background preloader

Religion

Facebook Twitter

Au Vatican, la guerre est déclarée. Le conflit entre le pape et des cercles conservateurs au sein de l’Eglise s’affiche désormais publiquement.

Au Vatican, la guerre est déclarée

Au sein même du Saint-Siège, la gestion autoritaire de François cristallise les tensions. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud (Rome, envoyée spéciale) Des portes qui claquent, des têtes qui tombent, des pamphlets qui surgissent : depuis le début de l’année, les conflits s’enveniment au Vatican à mesure que le pontificat de François, 80 ans, s’installe dans la durée. Un peu plus de quatre ans après son élection, le 13 mars 2013, des opposants qui, jusqu’alors, regimbaient dans les coulisses en attendant que passe la tornade, semblent s’impatienter et s’enhardir.

Les querelles s’affichent désormais au grand jour. Delphine Horvilleur : « On renvoie toujours la femme à son utérus » Elle est l’une des trois femmes rabbins en France.

Delphine Horvilleur : « On renvoie toujours la femme à son utérus »

Auteure, conférencière et jeune mère de famille, Delphine Horvilleur milite pour que les religions reconsidèrent le rôle et la place des femmes. Je ne serais pas arrivée là si… … si je n’étais pas passée par un ailleurs. Si je n’avais pas quitté le lieu de mon enfance et pris plein de virages, vécu en Israël puis aux Etats-Unis, entrepris des études de médecine puis de journalisme. Si je ne m’étais pas exilée de moi-même. Etait-ce un questionnement fondamental depuis votre enfance ? Essentiel. La majorité des lycéens est « imperméable » à la radicalité. Des chercheurs ont enquêté auprès de 7 000 élèves de seconde pour cerner les facteurs d’adhésion à l’« absolutisme » politique ou religieux.

La majorité des lycéens est « imperméable » à la radicalité

Les musulmans interrogés sont plus nombreux à y adhérer que l’ensemble des sondés. Difficile de dévoiler une enquête sur la radicalité religieuse et politique de la jeunesse, à un mois – presque jour pour jour – du premier tour de la présidentielle, sans craindre une récupération politique. En rendant publics, lundi 20 mars, les premiers résultats de leurs travaux, menés auprès de 7 000 lycéens de seconde dans quatre académies (Lille, Créteil, Dijon et Aix-Marseille), les sociologues Anne Muxel et Olivier Galland n’ignorent pas qu’ils ouvrent une boîte de Pandore.

Les pratiques érotiques des grands mystiques. Du christianisme à l’hindouisme, la philosophe Catherine Clément scrute les extases des fous de Dieu, entre orgasme et haine de soi.

Les pratiques érotiques des grands mystiques

LE MONDE DES LIVRES | | Par Elisabeth Roudinesco (Historienne et collaboratrice du "Monde des livres") Passionnée par la vie des dieux, des déesses et de leurs serviteurs – gourous, chamans, ascètes, messies, etc. –, Catherine Clément analyse dans cet ouvrage les pratiques érotiques de quelques grands mystiques, avec pour fil conducteur cette sentence du rabbi Israël Baal Shem Tov (1698-1760), fondateur du judaïsme hassidique : « La prière est un coït avec la présence divine. » Du judaïsme à l’islam, en passant par le christianisme et l’hindouisme, elle relate des récits ­d’extases qui montrent que faire l’amour avec Dieu, c’est s’anéantir en lui afin de réussir à jouir de l’horreur de soi-même.

La rénovation de l’islam de France avance dans la douleur. Lancée après les attentats de janvier 2015, la réforme des institutions du culte musulman se heurte aux dissensions entre fédérations.

La rénovation de l’islam de France avance dans la douleur

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud Ce mardi soir 28 février, les représentants des principaux cultes convergent vers l’hôtel Matignon pour assister à la remise, par le premier ministre Bernard Cazeneuve , des insignes de chevalier de la Légion d’honneur à Anouar Kbibech, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM). C’est l’occasion, pour le chef du gouvernement, de faire le point sur l’avancement des différents chantiers concernant l’islam, ouverts lorsqu’il était ministre de l’intérieur. « L’organisation du culte musulman, comme vous le savez bien, n’est jamais un long fleuve tranquille », sourit le récipiendaire quelques instants plus tard. Pesanteurs. Le maire évangélique de Rio snobe le coup d’envoi du carnaval. Marcelo Crivella, soupçonné de ne pas apprécier l’aspect charnel de l’événement, n’a pas fait le déplacement, prétextant une grippe de sa femme.

