background preloader

Feminism

Facebook Twitter

Qu’est-ce que les hommes ont à voir avec le genre? «Le point aveugle de l’anthropologie se situe dans le questionnement du statut du masculin… et plus précisément du masculin adulte… la virilité adulte dont on ne parle pas.»

Qu’est-ce que les hommes ont à voir avec le genre?

Françoise Héritier, Une pensée en mouvement Dès lors que sont mises en lumière les inégalités que subissent les femmes –assignations à des rôles, des fonctions et des statuts d’infériorité–, l’égalité de genre suscite des réactions de rejet violent ou de résistances récurrentes. Il en va de même quand ces mêmes inégalités sont évoquées au travers des hommes qui, de façon très majoritaire, les entretiennent et les justifient, consciemment ou non.

Ces rejets et ces résistances ont, depuis quelques décennies déjà, fait l’objet d’analyses centrées sur les femmes tantôt considérées comme victimes d’un ordre patriarcal, tantôt comme actrices d’une remise en cause de cet ordre. Les coûts de la domination masculine À la #womansmarch du 21/01/2017. Où est l’expertise autour des masculinités? Becoming Ugly. L'insupportable haine envers les femmes. Nous sommes toutes et tous profondément éduqué-es, conditionné-es, formaté-es à haïr les femmes.

L'insupportable haine envers les femmes

Who Were the Witches? – Patriarchal Terror and the Creation of Capitalism. Also published by The Rag Blog, OpEdNews, Signs of the Times, Interactivist Info Exchange, and Toward Freedom.

Who Were the Witches? – Patriarchal Terror and the Creation of Capitalism

Who Were the Witches? – Patriarchal Terror and the Creation of Capitalism Alex Knight November 5, 2009 This Halloween season, there is no book I could recommend more highly than Silvia Federici’s brilliant Caliban and the Witch: Women, the Body, and Primitive Accumulation (Autonomedia 2004), which tells the dark saga of the Witch Hunt that consumed Europe for more than 200 years. Dear Girls -by Una Torfadóttir. Sexisme hipster ou le privilège de la distance. L’autre jour, ma mère me demandait ce qu’est un hipster.

Sexisme hipster ou le privilège de la distance

Les définitions peuvent certainement varier, mais je lui ai répondu à peu près ceci : un hipster est une personne qui s’approprie certains éléments (souvent rétros) associés à la culture prolétaire, à des fins esthétiques, mais toujours avec une pointe d’ironie. Certaines personnes mal avisées pourraient croire que les femmes hipsters n’ont pas de goût avec leurs leggings taille haute, leurs tricots des années 80 et leurs grosses lunettes. BALLAST Mona Chollet : « Écrire, c’est un acte à part entière » Entretien inédit pour le site de Ballast « Chacun est une foule », écrivait Mona Chollet à propos du travail d'écrivain, ce « beau cas d'appartenance multiple » (Lahire).

BALLAST Mona Chollet : « Écrire, c’est un acte à part entière »

Quelle meilleure manière de présenter l'auteure de La tyrannie de la réalité ou de Beauté fatale, également rédactrice au Monde diplomatique et « enquêtrice dans les livres », comme elle nous le confie, dont la plume explore les tiraillements de nos sociétés ? Une œuvre qui appelle à ne surtout pas se réduire à une seule fonction (celle qui nous rémunère), comme à une seule identité, même contrariée, et à lutter contre « la fascination du désastre ». Dans un café bruyant, nous avons discuté, entre autres choses, de son dernier ouvrage, Chez soi, une odyssée de l'espace domestique. Commençons par reprendre ce texte de John Berger, paru en 1985, que vous aviez publié sur votre site Périphéries : « Jamais au cours de l’Histoire autant de gens n’ont été déracinés qu’à notre époque. ... Vous avez cité Nancy Huston. L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – le regard masculin. Partie 1 : définition et concept-clés Partie 3 : les violences sexuelles, des actes d’objectivation extrêmes et dissociant Après une première partie introductive, je vais rentrer dans le vif du sujet et commencer par discuter de la forme d’objectivation sexuelle la plus commune, celle qui passe par le regard masculin.

L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – le regard masculin

Cette forme d’objectivation est souvent appelée male gaze dans les pays anglo-saxons et consiste à inspecter et évaluer le corps des femmes. Sur le graphique présenté en introduction, nous nous trouvons donc à la première étape : les expériences d’objectivation sexuelle, qui surviennent quand autrui nous traite comme un objet sexuel. Graphique résumant les conséquences de l’objectivation sexuelle. Pourquoi les hommes ont tant de mal à repérer la misogynie. Si des hommes ont été surpris par la réaction autour de #YesAllWomen après les meurtres d'Elliot Rodger, c'est parce que les hommes ne voient pas ce que vivent les femmes.

