background preloader

Condition des Noirs

Facebook Twitter

Pap Ndiaye

Je ne suis pas «métisse», je suis une Femme Noire. Pour certains, le métissage est la promesse d'une société post raciste, enfin fraternelle et en paix.

Je ne suis pas «métisse», je suis une Femme Noire

Pour d'autres, il n'est que le cauchemar d’une destruction d’identités supposément pures et figées. Pour nous, les personnes assignées « métisses », il s’agit d’un casse-tête parfois sans fin. Force est de constater qu'au sein du pays qui se prétend aveugle aux races et à la couleur de peau, le sujet du mélange de ces dernières est obsessionnel. J’ai pu l’observer à travers les questions qui m'ont tant été posées : « D’où viens-tu ? », « Non mais avant ? Lorsque j’étais enfant, je ne parvenais pas à comprendre ces questions, leur but et la raison de leur trop grande fréquence.

Ces explications m’ont toujours paru bancales, m'agaçant même parfois plus que les questions elles-mêmes. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais accepté cette assignation identitaire. En juillet 1994, mes grands-parents maternels furent assassinés pendant le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda. La diversité et les scènes françaises (2/4) : Ecrans noirs. Première diffusion 30 août 2017 Ce que joue Omar Sy dans «Intouchable» c'est un corps.

La diversité et les scènes françaises (2/4) : Ecrans noirs

Ce n'est pas innocent…. Le noir a toujours été un corps dans l'imaginaire blanc français occidental et colonialiste. Lilian Thuram et «les Blancs», deux ou trois choses que je sais de l'article défini. Temps de lecture: 4 min On se souviendra aussi des louanges qu'I Am Not Your Negro, le documentaire de Raoul Peck sur Baldwin, avait reçues en France à sa sortie en 2016 –notamment dans les médias dits progressistes.

Lilian Thuram et «les Blancs», deux ou trois choses que je sais de l'article défini

À la lumière de ces deux souvenirs, et en découvrant les réactions à l'entretien donné par Lilian Thuram au Corriere Dello Sport, je me demande si les Français ont pris la peine de lire Baldwin avant de l'adorer, lui dont on dit qu'il trouva en France un refuge au racisme nord-américain. Libération de Paris 1944 : pourquoi il n'y avait presque aucun Noir dans les défilés de la victoire.

De l'esclave à la négritude : une histoire du mot "Noir" L'histoire de la désignation de "Noir" et de ses usages depuis l'Antiquité révèle des aléas dont le nœud se situe au paroxysme de la traite négrière, au XVIIe siècle. 1/ Antiquité et Moyen Âge : le mot "noir" pour décrire les Africains Le mot "noir" vient du latin "niger" qui désigne sans connotation péjorative la couleur noire.

De l'esclave à la négritude : une histoire du mot "Noir"

Dans la Rome antique, les hommes noirs peuvent être symboles de richesse, de noblesse. Un noir peut avoir des qualités, être beau, être libre. Le noir n’est alors qu’une couleur, qui s’oppose au blanc. Au Moyen Âge, on parle de Maures, qui signifie "tête couleur de mûre", d’Africains ou d’Ethiopiens, des termes plus géographiques ou descriptifs que péjoratifs. Le français “petit-nègre”, une construction de l'armée coloniale française. Son occurrence la plus célèbre a longtemps été affichée sur une boîte de chocolat en poudre : le slogan “Y'a bon Banania” est la représentation la plus connue du français “petit-nègre”.

Le français “petit-nègre”, une construction de l'armée coloniale française

Ce terme indique une manière de parler approximative, faute d’une connaissance de la langue, des Noirs des colonies françaises en Afrique. A lire Tintin au Congo, ou des oeuvres de l’époque coloniale, on pourrait croire, sans se fourvoyer sur l’aspect intrinsèquement raciste de ces représentations, que le français "petit-nègre" résultait réellement d’une bonne volonté d’apprendre la langue française, restée imparfaite, alors même qu'il s’agit en réalité d’une construction de l’empire colonial français. “Le terme apparaît à la fin du XIXe siècle et indique une double disqualification : il s’agit de parler français comme un “nègre” (= mal) et comme un "enfant" (=mal).