Le maire évangélique de Rio snobe le coup d’envoi du carnaval

Du jamais vu depuis 1984. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois (Sao Paulo, correspondante) Il a d’abord fait attendre plus de deux heures le « roi Momo », laissant planer sur le Sambodrome où défileront les écoles de Samba un climat d’angoisse mêlé d’ennui. Champignons atomiques, épisode 31. A Rome, une campagne d’affichage sauvage accuse le pape François d’hypocrisie. Le pontife est critiqué par les conservateurs pour sa reprise en main de l’Ordre de Malte.

A Rome, une campagne d’affichage sauvage accuse le pape François d’hypocrisie

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud Jusqu’ici en grande partie souterrain, le mécontentement contre le pape François d’une partie des courants conservateurs de l’Eglise catholique prend la tournure d’une fronde publique. Samedi 4 février, les Romains ont pu découvrir, placardées sur les murs de la capitale italienne, quelque 200 affiches anonymes apostrophant durement le pontife. « Tu as placé sous tutelle des congrégations, évincé des prêtres, décapité l’Ordre de Malte et les Franciscains de l’immaculée, ignoré les cardinaux… Mais où est ta miséricorde ? », est-il écrit, en dialecte romain, sous la photo d’un Jorge Bergoglio renfrogné. La police italienne a ouvert une enquête et explore les enregistrements de vidéosurveillance pour tenter de pister les responsables. La leçon des évêques aux responsables politiques. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud Les futurs candidats à l’élection présidentielle trouveront bientôt dans leur boîte aux lettres une adresse « aux habitants de notre pays » qui établit un sombre diagnostic sur la santé politique de la France et attribue aux responsables publics une large responsabilité dans cette situation.

La leçon des évêques aux responsables politiques

Il est dressé par les dix membres du conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF), émanation de l’assemblée générale de l’épiscopat catholique, qui regroupe les quelque 120 évêques français. Toussaint et Défunts. Un évangélique prend la mairie de Rio. L’élection de Marcelo Crivella témoigne de la montée en puissance de ce mouvement religieux dans la politique brésilienne et du désarroi des électeurs face aux partis traditionnels.

Un évangélique prend la mairie de Rio

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois (Sao Paulo, correspondante) Sa carrière politique n’est ni le fruit d’un destin divin, ni le résultat d’un choix personnel, a-t-il confessé dans le passé. Marcelo Crivella a agi par devoir. Celui, dit-il, que lui a assigné l’Eglise universelle du royaume de Dieu, mouvement évangélique des plus influents du Brésil. Luthériens et catholiques côte à côte pour commémorer les débuts de la Réforme.

A l’invitation de la Fédération luthérienne mondiale, le pape François a participé, lundi en Suède, au lancement de l’anniversaire des cinq cents ans de la Réforme.

Luthériens et catholiques côte à côte pour commémorer les débuts de la Réforme

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud (Lund, Malmö (Suède), envoyée spéciale) Martin Luther (1483-1546) aurait sans doute été le premier surpris d’apprendre qu’un pape participerait au coup d’envoi du cinquième centenaire de la naissance officielle de la Réforme, le mouvement religieux qui, à partir du XVIe siècle, allait bouleverser le christianisme d’Occident.

L’excommunication par Rome du prédicateur allemand, qui, le 31 octobre 1517, avait affiché sur la porte de l’église de Wittenberg (Saxe-Anhalt) les quatre-vingt-quinze « thèses » qui allaient fonder le protestantisme, et provoquer, durant près de deux siècles, les sanglantes guerres de religions entre catholiques et protestants, a longtemps rendu ce rendez-vous improbable. Mort de l’anthropologue Malek Chebel, défenseur d’un « islam des Lumières » Le succès de Fillon illustre « la résistance d’une France paroissiale et catholique » Le succès de François Fillon s’explique en grande partie par les traces laissées par le terreau catholique, resté vivace dans une génération d’électeurs, malgré la déchristianisation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Olivier Bobineau (Sociologue) Sans aucun doute François Fillon a été porté par trois dynamiques, dimanche 20 novembre, jour du premier tour de la primaire de la droite : les débats télévisés, dont il a été le grand gagnant par « son calme et sa sereine maîtrise du fond », peut-on lire dans la presse écrite ; l’offensive anti-Sarkozy dont il a récolté quelques fruits ; le soutien de la droite catholique qui a fait de lui son candidat.

