background preloader

Théorie articles

Facebook Twitter

« Oldies but goodies », l’expérience des ménagères par Kurt Lewin | Le blog IDRH. Ou de l’importance de la norme dans les dynamiques de groupes… Dans une transformation, les façons de travailler et les comportements sont souvent les plus difficiles à changer. La lecture de Kurt Lewin permet encore aujourd’hui de nous rappeler quelques fondamentaux en matière de dynamique de groupes. Utile ! Par souci d’économies dans les années de guerre (1939-1945), le gouvernement américain décida d’encourager les ménagères américaines à cuisiner des abats de bœuf.

Si la mode n’était pas encore aux hamburgers, les bas morceaux ne faisaient pas non plus l’unanimité au sein des foyers américains de l’époque. Ils étaient même l’objet d’une assez forte aversion et surtout, les ménagères américaines n’avaient pas l’habitude d’en cuisiner. Après moult campagnes de promotion infructueuses, le gouvernement américain décida de faire appel à Kurt Lewin, psychologue spécialisé dans la psychologie sociale et l’étude des comportements pour une expérience qui se révèlera fondatrice. L'holacratie : et si on se passait des chefs ? Briser la logique pyramidale pour établir un modèle égalitaire : c'est le pari de l'holacratie. Avec à la clé, la promesse d'une organisation efficace et d'un meilleur engagement. Les start-up n'ont généralement pas froid aux yeux. Pourtant, cette fois, Zappos a surpris par son audace. Le 3 janvier, le pionnier de la vente de chaussures en ligne a annoncé la suppression de tous les postes de managers.

Finie la ligne hiérarchique, terminés les titres ronflants. Radicale et ambitieuse, l'idée a germé dans l'imaginaire fertile de trois dirigeants d'un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, à la recherche d'un nouveau mode d'organisation. Passer de la pyramide aux cercles "L'holacratie propose une nouvelle structure de gestion du pouvoir qui remplace le système pyramidal né avec le taylorisme", explique Bernard Marie Chiquet, converti de la première heure et désormais évangéliste de l'holacratie dans l'Hexagone avec son cabinet de conseil en organisation IGI Partners. Le Fonds d'Expérimentation pour la Jeunesse.

1. Enjeux pour les politiques publiques Pour le sociologue Roger Sue, hormis les savoirs scolaires sanctionnés par les notes et les diplômes, la diversité des compétences acquises « n’est jamais ni reconnu[e] comme tel[le] ni organisé[e] dans un cursus éducatif réellement pluriel pour tous, et cela au détriment des plus défavorisés socialement et scolairement ». « Pourquoi ne pas considérer que le cursus éducatif reconnu, évalué et certifié, résulte de la juxtaposition de différents temps sociaux, comme, par exemple, l’initiation au travail en entreprise, la participation à une junior association, certaines formes de loisir et enfin le temps de l’école elle-même, qui ne serait plus alors qu’un temps de l’éducation parmi d’autres ?

». Il juge qu’un livret de compétences « constitué dès l’enfance pourrait être le symbole d’une véritable éducation tout au long de la vie dans une société éducative ». Cette expérimentation devrait bénéficier à environ 23 000 jeunes. 2. Le livret personnel de compétences : absurde et dangereux. - Quelle école pour demain ? Les compétences ne sont pas une nouveauté dans nos pratiques. Elles sont particulièrement présentes dans les cycles d’apprentissages fondamentaux, où nous enseignons des savoir-faire complexes : l’action de lire, par exemple, résulte de la fusion d’un certain nombre de compétences dont l’identification améliore la qualité de l’enseignement. Nous orienterons les activités, expérimentations et entraînements dans nos classes en favorisant l’une ou l’autre de ces compétences : reconnaissance de tel ou tel phonème, mémorisation et utilisation de ses différentes graphies, mais également reconnaissance rapide des mots déjà rencontrés, capacité à lire et comprendre seulE un mot inconnu, une phrase simple, un texte court, et enfin un texte plus complexe...

Ces évaluations permettent en général de concevoir des livrets qui informent la famille de réussites et difficultés de leur enfant. Elles servent également de support dans le transfert des informations d’une classe à l’autre. Dire. Ecrire. Lire. Pédagogie Freinet et motivation auto-déterminée. Pédagogie Freinet et motivation auto-déterminée Alain Guerrien Professeur en Psychologie cognitive de l’Éducation, Laboratoire PSITEC (EA4072), Université Lille 3 Les recherches en psychologie sur le thème de la motivation dans le cadre scolaire ont bien montré qu’il y a, pour l’élève, différentes manières d’être motivé. La question est de savoir pourquoi - dans quels buts - il s’engage dans ses activités scolaires. Il est connu aujourd’hui que les différentes formes de motivation n’ont pas les mêmes conséquences, et que certaines d’entre elles (les motivations dites auto-déterminées) ont des effets plus favorables sur le plan cognitif (attention, compréhension, mémoire…) et également sur celui du bien-être mental (plaisir à travailler, anxiété…).

