois un verbe qui signifie « s’occuper de », « faire attention », « prendre soin », « se soucier de » et un substantif qui pourrait selon les contextes être rendu en français par soin, attention, sollicitude, concernement.

Le care est alors compris comme une attitude ou une disposition, et a, en premier lieu, […] Dans cet entretien inédit, Carol Gilligan revient sur les enjeux de son livre Une voix différente, republié en France en 2008. Son projet était de faire entendre la voix morale des femmes, ce qui pouvait faire émerger aussi une voix étouffée des hommes. Si l’éthique du care en soi n’est pas féminine, mais relève de préoccupations humaines, elle ne peut devenir l’éthique de tous qu’au prix d’une critique féministe pour libérer la démocratie des dichotomies et des hiérarchies du genre.

Le patriarcat demeure ainsi un concept politique-clé dans la lutte contre les inégalités. Care, female or feminist Ethics ? Living in the merci. How Porn Creates the John: Porn, Trafficking and the Social Construction of Masculinity" Dr. Gail Dines.

Grammaire

Multitudes 12, printemps 2003. Comment S'en Sortir ? | Revue d'études féministes, queer et postcoloniales. Raewyn Connell. Trans in America | Dazed. As part of our new summer US project States of Independence we've invited our favourite 30 American curators, magazines, creatives and institutions to takeover Dazed for a day. This week, we take on the State of Sex, which tackles an all-encompassing look at sexuality, gender and all the flavours of the American rainbow.

Original Plumbing is one of the freshest magazines for the trans community, with an unapologetically honest (and pretty fucking sexy) perspective on queer issues. Amos Mac, the co-founder and editor of the quarterly magazine, takes us into the OP world with his manifesto for print and columnists Arisce Wanzer and Diana Tourjee talk love, sex and politics.

Living in America as someone who makes a transgender magazine, I spend a lot of time collaborating with, talking to and photographing people in the trans community. I asked five people in NYC who identify on the trans spectrum what being "trans in America" at this moment in time means to them. Observatoire Des Transidentités. Trans-féminisme à la française… | Badasses… Transcription revue et augmentée d’une intervention donnée à La Mutinerie (Paris), le 25 août 2012, par Noomi B. Grüsig. Cette tentative d’analyse du trans-féminisme à la française ne prétend à aucune exhaustivité. Elle se veut un point de départ invitant à l’approfondissement de la réflexion. Je ne prétend à aucun moment avoir inventé la poudre. Cette analyse se base sur mon expérience personnelle (et limitée) de militante trans, lesbienne et féministe dans un contexte principalement français ainsi que sur de nombreuses discussions collectives, mais aussi beaucoup sur les travaux de Julia Serano et sur ceux d’une nébuleuse trans-féministe anglo-saxonne (USA, UK et Canada) qui s’exprime via de nombreuses voix et de nombreux supports (livres, blogs, films, discussions et autres événements militants).

Cet article est une transcription d’une intervention qui avait pour but de transmettre des idées de provenances diverses et dont je ne me prétend à aucun moment la créatrice. Transféminisme 101. Arguments et références. Feminism. Le sens des images - cinéma, pop-culture et société. Pour un féminisme matérialiste et queer. OUTrans. Clementine von Radics. | Mille films en slip. Le blog de Koala. Les Questions composent. L'égalitarisme, c'est pas ce que vous croyez. Queer Montréal. Je connais un violeur. Le genre n'est pas une théorie, c'est un fait.

Hollaback! You have the power to end street harassment. Chloe Wise - hi. Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier. Molly Matalon. POP SERIAL - ISSUE 4. The Grand Narrative | Korean Feminism, Sexuality, and Popular Culture. SH.N.N.G.NS Ѫ. Untitled Document. Girlification.tumblr. ____________________________^-m ________ Masculinities and Male Bodies on the Internet, artist talk for Arcadia Missa. Rookie. Graham Aden. The Vagenda. Anti-patriarchy online. LIES Journal. SALT. Illuminati Girl Gang. Girls Get Busy Zine — Home.

Two Serious Ladies. THE LE SIGH. Belladonna* Tender.