C’est la dernière dynamique qui nous intéresse, car elle est la seule qui n’est pas conjoncturelle : elle renvoie à un mouvement historique de fond qui a façonné nos territoires, notre culture et notre rapport au politique. A savoir, la civilisation paroissiale. La part belle aux familles traditionnelles. Comment pardonne-t-on dans l’Eglise catholique ? Le pape François a autorisé tous les prêtres à absoudre l’avortement en confession. Retour sur les mécanismes du pardon dans l’Eglise catholique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jeanne Dall'Orso. L’imam repenti derrière l’affaire des caricatures danoises de Mahomet. « On a vengé le prophète Mohammed ! » C’est par ces mots que les frères Kouachi avaient clos leur tuerie à « Charlie Hebdo », il y a deux ans. Une allusion à l’affaire des caricatures de Mahomet, que l’imam Ahmed Akkari avait violemment combattues. Aujourd’hui, il prêche contre l’islamisme. Regrets sincères ou opportunisme ?

7 janvier 2015. Ahmed Akkari se sent bien. Lire aussi : « Charlie Hebdo » publie les caricatures de Mahomet Une tournée au Proche-Orient avec les douze dessins Difficile pour l’ancien imam de ne pas faire le lien avec sa vie passée. . « Il s’est bien assuré que tous les hommes... Deux courants catholiques se déchirent sur l’identité nationale et l’immigration. L’appel du pape à accueillir les migrants a crispé une partie des fidèles en France, inquiets de la perte de l’identité chrétienne de l’Europe. D’ordinaire, les catholiques n’aiment pas étaler leurs désaccords sur la place publique. Mais en ce début d’année, dans deux livres à paraître le 12 janvier, un journaliste et un influent blogueur catholiques, chacun défendu par un hebdomadaire, sont à l’origine d’une controverse qui pourrait compliquer les repères des candidats à l’élection présidentielle désireux de s’attirer les votes de cet électorat si convoité depuis la primaire de la droite.

Pour la première fois, ils exposent au grand jour les crispations que causent à certains catholiques les prises de positions du pape François sur les réfugiés. Le sujet de la dispute porte sur l’immigration, sur l’identité, sur le lien entre la foi et la nation. Visée politique. Une enquête inédite dresse le portrait des catholiques de France, loin des clichés. En découpant les « catholiques engagés », soit près d’un quart de la population, en six « tribus », l’étude permet d’appréhender des clivages politiques et religieux.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Chambraud Avis aux candidats à l’élection présidentielle : lorsqu’on espère capter les voix des électeurs catholiques, mieux vaut ne pas donner dans la caricature, on risquerait de manquer sa cible – et des électeurs. La peinture qu’en fait l’enquête commandée par le groupe de presse catholique Bayard et publiée par Pèlerin et La Croix, jeudi 12 janvier, met en lumière la diversité du catholicisme français. Il en ressort l’idée que, pour convaincre beaucoup de ces électeurs, il ne suffit sans doute pas de s’afficher catholique lorsqu’on est un candidat de droite. La sécularisation express des jeunes Espagnols. Lettre ouverte au monde musulman - Kindle. Le pape accuse les manuels scolaires français de propager la « théorie du genre »

Pour François, « avoir des tendances homosexuelles ou changer de sexe est une chose », mais « faire un enseignement dans les écoles sur cette ligne » en est une autre. Le pape François a accusé, dimanche 2 octobre, les manuels scolaires français de propager un « sournois endoctrinement de la théorie du genre ». S’exprimant devant les journalistes dans l’avion qui le ramenait à Rome après une visite trois jours dans le Caucase, le pontife argentin a raconté une anecdote rapportée par un père de famille français, effaré que son fils de 10 ans envisage de devenir une fille. Selon le pape, ce père de famille catholique a raconté comment son fils, interrogé pendant un repas de famille sur ce qu’il voulait faire plus tard, lui avait répondu : « Etre une fille. » Selon les mots du pape François : « Le père s’est alors rendu compte que dans les livres des collèges, la “théorie du genre” continuait à être enseignée, alors que c’est contre les choses naturelles. » Un précédent.