Résumé : Pédagogie Freinet et motivation autodéterminée La question se pose par conséquent de rechercher les pratiques pédagogiques les plus propices à l’émergence et/ou au maintien de cette motivation autodéterminée. Alain Guerrien. Effet Pygmalion. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En pédagogie, l'effet Pygmalion (parfois nommé effet Rosenthal & Jacobson) est une prophétie autoréalisatrice qui désigne l'influence d'hypothèses sur l'évolution scolaire d'un élève et sur les aptitudes de celui-ci.

Le problème est d'importance, car si les enfants des milieux défavorisés réussissent moins bien à l'école que les enfants des milieux favorisés, la cause pourrait ne pas être uniquement liée aux carences de ces enfants et de leurs milieux. L'effet Pygmalion est principalement étudié dans le cadre des effets positifs. L'effet inverse est appelé effet Golem : il se traduit par une performance moindre et des objectifs moins élevés sous l'effet d'un potentiel jugé limité par une autorité (parent, professeur, ...)[1]. Origine du nom[modifier | modifier le code] Expérience de Rosenthal & Jacobson[modifier | modifier le code] Rosenthal a découvert l'effet Pygmalion en réalisant l'expérience suivante : Une classe aux États-Unis.

Étude sur l'effet Pygmalion. Project Follow Through. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Projet Follow Through a constitué la plus grande expérimentation réalisée à l’échelle fédérale aux États-Unis en matière d’éducation. Réalisée sur une période de 10 ans, elle a concernée 352 000 élèves américains répartis sur 180 écoles. Cette recherche empirique a fait l'objet, jusqu'en 1995, de travaux supplémentaires. Elle avait pour but de comparer et d’analyser l’efficacité d’une vingtaine d’approches pédagogiques appliquées auprès d’élèves provenant principalement de milieux socio-économiques défavorisés.

Contexte historique[modifier | modifier le code] Le projet Follow Through a constitué, de par son ampleur, avec le projet Head Start, l'une des grandes mesures prises par l'État fédéral sous la présidence Johnson pour lutter contre la pauvreté. Durant les 10 années de de cette étude, 10 000 élèves en moyenne ont été concernés chaque année. Mise en œuvre de l'étude[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Constructivisme. Quelles sont les pédagogies efficaces ? Steve Bissonnette, Mario Richard, Clermont Gauthier. Presses de l'Université de Laval, coll. Formation et profession, 2005, 114 pages. ISBN : 2-7637-8188-8 Cet ouvrage présente une synthèse des résultats de recherches empiriques effectuées au cours des trente-cinq dernières années pour mesurer l’efficacité réelle des diverses approches pédagogiques.

Les différentes études analysées montrent l’impact positif des procédés faisant appel à une démarche d’enseignement explicite pour favoriser l’acquisition des savoirs scolaires, et ce, pour toutes les catégories d’élèves. Actuellement, la réforme de l’éducation québécoise propose un changement de perspective radical relativement à la conception de l’acte d’enseignement-apprentissage. Revue française de pédagogie - Recherches en éducation. Les grands pédagogues. Passez votre souris sur l'image ci-dessous pour en savoir plus...

Philippe Meirieu - Méthodes actives et pédagogie différenciée, l’éthique au cœur de la pédagogie. Cliquez pour en savoir plus Fernand Deligny - Regard critique sur la manière qu’a la société de traiter ses « enfants différents ». Cliquez pour en savoir plus Gisèle de Failly - L’éducation nouvelle dans la formation culturelle et pédagogique de tous les éducateurs. Cliquez pour en savoir plus Roger Cousinet - Mise au point d’une méthode de «travail libre par groupe» annonçant la pédagogie de projet. Maria Montessori - La première à avoir souhaité que l’environnement éducatif s’adapte aux enfants. Fernand Oury - L’influence des pédagogies institutionnelles sur la parole de l’enfant. Francine Best - Pédagogie de l’éveil, projet d’activité dans tous les champs de l’éducation. Henri Wallon - L’importance du milieu dans l’éducation de l’enfant. Makarenko - Mise en œuvre d’une pédagogie sociale, institutionnelle et mutuelle.

Michel de Montaigne. Signature Probablement dès la fin mars 1578, il constate qu'il est victime de petits calculs urinaires, et en 18 mois, la gravelle, maladie responsable de la mort de son père, s'aggrave et s'installe durablement. Désormais le plus souvent souffrant ou maladif, il cherche à hâter ses écrits et à combler ses curiosités ː il essaie ainsi de guérir en voyageant vers des lieux de cure, puis voyage vers les contrées qui l'ont fasciné durant sa jeunesse.

