background preloader

Ils racontent : retours d'expériences

Facebook Twitter

Nov. 2016 Une école primaire propose robotique et programmation à tous ses élèves. À l’initiative de deux enseignants particulièrement créatifs, l’Académie Sainte-Anne intègre maintenant la robotique et la programmation dans son projet éducatif, de la maternelle à la sixième année.

Nov. 2016 Une école primaire propose robotique et programmation à tous ses élèves

L’Académie Sainte-Anne est une école primaire située à Dorval, dans la région de Montréal. Depuis le début de l’année scolaire, robotique et programmation font partie du programme de tous les élèves. « Apprendre la robotique et la programmation permet aux élèves de développer leur capacité de résoudre des problèmes et leur créativité. Ils apprennent aussi à tester différentes hypothèses et à travailler en équipe », explique Jonathan Daoust, enseignant de cinquième année, qui initie les jeunes à la robotique dans le cadre du cours de science. Apprendre dans l’action De plus, dès décembre prochain, les élèves de 6e année auront accès à 15 heures de cours en ligne via la plateforme ChallengeU. Ailleurs dans le monde Source : communiqué Sur le même thème. Mai 2016 Punir, oui ! Mais avec Scratch… ;-) Oui, j’avoue.

Mai 2016 Punir, oui ! Mais avec Scratch… ;-)

Cette fois, ils m’ont saoulé. Ce n’est pas tous les jours « bisounours land » et chez certains gamins le « ta g… » a remplacé le « bonjour » entre eux. En général, je suis patient jusqu’à… Oui, jusque ça au moins… Ce jour-là, la sanction est donc tombée. « Vous me copierez 300 fois ‘je ne dois pas médire de mes camarades’ (et vous en profiterez pour aller voir sur le net ce que signifie ‘médire’. » Regards interloqués… Apportons donc quelques précisions. « Avec Scratch évidemment. » Sourires… Avec Scratch, trop facile. Ils ont cherché un moment. Certes, cela ne réglera pas les problèmes de comportement à long terme mais, pendant cette bonne demi-heure de recherche, il n’a plus été question de conflits et on a cogité.

Il va falloir que je potasse une série de punitions… Avril 2016 Au défi de la programmation en maternelle et en primaire avec Bee-Bot et Blue-Bot. Share Tweet Email Karine Sadran intervient dans les classes de la petite section de maternelle au CM2.

Avril 2016 Au défi de la programmation en maternelle et en primaire avec Bee-Bot et Blue-Bot

Elle a proposé les projets liés à la robotique à l’ensemble des classes de sa circonscription et notamment en lien avec la Bee-Bot et la Blue-Bot « ayant trouvé cette petite bestiole à la bouille fort sympathique ». Ce robot a notamment reçu un très bon accueil dans les classes de maternelle et de CP dans lesquelles Karine a eu l’occasion d’intervenir. La Bee-Bot, le compagnon indispensable des maternelles Avec la Bee-Bot, il suffit de programmer un trajet avec les boutons qui sont sur son dos et d’appuyer sur « Go », le bouton vert, pour la faire démarrer. Cette activité va permettre notamment de travailler sur tout ce qui est organisation spatiale, « repérer un objet par rapport à soi, repérer la gauche et la droite etc ». Pour ce qui est du tapis, il est possible pour l’enseignant de fabriquer son propre tapis en y inscrivant ce qu’on veut dessus.

Lu : 2961 fois. Avril 2016 Programmer sans écran : jeu de cartes The Bugs. Depuis la rédaction des nouveaux programmes pour l’école, nous avons eu cesse d'entendre et de lire des articles sur l'introduction de la programmation à l'école.

Avril 2016 Programmer sans écran : jeu de cartes The Bugs

Je ne vais pas alimenter ce débat mais je vais plutôt me conformer aux textes. Mais finalement ça veut dire quoi « programmation » ? Disons que c’est un peu comme une recette de cuisine ;-) Vous connaissez les algorithmes ? Mais si, ces fameux colliers de perles que l’on faisait en maternelle : une perle rouge, une perle bleue et une perle verte et hop on continue. Et bien la programmation c’est la même chose. On parle de programme pour une machine ou encore de code mais il serait plus pertinent de parler d'algorithme. On pourrait donc voir un algorithme comme la recette d'un cuisinier : une suite d'instructions à réaliser dans le bon ordre : - pour 4 personnes, prendre 3 œufs - mélanger ces œufs avec 200 g de farine - ajouter deux verres de lait - remuer jusqu'à obtenir une pâte sans grumeaux - ...

Anne Rodde, Nicolas Gouy. Sept. 2013 J'enseigne la programmation au lycée par David Roche. Mars 2016 ALGORITHMIE par Sébastien Menvielle. Mars 2016 Informatique sans Ordinateur : Formation à distance autonome - IREM Clermont-Ferrand. De quoi parle-t-on ?

Mars 2016 Informatique sans Ordinateur : Formation à distance autonome - IREM Clermont-Ferrand

Nécessité d’enseigner l’informatique Les ordinateurs et autres objets numériques sont partout. Nous devons tous apprendre à nous en servir pour communiquer, nous informer, travailler, nous distraire. Au-delà des activités individuelles, les mutations sociétales induites par ces nouveaux objets sont considérables. Il est par là même indispensable que les citoyens et les futurs citoyens puissent acquérir les notions leur permettant de se forger un modèle mental correct et pertinent de ce qu’est l’informatique. Mars 2016 Des écoliers de Saint-Gilles formés au code informatique. « Qui est le plus intelligent selon vous, l’ordinateur ou l’être humain ?

Mars 2016 Des écoliers de Saint-Gilles formés au code informatique

» Les 6 e primaires de l’Institut Saint-Jean Baptiste de La Salle à Saint-Gilles viennent de débuter un atelier d’initiation à la programmation informatique. Une session animée par deux Voyageuses du code, qui souhaitent montrer que ce domaine peut être pédagogique, ludique et fun. Pour Salim, 11 ans, c’est évidemment l’être humain qui surpasse la machine, car il y a des choses qu’elle « ne peut pas faire et ne peut pas comprendre ». Laura, qui aimerait devenir informaticienne plus tard, confirme en rappelant que « c’est l’être humain qui a créé l’ordinateur ». « C’est surtout que l’ordinateur ne s’adaptera pas à certaines circonstances s’il n’est pas programmé. Un algorithme pour cuire les pâtes.