J’ai un problème avec Black Panther. De mémoire récente, Black Panther est devenu un phénomène culturel comparable avec aucun autre.

J’ai un problème avec Black Panther

Un public enthousiaste a presque divinisé cette grosse production, remake d’une bande dessinée sur un super-héros de la mythique nation africaine de Wakanda. Black Studies (4/4) : Des Black studies en Europe ? Les stéréotypes du Noir dans la bande dessinée. Sambo (ph.

Les stéréotypes du Noir dans la bande dessinée

"Le singe le plus cool de la jungle" : comparer les Noirs au singe, du XVIIIe siècle jusqu'à H&M. En faisant porter à un petit garçon noir un sweat-shirt bardé de l'expression "Le singe le plus cool de la jungle", la chaîne suédoise de prêt-à-porter s'est attirée la colère de très nombreux internautes.

"Le singe le plus cool de la jungle" : comparer les Noirs au singe, du XVIIIe siècle jusqu'à H&M

Certains allant jusqu'à se questionner sur "le marketing de provocation et la stratégie de buzz" de la marque, tandis qu'elle présentait ses excuses. H&M n’a pas fait d’erreur, le marketing de provocation et la stratégie de buzz sont des techniques de plus en plus utilisées et très bien rodées . Avant même de publier la photo ils avaient déjà calculé leur ROI et écrit leur communiqué.

«Ouvrir la voix» pour la donner aux femmes noires. Léonora Miano «Comment se penser homme quand on ne bénéficie pas des privilèges de l’homme ?» Avec Marianne et le Garçon noir (aux éditions Pauvert), l’écrivaine Léonora Miano donne la parole aux hommes noirs, ces grands «invisibles», selon l’auteure de la Saison de l’ombre (chez Grasset), prix Femina en 2013, qui a publié cette année, aussi chez Grasset, Crépuscule du tourment (2).

Léonora Miano «Comment se penser homme quand on ne bénéficie pas des privilèges de l’homme ?»

Pourquoi ce livre ? Pour servir au débat, mais surtout aux garçons noirs qui grandissent en France et qui n’ont pas beaucoup de matière pour se penser. La France n’est pas un pays qui a tellement suscité la parole intime de ses minorités. Face à la nature déchaînée, certains sont plus égaux que d'autres - JoSeseSeko. L'évacuation partielle des habitants des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, suite au passage de l'ouragan Irma, et puis le traitement médiatique réalisé montrent combien tout le monde n'est pas logé à la même enseigne en fonction de sa couleur de peau.

Face à la nature déchaînée, certains sont plus égaux que d'autres - JoSeseSeko

Surtout face aux institutions chargées de sécuriser les personnes. "Tous les animaux sont égaux mais certains plus égaux que d'autres". Cette formule de l'écrivain britannique George Orwell dans La ferme des animaux sied parfaitement à la situation actuelle du côté de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy. Depuis le passage de l'ouragan Irma aux alentours de ces îles, plus Barbuda, mercredi 6 septembre, le spectacle de désolation qu'a laissé l'ouragan dans son sillage est digne d'un champ de bataille, où la survie est la règle n°1 et où chacun tente de sauver ce qui peut l'être.

Masculinités Noires X Fragments : S1E1 Yves – CASES REBELLES. Nous inaugurons ici une série d’entretiens intitulée « Masculinités Noires X Fragments », dans laquelle tous les 15 jours un homme noir répond à 4 questions toujours identiques. On commence ici avec Yves. Peux-tu choisir trois mots qui sont pour toi en rapport avec le fait d’être un homme noir et m’expliquer pourquoi ? Je vais commencer avec l’ESTIME DE SOI parce que je pense que c’est fondamental dans l’existence, dans un contexte où les conditions de vie, les violences sociales, ce qu’on vit au quotidien font qu’une partie de l’estime de soi est sérieusement abimée par l’histoire et cet héritage, la manière dont elle se reproduit, ses rémanences dans le présent, etc.

La question de l’estime de soi reste fondamentale dans la constitution de l’identité noire, quelle soit individuelle ou collective. Léonora Miano - Marianne et le garçon noir. Chère «Enquête exclusive», nous sommes bien plus que vos clichés sur les noirs de Paris. Noir is the new black (2) IL S'AGIT D'UN BLACK. Négrophobie : La prochaine fois, le feu ! Le « bamboula » : histoire d'une injure raciste ancrée dans l'imaginaire français.