Les Essais entrepris en 1572 et constamment continués et remaniés jusqu'aux derniers mois avant sa mort sont une œuvre singulière tolérée par les autorités puis mise à l'Index par le Saint-Office en 1676. Ils ont nourri la réflexion des plus grands auteurs en France et en Europe, de Shakespeare à Pascal[4] et Descartes, de Nietzsche et Proust à Heidegger. Le bonheur du sage consiste à aimer la vie et à la goûter pleinement : « C'est une perfection absolue et pour ainsi dire divine que de savoir jouir loyalement de son être[7]. » à être tolérant : Essais. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Essais sont l'œuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il travaille de 1572 jusqu'à sa mort. Ils traitent de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, livres, affaires domestiques, chevaux, maladie[n 1] entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'homme, le tout formant « un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l’éternel[1]. » Les Essais sont cependant devenus un livre universel, « le seul livre au monde de son espèce », un livre unique qui met sous les yeux du lecteur non pas simplement un homme en train de se décrire, mais une vie en train de se faire[2].

Un tel livre ne pouvait évidemment laisser indifférent. Les différentes éditions[modifier | modifier le code] Marie de Gournay, fille d'alliance de Montaigne. En 1587 paraît à Paris la troisième édition, chez Jean Richer, en un volume in-duodecimo. Index. Érasme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Érasme, également appelé Érasme de Rotterdam (Desiderius Erasmus Roterodamus), né dans la nuit du 27 au 28 octobre[1], en 1467[2] (ou en 1466, ou en 1469) à Rotterdam, comté de Hollande, et mort le 12 juillet 1536 à Bâle, est un chanoine régulier de saint Augustin, philosophe, écrivain latin, humaniste et théologien des Pays-Bas bourguignons, considéré comme l’une des figures majeures de la Renaissance tardive.

Onomastique[modifier | modifier le code] Les noms de famille, à l'époque, n'étaient pas forcément stabilisés. Il appelle lui-même son père (en latin) Gerardus, et son frère aîné Petrus Gerardus ; d'autre part, un bref du pape le désigne comme Erasmus Rogerii. On en déduit que son père devait s'appeler en néerlandais Rotger Gerrit ou Gerrits. Biographie résumée[modifier | modifier le code] Érasme est né en 1466 ou 1467 ou 1469, selon les biographes, à Rotterdam. Entre 1499 et 1514, Érasme a parcouru l’Europe. Il meurt le à Bâle. François Rabelais. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Œuvres principales Ecclésiastique et anticlérical, chrétien et libre penseur, médecin et bon vivant, les multiples facettes de sa personnalité semblent parfois contradictoires.

Pris dans la tourmente religieuse et politique de la Réforme, Rabelais se montre à la fois sensible et critique vis-à-vis des grandes questions de son temps. Par la suite, les regards portés sur sa vie et son œuvre ont évolué selon les époques et les courants de pensée. Son réquisitoire à l'encontre des théologiens de la Sorbonne et ses expressions crues, parfois obscènes, lui attirent les foudres de la censure des autorités religieuses, surtout à partir de la publication du Tiers Livre. Il partage avec le protestantisme la critique de la scolastique et du monachisme, mais le réformateur religieux Jean Calvin s'en prend également à lui de manière très virulente.

Biographie De la campagne tourangelle à la vie monacale La Devinière, lieu d'enfance de l'écrivain. L'œuvre Notes. Gargantua. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rabelais a publié Gargantua sous le même pseudonyme que Pantagruel : Alcofribas Nasier (anagramme de François Rabelais) Abstracteur de Quintessence. Résumé[modifier | modifier le code] Enfance et éducation de Gargantua[modifier | modifier le code] Jean Audeau, un simple paysan, découvre par accident dans un énorme tumulus un petit livret qui contient la généalogie des géants d’autrefois.

Son père, en découvrant l’enfant, s’écrie : « Que grand (gosier) tu as » Et l’enfant est appelé alors Gargantua, selon la coutume des anciens Hébreux. Le blanc symbolise la joie, le plaisir, les délices et les réjouissances. Puis, l’enfance de Gargantua est racontée. Gargantua visite la cité de Paris et fait l’objet de la curiosité des Parisiens. La méthode de travail de Ponocrates consiste d’abord à observer Gargantua sans intervenir.

La guerre picrocholine[modifier | modifier le code] Illustration du Quart Livre par Gustave Doré. Gargantua > Guide des épisodes - Dessins Animés. À quoi sert l'école. Quelle école pour demain ? Chers amis, Les AMD-Paris organisent une réunion-débat le mercredi 10 octobre autour du livre la nouvelle école capitaliste avec deux des auteurs, Christian Laval et Guy Dreux. Le nouveau gouvernement vient de lancer une réflexion sur l’école avec comme objectif « Refonder l’école » auprès des enseignants et de leurs syndicats et aussi des parents d’élèves et de leurs organisations. Sans minimiser l’importance des questions mises en avant comme les rythmes scolaires, les questions d’effectifs et de formation des enseignants,...ces questions n’abordent pas les transformations que l’école a subies durant au moins les trente dernières années.

Les auteurs du livre « la nouvelle école capitaliste » ont développé une analyse très poussée qui mérite discussion et qui doit se prolonger sur la question de « quelle école voulons nous ? » A bientôt, Les AMD Paris | amis.diplo.75@gmail.com avec deux des auteurs À quoi sert l’école. Développement enfant 3 à 4 ans. Mon enfant a disparu. Psychologie et développement de l'enfant.