Pourquoi les hommes ont tant de mal à repérer la misogynie

Le mois dernier, quand la police de Santa Barbara s'est présentée au domicile d'Elliot Rodger – suite à un signalement de sa mère qui venait de découvrir ses vidéos YouTube dans lesquelles il détaillait son hostilité à l'égard des femmes qui avaient refusé d'avoir des relations sexuelles avec lui, étalait sa jalousie envers les hommes qu'elles avaient pu lui préférer, tout en faisant part de ses intentions de remédier à cette «injustice» en exhibant toute sa «puissance» et sa «magnificence» –, les officiers allaient repartir avec l'impression que Rodger était un «être humain merveilleux, gentil et tout à fait courtois».

Ce week-end, les informations sur la tuerie ont rapidement fait le tour du monde, et le réveil a une nouvelle fois été très dur sur les médias sociaux. Amanda Hess Traduit par Peggy Sastre Amanda Hess. Féminisme : des ressources pour les jeunes filles #1. En écho à la diffusion du documentaire « A quoi rêvent les jeunes filles », réalisé par Ovidie, j’ai reçu plusieurs demandes de parents à la recherche de ressources féministes… Pour leur jeune fille, justement.

Féminisme : des ressources pour les jeunes filles #1

Pas facile en effet de trouver des livres et médias adaptés, qui dégomment les stéréotypes et donnent des pistes de réflexion.

Rape culture

The Hypermasculine Violence of Omar Mateen and Brock Turner. They are also more likely to promote homophobia, hypermasculinity and male dominance; tolerate violent and sexist jokes; endorse misogynistic attitudes and behaviors; and endorse false beliefs about rape.

The Hypermasculine Violence of Omar Mateen and Brock Turner

Accordingly, athletes are responsible for an outsized number of sexual assaults on campus, and women who attend fraternity parties are significantly more likely to be assaulted than those who attend other parties with alcohol and those who don’t go to parties at all. Status, masculinity and violent homophobia Omar Mateen’s crime is related to this strand of masculinity. Mateen’s father told the media that his son had previously been angered by the sight of two men kissing, and reports claim that he was a “regular” at the Pulse nightclub and was known to use a gay hookup app. He means “annihilate” literally.

Du côté des garçons

: Deconstructing Masculinity & Manhood with Michael... 160+ Examples of Male Privilege in All Areas of Life. This Is Not Female Privilege — This Is Misogyny. The Oscars and The Bechdel Test. Girl trouble: we care about young women as symbols, not as people. Another week, another frenzy of concern-fapping over teenage girls.

Girl trouble: we care about young women as symbols, not as people

Hypersexualisation/objectification.

Rigole un peu

Témoignages. 7 of the most badass women who ever lived (who you've probably never heard of) For centuries, women all over the world have fought and ruled, written and taught. They’ve done business, explored, revolted and invented. They’ve done everything men have done — and a lot of things they haven’t. Some of these women we know about. But so many others we don’t. Of course all men don’t hate women. But all men must know they benefit from sexism. This is going to hurt. In the past few months, it has been almost impossible to open a newspaper or turn on a television without encountering a story about another underage girl being raped, another female politician harassed, another trans woman murdered.

But as women, girls and a growing number of male allies start speaking out against sexism and injustice, a curious thing is happening: some people are complaining that speaking about prejudice is itself a form of prejudice. These days, before we talk about misogyny, women are increasingly being asked to modify our language so we don’t hurt men’s feelings. Don’t say, “Men oppress women” – that’s sexism, as bad as any sexism women ever have to handle, possibly worse. Instead, say, “Some men oppress women.”

Comment les blogueuses féministes servent-elles la cause des femmes? "Prenons la Une! " Elles sont plusieurs centaines de journalistes à avoir signé un manifeste dans les colonnes de Libération le 3 mars, face à "la trop grande invisibilité des femmes dans les médias". Heureusement, Internet relève quelque peu la barre de la parité. D'après Médiamétrie, elles représentent la moitié des internautes en mars 2014, et 44,3% des créateurs de blogs à la fin de l'année 2012. Parmi ces blogueuses, une poignée défend la cause des femmes. Elles s'appellent Crêpe Georgette, Olympe ou encore Les Martiennes.

>>> Retrouvez notre dossier sur le nouveau féminisme. Les 10 raisons pour lesquelles j’aime être une femme. Disclaimer : venez pas me péter les ovaires parce que vous n’avez pas de second degré ni le recul nécessaire à la compréhension de ce texte à vocation sarcastique. Merci de votre attention et bonne lecture (ou pas). J’ai vu passer plusieurs textes sur les bonnes raisons d’aimer être une femme, dont celui-ci. Je n’ai pas 100 mais 10 très bonnes raisons de préférer mes organes génitaux bien à l’abri dans mon ventre. 1. Parce que j’aime les Ninjas.

Impact on the men side

Bleu_Kobalt : Meilleur commentaire jamais... My Two Cents on Feminism and Miley Cyrus. We’re celebrating the end of the year with our most popular posts from 2013, plus a few of our favorites tossed in. Enjoy! Oddly, three high profile female musicians find themselves in a public debate about what it means to be a feminist. We can thank Miley Cyrus for the occasion. Why Women Have So Many Clothes. Wrinkle-Washed: Female Faces in Film Marketing.