Cannibale, sodomite, rigolo... Le terme « bamboula », prononcé jeudi 9 février par un policier sur la chaîne de télévision France 5, renvoie le Noir à la figure caricaturale d'un grand enfant brutal, et nie son humanité. Explications avec la linguiste Marie Treps. Stupéfaction jeudi 9 février, sur le plateau de l’émission « C’dans l’Air ». Négrophobie: la prochaine fois, le feu ! Parfois, la vie se charge de cimenter ce que vous tentez d’exprimer depuis des années. Sans subtilité. «J’ai fait un film avec plein de femmes noires dont on ne pense pas qu’elles existent» Amandine Gay : "À qui réussit-on à parler ?" Entretien inédit pour le site de Ballast Vingt-quatre femmes, à l’écran. Conférence-Débat "Ouvrir La Voix" LA MALEDICTION DE CHAM. Ouvrir la voix, le docu qui donne enfin la parole aux femmes noires en France.

Réalisé par Amandine Gay, Ouvrir la voix est un documentaire afro-féministe qui parle de la difficulté d’être une femme noire en France. Il s’agit d’un documentaire nécéssaire et intelligent, qui donne la parole à des femmes que l’on n’entend pas assez souvent, et pourtant ce beau projet de la réalisatrice militante afro-féministe Amandine Gay, a dû se faire à la sueur de son front et à travers un financement participatif, le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) n’ayant pas souhaité soutenir son long-métrage.

Ici l'Amérique (1/3) Cinéma, photos et société. De l'esclavage à Laurence Rossignol, une brève histoire du mot "nègre" Frédérique et Rokhaya sont en bateau, Rokhaya tombe à l’eau… De l’infamie du « nègre  Noir, pas black. Le "Racisme Anti Blancs" par Aamer Rahman - VOSTFR - ("Reverse Racism" ) Christiane Taubira et les discriminations en France. « Le nègre docile est un mythe », par Matthieu Renault (Le Monde diplomatique, janvier 2015) Octobre 1935. Racisme ordinaire en Guadeloupe. Scène de racisme (extra)ordinaire sur un quai de métro parisien. Racisme : Ratonnades d’après match à Tunis. Noirs de France - 2/3 - Le temps des migrations (1940-1974) (Re)découvrez le docu « Noirs de France » en accès gratuit - Rue89 - L'Obs.

Expulsé du train par des passagers en gare de Toulon. La pure puissance d'une «Bande de filles» Etre invisible comme une femme noire en France. Temps de lecture: 17 min Dans son documentaire Trop noire pour être française, la réalisatrice Isabelle Boni-Claverie raconte et analyse le racisme de la société française.

Avant la diffusion sur Arte vendredi 3 juillet, Libération le rend disponible sur son site et fait circuler le #TuSaisQueTuEsNoirEnFranceQuand sur Twitter pour récolter des témoignages. A cette occasion nous republions cet article du 22 octobre 2014, publié à la sortie du film Bande de filles. Lumières Noires - Bob Swaim (2006 - documentaire) Frantz Fanon, grand penseur des luttes anti-coloniales. Conférence de Frantz Fanon au congrès international des écrivains et artistes noirs - Audio Ina.fr. Frantz Fanon Racisme et Culture. Frantz Fanon Black Skin White Mask. L’affaire Taubira ou la rencontre de l’impensé colonial et du néolibéralisme - Page 1. Christiane Taubira, les poètes, le tout-monde. Léon-Gontran Damas. Léon-Gontran Damas (né le 28 mars 1912 à Cayenne, mort le 22 janvier 1978 à Washington, DC), est un écrivain, poète et homme politique français. Léon-Gontran Damas était métis blanc, amérindien, noir. Humoriste, noir et musulman : j’ai été pris pour un terroriste au JT.

Propos racistes : Willy Sagnol réveille les fantômes de l'esclavage. Edouard Glissant, une pensée alternative toujours d'actualité. Une histoire de la «France noire»: enfin le grand récit qui bouscule les silences. «Debout-Payé», Gauz ou l'épopée du vigile. Trois questions à Gauz.