« Arrêtons de faire dire aux musulmans ce qu’ils ne pensent pas » « Non, il n’y a pas 28 % des musulmans qui sont “radicalisés” en France » La pratique religieuse s’invite plus fréquemment au travail. Le fait religieux est de plus en plus présent dans la vie des entreprises, mais celles-ci commencent à mieux savoir y faire face. Pour leur quatrième étude annuelle sur ce sujet, l’Institut Randstad et l’Observatoire du fait religieux en entreprise (OFRE), une chaire de recherche universitaire, ont enregistré ce double mouvement en interrogeant en ligne 1 405 cadres et manageurs entre avril et juin, sur leur expérience personnelle. Pour la première fois, une nette majorité (65 %) de ces salariés interrogés disent avoir observé à plusieurs reprises « des faits religieux » sur leur lieu de travail.

C’est 15 points de plus qu’en 2015. Les faits observés peuvent être regroupés en deux grandes catégories, selon les auteurs de l’étude. Lire aussi : Pour les DRH, le fait religieux se gère avec pragmatisme. Mort de Joseph Sitruk, ancien grand rabbin de France. L’écrivain jordanien Nahed Hattar tué pour une caricature jugée offensante pour l’islam. Lettre ouverte au monde musulman - Kindle. La France a-t-elle des racines « essentiellement chrétiennes » ? La pratique religieuse s’invite plus fréquemment au travail. « Ni islam honteux ni islam arrogant » Le Monde Festival : l’islam et les femmes, entre fantasmes et réalités. Les musulmans de France, une population jeune et diverse. Un centre pour des jeunes « en voie de radicalisation » ouvre en Indre-et-Loire.

Farid Abdelkrim : « J’ai une responsabilité dans la radicalisation de l’islam en France » Farid Abdelkrim, écrivain, ancien membre des Frères musulmans en France Après les folies terroristes en France, nos morts nous interrogent. Ils réclament des coupables. La laïcité, cause commune ou objet d’une instrumentalisation intéressée ? Le sacré et le profane. Jean-Pierre Chevènement : « Construire un pont entre l’islam et la République » Bernard Cazeneuve précise les contours de la Fondation pour l’islam de France. Jean-Pierre Chevènement prêt à présider la Fondation pour les œuvres de l’islam de France.

« Rendre visibles les initiatives de ceux qui promeuvent un islam de connaissance, citoyen et spirituel » Médecins, avocats, patrons... Français et Musulmans, ils veulent s’engager dans le débat public. Turquie : Erdogan-Gülen, le sultan contre l’imam. Les catholiques pratiquants moins tolérants envers les musulmans. Valls détaille le « pacte » qu’il veut construire avec l’islam de France. Le pape aux JMJ : « Le monde vous demande d’être des protagonistes de l’histoire » « Toutes les religions sont touchées par un renouveau du fondamentalisme et de ses pratiques » Pourquoi le gouvernement a pensé à Jean-Pierre Chevènement. Jean-Pierre Chevènement à la tête de la Fondation pour l’islam de France ? Un choix contesté.

Condamner les attentats au nom de leur religion : le dilemme des Français musulmans. Islam en France : « La question du financement des lieux de culte est accessoire » La Fondation des œuvres de l’islam relancée après dix ans d’échecs. L’Eglise polonaise et François, une histoire de désaccords. Tahar Ben Jelloun : « Dégageons l’islam des griffes de l’EI » Hommage au père Hamel à Notre-Dame de Paris : « J’ai eu vraiment peur d’être submergée par la haine » A Mantes-la-Jolie, des milliers de « musulmans ordinaires » défilent « contre la barbarie » Le Bangladesh s’enfonce dans la terreur. « La principale conquête de Daech est celle du territoire des esprits » Rached Ghannouchi : « Il n’y a plus de justification à l’islam politique en Tunisie » Le pape reproche à la France « d’exagérer la laïcité » « La globalisation du conflit sunnites-chiites semble irréversible » Le pape François entrouvre la porte de l’Eglise aux femmes.

A l’école de l’Etat islamique. Tariq Ramadan, le sphinx. A Jérusalem, mariage furtif et explosif sur l’esplanade des Mosquées. Le pape François aux réfugiés de Lesbos : « Vous n’êtes pas seuls » Ils sont partout, vous ne les voyez pas, ils vous parlent : les athées. La famille Roy, symbole du désarroi politique face aux départs en Syrie. Le retour des djihadistes, un lourd défi pour la France. Paroles brutes de djihadistes français.